CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 LES OPEX: Ces opérations incalculables

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Langenargen
Pro !
Pro !



MessageSujet: LES OPEX: Ces opérations incalculables   Mar 7 Juil 2009 - 12:24

Ces opérations incalculables

Par Romain Rosso, L'EXPRESS.

Combien coûtent les interventions de nos troupes à l'étranger? Le gouvernement peine à l'évaluer. Les députés vérifient l'addition.

Depuis un an, les parlementaires défilent en Afghanistan.
Derniers en date, les députés Louis Giscard d'Estaing (UMP) et Françoise Olivier-Coupeau (PS), rapporteurs de la mission d'évaluation et de contrôle (MEC) de la commission des Finances de l'Assemblée nationale. Ces élus ont terminé un tour des cinq grandes opérations extérieures - « opex » - de la France, dont le coût ne cesse d'augmenter. Leur mission : évaluer le montant réel des interventions des 11 000 soldats français déployés à l'étranger.

Leur rapport est attendu d'ici à l'été.

Le sous-financement des opex est un problème récurrent. En 2005, elles ont coûté 532 millions d'euros, alors que 100 millions avaient été provisionnés. En 2008, la dépense a atteint 852 millions d'euros, loin des 460 millions prévus. Pour 2009, l'état-major des armées l'évalue à 826 millions « seulement », mais 510 millions sont inscrits au budget. Chaque année, il faut s'en remettre à la loi de finances rectificative pour combler ces « surcoûts ».
La décision du gouvernement de se désengager d'un certain nombre de théâtres doit permettre, à terme, une économie de plus de 100 millions d'euros. Mais ces efforts ne régleront pas le problème. En Afghanistan, les rapporteurs de la MEC ont pu se rendre compte que les contraintes du terrain, notamment l'absence d'accès maritime, justifiaient les importantes dépenses liées à l'affrètement de gros-porteurs. Ils souhaitent cependant que le ministère de la Défense développe une vraie culture de l'évaluation et de l'analyse des coûts. Ils espèrent enfin réconcilier les chiffres des ministères du Budget et de la Défense. C'est là que le bât blesse : chaque année, ils sont incapables de s'entendre sur le calcul des surcoûts. « Je leur ai proposé de jouer les Casques bleus », lance Louis Giscard d'Estaing. Une guerre peut en cacher une autre.
Revenir en haut Aller en bas
 
LES OPEX: Ces opérations incalculables
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: ACTUALITES DIVERS :: VEILLE ACTUALITE MILITAIRE-
Sauter vers: