CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Le 30 avril, Hervé Morin fêtera Camerone au Mexique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
FOUQUET66
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Le 30 avril, Hervé Morin fêtera Camerone au Mexique   Lun 19 Avr 2010 - 15:20

Une fois n'est pas coutume, le ministre de la Défense Hervé Morin ne se rendra pas à Aubagne pour célébrer la fête annuelle de la Légion étrangère.

Il fera davantage, en se rendant au Mexique ce même 30 avril, à l' hacienda de Camerone , pour une cérémonie de souvenir des combats de 1863.

Lors de cette bataille entre 64 légionnaires, qui défendaient une ferme, et plusieurs centaines de Mexicains, la moitié de la troupe française fut tuée sur place avec son capitaine Jean Danjou.

Quand les survivants acceptèrent de se rendre, ce fut à la condition qu'ils puissent conserver leurs armes. Ce que leur vainqueur accorda en ces termes : "On ne refuse rien à des hommes comme vous !"
Revenir en haut Aller en bas
http://www.legionetrangere.fr/
Philippe MULLER
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: CAMERONE 2010,   Jeu 29 Avr 2010 - 21:56

Vu sur Défense et démocratie

Camerone 2010

LA LÉGION ÉTRANGÈRE FÊTE CAMERONE

La Légion étrangère naît d’une ordonnance du Roi Louis-Philippe du 9 mars 1831. Recrutant à l’origine des non-Français qui avaient vocation à être envoyés outre-mer, elle est, depuis, devenue un véritable mythe dans le monde international des combattants. Ayant participé à toutes les guerres depuis sa création, ayant perdu des milliers de ses soldats, “devenus Français non par le sang reçu mais par le sang versé” pour reprendre l’expression de l’écrivain Paul BONNECARRÈRE, la Légion étrangère est aujourd’hui reconnaissable de tous. Képis blancs, bérets verts, musique (le fameux “Boudin”), marche de 88 pas/minutes lors des défilés, couleurs verte et rouge, en sont devenus les signes distinctifs au sein même des forces armées françaises.


D’une image de réprouvés, de déclassés sociaux, et d’hommes au passé trouble, le corps a su, au fil du temps et des combats, s’imposer comme une véritable troupe d’élite dont la discipline et le professionnalisme se sont forgés au sein d’une cohésion hors du commun et de traditions bien ancrées. Devenir légionnaire aujourd’hui reste un engagement difficile. De nombreux étrangers et Français continuent de se présenter, mais les conditions de recrutement sont devenues juridiquement comme intellectuellement plus sévères. Quant au plan physique, la formation d’un légionnaire reste toujours aussi exigente par rapport à la moyenne du reste de l’armée, à l’exception des unités qui sont envoyées, comme elle, au combat en Afghanistan, et qui reçoivent également un entraînement poussé.


Parmi ces unités, nous pouvons compter le 27e BCA d’Annecy et le 8e RPIMa de Castres, qui se joindront à leurs camarades légionnaires, demain au Quartier Viénot à Aubagne, à l’occasion du 147e anniversaire de la bataille de Camerone. C’est sur le thème de la fraternité d’armes que légionnaires, chasseurs alpins et marsouins parachutistes – qui ont combattu récemment ensemble en Afghanistan - commémoreront cette bataille de l’expédition française au Mexique (1861-1867).


Le 30 avril 1863, la 3e Compagnie du Régiment Étranger, commandée par le Capitaine Jean DANJOU et forte de 65 hommes, est submergée au cours d’une mission de reconnaissance par 2000 soldats mexicains (1200 fantassins et 800 cavaliers). Le combat eut lieu dans une hacienda proche du village de Camerone de Tejeda, et dura une journée entière au cours de laquelle les légionnaires repoussèrent toutes les attaques, et chargèrent à la baïonnette une fois qu’ils eurent épuisé leurs munitions. DANJOU fut tué ainsi que son officier en second et la moitié des légionnaires. Camerone est devenu, depuis, le symbole du courage et de la loyauté légionnaires. À ce titre, l’événement est fêté chaque année dans toutes les unités de la Légion étrangère.


Ce 147e anniversaire de la bataille de Camerone sera présidé par M. Hubert Falco, Secrétaire d’État à la Défense et aux anciens combattants et par le Général d’armée Elrick Irastorza (CEMAT). Le Général de brigade Alain BOUQUIN commandera la prise d’armes.
Revenir en haut Aller en bas
 
Le 30 avril, Hervé Morin fêtera Camerone au Mexique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: ACTUALITES DIVERS :: VEILLE ACTUALITE MILITAIRE-
Sauter vers: