CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Ils ont servi ensemble à Bayonne où le commando a été créé en 1956 puis en Algérie sous les ordres du lieutenant Guillaume, qui sera tué le 22 mars 1957, donnant ainsi son nom à cette unité d'élite.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
NDL
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Ils ont servi ensemble à Bayonne où le commando a été créé en 1956 puis en Algérie sous les ordres du lieutenant Guillaume, qui sera tué le 22 mars 1957, donnant ainsi son nom à cette unité d'élite.   Mer 28 Avr 2010 - 16:51

Carignan Les anciens parachutistes sautent sur les Ardennes

Vu dans L'Ardennais

Publié le mercredi 28 avril 2010 à 11H00





Le groupe a découvert Saint Walfroy lundi après-midi.

Un groupe d'anciens parachutistes venus du Dauphiné, de la Drôme, du Var, des Vosges et de Charente-Maritime, passent une semaine à découvrir les Ardennes. Ils sont basés à Sailly chez Bernard Camus, un ancien du commando, et en gîte rural à Malandry.

Ils ont servi ensemble à Bayonne où le commando a été créé en 1956 puis en Algérie sous les ordres du lieutenant Guillaume, qui sera tué le 22 mars 1957, donnant ainsi son nom à cette unité d'élite.

Les anciens ne manquent pas de rappeler les souvenirs de ces campagnes, les bons et les mauvais, n'oubliant pas les 24 soldats du commando morts au combat.

Dissous en janvier 1963, ce commando a été recréé en octobre 2003 à Carcassonne au sein du 3e RPIMA. 50 années après, les anciens perpétuent l'esprit parachutiste et se retrouvent depuis 2008 dans différentes régions de France avec le souvenir des camarades morts au champ d'honneur et le bonheur de partager encore des moments de grande amitié.

Après des séjours dans le sud de la France en 2008 et 2009, les retrouvailles ont lieu cette année dans notre région. Après un rendez-vous à Trieux en Meurthe-et-Moselle, ils découvrent avec grand plaisir un département qu'ils ne connaissaient pas, le beau temps en prime.
Repas dansant des paras à Blagny, Saint Walfroy, Stenay et le musée de la bière, Reims et les caves de Champagne, Woinic, Verdun et la vallée de la Meuse sont notamment au programme de ce séjour.
Revenir en haut Aller en bas
parizot
Invité



MessageSujet: ancien du 1é rpima   Sam 5 Mai 2012 - 11:14

j'ais servie a la cidatelle 1é rpima de 1971 a 1972 et je me joints a tout les anciens du 1é et de la cpima (alainparizot@hotmail.fr)
Revenir en haut Aller en bas
zriri
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Pierre GUILLAUME   Sam 5 Mai 2012 - 20:11

Il y a quelques jours, en faisant des recherches je tombe par hasard sur un "Guillaume" et surprise...
zizi

Pierre GUILLAUME
(le « Crabe-Tambour »Frère du Patron du Cdo G.)

Pierre Guillaume (11 août 1925, Saint-Malo - 3 décembre 2002), connu également sous le nom de Commandant Pierre Guillaume, dit aussi « le Crabe-tambour », est un officier de la marine française, ayant participé au putsch d'Alger, et membre de l'OAS.

Fils d'un général de division, Pierre Guillaume sort de l'École navale en 1948. Lors de la guerre d'Indochine, il est Officier de marine dans une Division Navale d'Assaut. Après les accords de Genève, en 1954, il termine la guerre avec le grade de lieutenant de vaisseau. Désobéissant au haut commandement, il sauve alors, en embarquant dans les navires sous ses ordres, 1 600 Vietnamiens catholiques voulant fuir le communisme (chiffres avancés par les survivants eux-mêmes). Puis il tente de rejoindre la France seul à bord d'une jonque, le Manohara (jonque ou plutôt ketch à bouchains vifs de 8 mètres de long) mais s'échoue finalement sur les côtes somaliennes, le 13 novembre 1956. Il est alors recueilli par une tribu locale, assez fascinée par ce prisonnier aux cheveux roux, au point qu'il ne sait pas très bien s'ils le considèrent comme un prisonnier ou comme un dieu.
Fin 1956, il rentre à Paris et apprend que son frère Jean-Marie, officier parachutiste, est tombé à la tête de son commando en Algérie. Il demande immédiatement et obtient d'être muté dans l'armée de terre, afin de lui succéder à la tête du commando. Promesse ayant été faite que ce commando porterait le nom du premier de ses membres qui serait tué au combat, le commando prend alors le nom de Guillaume. Pierre Guillaume le commande du 14 juillet 1957 au 12 mars 1958.
Pendant le putsch d'Alger, il est adjoint marine du général Challe, l'un des quatre organisateurs ; à l'issue du putsch, il est condamné à quatre ans de prison avec sursis. Il s'engage alors dans la clandestinité, aux côtés de l’OAS avec les généraux Salan et Jouhaud. Arrêté en mai 1962, Pierre Guillaume est condamné à huit ans de détention et emprisonné, pendant quatre ans, à la prison de Tulle avec les généraux Salan et Jouhaud, les colonels de Sèze et de La Chapelle, les commandants Camelin, Robin et Denoix de Saint Marc.
Il travaille ensuite comme conseiller à la sécurité maritime en Arabie saoudite et participe à des opérations de Bob Denard aux Comores. Avec plusieurs anciens militaires, il s'engage également dans la défense du peuple karen en Birmanie.
Il vivait à bord de son voilier, l'Agathe, dans le port de Saint-Malo.
Pierre Guillaume anima un Libre Journal hebdomadaire de une heure et demie sur Radio Courtoisie, quasiment jusqu'à son décès. Il était un ami personnel de Jean-Marie Le Pen, qu'il reçut souvent à cette émission.
Dans ses mémoires, il donne des détails sur l’engagement des officiers de marine pour l’Algérie française et raconte ses tentatives d’évasion.

Le très bel Insigne du Cdo Guillaume



Revenir en haut Aller en bas
vvdd66
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: Ils ont servi ensemble à Bayonne où le commando a été créé en 1956 puis en Algérie sous les ordres du lieutenant Guillaume, qui sera tué le 22 mars 1957, donnant ainsi son nom à cette unité d'élite.   Dim 20 Mai 2012 - 7:32

parizot a écrit:
j'ais servie a la cidatelle 1é rpima de 1971 a 1972 et je me joints a tout les anciens du 1é et de la cpima (alainparizot@hotmail.fr)

si tu est ou étais vosgien tu dois être le parizot grand pote de mon frère qui était a la cpima aussi
Revenir en haut Aller en bas
http://sacree-soiree-11.frenchboard.com/index.htm
DUVAL Jacques
enregistré
enregistré
avatar


MessageSujet: Re: Ils ont servi ensemble à Bayonne où le commando a été créé en 1956 puis en Algérie sous les ordres du lieutenant Guillaume, qui sera tué le 22 mars 1957, donnant ainsi son nom à cette unité d'élite.   Sam 24 Nov 2012 - 17:06

Pas un mot du Sergent-Chef DELMAS, Sous Officier Adjoint du Commando; a moins que je ne fasse erreur. En 1957, lorsque le Commando rentrait de l'Orléanais, n'était il pas cantonné à El Biar prés de la 114 Q.G?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ils ont servi ensemble à Bayonne où le commando a été créé en 1956 puis en Algérie sous les ordres du lieutenant Guillaume, qui sera tué le 22 mars 1957, donnant ainsi son nom à cette unité d'élite.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ils ont servi ensemble à Bayonne où le commando a été créé en 1956 puis en Algérie sous les ordres du lieutenant Guillaume, qui sera tué le 22 mars 1957, donnant ainsi son nom à cette unité d'élite.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: LES UNITES PARACHUTISTES France et OM :: 1er R.P.I.M.a - Régiment de Parachutistes d'Infanterie de Marine-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: