CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Les Déportés d’Algérie, de Dominique Farale

Aller en bas 
AuteurMessage
RHP
confirmé
confirmé
avatar


MessageSujet: Les Déportés d’Algérie, de Dominique Farale   Mar 16 Fév 2010 - 0:08

Menou Pierre - lundi 15 février 2010

livres
Une saga en Algérie française
Les Déportés d’Algérie, de Dominique Farale


Juin 1848, après l’écrasement de l’insurrection ouvrière, 4 000 insurgés sont condamnés à la déportation en Algérie. C’est ainsi que, Caroline Vallier, capturée les armes à la main dans le faubourg Saint-Antoine, débarque un beau jour dans le port de Kouifrane avec une trentaine d’autres déportés en haillons. Ils y sont accueillis par le lieutenant René d’Espirou et ses spahis. C’est ainsi que commence la « saga familiale » contée par Dominique Farale, ancien officier de légion, dans Les déportés d’Algérie, aux éditions LBM.

S’agit-il vraiment d’une saga ? Le livre comprend deux parties, la première couvrant la période de la conquête, jusqu’aux années 1880, tandis que la seconde débute au lendemain de la deuxième guerre mondiale et se termine par l’indépendance de l’Algérie. Manquent – c’est un peu dommage – les chapitres qui auraient concerné la mise en valeur du pays, de la fin du XIXème siècle à la deuxième guerre mondiale.

Ces « Déportés d’Algérie » ne manquent cependant pas de qualités.
Les personnages sont attachants, et leur histoire particulière s’inscrit bien dans le cadre de la grande histoire, que l’auteur maîtrise bien. Le style, tout en phrases courtes et descriptives, n’est pas des plus littéraires, mais le rythme de l’ouvrage y gagne en rapidité et l’émotion n’est pas absente de ce roman qui se termine sur une tragédie collective.

L’auteur y rend en outre un bel hommage aux harkis et plus généralement aux musulmans pro-français, qui payèrent chèrement leur fidélité à la France. Ce livre est de ceux qu’on ne lâche pas facilement après y être entré.

Dominique Farale,
Les Déportés d’Algérie,
éditions LBM,
188 pages,
19,70 €.
À commander auprès de notre service abonnements :
(+ 5,50 e de port)
4 Vérités-DIP
18 à 24, quai de la Marne
75164 Paris
Revenir en haut Aller en bas
 
Les Déportés d’Algérie, de Dominique Farale
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: LIBRAIRIE CINEMA TELEVISION et LIENS recommandés :: Ouvrages et commentaires-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: