CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 BIGEARD Marcel - général - grand soldat meneur d'hommes INDO et Algérie jusqu'en 1959

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 8 ... 14  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: BIGEARD Marcel - général - grand soldat meneur d'hommes INDO et Algérie jusqu'en 1959   Ven 3 Oct 2008 - 15:57

Michel a écrit:
C'est bien de voir d'anciennes photos, je ne connaissais pas cette histoire de béret, on s'instruit tous les jours Wink

Attention la photo de Bigeard c'est le béret règlementaire.....!Comme le mien[img][/img]
Revenir en haut Aller en bas
Michel
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: BIGEARD Marcel - général - grand soldat meneur d'hommes INDO et Algérie jusqu'en 1959   Ven 3 Oct 2008 - 15:59

Sur la dernière que j'ai mise, oui Wink

Et merci à toi pour cette belle photo :cheers:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: BIGEARD Marcel - général - grand soldat meneur d'hommes INDO et Algérie jusqu'en 1959   Ven 3 Oct 2008 - 16:08

Une dernière avec le béret dit fantoche pour te faire plaisir
Revenir en haut Aller en bas
Claude Millet
Fondateur
avatar


MessageSujet: Re: BIGEARD Marcel - général - grand soldat meneur d'hommes INDO et Algérie jusqu'en 1959   Ven 3 Oct 2008 - 16:39

Michel a écrit:
je ne connaissais pas cette histoire de béret, on s'instruit tous les jours Wink
Drôle de période après guerre d'Algérie..

Il fallait casser l'Esprit Paras et ses signes représentatifs

Le béret d'été obligatoire
La tenue cam supprimée
Les tenues retaillées interdites
La boule TAP interdite
la casquette dite Bigeard interdite

C'était plus ou moins appliqué dans les unités, comme par exemple avec le Col Aussaresses...pour les 3 derniers points!

Charognard a écrit:Attention la photo de Bigeard c'est le béret règlementaire.....!Comme le mien et Une dernière avec le béret dit fantoche pour te faire plaisir
Quel beau para, les filles devaient tomber comme des mouches...!

La tenue cam, c'était en quelle année?

_________________

RASURA_________SER
1er RCP - 257.174

« Il n'y a pas de sens de l'Histoire, il n'y a pas de vent de l'Histoire car ce qui fait l'Histoire, selon notre conception occidentale et chrétienne qui est vérifiée par tous les faits historiques, c'est la volonté des hommes, c'est l'intelligence des hommes, ce sont leurs passions, bonnes ou mauvaises. »Colonel Bastien THIRY procès Petit Clamart
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/intelligencearmee/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: BIGEARD Marcel - général - grand soldat meneur d'hommes INDO et Algérie jusqu'en 1959   Ven 3 Oct 2008 - 16:53

Claude Millet dit Prosunt a écrit:
Michel a écrit:
je ne connaissais pas cette histoire de béret, on s'instruit tous les jours Wink
Drôle de période après guerre d'Algérie..

Il fallait casser l'Esprit Paras et ses signes représentatifs

Le béret d'été obligatoire
La tenue cam supprimée
Les tenues retaillées interdites
La boule TAP interdite
la casquette dite Bigeard interdite

C'était plus ou moins appliqué dans les unités, comme par exemple avec le Col Aussaresses...pour les 3 derniers points!

Charognard a écrit:Attention la photo de Bigeard c'est le béret règlementaire.....!Comme le mien et Une dernière avec le béret dit fantoche pour te faire plaisir
Quel beau para, les filles devaient tomber comme des mouches...!

La tenue cam, c'était en quelle année?

Pour ne parler que du 1er RCP nous avons rendu les tenues camouflées en 5/63 et nous défilions en juin pour le 20émé anniversaire du régiment en présentant les Armes au Colonel Bigeard en tenue vert olive.
Cadeau nous avons conservé la casquette en souvenir.
Bof fallait encore avoir des permissions pour cela mais la petite du Bar des Paras en l'entrée d'Idron.... je ne me venterai pas mais.... hum...pirat
Revenir en haut Aller en bas
Claude Millet
Fondateur
avatar


MessageSujet: Re: BIGEARD Marcel - général - grand soldat meneur d'hommes INDO et Algérie jusqu'en 1959   Ven 3 Oct 2008 - 17:41

Effectivement, j'ai fait ma PM Paras en Avril et nous avions les tenues cam.

Quelles étaient les motivations données et comment avez-vous ressenti cette reprise de tenue?

_________________

RASURA_________SER
1er RCP - 257.174

« Il n'y a pas de sens de l'Histoire, il n'y a pas de vent de l'Histoire car ce qui fait l'Histoire, selon notre conception occidentale et chrétienne qui est vérifiée par tous les faits historiques, c'est la volonté des hommes, c'est l'intelligence des hommes, ce sont leurs passions, bonnes ou mauvaises. »Colonel Bastien THIRY procès Petit Clamart
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/intelligencearmee/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: BIGEARD Marcel - général - grand soldat meneur d'hommes INDO et Algérie jusqu'en 1959   Ven 3 Oct 2008 - 17:53

Claude Millet dit Prosunt a écrit:
Effectivement, j'ai fait ma PM Paras en Avril et nous avions les tenues cam.

Quelles étaient les motivations données et comment avez-vous ressenti cette reprise de tenue?

A cette époque les hautes instances militaires ne justifiaient en aucun cas leurs décisions c'était tout simplement la fin des TAP casser le mythe paras mai 58 et avril 61 les politiques ont vu le danger.
Pour nous avons subi une nouvelle humiliation car, il faut savoir que dès 6/62 l'ALN était équipé de nos tenues légendaires..............
Jai vu embarquer à Bordeaux nos stocks de tenues neuves à destination d'Alger la haine.....
Revenir en haut Aller en bas
Langenargen
Pro !
Pro !



MessageSujet: Re: BIGEARD Marcel - général - grand soldat meneur d'hommes INDO et Algérie jusqu'en 1959   Ven 3 Oct 2008 - 18:09

Charognard a écrit:
Claude Millet dit Prosunt a écrit:
Effectivement, j'ai fait ma PM Paras en Avril et nous avions les tenues cam.

Quelles étaient les motivations données et comment avez-vous ressenti cette reprise de tenue?

A cette époque les hautes instances militaires ne justifiaient en aucun cas leurs décisions c'était tout simplement la fin des TAP casser le mythe paras mai 58 et avril 61 les politiques ont vu le danger.
Pour nous avons subi une nouvelle humiliation car, il faut savoir que dès 6/62 l'ALN était équipé de nos tenues légendaires..............
Jai vu embarquer à Bordeaux nos stocks de tenues neuves à destination d'Alger la haine.....


Charognard, ta réponse à Prosunt "en couleur", laisse entrevoir ce que tu avais, ce que vous aviez sur la "patate...

l'ALN avec nos propres
"tenues lézard", impensable!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: BIGEARD Marcel - général - grand soldat meneur d'hommes INDO et Algérie jusqu'en 1959   Ven 3 Oct 2008 - 18:26

De plus j'ai toujours soutenu l'Algérie Française et les Putschistes "Souvenir et Respect" au risque de choquer !
Revenir en haut Aller en bas
BRENEC
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: BIGEARD Marcel - général - grand soldat meneur d'hommes INDO et Algérie jusqu'en 1959   Ven 3 Oct 2008 - 19:50

Langenargen a écrit:
Charognard, ta réponse à Prosunt "en couleur", laisse entrevoir ce que tu avais, ce que vous aviez sur la "patate...[/quote]


Bien sur!!!

Une horreur absolue pour un Para ce machin!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Michel
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: BIGEARD Marcel - général - grand soldat meneur d'hommes INDO et Algérie jusqu'en 1959   Ven 3 Oct 2008 - 22:03

Charognard a écrit:
Une dernière avec le béret dit fantoche pour te faire plaisir

Merci Charognard, perso, j'ai toujours préféré le fantoche, et chez nous, c'était le plus courant.
Revenir en haut Aller en bas
Claude Millet
Fondateur
avatar


MessageSujet: Re: BIGEARD Marcel - général - grand soldat meneur d'hommes INDO et Algérie jusqu'en 1959   Lun 8 Déc 2008 - 14:20

Fausse manoeuvre de fusion de sujets et j'ai récupéré le message de Fabrepasc...

J'ai trouvé cette photo sur un site para,je pense qu'elle a êté prise à Mont de Marsan.

_________________

RASURA_________SER
1er RCP - 257.174

« Il n'y a pas de sens de l'Histoire, il n'y a pas de vent de l'Histoire car ce qui fait l'Histoire, selon notre conception occidentale et chrétienne qui est vérifiée par tous les faits historiques, c'est la volonté des hommes, c'est l'intelligence des hommes, ce sont leurs passions, bonnes ou mauvaises. »Colonel Bastien THIRY procès Petit Clamart
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/intelligencearmee/
Sergent LOMBART
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: BIGEARD Marcel - général - grand soldat meneur d'hommes INDO et Algérie jusqu'en 1959   Lun 8 Déc 2008 - 20:16

C'est aussi le plaisir de ce forum ,

Tomber sur des sujets que nous n'avons pas vu !!!





Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: BIGEARD Marcel - général - grand soldat meneur d'hommes INDO et Algérie jusqu'en 1959   Lun 8 Déc 2008 - 20:51

Citation :
Faire un article sur lui c'est pas un exploit tant l'homme est grand ....

Il suffit de le dire

Bonsoir...
Revenir en haut Aller en bas
Rasura
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: BIGEARD Marcel - général - grand soldat meneur d'hommes INDO et Algérie jusqu'en 1959   Ven 23 Oct 2009 - 22:37

Que dire , si ce n'est Bravo .


Article sur" l'Est républicain "de ce matin

M.Bigeard sur le ring... à 93 ans, le Vieux Soldat publie « Mon dernier round »(*) ; un regard sans complaisance sur l'état de la France, du monde et... sur la vieillesse....

« Mon pire ennemi" dit-il.

Sur un coin de la grande table en chêne qui lui sert de bureau : le dessin d'un admirateur. On y voit une caricature, plutôt réussie, de Sarkozy et Obama, lors d'une conférence de presse devant la Maison blanche. Le premier demande au second : « Quel est ton souhait Barack ? » Le président US et tout récent prix Nobel de la Paix répond : « Une bonne année au Général Bigeard ! ».

La même acuité

Dans son fauteuil, le vieux soldat sourit, lâche une boutade pour se moquer de lui-même.« C'est vrai qu'aujourd'hui, il ne faut pas beaucoup de vent pour que je tombe à terre » !

Mais si Bigeard est toujours le même, l'homme se livre comme il ne l'a sans doute jamais fait dans « Mon dernier round » à paraître aujourd'hui aux Editions du Rocher. « Mon combat final. Espérons qu'au-delà de moi, les lecteurs me prolongeront » écrit-il, sur la quatrième de couverture.
Début 2006, à l'aube de son 90e anniversaire, « Adieu ma France » devait être son dernier ouvrage. « Un livre testament » comme il nous le confiait à l'époque. Portant un regard critique et désabusé sur une France aspirée par le bas, Bigeard était représenté avec sa « gueule de héros » en couverture. Mais depuis « le vieux caïman aux yeux pochés » n'a jamais lâché son feutre noir ni l'attention qu'il porte à la France et au monde. Alors, il a noirci encore et encore des feuilles, avec toujours la même acuité sur les événements. Et sur la couverture de « Mon dernier round », il pose cette fois en civil, la main sur le canon qui trône dans son jardin, rue François Badot à Toul.
Si la passion et les coups de gueule sont toujours là (l'image de la France à l'étranger, les compromis et arrangements avec notre conscience face à la Libye ou la Chine, la guerre en Afghanistan...) le Vieux para se confie, à propos de ce sac-à-dos qui pèse lourd sur les épaules. « Vieillir, voilà un mot auquel je ne pensais jamais quand j'étais sur mes terrains de combat ! La mort, je la voyais autour de moi à chaque bataille, bien présente, trop présente, parmi mes camarades. La mort, oui, mais pas la vieillesse ! » écrit-il ans ce dernier opus.


Mon pire ennemi

Un peu plus loin, il poursuit : « Comment transmettre l'amour de la France aux jeunes générations ? Comment parler de patrie sans être considéré comme dépassé ? De nos jours, les anciens de 39-45 sont regardés comme des vestiges. Depuis quelques années, il m'a fallu admettre que je devenais à mon tour un vestige, que le temps changeait l'homme ».

L'âge, confie-t-il juste après, « l'ennemi le plus coriace que je n'ai jamais connu ».
Bigeard conclut : « Avec ce ''dernier round'', je veux transmettre, encore transmettre, avant le grand départ. Mais j'ai le sentiment que je n'aurai pas le temps de dire, tout ce que je voudrais dire ».





Revenir en haut Aller en bas
51
confirmé
confirmé
avatar


MessageSujet: Re: BIGEARD Marcel - général - grand soldat meneur d'hommes INDO et Algérie jusqu'en 1959   Sam 31 Oct 2009 - 13:58

Bonjours a tous
Un grand homme,notre Général,ce sont des hommes comme lui,qui font la grandeur de la france.
Mes Respect,MonGénéral.
SALUTATIONS
Revenir en haut Aller en bas
JNRO
confirmé
confirmé
avatar


MessageSujet: Il sait que certains songent pour lui à des funérailles nationales et il aime ça, même s'il s'en défend   Jeu 5 Nov 2009 - 15:45

Et celle-là

Bigeard, l'éternel combattant

04/11/09


Le général Bigeard (chez lui à Toul, la semaine dernière) tient à sa réputation de trublion au franc-parler :
«Aujourd'hui encore, ça emmerde le pouvoir d'avoir un Bigeard vivant.»
Crédits photo : Le Figaro
Revenir en haut Aller en bas
Fombecto
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: BIGEARD Marcel - général - grand soldat meneur d'hommes INDO et Algérie jusqu'en 1959   Lun 16 Nov 2009 - 23:45

LE PORTRAIT DU DIMANCHE marcel bigeard

Le dernier round du général




zoom

A 93 ans, le général Bigeard, le militaire le plus décoré de France publie un ouvrage coup-de-poing, une sorte de testament.

Les livres, c’est comme ses médailles, le général Bigeard ne les compte plus. Mon dernier round est celui d’un homme lucide qui affronte la vieillesse comme il s’est battu : droit dans ses bottes.

Le général Bigeard livre son dernier combat. Contre un ennemi dont il sait qu’il sera le vainqueur : le temps. «Je savais que ce serait dur, la vieillesse. Contre elle, on ne gagne jamais. La mort, je la regarde en face, elle ne baisse pas les yeux.
Mais j’ai encore de l’énergie». Celle d’écrire. Un livre, Mon dernier round, qui sort aux éditions du Rocher, et des dizaines de lettres par semaine, à la plume, d’une grande écriture nerveuse, pour répondre à ses lecteurs.
A 93 ans, le vieux soldat, le militaire le plus décoré de France publie un ouvrage coup-de-poing sur son sujet de prédilection : la France. «J’avais décidé qu’on le publierait après ma mort. Et puis vous savez ce que c’est. L’éditeur m’a pressé.
Alors je lui ai dit oui », rigole-t-il, assis derrière son grand bureau de chêne, avec son air «de vieux caïman aux yeux pochés ».
Nulle irrévérence là-dedans, la formule est de lui. Choc, comme d’habitude. L’âge n’a pas érodé son franc-parler. Peut-être même l’a-t-il rendu encore plus libre. La mort est présente dans son esprit et dans le livre aussi. Il y a souvent songé en Indochine, à Dien Bien Phu, en Algérie, ou en Afrique Noire, quand il voyait tomber ses camarades, ou quand une balle est venue se loger «à un centimètre du cœur ». Mais cette fois, c’est autre chose.
Coup de foudre pour Gaby
Marcel Bigeard ne sort plus guère de chez lui. Un peu fatigué ces derniers mois. «Tu as passé trop de temps à écrire derrière ton bureau, tes jambes sont toutes ankylosées » le gourmande Gaby, la compagne de toujours pour justifier le fauteuil roulant. Gaby et Marcel, c’est une histoire d’amour qui commence à Toul quand la gamine avait 14 ans et lui 18. Ils étaient voisins. Sophie, madame Bigeard-mère, rêvait pour son fils d’une fille bien dotée. Lui n’avait d’yeux que pour la jolie brunette d’à côté. Les deux femmes se sont affrontées. Gaby a gagné. Ça fait 75 ans qu’ils s’aiment et se chamaillent.
Dans sa maison touloise de la rue François-Badot, où un canon planté dans le jardin accueille le visiteur, il vit au milieu des souvenirs de ses campagnes et de ses compagnons d’armes. Ses décorations sont entassées, en vrac, dans une grande boîte en carton.
Dans son bureau, une grande photo en noir en blanc attire le regard, accrochée juste sous le fanion brodé d’une devise héroïque : Croire et oser. Un soldat, beau, semble dormir, la tête posée sur un sac de toile. «Il s’appelait Sentenac, il avait 24 ans, il était sergent-chef. Il savait qu’il était perdu. Il m’a dit "colonel, dans une minute je serai mort".
Vous savez, j’ai toujours trouvé des très grands chez les petits…», se rappelle-t-il avec l’émotion qui fait un peu vibrer sa voix. Tout au long de sa vie, cette photo a accompagné le général Bigeard.
Manuel de contre-guérilla «Tiens, quand je serai crevé, dans quelques années, voilà ce qu’on publiera !», dit-il d’une voix forte en montrant une série de classeurs noirs où il a rangé les lettres les plus intéressantes de ses lecteurs. Elles viennent de partout et chaque livre en suscite une avalanche. Le dernier n’échappe pas à la règle. Il y parle de lui, et de son enfance de saute-ruisseau «dressé » par une mère qui avait une grande ambition pour son fils. «Avec elle, fallait être le premier. Si j’étais 3e, c’était une baffe !» A 20 ans, il travaillait à la Société Générale à Toul, et ses supérieurs ne tarissaient pas d’éloges sur le jeune Marcel. «J’avais des notes fumantes de mes chefs ». Qui sait, s’il n’avait pas embrassé la carrière militaire, peut-être aurait-il terminé chef de la succursale ?
Il ne s’appesantit pas longtemps sur le sujet, le seul qui l’intéresse, c’est son pays et la menace du terrorisme islamiste. L’actualité qu’il suit au jour le jour, lui donne matière à réflexion. «Obama m’a surpris, c’était courageux d’envoyer des soldats en Afghanistan, même si c’était pas populaire. Mais foutre le camp, c’est laisser la porte ouverte à ces gens-là qui ont des volontaires de la mort dans leurs rangs. Alors il faut continuer à se battre », conclut-il en ajoutant que quelques-uns devraient s’inspirer de son manuel de contre-guérilla, écrit en 1956 contre les poseurs de bombe en Algérie, pour traquer les réseaux d’aujourd’hui !
Monique RAUX.

Publié le 15/11/2009 Le républicain lorrain
Revenir en haut Aller en bas
Rasura
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: BIGEARD Marcel - général - grand soldat meneur d'hommes INDO et Algérie jusqu'en 1959   Lun 30 Nov 2009 - 13:58

Costaud l'ancien .
A lire pour ces temps maussades .

JC M




.
Revenir en haut Aller en bas
Méaude
confirmé
confirmé
avatar


MessageSujet: Re: BIGEARD Marcel - général - grand soldat meneur d'hommes INDO et Algérie jusqu'en 1959   Lun 14 Déc 2009 - 20:15

Invité a écrit:
Marcel


Marcel Bigeard est né à Toul le 14 Février 1916 .. Son père travaille à la SNCF et sa mère (femme de caractère) le fait embaucher à la Socièté Générale jusqu'à son service militaire sur la ligne Maginot en 1936, où il est appelé comme 2 eme classe !!..
Revenir en haut Aller en bas
Jean Arschoot
enregistré
enregistré
avatar


MessageSujet: Re: BIGEARD Marcel - général - grand soldat meneur d'hommes INDO et Algérie jusqu'en 1959   Mar 15 Déc 2009 - 0:17

Un extrait pris sur le Blog du Général qui résume tout.
Posté par BANCO le 28 juillet 2008

"Les Paras le vénèrent et tous le respectent.
Pour nom de guerre Bruno et pour prénom Marcel.
Pour l’Histoire c’est Bigeard,qui restera gravé."


Mes respects mon Général!
Jean

Revenir en haut Aller en bas
Claude Millet
Fondateur
avatar


MessageSujet: Re: BIGEARD Marcel - général - grand soldat meneur d'hommes INDO et Algérie jusqu'en 1959   Lun 1 Fév 2010 - 19:59

Retrouvé dans mes archives
Un brin d'humour :"le dernier survivant des militaires cités..."








.

_________________

RASURA_________SER
1er RCP - 257.174

« Il n'y a pas de sens de l'Histoire, il n'y a pas de vent de l'Histoire car ce qui fait l'Histoire, selon notre conception occidentale et chrétienne qui est vérifiée par tous les faits historiques, c'est la volonté des hommes, c'est l'intelligence des hommes, ce sont leurs passions, bonnes ou mauvaises. »Colonel Bastien THIRY procès Petit Clamart
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/intelligencearmee/
Claude Millet
Fondateur
avatar


MessageSujet: BIGEARD Marcel - général -hospitalisé d'urgence 24 mars 2010   Mer 24 Mar 2010 - 20:08

Un renvoi de notre camarade Jean Fauveaux


Subject: Général Bigeard

Très mauvaises nouvelles de notre « Bruno National »…

Il a été hospitalisé en urgence à Toul, puis transféré au CHU de Nancy…

W.

_________________

RASURA_________SER
1er RCP - 257.174

« Il n'y a pas de sens de l'Histoire, il n'y a pas de vent de l'Histoire car ce qui fait l'Histoire, selon notre conception occidentale et chrétienne qui est vérifiée par tous les faits historiques, c'est la volonté des hommes, c'est l'intelligence des hommes, ce sont leurs passions, bonnes ou mauvaises. »Colonel Bastien THIRY procès Petit Clamart


Dernière édition par Claude Millet le Mar 20 Avr 2010 - 18:23, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/intelligencearmee/
Fombecto
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: BIGEARD Marcel - général - grand soldat meneur d'hommes INDO et Algérie jusqu'en 1959   Mer 24 Mar 2010 - 22:21

UN AUTRE RENVOI
Bigeard a une phlébite grave et autre chose que mon vieux grigou na pas compris mais sa femme est toute retournée 77 ans qu'ils se connaissent, c'est pas rien.AMITIES PARA Jean
Revenir en haut Aller en bas
Roger Bodson
Pro !
Pro !



MessageSujet: Re: BIGEARD Marcel - général - grand soldat meneur d'hommes INDO et Algérie jusqu'en 1959   Jeu 25 Mar 2010 - 8:11

Que Saint Michel le protège et le garde encore longtemps parmi nous.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: BIGEARD Marcel - général - grand soldat meneur d'hommes INDO et Algérie jusqu'en 1959   

Revenir en haut Aller en bas
 
BIGEARD Marcel - général - grand soldat meneur d'hommes INDO et Algérie jusqu'en 1959
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 14Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 8 ... 14  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: AU PANTHEON DES PARACHUTISTES, tous égaux devant la mort, St MICHEL ne fait aucune distinction de grade :: AU PANTHEON DES PARACHUTISTES :: CEREMONIE FUNERAIRE GENERAL MARCEL BIGEARD-
Sauter vers: