CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Il y a un an

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
guy
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Il y a un an   Mar 18 Aoû 2009 - 13:14

Il y a un an, 10 soldats français tombaient en Afghanistan

"L’état d’esprit a changé", a raconté mardi sur Europe 1 le caporal Philippe Gros, l’un des rescapés de cette embuscade.

soixante soldats français pris pour cible par les talibans, 21 blessés et 10 morts : le très lourd bilan de l’embuscade tendue par les talibans au fond de la vallée d'Uzben le 18 août 2008 était venu rappeler brutalement le climat de violence en Afghanistan. Et les risques pris par les militaires français.
"C’était notre première opération", a raconté sur Europe 1 celui qui était alors le première classe Philippe Gros, 15 mois de service:

Un an après, "l’état d’esprit a changé", assure le caporal Philippe Gros. Selon lui, depuis l’embuscade meurtrière, les soldats français sont mieux préparés. Quelques jours après le drame, une importante polémique avait éclaté autour des circonstances exactes de l’attaque. Le manque d’équipements des soldats français et la lenteur des renforts américains avaient notamment été pointés du doigt.
Les soldats français sont "engagés en Afghanistan dans un combat contre la barbarie, l'obscurantisme et le terrorisme", avait dit Nicolas Sarkozy lors de la cérémonie organisée aux Invalides fin août. Un an après, à quelques jours d’élections cruciales en Afghanistan, la démocratie semble en danger. Les talibans ont pris pour cible à plusieurs reprises des soldats étrangers et menacent de viser désormais directement des bureaux de vote.
Le caporal Philippe Gros assure, quant à lui, qu’il est prêt à repartir au combat, en Afghanistan. Une façon, explique-t-il, de rendre hommage à ceux qui étaient à ses côtés dans la vallée d’Uzben.

Damien Buil, 8e RPIMa (8ème régiment parachutiste d'infanterie de marine)
Kevin Chassaing, 8e RPIMa
Sébastien Devez, 8e RPIMa
Damien Gaillet, 8e RPIMa
Nicolas Grégoire, 8e RPIMa
Julien Le Pahun, 8e RPIMa
Rodolphe Penon, 2e REP (Régiment étranger parachutiste)
Anthony Rivière, 8e RPIMa
Alexis Taani, 8e RPIMa
Melan Baouma, RMT (Régiment de marche du Tchad)
Revenir en haut Aller en bas
 
Il y a un an
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: AU PANTHEON DES PARACHUTISTES, tous égaux devant la mort, St MICHEL ne fait aucune distinction de grade :: LE DEVOIR DE MEMOIRE-
Sauter vers: