CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 L'A400M fait son premier vol à Séville, il a volé plus de 3 heures...!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Langenargen
Pro !
Pro !



MessageSujet: L'A400M fait son premier vol à Séville, il a volé plus de 3 heures...!   Ven 11 Déc 2009 - 17:09

.
[/url]
Un clic gauche sur l'image!
Revenir en haut Aller en bas
PTS
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: L'A400M fait son premier vol à Séville, il a volé plus de 3 heures...!   Ven 11 Déc 2009 - 17:45

Premier vol de l'A400M aujourd'hui pour un avion qui reste à financer
[ 11/12/09]
L'avion de transport militaire doit décoller pour la première fois ce matin de Séville. Avec un an et demi de retard. Si les problèmes techniques sont en grande partie réglés, les négociations commerciales, elles, continuent. Enjeu : le partage des 5 milliards d'euros de surcoût entre EADS et les Etats clients.

Enfin ! Le roi d'Espagne, les ministres de la Défense français, espagnol et allemand, des chefs d'état-major d'armée de l'air, Louis Gallois, le président exécutif d'EADS, Thomas Enders et Fabrice Brégier, les numéros un et deux d'Airbus, une myriade de fournisseurs… La communauté aéronautique et militaire européenne se retrouve ce matin à Séville pour assister au très attendu premier vol de l'A400 M. En tout, près d'un millier d'invités, dont une centaine de journalistes.
Sauf imprévu de dernière minute, c'est à 10 heures que l'avion de transport militaire doit décoller, pour des premiers essais d'une à trois heures.
A bord, six membres d'équipage : deux pilotes -un Britannique et un Espagnol -et quatre ingénieurs navigants français. Malgré les dix-huit mois de retard sur le calendrier initial, l'appareil aura au moins réussi à voler la vedette au 787 Dreamliner de Boeing, dont le premier vol est, lui aussi, attendu d'ici à la fin de l'année. Reste un autre défi : parvenir à un nouvel accord avec les clients sur le partage des 5 milliards d'euros de surcoûts encore non provisionnés. Au total, le développement de l'appareil devrait coûter 27,5 milliards d'euros selon les estimations actuelles, soit 40 % de plus que prévu initialement.

Un calendrier irréaliste


« Ce premier vol, c'est la concrétisation de l'engagement que nous avons pris vis-à-vis des nations clientes », se félicite Domingo Ureña-Raso, le directeur général de la division avions militaires d'Airbus.
Car l'A 400 M revient de loin. Négocié pour 20 milliards d'euros selon un calendrier irréaliste compte tenu de son ambition technologique, plombé par les contraintes politico-industrielles du juste retour géographique et obligé de passer sous les fourches Caudines des normes de certification civile, le projet a échappé de peu à un enterrement de première classe ! « Quand j'ai été nommé en début d'année, les clients ne nous faisaient plus confiance, raconte Domingo Ureña. Nous leur avons alors dit : nos portes sont ouvertes, on va jouer cartes sur table, et mobiliser toutes nos ressources pour que le premier vol ait lieu fin 2009. »

Plus cher que prévu

Le principal problème, la mise au point du moteur, a été résolu, même si les essais aboutiront encore à des ajustements. Reste aussi à terminer certains logiciels très complexes -de suivi de terrain notamment.
Certains seront livrés en plusieurs étapes, EADS acceptant de prendre à sa charge le coût des mises à jour successives. Et le ménage a été fait dans le cahier des charges pour réaliser des économies, même si l'avion comporte encore une cinquantaine d'options. Rassurées sur la capacité des ingénieurs d'Airbus à tenir leurs promesses, les nations clientes peuvent donc espérer toucher leurs premiers A 400 M dans trois ans. Et, promet l'avionneur, les premiers exemplaires assureront 80 % de ce qui leur était demandé.
Mais, pour cela, il faut encore que ces mêmes clients acceptent de payer d'une manière ou d'une autre chaque appareil plus cher que prévu. Le cabinet d'audit PricewaterhouseCoopers a conclu qu'EADS pouvait prendre la totalité de la facture à sa charge. Mais le groupe aéronautique, lui, ne veut pas en entendre parler. Il accepte de payer les développements restants, mais pas plus (lire ci-dessous). Les directeurs nationaux d'armement en discuteront encore aujourd'hui à Séville. Et leurs ministres prévoient de se retrouver le 15 décembre, pour peut-être conclure un accord de principe, chaque pays s'engageant à le ratifier par la suite.
A. R., Les Echos


184 exemplaires commandés
Avec 60 A 400 M, l'Allemagne reste à ce jour le premier pays en termes de commandes de l'avion de transport militaire européen, mais ce n'est pas celui qui en a le plus besoin, car sa flotte de Transall est bien moins vieillissante que celle de la France.
A Paris (50 avions commandés) et à Londres (25), il y a urgence en revanche, car les deux pays sont engagés dans de nombreuses opérations militaires. Le retard de l'A 400 M va obliger ces deux pays à trouver quelques solutions intermédiaires. Ainsi les Anglais doivent acquérir 2 ou 3 gros-porteurs C-17 Boeing. Les Français devraient prendre quelques Casa à Airbus et prolonger la durée de vie de leurs Transall.
La Turquie a également exprimé le souhait de recevoir ses 10 A 400 Mrapidement.
Les autres pays clients sont : l'Espagne (27 exemplaires), la Belgique(7), le Luxembourg (1) et la Malaisie (4), seule référence à l'exportation après l'annulation de la commande sud-africaine, qui portait sur 8 appareils.
Revenir en haut Aller en bas
para
Invité



MessageSujet: a400m   Ven 11 Déc 2009 - 19:38

Un très bel oiseau
Revenir en haut Aller en bas
JL
Invité



MessageSujet: A400M   Ven 11 Déc 2009 - 20:05

La maquette de sortie porte gauche
Plus rien à voir avec le JU, une sortie royale
J'espère que cet info complètera utilement votre dossier sur l'A400M

Revenir en haut Aller en bas
Rasura
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: BRIEFING A400M   Lun 14 Déc 2009 - 19:24

.























.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'A400M fait son premier vol à Séville, il a volé plus de 3 heures...!   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'A400M fait son premier vol à Séville, il a volé plus de 3 heures...!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: LES AVIONS MYTHIQUES et récents des PARAS :: A400M AIRBUS MILITARY-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: