CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Le 2e REP à nouveau endeuillé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Philippe MULLER
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Le 2e REP à nouveau endeuillé   Lun 7 Juin 2010 - 21:47

lundi 7 juin 2010
Un sergent du 2e REP tué (actualisé)
Un sergent du 2e REP a été tué en milieu d'après-midi par un "éclat de roquette antichar" dans le sud de la vallée de Tagab, vient d'annoncer l'Elysée, dans un communiqué. Il est le 43e mort français en Afghanistan. Trois paras ont également été blessés par balles, lors du même affrontement, avec les insurgés.
La TF Altor était en couverture d'une MEDCAP dans le village de Payendakhel, situé à quelques kilomètres du COP51, où stationnent des éléments de l'ANA et de la Légion.
Deux autres autres parachutistes du 2e REP avaient déjà été tués en Afghanistan : le caporal-chef Rodolphe Penon, en portant secours aux paras du 8e RPIMa, le 18 août 2008, en vallée d'Uzbeen. Le caporal Robert Hutnik avait quant à lui été tué, vraisemblablement par un sniper insurgé, le 8 avril 2010, lors d'une opération en vallée de Tagab.
Le sud de la vallée de Tagab focalise actuellement les efforts des insurgés, et les TIC y sont quasi-quotidiens. Depuis que la France s'est installée en Kapisa (été 2008), les tirs sont aussi réguliers sur la FOB de Tagab-même, et désormais, sur les COP.
La frontière (relativement artificielle) entre le GTIA Kapisa et le GTIA Surobi a d'ailleurs été déplacée vers le nord, il y a quelques mois, précisément pour tenir compte de l'évolution de l'activité insurgée. L'armée française a multiplié les COP, dans cette zone, cruciale, puis c'est là que passe la main supply road (MSR), enjeu, avec la population, des combats entre Français et insurgés.
Publié par mamouth leader à l'adresse 6/07/2010 08:20:00 PM
Revenir en haut Aller en bas
FOUQUET66
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Un sergent du REP tué lors d'un violent accrochage en Afghanistan   Mar 8 Juin 2010 - 9:31

En complément du message de MULLER..


Dans un communiqué diffusé lundi soir, l'Élysée annonce la mort en Afghanistan d'un quarante-troisième soldat français. Ce sergent du 2e régiment étranger de parachutistes de Calvi a été tué au cours d'une opération de reconnaissance déclenchée lundi au sud de Tagab : alors qu'il participait à une mission de couverture, le sous-officier a été mortellement blessé par un éclat de roquette antichar tirée par un RPG-7, dans la province de Kapissa en Afghanistan, par des insurgés. Trois autres soldats ont été blessés au cours de la même opération.

L'état-major des armées a précisé que le GTIA (Groupement tactique interarmes) de Surobi était engagé depuis le 5 juin avec un kandak de l'ANA (soit environ 700 hommes en tout) dans l'opération Altor Libecciu, qui vise à contrôler le sud de la vallée de Tagab (province de Kapisa) et à organiser tout le long de cette vallée des opérations civilo-militaires d'aide à la population, d'assistance médicale et des rencontres (shuras) avec les notables locaux.

Trois autres sous-officiers blessés

En milieu d'après-midi, alors que les équipes médicales françaises recevaient une centaine de patients à Payendakhel, une trentaine d'insurgés se sont infiltrés dans la zone, et sont tombés sur des unités placées en couverture face au nord, à l'entrée de la vallée de Diram Diram, à proximité du COP (Combat Outpost) 51, établi en avril dernier. L'accrochage a été très violent, et les Français pris à partie ont reçu l'appui de deux hélicoptères de combat Tigre et de deux chasseurs-bombardiers F15 américains.

C'est au cours de cet accrochage que le sergent du 2e REP a été mortellement touché. Trois autres sous-officiers ont été blessés par balle au cours d'un violent accrochage avec les insurgés, et mis à l'abri avant d'être évacués par hélicoptère sur l'hôpital militaire français de Kaia. L'EMA précise que " les insurgés, durement éprouvés, ont été mis en fuite", mais ne donne pas de bilan sur des pertes éventuelles de leur côté.

Ces hommes appartiennent au GCP (Groupement de commandos parachutistes) du régiment.

La mort de ce sous-officier de la Légion porte à 43 le nombre des militaires français tués en Afghanistan, dont 7 depuis le début de l'année. Sur ces 43 morts, 22 l'ont été au cours d'accrochage et 8 par des engins explosifs improvisés (EEI).

Le GTIA Surobi est composé de militaires du 2e REP de Calvi, du 1er régiment de hussards parachutistes de Tarbes et du 17e régiment de génie parachutiste de Montauban.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.legionetrangere.fr/
 
Le 2e REP à nouveau endeuillé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: LES UNITES PARACHUTISTES France et OM :: 2ème R.E.P. - Régiment Etranger de Parachutistes-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: