CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 violences entre jeunes militaires du 3ème RPIMA et immigrés

Aller en bas 
AuteurMessage
tante ju
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: violences entre jeunes militaires du 3ème RPIMA et immigrés   Lun 8 Mar 2010 - 10:41

Carcassonne: violences entre jeunes militaires du 3ème RPIMA et immigrés

7 mars 2010, 11:05 | Auteur : Ubu | |
|
Quelques dizaines de jeunes militaires du 3ème RPIMA se sont battus avec d’autres «jeunes», place Carnot et aux abords.
Sans connaître l’origine des affrontements, La Dépêche y voit un déferlement de «violence et de haine raciste».

<blockquote>

Incroyable. Presque surréaliste.
Le déchaînement de haine auquel nous avons assisté hier soir place Carnot et rue de l’Aigle d’Or est presque inédit. Il rappelle le goût amer et désagréable des ratonnades de 1991…
Nul ne sait vraiment comment les choses ont commencé. Du côté des jeunes militaires, il s’agirait de jets de bouteilles en leur direction.
Du côté d’un bar de la rue de l’Aigle d’Or, d’une descente en règle contre «tous ceux qui n’étaient pas blancs» et qui se trouvaient dans l’établissement.
Manifestement, les «non blancs» qui se trouvaient ailleurs en auraient pris, aussi, pour leur grade, sans l’intervention de la police. D’autant plus qu’un jeune homme, bien loin de l’histoire, en a fait les frais. «Je suis sorti d’un resto et je me suis fait tomber dessus», dit-il. Sa pommette rougeoyante en témoigne. Il a pris des coups. «Je n’ai même pas compris», se lamente-t-il.
Vers 22 h 30, hier soir place Carnot, l’on a cru vivre une scène de guerre civile.

Suite</blockquote>
Revenir en haut Aller en bas
hiroux
confirmé
confirmé
avatar


MessageSujet: A savoir dire   Sam 3 Avr 2010 - 18:37

La presse s'en prend toujours et systématiquement aux représentants de l'état, il suffit de lire la presse ; la police ou gendarmerie sont toujours accusées de tous les problèmes à partir du moment ou il y a des gens d'origines étrangères mis en cause ; les petits blancs sont "toujours les méchants et racistes" aux yeux d'intellos gauchisants 'bien-pensants" , alors, les parachutistes (les tortionnaires !!! ) sont traités comme les policiers , gendarmes et autres représentants de l'état français, et je me demande ce que viennent faire les" colonisés" chez le colonisateur ; se venger ??? ;javascript:emoticonp(':affraid:')



Tante JU a écrit:
Carcassonne: violences entre jeunes militaires du 3ème RPIMA et immigrés

7 mars 2010, 11:05 | Auteur : Ubu | |
|
Quelques dizaines de jeunes militaires du 3ème RPIMA se sont battus avec d’autres «jeunes», place Carnot et aux abords.
Sans connaître l’origine des affrontements, La Dépêche y voit un déferlement de «violence et de haine raciste».

<blockquote>

Incroyable. Presque surréaliste.
Le déchaînement de haine auquel nous avons assisté hier soir place Carnot et rue de l’Aigle d’Or est presque inédit. Il rappelle le goût amer et désagréable des ratonnades de 1991…
Nul ne sait vraiment comment les choses ont commencé. Du côté des jeunes militaires, il s’agirait de jets de bouteilles en leur direction.
Du côté d’un bar de la rue de l’Aigle d’Or, d’une descente en règle contre «tous ceux qui n’étaient pas blancs» et qui se trouvaient dans l’établissement.
Manifestement, les «non blancs» qui se trouvaient ailleurs en auraient pris, aussi, pour leur grade, sans l’intervention de la police. D’autant plus qu’un jeune homme, bien loin de l’histoire, en a fait les frais. «Je suis sorti d’un resto et je me suis fait tomber dessus», dit-il. Sa pommette rougeoyante en témoigne. Il a pris des coups. «Je n’ai même pas compris», se lamente-t-il.
Vers 22 h 30, hier soir place Carnot, l’on a cru vivre une scène de guerre civile.

Suite</blockquote>
Revenir en haut Aller en bas
BAILS
Invité



MessageSujet: Les représentants de l'Etat ont toujours tort !   Mar 2 Aoû 2011 - 19:29


Je confirme les propos tenus concernant l'opprobre dont subissent systématiquement les représentants de l'Etat. Ancien officier de police nos actions étaient toujours misent en doute lors de conflits avec des personnes d'origine étrangère. En France depuis longtemps le racisme est toujours dans le même sens. Se faire traiter de sale blanc ce n'est pas du racisme pourtant notre pays et notre drapeau sont confrontés quotidiennement par des ignominies duent à des immigrés (drapeau brûlé, agressions gratuites sur les forces de l'ordre etc.). Pourquoi la France ne réagit pas ? Avons-nous à rougir de nos actions en terre étrangère ? Il suffit de voir ce qu'il est advenu de ces pays après notre passage et tout est dit !
Vive la France !
Revenir en haut Aller en bas
sami
enregistré
enregistré
avatar


MessageSujet: pourquoi?   Mer 28 Sep 2011 - 11:59

en 1991 j'étais au "3"
pour les gars qui ont participé au soit-disant ratonnade, il s'agissait de défendre l'honneur d'un camarade agressé au couteau.
mais nos chers média préfèrent le sensationnel d'une bonne vieille histoire de racisme sur fond de passif entre l'armée française et la population issu de l'immigration des année 65- 70 qui étais des algériens,des tunisiens,des marocains indépendants suite a des guerre ou des accords de décolonisation plus que nécessaire.

S'ils étaient encore français aujourd'hui les même qui autrefois voulaient qu'ils le restent diraient, qu'il nous coûtent trop cher.

"les enfants d'immigrés doivent encore se défendre d'une guerre qui n'étais pas la leur".

Je me souviens qu'au "3" il y avais pas mal de nostalgique de l'O.A.S. et voir des S.S, ces gens là était parfois écouté par des jeunes sans repères qui s'était engagé en désespoir de cause ou par conviction nationaliste.
Pour beaucoup d'entre nous ce n'étais pas le cas
Nous appliquions respectueusement notre DEVOIR DE RÉSERVE comme devraient le faire tous les représentant des institutions de la république
car beaucoup d'entre nous avais la même histoire.

Voici la mienne
Père immigré tunisien arrivé en France en 1967
mère française venu de sa Normandie natale travailler à Paris
naissance en 1971
j'ai vécu à Montreuil s/s bois au milieu d'une forte population d'immigré légaux et clandestin
Mon père nous à appris les valeurs de la république
la LAÏCITÉ (il est et je suis musulman n'en déplaise au intégristes barbu et au nationaliste islamophobe et j'ai 5 frères et soeur chrétiens)
la DÉMOCRATIE (pas d'obligation culturelle chez nous chacun doit se faire sa propre opinion)
le RESPECT DES INSTITUTIONS (une règle immuable)
et puis..... l'amour de notre patrie,sa patrie d’accueil,notre patrie de naissance.
j'ai un frère qui a choisi la police nationale et moi la carrière militaire à la grande fierté de notre père et au désespoir de notre mère (la peur sans doute) et de nos profs profondément anti TOUT (des anciens soixante-huitards que je respectais)

ALORS,POURQUOI? qu'est-ce qui fait qu'encore aujourd'hui,on ne comprennes pas qu'il ne s'agit pas de racisme et autre valeurs anti française mais simplement d'un manque évident d'éducation à la citoyenneté. Nos jeunes ne naissent pas idiot ce sont les gens qui n'ont pas encore réglés leur problèmes et qui's'ennuyant profondément ont besoin de se créer un ennemi qui les rendent si bêtes.
Revenir en haut Aller en bas
lio21121
confirmé
confirmé
avatar


MessageSujet: Re: violences entre jeunes militaires du 3ème RPIMA et immigrés   Jeu 29 Sep 2011 - 10:59

Bonsoir à tous,

Sami merci à toi .......Mais surtout et, si je puis me permettre, un grand merci à ton Papa.....
lionel
Revenir en haut Aller en bas
http://paras-colos.over-blog.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: violences entre jeunes militaires du 3ème RPIMA et immigrés   

Revenir en haut Aller en bas
 
violences entre jeunes militaires du 3ème RPIMA et immigrés
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: LES UNITES PARACHUTISTES France et OM :: 3ème RPIMa - Régiment de Parachutistes d'Infanterie de Marine-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: