CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 La sanction infligée au colonel Frédéric Merveilleux du Vignaux ne sera pas effacée de son dossier militaire

Aller en bas 
AuteurMessage
JNRO
confirmé
confirmé
avatar


MessageSujet: La sanction infligée au colonel Frédéric Merveilleux du Vignaux ne sera pas effacée de son dossier militaire   Ven 23 Oct 2009 - 20:19

Publié le 23/10/2009 12:14 | Bruno HuetCarcassonne. La sanction du colonel du Vignaux confirmée

3E RPIMA. Le 29 juin 2008, la démonstration d'un groupement de commandos tournait au drame. Il y avait eu 16 blessés par balles.



DDM

La sanction infligée au colonel Frédéric Merveilleux du Vignaux ne sera
pas effacée de son dossier militaire. Le Conseil d'État a en effet décidé, mardi, de rejeter la requête présentée par l'officier, après avoir été mis aux arrêts durant 30 jours par le général commandant la 11E brigade parachutiste, à la suite du drame survenu lors des journées portes ouvertes du régiment.
Le 29 juin 2008, l'un des exercices de démonstration avait viré au drame. Un sous-officier mimant un tir de couverture, vient d'engager dans son fusil d'assaut, un chargeur contenant des munitions de guerre.
Les quelques rafales tirées par l'arme fauchent 16 spectateurs dont plusieurs enfants. Si la responsabilité du sergent Vizioz dans cet accident ne fait aucun doute, la venue de Nicolas Sarkozy au chevet des victimes va provoquer un séisme au sein de l'état-major de l'armée de Terre avec notamment la démission du général Bruno Cuche. Le 22 juillet 2008, le colonel Frédéric Merveilleux du Vignaux, qui avait quitté le
commandement du 3e RPIMa, l'avant-veille du drame s'était vu infliger une sanction de 30 jours d'arrêt pour, disaient les attendus de la sanction « négligence dont il avait fait preuve dans l'exercice de ses fonctions de chef de corps du 3ème régiment parachutiste de marine en ne faisant pas observer les règlements en vigueur, notamment dans le domaine de la gestion, du suivi et du stockage des munitions et en n'effectuant pas les contrôles qui auraient permis la découverte de ce stock illicite ».
Moins de trois semaines après avoir été sanctionné par sa hiérarchie, le colonel Merveilleux du Vignaux avait déposé une requête auprès du Conseil d'État demandant l'annulation de la sanction et la suppression de la mention portée à son dossier militaire. Les conseillers de la plus haute juridiction administrative ont estimé que « l'appréciation que l'autorité militaire a faite de la gravité de ces faits en infligeant à M. Merveilleux du Vignaux une sanction de premier groupe de trente jours d'arrêts n'est pas manifestement disproportionnée ».
Revenir en haut Aller en bas
 
La sanction infligée au colonel Frédéric Merveilleux du Vignaux ne sera pas effacée de son dossier militaire
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: LES UNITES PARACHUTISTES France et OM :: 3ème RPIMa - Régiment de Parachutistes d'Infanterie de Marine-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: