CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez
 

 Fin de l'exercice VOLFA 09-05

Aller en bas 
AuteurMessage
Idron
confirmé
confirmé
Idron


Fin de l'exercice VOLFA 09-05 Empty
MessageSujet: Fin de l'exercice VOLFA 09-05   Fin de l'exercice VOLFA 09-05 EmptySam 24 Oct 2009 - 14:44

Après 270 sorties aériennes, réalisées essentiellement au-dessus du Massif central du lundi 19 au vendredi 23 octobre 2009, l'exercice VOLFA 09-5 a pris fin.
Mis en œuvre par le commandement des forces aériennes (CFA) et dirigé depuis le centre national des opérations aériennes (CNOA) de Lyon, VOLFA est un exercice de synthèse essentiel pour la préparation opérationnelle des forces de l'armée de l'air.
Pour cette cinquième édition de l'année, le thème avait pour but de faire évoluer l'ensemble des composantes de la puissance aérienne, dans un contexte de combat de haute intensité. En vue de coller au plus prés de la réalité, d'importants éléments de l'armée de terre et de la Marine nationale ont été mis à contribution, accompagnés par des moyens des forces aériennes stratégiques (FAS), tels que des avions ravitailleurs C-135 Fr.
Afin de renforcer le caractère interarmées de ce volet, VOLFA a été couplé à l'exercice NERON, organisé par l'armée de terre. Il consistait à entraîner la 11è brigade parachutiste de la région de Pau à l'aérolargage et au poser d'assaut.
Les chasseurs bombardiers, appuyés par des appareils de défense aérienne et de reconnaissance, ont réalisé des raids de destruction dans la profondeur. Les unités de défense sol-air et de brouillage électromagnétique avaient pour rôle de déjouer les plans ennemis.
De plus, un important exercice de RESCO (recherche et sauvetage au combat) a mobilisé des hélicoptères Caracal et Puma, ainsi que les commandos parachutistes du CPA 30. Ils ont été appuyés tout au long de cette phase par des hélicoptères Gazelle de l'armée de terre et par un appareil de reconnaissance Atlantique 2 de la Marine nationale.
Cette cinquième édition de l'exercice VOLFA a embrassé tout le spectre des missions conventionnelles attribuées à l'armée de l'air. La forte implication de l'ensemble des participants a permis de valider de nombreuses procédures et de produire de riches retours d'expérience.

Ministère de la Défense

Voir en ligne : GouvActu AdmiNet France

l’actu publique, gouvernementale, parlementaire et territoriale française


Fin de l'exercice VOLFA 09-05 Pucehttp://gouvactu.adminet.fr/
Revenir en haut Aller en bas
tante ju
Pro !
Pro !
tante ju


Fin de l'exercice VOLFA 09-05 Empty
MessageSujet: Re: Fin de l'exercice VOLFA 09-05   Fin de l'exercice VOLFA 09-05 EmptySam 24 Oct 2009 - 16:17

La 11ème Brigade Parachutiste
Héritière de la 11ème division parachutiste, engagée en permanence sur tous les théâtres d’opérations, la 11ème brigade parachutiste est organisée et entraînée pour répondre à tous les types de menaces et plus particulièrement dans l’urgence par la 3ème dimension.

Polyvalente et souple d’emploi, elle est composée de 8 régiments:
L’état-major de la 11ème brigade parachutiste est stationné à Toulouse. Il se situe au centre de gravité des régiments qui la composent, et au coeur de la métropole européenne de l’aéronautique.
La 11ème compagnie de transmissions parachutistes lui assure son soutien et ses liaisons en opération.
Une brigade polyvalente Grande unité interarmes équipée de véhicules blindés (VAB; ERC 90; VBL), de ses moyens génie et d’appui puissants (155 TRF1 ; Mo 120) la 11ème brigade parachutiste consacre sa polyvalence dans son aptitude à remplir les missions dévolues aux unités interarmes et à sa spécificité liée à l’emploi par la troisième dimension qui la qualifie pour tous les types de missions nécessitant l’engagement des troupes aéroportées :
- interventions urgentes à longue distance (projection stratégique),
- interventions en zones d’accès difficile,
- réserve interarmes dans des conflits aux contours incertains,
- renfort dissuasif des forces d’intervention.
Cette polyvalence lui permet en outre d’être engagée sous plusieurs formes, avec l’appui de ses régiments d’artillerie, du génie et du train:
- sous blindage, avec ses véhicules de l’avant blindés et ses engins blindés (ERC 90 Sagaie), dans un combat mobile de haute intensité;
- en version légère par voie aérienne, l’aérolargage (opération DC04 au KOSOVO en 2004) pouvant être remplacé ou complété par un assaut héliporté (entrée au KOSOVO en 1999). La brigade peut ensuite être renforcée par l’aérotransport de moyens plus lourds. Dans ces deux cas, son régiment d ’appui à la mise à terre (1er RTP) joue un rôle majeur.
Souplesse d’emploi et polyvalence sont les deux atouts majeurs de la 11ème brigade parachutiste.

La brigade de l’urgence
La brigade parachutiste est prête en permanence à assurer les multiples missions qui peuvent lui être confiées. Elle répond à tous les besoins par la constitution de détachements adaptés à chaque type d’engagement.
Réactive, elle est prête à intervenir sur un très court préavis en n’importe quel point du monde. Elle s’appuie pour cela sur l’expérience de l’engagement opérationnel immédiat et sur la disponibilité de ses hommes. Cette disponibilité immédiate est illustrée par le système d’alerte « GUEPARD » qui maintient en alerte en permanence un groupement interarmes aéroporté destiné à remplir une mission inopinée.
Cette culture de l’engagement d’urgence s’est forgée tout au long des vingt-sept dernières années dans les multiples opérations auxquelles les parachutistes ont pris part : Kolwezi (1978), Tchad, Liban, République Démocratique du Congo, guerre du Golfe, ex-Yougoslavie (Bosnie, Macédoine, Kosovo). …

La brigade de l’enthousiasme

La brigade parachutiste est riche de ses 8500 hommes et femmes tous volontaires parachutistes.
Jeunes et dynamiques, ils font preuve de cet indispensable allant, de ce goût prononcé de l’action qui pousse à l’exigence et au dépassement de soi.
Cet état d’esprit les guide depuis leur formation initiale jusqu’à l’accomplissement de leurs missions sur tous les théâtres. Ils l’entretiennent au cours d’exercices nombreux et variés qui rythment leur entraînement. Les hommes et les femmes de la brigade parachutiste cultivent les qualités prêtées aux parachutistes: l’audace, la détermination, le courage et une très grande faculté d’adaptation. Ils perpétuent les traditions glorieuses héritées de leurs Anciens. Toutes ces unités se montrent unies par une solide cohésion, fondée sur l’effort partagé et ce geste mythique du parachutiste, du général au soldat, qu’est le passage de la porte. Ces caractéristiques font de la brigade parachutiste un ensemble humain particulièrement performant.

L’ OPERATION AEROPORTEE

L’opération aéroportée est une opération interarmées, impliquant la mise à terre, sur une plateforme non sécurisée, de forces et de leur soutien spécifique, à partir d’aéronefs de l’armée de l’air.
Elle se concrétise par la conquête d’un objectif terrain et/ou ennemi à contrôler ou à livrer aux forces classiques.
En fonction de la mission, des effets à obtenir, de l’urgence de la situation, des disponibilités aéroportuaires, des moyens consentis, une action aéroportée met en oeuvre essentiellement deux modes d’action dans la plupart des cas combinés : l’aérolargage et l’aéroportage. Ils pourront également être complétés par un aérotransport, une action aéromobile et un ravitaillement par air.
En outre, une opération aéroportée bénéficie des appuis et soutiens adaptés (terrestres, aériens, voire maritimes).

OBJECTIFS DE L’OAP.
• préparation du déploiement d’une force plus importante : saisie d’une zone aéroportuaire
• couverture, appui ou soutien de la manoeuvre générale : conquête d’un point de passage
• opération ponctuelle : coup de main, raid aéroporté, mission humanitaire, évacuation de ressortissants

Source: 11e BP Antarès
Revenir en haut Aller en bas
 
Fin de l'exercice VOLFA 09-05
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» contrat d'exercice professionnel à frais communs
» Le DEVOIR de réserve (et non pas le Droit de réserve)
» mutuelle et exercice mixte
» Fitness: les différents exercices
» Bon Vendredi

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: LES UNITES PARACHUTISTES France et OM :: 11e B.P. - Brigade Parachutistes-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: