CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 C'était il y a 65 ans...

Aller en bas 
AuteurMessage
PETIT
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: C'était il y a 65 ans...   Mar 6 Oct 2009 - 18:54

Texte extrait du "carnet de route" de mon père de juin 1940 à novembre 1944.
Le 6 octobre 1944, les allemands contre-attaquent. Le 1er bataiilon toujous au Morbieu ( où je suis avec la 6ème compagnie) repousse tous les assauts.
Le col reste entre nos mains.Beaucoup de morts chez les allemands. De leur côté, dans Longegoutte, les tirailleurs bloquent les grenadiers allemands, mais l'adversaire s'enfonce entre le col du Morbieu et le col de Rhamme, coupant le dispositif en deux en isolant le 1er RCP qui ne peut ni recevoir son ravitaillement, ni évacuer ses blessés.
Les chevaux de la batterie d'artillerie allemande sont abbatus et leur viande consommée crue ou presque car il est interdit d'allumer du feu, ce qui serait même difficile, voir impossible avec la pluie qui tombe sans arrêt ou presque. Ce sera la seule nourriture des hommes pendant 3 jours.
J'ai dit viande crue ou presque car j'ai pu la manger bien cuite grâce à l'explosif "chewing gum".
En effet, cet explosif un peu spécial brûle en fusant (il faut un détonateur pour qu'il explose).
J'entretenais le "feu" sous ma gamelle par petites boulettes grosses comme des noisettes et cela marchait !
Ce truc, je l'avais appris étant au BCRA à Alger, lorsque je me préparais à sauter en France, dans le Pas de Calais. Cette mission avait malheureusement été annulée.
Nous sommes coupés de l'arrière et le régiment effectueune série de coups de main semant la panique chez les allemands.
C'est au cours de l'un de ces différends assauts que je serai blessé au col du Morbieu
Je resterai 3 jours coincé avec d'autres blessés avant de pouvoir être évacué vers un groupe chirurgical mobile aux environs de Rupt.
Cette évacuation se fera le 9 octobre dans la soirée quand le 3ème RTA, renforcé par des blindés, réussit à faire passer quelques ambulances et des jeeps, ainsi que quelques camions de ravitaillement.
A partir de cet instant, la guerre est terminée pour moi.
Je suis pris en charge........

Voila, c'était il y a 65 ans, jour pour jour, et..., j'en "ai gros sur la patate" en écrivant cela et en pensant à PAPA !
Revenir en haut Aller en bas
PETIT
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: C'était il y a 65 ans...   Mer 7 Oct 2009 - 8:50

Je voulais dire 6 octobre 1944 et non 1945 !
Revenir en haut Aller en bas
Roger Bodson
Pro !
Pro !



MessageSujet: Re: C'était il y a 65 ans...   Mer 7 Oct 2009 - 10:30

PETIT a écrit:
Je voulais dire 6 octobre 1944 et non 1945 !
Nous avions ben compris.Et nous comprenons ton émontion en pensant à ton Père.
Que sa Mémoire et celle de ses compagnons soit honorée.
Revenir en haut Aller en bas
PETIT
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: C'était il y a 65 ans...   Mer 7 Oct 2009 - 10:53

Merci Roger.
Revenir en haut Aller en bas
Claude Millet
Fondateur
avatar


MessageSujet: Re: C'était il y a 65 ans...   Lun 12 Oct 2009 - 14:45

Merci Denis pour cet extrait du carnet de route de ton Papa, j'ai corrigé la faute de frappe que nous avions déjà rectifié.

Tout est rapporté comme l'aurait fait un correspondant de guerre!

Une petite coupure de presse confié par Firmin Lomey brevet que je lui publie, donne la même teneur des combat du carnet de route.
Revenir en haut Aller en bas
PETIT
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: C'était il y a 65 ans...   Mar 13 Oct 2009 - 9:49

Citations...





à l'ordre de la division par le Lieutenant-Colonel FAURE,

et "quelques années après", (48 ans !)




à l'ordre de l'Armée avec attribution de la Croix de Guerre 1939-1945 avec palme et de la Médaille Militaire.
Revenir en haut Aller en bas
VERNET
Invité



MessageSujet: C'était il y a 65 ans   Ven 20 Nov 2009 - 19:23

Je viens de lire quelques messages postés sur ce site, qui honore la mémoire de ceux qui ont risqué leur vie, bien jeunes alors, pour que notre patrie vive libre. Merci à eux.
Mon père, Pierre Vernet, rappelé à Dieu le 1er mai 2005, brevet 1827, était sous-lieutenant puis lieutenant dans la 4eme compagnie pendant ces combats des Vosges et d'Alsace. Blessé au Menil, deux citations à l'ordre de l'Armée en deux mois, il nous a laissé un témoignage sur ces combats du Menil et de Witternheim où il a mené l'attaque à la tête de sa section qui est partie la première à l'assaut. Lieutenant-Colonel, mon père commandera le 1er RCP de 1964 à 1966 et inaugurera le monument du Menil !.....
Je vais essayer de vous retranscrire ce témoignage dans un message ultérieur, pour que chacun puisse savoir ce qu'ils ont vécu alors. J'ai eu la chance de rencontrer, il y a 18 mois environ, l'un des anciens soldats de mon père, Francis Garnier, qui m'a profondément impressionné et ému par la volonté et le sens du devoir qui se dégageait de lui à quelques 85 printemps.

Que Dieu garde nos soldats, ceux d'aujourd'hui comme ceux d'hier, comme Victor Petit ou Francis Garnier ou mon père (et bien d'autres!), et que Saint Michel veille sur nos parachutistes qui ont fait et font la fierté de nos Armées, dans l'honneur et le courage, avec leurs camarades des autres unités ou Armes.

François Vernet
Revenir en haut Aller en bas
Claude Millet
Fondateur
avatar


MessageSujet: Re: C'était il y a 65 ans...   Jeu 17 Déc 2009 - 15:54

François Vernet a écrit:
Je viens de lire quelques messages postés sur ce site, qui honore la mémoire de ceux qui ont risqué leur vie, bien jeunes alors, pour que notre patrie vive libre. Merci à eux.
Mon père, Pierre Vernet, rappelé à Dieu le 1er mai 2005, brevet 1827, était sous-lieutenant puis lieutenant dans la 4eme compagnie pendant ces combats des Vosges et d'Alsace. Blessé au Menil, deux citations à l'ordre de l'Armée en deux mois, il nous a laissé un témoignage sur ces combats du Menil et de Witternheim où il a mené l'attaque à la tête de sa section qui est partie la première à l'assaut. Lieutenant-Colonel, mon père commandera le 1er RCP de 1964 à 1966 et inaugurera le monument du Menil !.....
Je vais essayer de vous retranscrire ce témoignage dans un message ultérieur, pour que chacun puisse savoir ce qu'ils ont vécu alors. J'ai eu la chance de rencontrer, il y a 18 mois environ, l'un des anciens soldats de mon père, Francis Garnier, qui m'a profondément impressionné et ému par la volonté et le sens du devoir qui se dégageait de lui à quelques 85 printemps.

Que Dieu garde nos soldats, ceux d'aujourd'hui comme ceux d'hier, comme Victor Petit ou Francis Garnier ou mon père (et bien d'autres!), et que Saint Michel veille sur nos parachutistes qui ont fait et font la fierté de nos Armées, dans l'honneur et le courage, avec leurs camarades des autres unités ou Armes.

François Vernet



Bonjour,
Come on le dit en langage informatique "j'avais zappé votre message" et vous prie de m'en excuser. J'en prends connaissance avec un certain plaisir.

Malheureusement, les combats de Ménil et de Wintterheim sont méconnus de la plus part de nos camarades.

Effectivement le lnt-col Vernet commanda le 1er RCP de 1964 à 1966



Photo: source les chefs de corps "Camp Militaire d'Idron"

Toute notre sympathie attristée d'apprendre que votre père ai rejoins st Michel notre saint-patron.

Nous serons attentifs à toute communication (textes ou photos) que vous aurez l'amabilité de nous faire partager.

Au 1er RCP, chaque année à la St Michel, ce sont des moments de grandes émotions durant lesquels, toutes les générations du feu se retrouvent.
Quelques pionniers de la période de Fez nous font encore l'honneur d'être à nos cotés, il sont de moins en moins nombreux .Hélas! Mais c'est la vie et ce sera à notre tour (le plus tard possible!)

Au plaisir de vous lire.
Très cordialement.

Et par St MICHEL...!
Claude Millet 1er RCP 67/68
Revenir en haut Aller en bas
Claude Millet
Fondateur
avatar


MessageSujet: 1er RCP en Grande Kabilie début 1944 sous-lieutenant Vernet   Sam 17 Avr 2010 - 19:58

A l'attention de Monsieur François VERNET

J'ai retrouvé dans notre forum un post qui concerne en partie votre père, alors sous-lieutenant

Pour Langenargen qui est "faché" avec nos anciens qui faisaient du ski :


Texte de Pierre ASTORG (brevet 1416) et de Raymond METIVIER (brevet 294) de la 8ème Cie du 1er RCP :

Le début de l'année 1944 trouve le régiment aux environs de BORDJMENAIEL : les compagnies sont installées dans des fermes. L'entrainement aéroporté est supendu faute d'avions et comme ce fut le cas 6 mois plus tôt à FEZ, le régiment monte en montagne. Deux centres de Grande Kabilie accueillent chacun des bataillons : TIKJDA et TALARANA.
L'excellent équipement pour la montagne d'hiver, de provenance américaine, permet une instruction très soutenue. C'est le lieutenant MAILLY, officier de réserve spécialiste de la montagne, qui dirige la partie technique de l'entrainement. Séjour profitable, qui soude les unités et qui développe la rusticité et la résistance des hommes.
A cette époque, une compagnie d'instruction est mise sur pied, que commande le lieutenant BEAUMONT, assisté du sous-lieutenant VERNET.
Diverses opérations sont envisagées, soit dans les Balkans, soit en France occupée (Vercors, Massif Central) au profit de la Résistance.
Toutes sont abandonnées ! ............
Les Smileys sont de moi, naturellement mais ne sont pas assez nombreux pour exprimer ce qu'Ils ont dû ressentir à chaque annulation de missions !

l'ensemble du sujet ICI

Monsieur François Vernet vous pouvez vous inscrire sur notre forum en qualité d'ami para
Revenir en haut Aller en bas
Baëtz Daniel
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re:C'était il y a 65 ans    Ven 9 Juil 2010 - 20:18

C'est un sujet qui me touche , d'une part j'était au 1er. RCP et d'autre part j'ai eu l'immense privilège de monter avec trois où quatre autres camarades , en 1967 , le drapeau du régiment au Ménil pour commémorer sa libération et rendre les Honneurs à ceux qui y étaient tombés . Une messe à été dite en plein air sur les hauteurs , il n'y avait aucun monument . Des anciens du 1er. qui y avaient livré ces durs combats étaient présents . Peut-être que votre Père avait fait parti de ces Paras cette année là ? Je n'ai pris aucune photo de ce moment , l'insouciance de ma jeunesse surement , l'euphorie aussi , car les habitants qui avaient une tel reconnaissance pour le 1er. RCP ne nous laissaient aucun instant de répit . Nous étions embrassé , pris aux épaules , chacun nous voulait à lui . Mais par nous c'était votre père et tout ses compagnons qu'ils remerciaient . Mais que de bonheur. Ce n'est qu'avec le temps que je prend la mesure tout cela avec la disparition de ces hommes de valeur qui ont fait notre histoire de France . Respect à votre Père , vous pouvez en être fier , qu'il repose en paix . La France leurs doit beaucoup et doit faire en sorte qu'ils ne soit jamais oubliés dans la mémoire collective . Un para du 1er. RCP te salut ami .
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: C'était il y a 65 ans...   

Revenir en haut Aller en bas
 
C'était il y a 65 ans...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: LES UNITES PARACHUTISTES France et OM :: 1er R.C.P. - Régiment de Chasseurs Parachutistes - :: La fin de la guerre, la libération - le 1er RCP-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: