CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Noratlas Nord 2501 un article de Wikipédia L'ouvrage de référence sur le Nord 2501 est Le Noratlas de Xavier Capy

Aller en bas 
AuteurMessage
tante ju
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Noratlas Nord 2501 un article de Wikipédia L'ouvrage de référence sur le Nord 2501 est Le Noratlas de Xavier Capy   Lun 30 Nov 2009 - 12:41

Nord 2501

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.


Nord 2501 "Noratlas"


Vue de l'avionConstructeur Nord-AviationRôleAvion de transportPremier vol10 septembre 1949Mise en service1953Date de retrait1989 ?Nombre construit426Équipage6 (2 pilotes, 1 mécanicien, 1 radio, 1 navigateur, 1 chef de soute)MotorisationMoteurSNECMA Hercules 739Nombre2Typemoteur en étoilePuissance unitaire1 500 kW (2 040 CV)DimensionsEnvergure32,50 mLongueur21,95 mHauteur6,00 mSurface alaire101,20 m²MassesÀ vide13 075 kgMaximale21 000 kgPerformancesVitesse maximale440 km/hPlafond7 100 mRayon d'action2 450 kmArmementInterneemport de 7900 kg de charge, 35 parachutistes ou 18 blessés sur civièresExterneaucunmodifier
Le Nord 2501, communément appelé Noratlas, était un avion de transport militaire français. Il s'agissait d'un bimoteur bipoutre à ailes hautes, réalisé par Nord-Aviation
à la fin des années 1940. Construit à un peu plus de 400 exemplaires,
dont certains destinés au transport civil de passagers, il a été
utilisé par une dizaine de pays jusqu'à la fin des années 1980.

Sommaire
Conception

En 1947, un appel d'offre est lancé pour un avion de transport destiné à équiper l'Armée de l'Air française d'un appareil moderne en remplacement des différents avions qu'elle utilisait à l'époque. Le projet Nord 2500 proposé par Nord-Aviation est retenu et deux prototypes sont commandés en 1948. Le premier d'entre eux fait son vol inaugural le 10 septembre 1949 sur l'aérodrome de Melun-Villaroche, équipé de deux SNECMA Gnome et Rhône 14R de 1 600 CV chacun.
Appelé Nord 2501, le deuxième prototype est équipé de moteurs beaucoup plus puissants, des Bristol Hercules
739 de 2 040 CV fabriqués sous licence en France. Il fait son premier
vol le 20 novembre 1950 et les deux prototypes entrent alors dans le
programme d'essai destiné à valider leur utilisation. L'accident du
second prototype le 6 juillet 1952 (voir plus bas) ne remet pas en
cause le projet et c'est la formule 2501 qui est finalement retenue.
Le premier avion de série décolle le 24 novembre 1952 et est livré en juin 1953 à l'Armée de l'Air, qui reçoit au total 208 exemplaires sur les 425 construits. Les autres Noratlas sont exportés en Allemagne (qui fabriquera 124 Nord 2501-D sous licence et en assemblera 57 autres, après en avoir reçu 25 construits en France), en Grèce (52 avions neufs) en Israël (6 avions neufs + 16 ex-allemands), et au Portugal (6 avions neufs + 26 autres d'occasion de diverses origines) ou vendus à des compagnies civiles comme Air Algérie.
Au
fil du temps, les Noratlas sont revendus d'occasion par leurs
différents propriétaires et équipent divers pays africains comme l'Angola, Djibouti, le Mozambique, etc... Aujourd'hui, le dernier Noratlas en état de vol est basé en France, sur l'aéroport de Marignane, où il est mis en œuvre par l'association Le Noratlas de Provence qui a réussi à le faire classer Monument Historique
en
2006. Son premier vol fût effectué le 24 mai 1956. Il est passé
successivement par les escadrons suivants: Touraine, Sahara, C.I.E.T,
Anjou, G.A.M.O.M 88, Bigorre, C.I.F.A.S, Vercors.

Versions


Nord 2500 : premier prototype avec moteurs SNECMA Gnome et Rhône R14

  • Nord 2501 : second prototype et avions de série avec moteurs Bristol Hercules 739. Certains avions ont été modifiés par la suite pour la guerre électronique, l'entrainement à la radio navigation, etc...
  • Nord 2501-D : version construite sous licence en Allemagne par Weserflugzeugbau (WFB) (devenu ensuite VFW) à Brême et par HFB à Hambourg
  • Nord 2502 : version destinée au transport civil (47 passagers, équipée de deux Turboméca Marboré IIE de 400 kg/p en bout d'aile)
  • Nord 2503 : version équipée de moteurs Pratt & Whitney R 2800 (1 seul prototype)
  • Nord 2504 : adaptation du Nord 2502 pour la formation à la lutte anti-sous-marine (1 seul exemplaire)[1]
  • Nord 2506 : adaptation aux terrains sommaires et augmentation de l'autonomie (2 prototypes)
  • Nord 2507 : adaptation aux missions de sauvetage en mer (jamais construit)
  • Nord 2508 : Nord 2503 équipé de 2 réacteurs Marboré en bout d'ailes (2 prototypes)

Engagements

Le Nord 2501 arriva trop tard dans l'armée française pour participer réellement à la guerre d'Indochine et ne fut utilisé que tardivement pour quelques opérations humanitaires. Il est par contre engagé pendant la guerre d'Algérie, la crise du canal de Suez, la crise de Bizerte, et lors de diverses opérations humanitaires en Afrique. Les Noratlas militaires sont même utilisés en mai 1968, en remplacement des avions civils cloués au sol par les grèves.
Les avions allemands participent également à plusieurs opérations humanitaires en Afrique ou en Turquie.
Le Portugal engage ses Noratlas en Angola et au Mozambique.
En Grèce, 15 Nord 2501 participent dans la nuit du 21 au 22 juillet 1974 à l'opération NIKI, visant à contrer le débarquement turc à Chypre du 20 juillet. Deux d'entre eux seront abattus en vol, deux autres détruits au sol[2].

Accidents

Le 6 juillet 1952, le second prototype du Nord 2501 s'ecrase lors d'un meeting à l'Aéroport de Lyon-Bron, tuant 5 personnes (l'équipage et ses passagers) dont l'aviatrice Maryse Bastié. D'après Jacques Nœtinger[3] l'appareil n'était pas en cause, la présentation ayant été faite à l'extrême limite de son domaine de vol.
Le 25 novembre 1977, un Nord 2501 Noratlas no 182 immatriculé F-RABR de l'escadron de transport 3/64 Bigorre de l'Armée de l'air française en provenance de la BAN Saint-Mandrier et à destination de la base aérienne 118 Mont-de-Marsan, s'écrase à Prémian (Hérault), tuant 28 marins et 4 aviateurs[4]. À la suite de l'enquête, le pilote automatique est incriminé, entrainant la suppression de cet équipement sur l'ensemble de flotte de Noratlas.

Pays utilisateurs




Carte des pays utilisateurs



Le dernier Noratlas en état de vol, au meeting de Pontoise en 2006




Le même avion en vol, au Salon du Bourget 2009


Bibliographie

L'ouvrage de référence en langue française sur le Nord 2501 est Le Noratlas de Xavier Capy, paru en octobre 1997 aux éditions Escale Éditions, ISBN 2912394007.

Avions similaires


Liens externes


Wikimedia Commons propose des documents multimédia libres sur Nord 2501 Noratlas.


Notes et références

  1. Le Nord 2504 de l'Aéronavale
  2. (en) http://koti.welho.com/msolanak/kyprosengl.html Operation "Niki" 1974 - A suicide mission to Cyprus
  3. Histoire de l'Aéronautique française -2- l'épopée 1940-1960, Éditions France-Empire, Paris, 1978 (ISBN 270480205X)
  4. Voir par exemple http://www.meretmarine.com/article.cfm?id=108920 (Saint-Mandrier : Commémoration de la catastrophe aérienne de Prémian)

Revenir en haut Aller en bas
 
Noratlas Nord 2501 un article de Wikipédia L'ouvrage de référence sur le Nord 2501 est Le Noratlas de Xavier Capy
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: LES AVIONS MYTHIQUES et récents des PARAS :: NORD 2501 dit NORATLAS :: Histoire des Noratlas-
Sauter vers: