CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 encore un belge peu connu chez nous jean schramme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: encore un belge peu connu chez nous jean schramme   Dim 19 Avr 2009 - 16:34

Jean Schramme et le Katanga



Bonjours a tous
voila encore un personnage hors du commun peu connu sauf des Belges et encore d'un certain âges et lié a l'histoire du Congo et en particulier du Katanga

Jean Schramme (25 mars 1929, Bruges, Belgique-14 décembre 1988, Rondonopolis, Brésil) était un chef de mercenaires belge.

Il s'installe au Congo à l'âge de dix-huit ans, où il dirige une plantation. Il traite bien ses employés, sans racisme (il adopte trois enfants noirs), et apprend le swahili, ce qui lui vaut l'admiration et la fidélité de beaucoup d'entre eux, qui forment une milice totalement à ses ordres.

Il ne quitte pas le Congo lors de l'indépendance du pays, en 1960. Il s'implique dans les guerres civiles du Congo, avec l'aide de ses miliciens, et abandonne sa plantation.

Ainsi, en 1967, il participe au coup d'état de Moïse Tshombé contre Mobutu, en collaboration avec les mercenaires de Bob Denard. Le putsch est un désastre, les populations de Kinshassa restant fidèles au président. Schramme, qui a rang de colonel dans l'armée kantangaise, fait retraite vers l'Est, à Stanleyville (aujourd'hui Kisangani), puis vers Bukavu, à la frontière rwandaise, qu'il occupe le 10 août. Là, son armée composée de cent vingt-trois mercenaires et de six cents gendarmes katangais affronte du 29 octobre au 5 novembre 1967 les troupes de l'Armée nationale congolaise, vingt fois supérieure en nombre. Pliant sous le nombre, manquant de munitions, trahie par Denard, épaulée par des soldats katangais complètement épuisés, l'armée de Schramme se replie au Rwanda où elle est démobilisée.

Schramme et certains de ses compagnons retournent en Belgique le 28 avril 1968. En 1986, il est condamné par contumace à vingt ans de prison pour l'exécution d'un espion. Il meurt en 1988.
et pour mieux comprendre le pourquoi du Katanga voici un résumé de son Histoire

À la suite de l'indépendance de la République démocratique du Congo en juin 1960, le Katanga fit sécession du gouvernement de Patrice Lumumba en juillet et déclara son indépendance sous l'impulsion de Moïse Tshombe et des milieux d'affaire pro-occidentaux. Lumumba fut destitué en septembre 1960 lors d'un coup d'État orchestré par Joseph Mobutu. Tshombe fait alors appel à des mercenaires, dont Tony de Saint-Paul, ex sous-lieutenant de l'armée française, et Bob Denard; de fin 1960 à janvier 1963, ils seront les "affreux".
Les forces militaires sous l'égide des Nations unies menèrent une campagne de deux ans pour réintégrer le Katanga au Congo, conclue par un plan de conciliation national en janvier 1963.

En 1966 le gouvernement nationalisa l'Union Minière du Haut Katanga, sous le nom de Gécamines. En 1971, le Katanga pris le nom de Shaba (cuivre en swahili). Au cours des années 1970, plusieurs insurrections furent matées par le gouvernement central avec l'aide de pays étrangers. En 1978 par exemple, le 13 mai, 4 000 rebelles venus d’Angola occupèrent la ville de Kolwezi, le principal centre minier de la province. L'armée nationale fut incapable de tenir le choc. Quelque 700 Africains et 280 Européens trouvèrent la mort lors de cette invasion. Le Zaïre demanda l'aide des États-Unis d'Amérique, de la France,du Maroc et de la Belgique pour restaurer l'ordre. Les 2 800 ressortissants européens restant furent sauvés par le 2e régiment étranger de parachutistes conduit par le colonel Erulin. Cependant il y a toujours la rumeur à Kolwezi que ce sont les services secrets zaïrois qui ont tiré sur les européens afin de faire intervenir les armées belge et francaise.

En 1993 après l’effondrement du bloc soviétique, la communauté internationale fait pression sur Mobutu afin qu’il démocratise le pays. À la suite d’une large consultation nationale initiée par le Président, une Conférence nationale dite souveraine fut organisée.A l'issue de cette Conférence présidée par Mgr Laurent Mossengo,Étienne Tshisekedi]], un luba du Kasai,est élu premier ministre.Cette élection provoqua des affrontements meurtriers entre les Katangais "d'origine" et les Kasaiens vivant au Katanga.Du côté katangais, l'inspirateur du mouvement fût le Gouverneur Gabriel Kyungu wa Kumwanza(un Luba du Katanga. Cette situation engendra des déplacement massifs des Kasaiens et leur perte d'emplois. Pendant une longue période,les deux communautés sont demeurées dans un antagonisme qui fût fustigé par la société civile et notamment la Conférence épiscopale de l'Eglise catholique du Katanga.

La province reprit le nom de Katanga en 1997, après l'exil de Mobutu.
Revenir en haut Aller en bas
Roger Bodson
Pro !
Pro !



MessageSujet: Re: encore un belge peu connu chez nous jean schramme   Lun 20 Avr 2009 - 8:07

Jean Schramme qui effectua son service militaire au Congo ex-belge a écris un livre "Le bataillon Léopard" où il raconte les évenements qui l'on conduit depuis son arrivée au Congo jusqu'à l'aboutissement de son aventure africaine à Bukavu. Il y explique sans fard les raisons qui l'on poussé à se faire mercenaire.

Amitiés Parachutistes.
Roger
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: encore un belge peu connu chez nous jean schramme   Mar 21 Avr 2009 - 8:59

Roger Bodson a écrit:
Jean Schramme qui effectua son service militaire au Congo ex-belge a écris un livre "Le bataillon Léopard" où il raconte les évenements qui l'on conduit depuis son arrivée au Congo jusqu'à l'aboutissement de son aventure africaine à Bukavu. Il y explique sans fard les raisons qui l'on poussé à se faire mercenaire.

Amitiés Parachutistes.
Roger

Bonjour.

Je connaissais sa vie j'ai lue sa vie de mercenaire à l'époque du congo avec les mercenaires Français du colonel Tsrinquier et Faulque.En France peut le connaissait.
Revenir en haut Aller en bas
coltinou
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: encore un belge peu connu chez nous jean schramme   Mar 21 Avr 2009 - 10:41

En ce qui concerne certains éléments et plus particulièrement dur le katanga et " Bob " , vous trouverez des informations sur le site www.orbspatrianostra.com à la mémoire du Colonel et des volontaires.
Bien fraternellement
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: encore un belge peu connu chez nous jean schramme   Mar 21 Avr 2009 - 12:01

Bonjour .

Merci coltinou.
Revenir en haut Aller en bas
Marco
Invité



MessageSujet: "Bob"   Sam 24 Juil 2010 - 9:57

Ayant eu un membre de ma famille ayant fait partie du bataillon Léopard entre 61 et 64 et après avoir lu le livre de Schramme, je suis surpris que l'on n'évoque pas plus le fait que "Bob" Denard a complètement manipulé Schramme et l'a lâchement laissé tombé à Bukavu et déjà bien avant.

J'ai fait partie du bataillon Para-commando Belge en 1984 et j'imagine comme cela peut être interpellant et peu rassurant d'avoir comme leader un homme comme "Bob" pour aller au casse pipe.
Revenir en haut Aller en bas
NDL
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: encore un belge peu connu chez nous jean schramme   Sam 24 Juil 2010 - 13:46

Citation :
Les forces militaires sous l'égide des Nations unies menèrent une
campagne de deux ans pour réintégrer le Katanga au Congo, conclue par un
plan de conciliation national en janvier 1963.

50 ans après on vient de valider la cessession du Kosovo d'avec la Serbie........!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: encore un belge peu connu chez nous jean schramme   

Revenir en haut Aller en bas
 
encore un belge peu connu chez nous jean schramme
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: HONNEUR à nos Régiments et Unités dissous :: Les Paras Commandos belges-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: