CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Chasseur-parachutiste au 14e RCP, Gustave Boidin est tombé au cours d'une opération menée en sous-bois le 29 avril 1958.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Claude Millet
Fondateur
avatar


MessageSujet: Chasseur-parachutiste au 14e RCP, Gustave Boidin est tombé au cours d'une opération menée en sous-bois le 29 avril 1958.   Mer 10 Mar 2010 - 13:55

La voix du Nord

Gustave Boidin est mort en Algérie le 29 avril 1958 : une rue de la commune porte désormais son nom

mardi 09.03.2010, 05:09
- La Voix du Nord


Les soeurs Boidin ont découvert avec émotion
les effets personnels ayant appartenu à leur frère

COMINES

Située à proximité du rond-point de la rue Quesnoy, une rue porte désormais le nom de Gustave Boidin, ...

jeune Cominois mort en Algérie le 29 avril 1958, après trois jours d'agonie à l'hôpital militaire de Constantine à la suite d'un accrochage avec des fellaghas dans le douar Beni Sbihi de Collo.

« Je m'en souviens comme si c'était hier. Je n'étais alors âgée que de six ans mais ce sont des événements qui marquent une vie » nous a dit une des soeurs du soldat.

Chasseur-parachutiste au 14e RCP, Gustave Boidin est tombé au cours d'une opération menée en sous-bois.

Quelques jours avant, la famille avait reçu une lettre datée du 3 avril, dans laquelle il précisait que les missions quasi quotidiennes menées par les parachutistes devenaient de plus en plus dangereuses.
« Plusieurs camarades ont été tués cette semaine. Ici, il fait très froid avec un vent terrible. J'espère que vous vous portez bien.
Encore 141 jours au jus. Vive la quille ! » Trois semaines plus tard, il perdait la vie au combat, laissant ses parents et sa famille dans un désarroi et une profonde tristesse qu'on peut imaginer.

C'est pour perpétuer sa mémoire que la ville de Comines a tenu à lui rendre hommage : « Afin de prouver son respect envers toutes celles et ceux qui, comme lui, sont morts pour la France en accomplissant leur devoir » a souligné Alain Detournay, maire de Comines, lors du vernissage de l'exposition sur la guerre d'Algérie qui se tient à la maison du Patrimoine jusqu'au 27 mars.

Les objets exposés ne montrent pas la guerre sous ses aspects les plus
durs. « Le but est de raconter la vie quotidienne des soldats et de rendre hommage à cette jeunesse...


Séquence émotion également lorsque les deux soeurs et le frère de Gustave Boidin découvrirent dans une des vitrines de l'exposition quelques effets personnels ayant appartenus à leur jeune frère.
Une paire de lunettes, un rasoir, sa valise, un étui à cigarettes et toute la
correspondance échangée durant les vingt mois passés en Afrique-du-Nord étaient ainsi exposés, comme autant d'objets dérisoires et obsolètes témoignant d'une trop courte vie passée ici bas.

« Restons néanmoins vigilants, car la paix que nous connaissons aujourd'hui est bien fragile et n'a malheureusement rien de définitif » a conclu Alain Detournay, maire.
• G.W. (CLP)

_________________

RASURA_________SER
1er RCP - 257.174

« Il n'y a pas de sens de l'Histoire, il n'y a pas de vent de l'Histoire car ce qui fait l'Histoire, selon notre conception occidentale et chrétienne qui est vérifiée par tous les faits historiques, c'est la volonté des hommes, c'est l'intelligence des hommes, ce sont leurs passions, bonnes ou mauvaises. »Colonel Bastien THIRY procès Petit Clamart
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/intelligencearmee/
stef
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: Chasseur-parachutiste au 14e RCP, Gustave Boidin est tombé au cours d'une opération menée en sous-bois le 29 avril 1958.   Mer 10 Mar 2010 - 18:51

une rue porte son nom,juste récompense.
Revenir en haut Aller en bas
JNRO
confirmé
confirmé
avatar


MessageSujet: Re: Chasseur-parachutiste au 14e RCP, Gustave Boidin est tombé au cours d'une opération menée en sous-bois le 29 avril 1958.   Mer 10 Mar 2010 - 18:57

Citation :
« Restons néanmoins vigilants, car la paix que nous connaissons aujourd'hui est bien fragile et n'a malheureusement rien de définitif » a conclu Alain Detournay, maire.
Ce maire me semble lucide

Citation :

C'est pour perpétuer sa mémoire que la ville de Comines a tenu à lui rendre hommage : « Afin de prouver son respect envers toutes celles et ceux qui, comme lui, sont morts pour la France en accomplissant leur devoir » a souligné Alain Detournay, maire de Comines
Merci Monsieur le Maire!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chasseur-parachutiste au 14e RCP, Gustave Boidin est tombé au cours d'une opération menée en sous-bois le 29 avril 1958.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chasseur-parachutiste au 14e RCP, Gustave Boidin est tombé au cours d'une opération menée en sous-bois le 29 avril 1958.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: HONNEUR à nos Régiments et Unités dissous :: 14e RCP dissous en Algérie - Putsch en avril 1961-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: