CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 La FRANCE n’oublie pas ses valeureux soldats

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Claude Millet
Fondateur
avatar


MessageSujet: La FRANCE n’oublie pas ses valeureux soldats   Sam 9 Juin 2007 - 2:10





Le 8 juin est la journée nationale de commémoration, instituée par un décret du 26 mai 2005

A Cahors (Lot) hier matin, au monument aux morts place du Général De Gaulle, perpétuant la tradition, notre département n’a pas oublié les 100.000 combattants qui ont sacrifié leur vie en Indochine pour la défense de l’occident. Madame la Préfet l’a rappelé dans le discours que lui a chargé de lire le ministre.





Les Paras de l’UNP du Lot, Didier et Claude Millet, Jean Polynice ont été rejoins par d’autres paras : le colonel du groupement de gendarmerie départementale, le directeur de la sécurité publique du Lot, un officier de police et le colonel Singland

Une cérémonie de recueillement qui s’est prolongée au cimetière où se dresse le mémorial de nos jeunes du département mort pour la France en Indochine. Il est a noté que dans la liste, 2 militaires sont morts en captivité dans l’un de ces infâmes camps de redressement psychologiques qui n’avaient rien a envier, par la cruauté, aux camps d’extermination nazis.

On ne doit pas oublier qu’un Français, le sinistre Georges Boudarel, avait la gestion de l’un de ces camps Viet Minh, le « camp 113 » qu’il dirigea avec une telle cruauté, que 80% de ses prisonniers périrent des suites de sévices, de faim ou de maladies avant la fin de leur captivité. Cette « performance » de cruauté était à quelques pourcents près, le même dans tous les camps Viet Minh de prisonniers de l’Union française, car sur 40.000 prisonniers 30.000 d’entre eux ne reviendront jamais dans leur famille!

En fin de cérémonie, Jean Polynice, ancien combattant d’Indochine, membre de l’Union Nationale des Parachutistes du Lot, au nom du Président de la République s’est vu remettre par le Colonel Singland, le Titre de Reconnaissance de la Nation.
Prosunt

Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/intelligencearmee/
 
La FRANCE n’oublie pas ses valeureux soldats
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: AU PANTHEON DES PARACHUTISTES, tous égaux devant la mort, St MICHEL ne fait aucune distinction de grade :: LE DEVOIR DE MEMOIRE-
Sauter vers: