CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Hommage aux 58 parachutistes morts au Champ d'Honneur 1983 Darakkar Beyrouth

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fombecto
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Hommage aux 58 parachutistes morts au Champ d'Honneur 1983 Darakkar Beyrouth   Dim 13 Juin 2010 - 16:19

L’attentat (thèse officielle...ONAC)
A l’aube du 23 octobre, après une nuit calme, les sections se réveillent. Trois hommes partent en ville chercher des croissants, sans se douter que cet acte va leur sauver la vie...
Vers 6 heures 15 une violente déflagration retentit du côté de l’aéroport. Des kamikazes palestiniens viennent de lancer un véhicule piégé contre le quartier général des forces américaines. Le bâtiment dans lequel dormaient 300 Marines a été pulvérisé. 241 ont été tués dans leur sommeil.
Alerté par la détonation, le capitaine Thomas, se précipite au balcon. A 6 heures 24, alors qu’il rend compte à la radio de cet attentat, la communication est interrompue : Après une effroyable secousse, et dans un bruit assourdissant, le Drakkar est frappé à son tour par un camion chargé de plusieurs tonnes d’explosifs.
Ce dernier, après avoir forcé les barrages, s’est écrasé sur la rampe
d’accès. Soulevé dans les airs, il retombe à sept mètres de distance…
Les sentinelles n’ont pas eu le temps de réagir
.
version contestée par la plus part des rescapés, impossible de pénétrer dans les sous-sols avec un camion, la thèse de l'immeuble piégé est d'ailleurs plus vraisemblable vu l'empilement sur lui-même des débris.

Un reportage très intéressant, cliquez sur l'image


Le spectacle est apocalyptique : dans un énorme nuage de poussière, les planchers et les murs cèdent ;
Le bâtiment s’effondre formant un amoncellement de gravas empilés sur plus de cinq mètres de haut.
Après un long silence, les parachutistes sous le choc, s’appellent, sans comprendre. Ils n’ont rien vu arriver, leur intérêt s’étant alors porté sur l’aéroport.
Les survivants se souviennent d’être revenus à eux dans l’obscurité, prisonniers d’un enchevêtrement monstrueux, au milieu des cris de détresse assourdis et des râles d’agonisants ensevelis sous les décombres.
Le Drakkar a cessé d’exister…
Les secours arrivent rapidement. Toute la journée se passe à tenter d’extraire ce qui reste de vie de cet amas de pierres et de tiges d’acier.
Les premiers rescapés, hébétés, sont évacués et les blessés les plus graves sont pris en charge dans les hôpitaux de Beyrouth. Les autres hommes demeurent prisonniers de ruines d’où 22 cadavres sont retirés le
jour même.
Les sauveteurs s’acharnent à fouiller sans interruption durant 4 jours et 4 nuits. Mais l’espoir s’amenuise et ils ne découvrent plus que des morts dont les cercueils sont rassemblés à la Résidence des Pins.
Il leur faut se rendre à l’évidence, la 3° compagnie a été anéantie.
Pour le contingent français le bilan est extrêmement lourd : sur les 96 hommes que comptait la mission Didon IV, Il n’y a que 41 survivants dont 15 blessés.
L’attentat a couté la vie à 58 parachutistes (55 du 1er RCP et 3 du 9° RCP) mais à également tué des civils : l’épouse et les cinq enfants du concierge de l’immeuble.
Revenir en haut Aller en bas
en archive
Expert
Expert



MessageSujet: Re: Hommage aux 58 parachutistes morts au Champ d'Honneur 1983 Darakkar Beyrouth   Ven 22 Oct 2010 - 23:56

Dans quelques heures, il y aura 27 ans ! Souvenez-vous !


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Une grande pensée pour tout nos compagnoss d'armes disparus tragiquement    Sam 23 Oct 2010 - 8:56

Une grande pensée pour tout nos compagnoss d'armes disparus tragiquement
Crying or Very sad , que Saint Michel veille sur vous .
MB
Revenir en haut Aller en bas
Charbonnier
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: Hommage aux 58 parachutistes morts au Champ d'Honneur 1983 Darakkar Beyrouth   Sam 23 Oct 2010 - 10:06

Citation :
Dans quelques heures, il y aura 27 ans ! Souvenez-vous !







Je me souviens et je pense à eux en ce jour anniversaire Sad

Que Saint Michel veille sur eux
Revenir en haut Aller en bas
51
confirmé
confirmé
avatar


MessageSujet: Re: Hommage aux 58 parachutistes morts au Champ d'Honneur 1983 Darakkar Beyrouth   Sam 23 Oct 2010 - 22:12

Bonsoir a tous.
Une pensée pour eux,en ce jour annivarsaire.
Salutations
Revenir en haut Aller en bas
Charbonnier
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: Hommage aux 58 parachutistes morts au Champ d'Honneur 1983 Darakkar Beyrouth   Jeu 28 Oct 2010 - 22:37

Message de AAMCI

Le 23 octobre au cimetière de DEUIL LA BARRE (val d'oise) était organisé un hommage à nos 58 parachutistes du 1er et du 9ème RCP disparus tragiquement à BEYROUTH le dimanche d’octobre 1983.
Cette cérémonie était organisée par l’UNP 95 ainsi que la municipalité.
Monsieur JEAN-CLAUDE NOYER Maire de Deuil la Barre (Val d'Oise) a déposé une gerbe en présence d'environ cinquante personnes militaires et civils dont des anciens parachutistes des régiments endeuillés par cet attentat.

Les drapeaux et leurs portes drapeaux présents se sont inclinés lorsque la sonnerie aux morts a retentie.

L'émotion dans l'assistance était palpable et ressentie par tous à cette évocation de la mémoire de nos 58 disparus.

L'AAMCI était fortement représentée notamment par Monsieur Claude BELLESSORT président de l'UNP 94 et Monsieur Dominique MEAUDE représentant de l'Oise
En vous souhaitant bonne réception de ce compte rendu, recevez, mon Général, Messieurs, chers adhérents l'expression de nos meilleurs sentiments.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hommage aux 58 parachutistes morts au Champ d'Honneur 1983 Darakkar Beyrouth   

Revenir en haut Aller en bas
 
Hommage aux 58 parachutistes morts au Champ d'Honneur 1983 Darakkar Beyrouth
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: AU PANTHEON DES PARACHUTISTES, tous égaux devant la mort, St MICHEL ne fait aucune distinction de grade :: LES PARACHUTISTES MORTS AU "CHAMP D'HONNEUR" :: Les Parachutistes morts au "Champ d'Honneur" en OPEX :: Le LIBAN-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: