CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Berèt Rouge de Serge VACULIK

Aller en bas 
AuteurMessage
Roger Bodson
Pro !
Pro !



MessageSujet: Berèt Rouge de Serge VACULIK   Dim 7 Juin 2009 - 20:59



En vacances en Bretagne en 1964, passant devant une librairie de Perros-Guirec un livre attire immédiatement mon regard « Béret Rouge ». Comme déjà à cette époque, moins de 2 ans après ma démobilisation, tout ce qui avait trait aux parachutistes m’intéressait je suis entré immédiatement pour l’acheter et depuis je l’ai bien lu 10 fois.







Ce livre autobiographique raconte l’histoire de Serge VAKULIC pendant la seconde guerre mondiale.

Blessé et fait prisonnier pendant la campagne de France il parvient à s’évader durant son transfert vers l’Allemagne et malgré son état réussit à rejoindre la zone libre. Ensuite il parvint à gagner Gibraltar et de là l’Angleterre où il s’engage dans les Forces Françaises Libres.

Incorporé dans les parachutistes, il suit les cours pour être officier et est attaché comme officier de liaison à une unité anglaise. Avec son stick, dont il est l'officier en second, il est parachuté une première fois en France pour une mission de sabotage réussie. Rentré en Angleterre par liaison aérienne, le stick repart pour une seconde mission. Mais les allemands prévenus les attendent à l’atterrissage et ils sont tous faits prisonniers. Revêtu d’habits civils le stick se retrouve une nuit devant un peloton d’exécution. Risquant le tout pour le tout Serge, profitant de l’obscurité, fonce droit devant lui et parvient à s’échapper de même qu’un autre membre du stick. Recueillis par la résistance, il devient chef de réseau jusqu’à l’arrivée des Alliés. Il rejoint son unité en Angleterre dans laquelle il finira la guerre. En 1947 il témoignera au procès des assassins de son stick.

Il y a quelque année j’ai trouvé chez un bouquiniste la première mouture de son livre publiée en 1948 sous son nom de guerre Jean DUPONTEL. Et je dois dire que l’édition de 1962 est drôlement édulcorée par rapport à celle de 1948. Celle-ci contient des renseignements sur l’ambiance de l’époque et sur des faits qui ne se retrouvent pas dans le livre de 1948.









Le passage suivant, extrait de l’édition de 1948 et qui se passe peu après la libération de Paris, en dit long sur la considération que certains Français avaient pour ceux qui depuis des années avaient continué le combat et contribué à leur libération.



Muni de cette prolongation mi-officielle, je profitai de mes derniers jours de liberté. Je n'osais pas prendre le train pour aller voir mes parents, car les gares étaient trop surveillées et aucun avion ne partait dans cette direction. Il me faudrait attendre et demander une permission officielle au War Office à mon retour.

Je m'amusais à me faire passer pour Anglais, car je m'apercevais que les gens aimaient mieux renseigner un étranger en uniforme qu'un Français en tenue. Témoin cette anecdote :

Un matin, je cherchais une rue et rentrai dans une bijouterie rue du Faubourg-Saint-Honoré en demandant en français :

— Auriez-vous l'amabilité de m'indiquer la rue Cambon ?

Une femme rébarbative installée derrière son comptoir me répondit :

— Connais pas ! Nous ne sommes pas un bureau de renseignements !

Cela dit d'un ton bourru et peu aimable.

Je la remerciai en anglais, puis ouvris la porte pour partir. Un homme du fond de la boutique s'écria :

—Mais Antoinette ! C’est un parachutiste anglais !

La figure de la femme s'éclaira en un large sourire commercial :

Excusez-moi, monsieur, mais je vous prenais pour un Français; la deuxième à gauche, c'est votre rue.

Je vous remercie, madame; mais dites-moi, pourquoi ne portez-vous pas au cœur les soldats français ?

Ce sont des racailles, des bandits, des voleurs ! ! !

Qui ont aidé votre Pays et la France à être libérés et dont beaucoup sont morts, ajoutais-je en colère; je suis Français dans l'armée anglaise et votre langage me déplaît...

Fuis avant de sortir j'ajoutai :

—Surtout ne redites jamais cette injure à un parachutiste, car il pourrait vous en cuire...

Et de toute ma force je fis claquer la porte, laissant la commerçante sidérée et abasourdie.

Quelques jours avant mon départ, ayant raté l'autocar, je faisais de l'auto-stop à Montgeron sur la route de Paris. Bientôt une grosse voiture s'arrêta, je bondis à l'intérieur. Un couple sympathique me prenant pour un Anglais me salua aimablement...

—Direction Paris, Captain ? O. K., en route...

Et l'auto démarra. Après quelques minutes la femme, m'adressant la parole, me dit :

—Nous aimons beaucoup et admirons les parachutistes anglais; voyez-vous, monsieur, nous n'oserions jamais prendre un Français...

—Pourquoi cela, madame ? lui demandais-je en prenant un accent britannique.

—On ne sait jamais, il court tellement d'histoires sur eux; il paraît que ce sont des têtes brûlées, des renégats, des sortis de prison... N'est-ce pas mon ami ! dit-elle en s'adressant à son mari qui hocha gravement la tête et ne répondit pas, occupé à conduire l'auto.

—Il paraît surtout certain, madame, que ces soi-disant bandits vous ont libérée, et c'est un peu à eux que vous devez cette joie de vivre qui vous permet de respirer en paix et de circuler librement sur les routes...

—Je ne crois pas vos dires, monsieur; on m'a pourtant certifié... j'ai des amis au ministère...

— Vos amis vous ont mal renseignée, et moi qui connais tous les parachutistes français je sais de quoi ils sont capables; avec quel héroïsme ils se sont battus sur tous les fronts sans ostentation, sans grands mots. Ils sont aussi morts pour la France, pour vous madame, sans demander qu'on les acclame ni qu'on les bénisse.

La femme me regardait avec étonnement, car par moment, ne me surveillant pas je perdais mon accent d'occasion dans la chaleur de la conversation. Petit à petit je sus les convaincre et arrivant à destination le mari me fit visiter son magasin rue du Bac, puis je pris congé d'eux.

Oh ! Madame, si jamais vous lisez ce livre, dites-vous bien que celui que vous transportiez était comme tous les autres, ni meilleur ni pire que ces petits gars que vous traitiez de gangsters. Dorénavant, soyez un peu plus généreuse...

Je savais que malgré votre bonhommie et votre amabilité, si je vous avais avoué la vérité j'aurais été à vos yeux le bandit, la tête brûlée et vous m'auriez déposé bien gentiment sur la route solitaire... et j'avais besoin de me rendre à Paris.











Revenir en haut Aller en bas
Van-Hell
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: Berèt Rouge de Serge VACULIK   Lun 8 Juin 2009 - 9:39

Français , vous avez la "mémoire courte" !
Surtout lorsque cela vous arrange !
Revenir en haut Aller en bas
Roger Bodson
Pro !
Pro !



MessageSujet: Rectification   Lun 8 Juin 2009 - 19:50

Il y a quelque année j’ai trouvé chez un bouquiniste la première mouture de son livre publiée en 1948 sous son nom de guerre Jean DUPONTEL. Et je dois dire que l’édition de 1962 est drôlement édulcorée par rapport à celle de 1948. Celle-ci contient des renseignements sur l’ambiance de l’époque et sur des faits qui ne se retrouvent pas dans le livre de 1948.

Vous aurez compris que je voulais dire " qui ne se retrouve pas dans le livre de 1962."
Revenir en haut Aller en bas
Sergent LOMBART
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: Berèt Rouge de Serge VACULIK   Lun 8 Juin 2009 - 20:11

Merci Roger !

J'ai le second livre !

Facile à lire et bien écrit .

Il nous ramène en effet à la période des SAS français, à travers l'Angleterre résistante et la résistance française !!!
Revenir en haut Aller en bas
GBBx
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: Berèt Rouge de Serge VACULIK   Mar 9 Juin 2009 - 7:40

Sergent LOMBART a écrit:
Merci Roger !

J'ai le second livre !

Facile à lire et bien écrit .

Il nous ramène en effet à la période des SAS français, à travers l'Angleterre résistante et la résistance française !!!



celui est de 1952

Mon premier livre sur les paras.

Merci Roger !

Je ne connais pas l'édition dont vous parlez.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.roller33.jimdo.fr
Baëtz Daniel
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Serges Vaculik   Lun 12 Juil 2010 - 17:52

Je te l'ai déjà dit Roger , c'est Serges Vaculik Qui m'a montré la voie des parachutistes . Grace aussi à mon père ancien résistant qui m'a donné ce livre lorsque j'avais environ 14 ans dans les années 60-61 , comme je l'ai expliqué dans ma présentation . Comme à notre dernier contact , je suis toujours sur ses traces . On m'a dit qu'il aurait séjourné au chateau de Costaéres ? je vais voir car je doit tel. à une historienne de la région . Amitiés d'un Para du 1er. RCP .
Revenir en haut Aller en bas
Baëtz Daniel
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Serges Vaculik-alias Jean Dupontel   Mer 28 Juil 2010 - 17:21

Infos pour ceux qui serait intéressé : j'ai retrouvé le livre << Un béret rouge >> édition Riou-Reuzé 1950 . sur le site : Galaxidion - Livres anciens et Rares . Par leur intermédiaire c'est la librairie Jean Besnard qui me l'envoie - E-Mail : besnard.jean@free.fr . Je doit le recevoir prochainement , mais je suis retourné sur le site ce jour et c'est un autre qui le propose , mais ! , à 30€ alors que moi je le touche à 18€...? sans les frais de port pour les deux prix . Le 1er. est-il en rupture ? et je ne sais combien il en reste chez le 2ème .De toute façon les livres datent donc il faut s'attendre à des taches , pages jaunies , Etc. mais c'est la valeur du temps . Avis aux amoureux ! Salut à tous d'un Para du 1er. RCP .
Revenir en haut Aller en bas
Baëtz Daniel
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: Berèt Rouge de Serge VACULIK   Jeu 16 Sep 2010 - 18:15

Voici un article sur Serges Vaculik qui mentionne son mariage.



Je ne sais pas si elle était avec lui à Péros, si elle est encore en vie ou décédée.
L'écrivain que j'ai contacté la bas m'a dit quelle le croisait lorsqu'il faisait ses courses il y a déja plusieurs années. Elle pense qu'il doit-être décédé et pour son épouse elle ne voit pas.
Je continue mes recherches.
Revenir en haut Aller en bas
en archive
Expert
Expert



MessageSujet: Re: Berèt Rouge de Serge VACULIK   Jeu 16 Sep 2010 - 19:22

Je viens de regarder sur un site que je fréquente beaucoup et qui fonctionne très bien, j'en ai fait l'espérience pour "Les Champs de Braises" du Commandant de St Marc .

Il s'agit de Priceminister qui en propose plusieurs à des prix défiant toute concurrence...

http://www.priceminister.com/nav/Livres_Histoire-actualite-politique/f11/Histoire+internationale/kw/beret+rouge

Un petit conseil, dans les vendeurs il y a des professionnels et des particuliers, les premiers permettent de bénéficier de frais de port réduits si on commande plusieurs livres chez le même !
Revenir en haut Aller en bas
Baëtz Daniel
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: Berèt Rouge de Serge VACULIK   Jeu 16 Sep 2010 - 23:14

Attention, je ne sais si tu as saisi la nuance, mais ''Béret Rouge'' est disons + facile à retrouver quoi qu'il devienne rare. Mais ''Un Béret Rouge'' du même Auteur et celui la à pratiquement disparu. Ne pas faire la confusion.
Revenir en haut Aller en bas
en archive
Expert
Expert



MessageSujet: Re: Berèt Rouge de Serge VACULIK   Jeu 16 Sep 2010 - 23:49

Il est en effet possible que je n'ai pas saisi la nuance !

Ce site de vente propose une version évoquée dans les coms postés plus haut ! A vous de voir, car, comme je l'ai précisé antérieurement, j'ai trouvé là des ouvrages que je n'arrivais pas à me procurer ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
LoupEC
Invité



MessageSujet: Re: Berèt Rouge de Serge VACULIK   Jeu 28 Oct 2010 - 10:13

Bonjourà tous,

Il est dit ici que Serge Vaculik serait décédé en 1990... Ca ferait 20 ans.
Quelqu'un est-il au courant de comment s'est terminée son histoire avec son épouse Nicky Frances?
Revenir en haut Aller en bas
LoupEC
Invité



MessageSujet: Re: Berèt Rouge de Serge VACULIK   Jeu 28 Oct 2010 - 10:15


Désolé j'ai loupé le lien.
Revenir en haut Aller en bas
koolpapp
Invité



MessageSujet: même passé....   Mar 6 Nov 2012 - 2:18

Comme Roger Bodson, c'était en juillet 55, j'avais 13 ans, et j'étais en vacances à Perros. En passant devant la vitrine d'un libraire, ce titre ''Berêt rouge '' m'a interpellé, car bien qu'encore jeune, j'étais passionné par tout ce qui touchait l' Armée, l'aviation et les paras. study
Ma mère m'a proposé d'acheter le livre, ce que j'ai accepter avec joie. Lors de l'achat la / ou le (j'ai oublié) libraire nous renseigne que l'auteur habite à quelques rues de là, et qu'il se ferait un plaisir de nous décicacer son livre.
On s'est présenté peu après à l'entrée d'une demeure de style manoir et l'auteur nous a tres aimablementt reçu, nous donnant un tas d'explications sur sa vie dans les SAS, son mariage, presque secret, avec une dame anglaise proche de la cour. D'ailleurs à ce moment là elle était à Londres.
Il m'a dédicacé son bouquin, m'a remis une photo perso de lui en uniforme, sten au poing. Il nous a aussi raconté comment il avait survécu à un peloton d'exécution.
Il m'a aussi offert deux autres livres (romans) qu'il avait écrit :
Mission en Crète
et
Aventure balkanique
retraçant les aventures du para commando : Igor Dubrovnik. - Livres aussi dédicacés.

Près de 60 ans plus tard, je n'ai jamais oublié ces moments privilégiés. sunny
Revenir en haut Aller en bas
chiffon
Invité



MessageSujet: livre 1950    Jeu 9 Mai 2013 - 10:27

Bonjour
j'ai récupéré chez ma grand mère une livre de Serge VACULIK, de 1950 - bERET ROUGE

il a été édité à 50 exemplaires seulement
je peux envoyer des photos
email : corinne.gueret@wanadoo.fr

Bien à vous
CG
Revenir en haut Aller en bas
FOUQUET66
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: Berèt Rouge de Serge VACULIK   Jeu 9 Mai 2013 - 18:30

Ce livre fut une de mes premières lectures sur l'aventure parachutiste en 1952....avec "le manuel du parachutiste",et il s'en est suivi bien d'autres depuis!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.legionetrangere.fr/
TRAPANI
confirmé
confirmé
avatar


MessageSujet: Re: Berèt Rouge de Serge VACULIK   Dim 9 Juin 2013 - 9:27

Bonjour,
Mon exemplaire, je l'ai eu chez Emmaus... 00,50 euros...il y a quinze jours.
Chouette bouquin.Quand à l'édition sans doute celle de 1948,car je l'ai trouvé sagement écrit, avec des émotions mesurées en regard de ce qu'à vécu l'auteur.
Oui un ouvrage que j'ai ressenti censuré, à regret.Ce qui peut se comprendre, pour l'époque.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Berèt Rouge de Serge VACULIK   

Revenir en haut Aller en bas
 
Berèt Rouge de Serge VACULIK
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: LIBRAIRIE CINEMA TELEVISION et LIENS recommandés :: Ouvrages et commentaires-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: