CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 GUILLAUME Pierre Lieutenant de Vaisseau Hommage au Crabe Tambour Homme de conviction

Aller en bas 
AuteurMessage
Bertrand
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: GUILLAUME Pierre Lieutenant de Vaisseau Hommage au Crabe Tambour Homme de conviction   Mer 28 Juil 2010 - 16:39





Revenir en haut Aller en bas
Bertrand
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: GUILLAUME Pierre Lieutenant de Vaisseau Hommage au Crabe Tambour Homme de conviction   Mer 28 Juil 2010 - 16:46

Suite




Revenir en haut Aller en bas
FOUQUET66
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: GUILLAUME Pierre Lieutenant de Vaisseau Hommage au Crabe Tambour Homme de conviction   Mer 28 Juil 2010 - 18:13

Merci et bravo pour tous ces rappels !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.legionetrangere.fr/
Roger Bodson
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: GUILLAUME Pierre Lieutenant de Vaisseau Hommage au Crabe Tambour Homme de conviction   Mer 28 Juil 2010 - 21:39

Très beau textes.
Merci
Revenir en haut Aller en bas
Pérignon
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: GUILLAUME Pierre Lieutenant de Vaisseau Hommage au Crabe Tambour Homme de conviction   Mer 28 Juil 2010 - 23:25

A propos du film Le Crabe-Tambour, j'ai sorti de mes archives ce magnifique article paru dans l'hebdo Le Point du 7 novembre 1977 :

Revenir en haut Aller en bas
en archive
Expert
Expert



MessageSujet: Re: GUILLAUME Pierre Lieutenant de Vaisseau Hommage au Crabe Tambour Homme de conviction   Jeu 29 Juil 2010 - 23:33

Juste hommage à Pierre Shoendoerffer... Dans sa "317e Section" comme dans "Le Crabe Tambour", il a su faire passer ses souvenirs, sa nostalgie d'un passé à la fois proche et déjà lointain...

Son cinéma distillé par petites doses (trop petites) n'est pas "grand public" c'est certain, il est révélateur d'un sens du devoir, de la parole donnée à tort ou à raison, à des années lumières de la majeure partie du public de nos salles obscures.

Il demeurera cependant le cinéaste des Soldats Perdus et de ces pistes sans fin, avec d'autant plus de valeur qu'il a connu ces hommes et les lieux de leurs souffrances....

Merci Perignon de nous avoir dénicher cet article.
Revenir en haut Aller en bas
Fombecto
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: GUILLAUME Pierre Lieutenant de Vaisseau Hommage au Crabe Tambour Homme de conviction   Dim 23 Fév 2014 - 16:56

Autre biographie du commandant Guillaume:

Lundi 23 décembre 2013
Pierre Guillaume, dit le Crabe-Tambour.
 

 
De la Bretagne à l’Indochine.
 
Né le 11 août 1925 dans une famille de militaires – son père est général de division – Pierre Guillaume est le troisième enfant d’une fratrie de quatre: les filles Monique et Claude succèdent aux garçons Pierre et Jean-Marie.
 
Après des années d’études chez les Jésuites à Paris, il intègre le collège de Saint-Malo. Grand, mince, blond – presque roux – avec des yeux bleus, Pierre Guillaume semble destiné à un métier au grand large. Après la Seconde Guerre mondiale, il intègre l’Ecole navale dont il sortira diplômé en 1948. Dès 1945, alors qu’il est encore matelot de 3e classe sans spécialité, il embarque sur le navire le Duquesne pour la Cochinchine et sa capitale, Saigon pour un premier séjour. En décembre 1947, de retour à Brest, le jeune marin passe ses examens, qu’il réussit, et est nommé au grade d’enseigne de vaisseau. Retour en Indochine l’année suivante où il sert à bord de l’aviso Commandant de Pimodan. Il reçoit le baptême du feu au Cambodge où son navire est chargé de faire la chasse aux contrebandiers. A plusieurs reprises il n’hésite pas à mettre pied à terre pour aller débusquer ceux qu’il doit arrêter sur mer…
 
Quelques mois plus tard, il est envoyé en Chine à Shanghai pour récupérer les quelques Français restés en dépit de l’avancée des communistes de Mao Zedong. Pierre Guillaume revient très marqué de son séjour où il a vu des massacres de Chinois nationalistes. Il poursuit sa mission contre les contrebandiers et les rebelles du Vietminh au Tonkin jusqu’en 1950.
 
Par la suite, il fait encore un séjour en Indochine entre 1953 et 1955. Après les accords de Genève (mai – juillet 1954), Pierre Guillaume, désobéissant aux ordres qui lui ont été donné, organise la sortie de milliers de catholiques du Tonkin. Il ne veut pas revivre les horribles massacres de Chine. Son bateau, la Pertuisane, devient terre d’accueil. Dans son livre On l’appelait le Crabe-Tambour, Georges Fleury indique : « Tout autour de la Pertuisane, la mer heureusement très calme est couverte de radeaux et de sampans. Des cris d’enfants se mêlant à des cantiques, un curé étreint Pierre qui, soudain saisi par une puissante vague d’émotion, se laisse embrasser. Le prête le lâche, s’agenouille, se signe, balbutie une prière et baise le pont comme s’il s’agissait de la Terre promise ». En quelques semaines, près de quinze mille catholiques seront recueillis par Pierre Guillaume et son équipage.
 
Bien des années plus tard, à l’occasion d’une interview, Pierre Guillaume indiqua : « Qui se souvient de ces curés vietnamiens qui pleuraient en embrassant le pavillon français à l'arrière de nos bateaux ? Qui se souvient de ces jonques, de ces sampans, de ces radeaux de bambou portant des familles entières qui chantaient des cantiques ? Ils voguaient à demi immergé, vers la terre promise symbolisée par le pavillon français … J'ai vu des réfugiés chanter les matines sur des bateaux, en actions de grâce. J'ai vu des femmes mettre un enfant au monde sur un radeau de bambou. Chaque paroisse avait sa bannière. C'était cela la chrétienté ! Chaque transport était un miracle ».
 
Terriblement affecté par ce qu’il considère comme un abandon de territoires et de populations, Pierre Guillaume rentre seul en France, à bord d’une jonque. Le voyage n’est pas simple. Il finit par s’échouer sur les côtes de Somalie où un temps il est retenu prisonnier.
 
En 1956, enfin il rentre en France et retrouve son épouse et ses enfants. Mais le malheur ne le quitte pas. Il apprend le décès de son frère, alors jeune lieutenant en Algérie au sein d’un commando parachutiste.
 
 
En Algérie.
 
Pierre Guillaume demande son transfert dans l’armée de terre et intègre le commando que commandait son jeune frère. Comme Jean-Marie a été le premier tué de l’unité, elle prend son nom. Pendant près d’une année, le Commando Guillaume monte des embuscades et des raids dans la région de l’Ouarsenis, réduisant fortement les forces des fellaghas. Puis, il est nommé à l’état-major et devient l’adjoint marine du général Challe. Il suit les idées de son supérieur pendant le putsch d’Alger et est arrêté. Il est condamné à quatre années de prison avec sursis. Poursuivant ses idées jusqu’au bout, Pierre Guillaume rejoint l’Algérie en 1962 et s’enrôle dans l’OAS (Organisation de l’Armée Secrète). Il verse dans la clandestinité. De nouveau arrêté en mai 1962, il va effectuer quatre années de prison en métropole, à Tulle, où il côtoie ses camarades putschistes comme les généraux Salan et Jouhaud, les colonels de Sèze, La Chapelle ou encore les commandants Camelin, Robin et Hélie Denoix de Saint-Marc.
 
Après ses années de captivité, il travaille pour des sociétés d’affrètement maritime et devient conseiller à la sécurité maritime du Royaume d’Arabie Saoudite. En 1978, il affrète le bateau qui emmène le mercenaire Bob Denard aux Comores, où un coup d’Etat est déclenché peu après…
 
Défenseur du peuple karen en Birmanie, tenant des chroniques sur l’antenne de Radio Courtoisie pendant des années, emblème de la France pour les nationalistes, la vie de Pierre Guillaume devient une saga grâce à l’ouvrage de Pierre Schoendoerffer – lui-même ancien d’Indochine et ami du lieutenant de vaisseau – le Crabe-Tambour, qui sort en 1976.
 
 
La légende.
 
A la suite du livre, l’auteur réalise un film deux années plus tard, qui connait un grand succès avec plusieurs Césars à la clé. La légende est en marche…
 
Pierre Schoendeorffer : « C’était un de ces capitaines légendaires ! Donc on a fait connaissance, et l’on s’est pris de sympathie. Quand j’ai commencé à écrire mon livre, Le Crabe-tambour, je me suis dit qu’il y avait dans son histoire quelque chose qui m’intéressait. Ce n’est pas sa biographie, c’est mon histoire telle que je l’ai rêvée... J’ai dédié mon roman à mon fils cadet, Ludovic, parce qu’enfant, il avait un petit ventre rond sur lequel il tambourinait, et comme il marchait à quatre pattes et de travers, je l’appelais le crabe. D’où le Crabe-tambour ! Vous voyez, c’est quelque chose de tout à fait personnel. Ce n’est pas sa vie, ce n’est pas la mienne. C’est autre chose ».
 
Pierre Guillaume, qui vivait depuis des années sur un bateau dans le port de Saint-Malo, meurt le 3 décembre 2002. Alors, il rejoint son jeune frère Jean-Marie dans le caveau familial placé au cimetière de Rueil-Malmaison.
 
 
Sources : Souvenir Français
 
Site des anciens du Commando Guillaume : www.commandoguillaume.com
Pierre Guillaume, Mon âme à Dieu, mon corps à la Patrie, mon honneur à moi, Ed. Plon, 2006
Georges Fleury, On l’appelait le Crabe-Tambour, Ed. Perrin, 2006.
Article sur Pierre Guillaume dans la Revue historique des armées.
1009

_________________
« A la Grèce, nous devons surtout notre raison logique. A Rome, nos maximes de droit et de gouvernement. Mais à l'Evangile nous devons notre idée même de l'homme. Si nous renions l'Evangile, nous sommes perdus. » Maréchal de Lattre de Tassigny (mort le 11 janvier 1952).
Revenir en haut Aller en bas
jacky alaux
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: GUILLAUME Pierre Lieutenant de Vaisseau Hommage au Crabe Tambour Homme de conviction   Mar 15 Aoû 2017 - 23:25

Merci pour ces rappels.   C'est avec un Grand respect que tout les anciens patriotes de l'OAS encore de ce monde saluent le commandant Guillaume, ce Grand soldat. Nous n'oublions pas son combat pour notre Algérie Française.  


Dernière édition par jacky alaux le Mer 16 Aoû 2017 - 14:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
LAUCHERE
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: GUILLAUME Pierre Lieutenant de Vaisseau Hommage au Crabe Tambour Homme de conviction   Mer 16 Aoû 2017 - 12:45

Merci Robert pour ce grand rappel, amitiés
Yvon.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: GUILLAUME Pierre Lieutenant de Vaisseau Hommage au Crabe Tambour Homme de conviction   

Revenir en haut Aller en bas
 
GUILLAUME Pierre Lieutenant de Vaisseau Hommage au Crabe Tambour Homme de conviction
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: AU PANTHEON DES PARACHUTISTES, tous égaux devant la mort, St MICHEL ne fait aucune distinction de grade :: AU PANTHEON DES PARACHUTISTES-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: