CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Armes sabotées

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Roger Bodson
Pro !
Pro !



MessageSujet: Armes sabotées   Mar 24 Mar 2009 - 22:13

Trouvé sur le même blog.


Amitiés Paras.
Roger
armes sabotées


Le jour où j'ai découvert que nos armes étaient sabotées
A mon arrivée en Indochine, en février 1953, mes camarades me mettent tout de suite au courant : il faut vérifier tout le matériel venant de France: des ouvriers politisés de nos usines d'armement ont pris l'habitude de saboter les armes et des munitions destinées aux combats contre des communistes, nos adversaires en Extrême-Orient.
Ici on se le tient pour dit et l'on fait vérifier chaque arrivage, scrupuleusement, par nos experts armuriers. Pour les grenades, l'effet retard a été souvent supprimé. Pour vérifier une caisse, nos armuriers doivent les ficeler, avant de les dégoupiller, afin qu'elles n'explosent pas dans leurs mains.
Nous recevons des pistolets mitrailleurs, dont les canons ont été volontairement gonflés avec une balle restée dans le canon : effet qui peut être meurtrier. Avec ces munitions, qui en particulier ont été volontairement souschargées (elles restent dans le canon, d'où gonflage), soit surchargées (risque d'éclatement du canon).
Les légionnaires, autant que leurs officiers, enragent de savoir que ces sabotages sont exécutés par des ouvriers politisés qui mettent en danger, sciemment, nos soldats. C'est-à-dire : qu'ils trahissent leurs soldats, aux ordres de l'ennemi Vietminh.
Nous sommes d'autant plus furieux que le matériel américain nous parvient dans un parfait état. Il nous arrivait même souvent de découvrir dans une culasse de canon de char, une cartouche de cigarettes Chesterfield, placée là, à notre intention par les ouvriers des usines de Milwaukee.
En métropole, il ne me semble pas que les journaux aient beaucoup parlé du sabotage. Je ne manque pas d'en informer ma famille dans mes lettres. J'enverrai même une pièce mécanique sabotée à mon père, ingénieur, afin qu'il en vérifie la malfaçon. Mais en tous cas, à notre connaissance, aucun travailleur des usines d'armement n'a jamais été arrêté, condamné et fusillé pour sabotage, pour trahison et pour intelligence avec l'ennemi !
Nous avions pour consigne de ne pas trop parler de ces sabotages aux Français d'Indochine. Il ne fallait pas les inquiéter. Dans les grandes villes, ils étaient d'ailleurs peu inquiets profitant d'une vie agréable, dans un pays merveilleux, où il faisait bon vivre... assez loin de la guerre.
Ma lettre du 17 mars 1953, adressée à ma famille est révélatrice à ce sujet :
(extraite de mon livre « Crabes et alligators dans les rizières » Editions Lavauzelle :
« Ce que tu nous a dit au sujet du deuil de Staline nous a bien fait rire en popote. Rassure toi, les couleurs nationales au 1 erREC n'ont jamais été mises en berne et je sais que nulle part en Indochine un chef de corps n'aurait exécuté un tel ordre, quand bien même eut-il été donné ! Nos ennemis ne sont pas ici des nationalistes mais des communistes.
En France aussi, par syndicat interposé, nos chers cocos sabotent les armes, les munitions et les matériels qui nous sont destinés. Nous recevons parfois ici des moteurs rénovés, avec des coups de limes sur les joints de culasse et de la limaille dans les carter d'huile : c'est leur participation à l'effort de guerre...Viet-minh ! Alors porter le deuil du camarade Joseph : Niet ! »
« Malgré les contrôles, des armes et des munitions parviennent ici avec de sérieuses anomalies. Autrement dit tous les matériels réparés ou usinés en métropole doivent faire l'objet d'une minutieuse vérification avant de pouvoir être considérés comme fiables et opérationnels. Ce n'est pas très réconfortant mais on s'y fait. Chère et douce patrie, sais tu encore que tes soldats sont en Indochine par ta volonté, celle de ton gouvernement légal ? »

---------------------------------------------

cette récit est de Jacques Jauffret qui était sous-lieutenant de réserve de l'ABC lorsqu'il se porte volontaire en 1952 pour servir en situation d'activité en Indochine. Du 6 février 1953 au 13 février 1955, il est affecté au 1er régiment étranger de cavalerie, le groupement amphibie du Tonkin (2ème GA du lieutenant colonel Jean-Louis Legendre) avec le grade de sous-lieutenant ORSA. Il est volontaire non désigné pour sauter à Dien Bien Phu.

De Juin 1955 à août 1957, il est affecté au groupement saharien du sud tunisien à Rémada avec le grade de sous-lieutenant d'active (Lieutenant à T.T.) puis de lieutenant d'active en janvier 1957.

D'août 1957 à février 1963, il est affecté en Algérie au 1er Régiment Etranger (RE) puis au deuxième REC. Il effectue un stage de saut en parachute en août 1961 à Blida (BAP/AFN), est affecté au 1er REC en septembre 1961 et promu au rang de capitaine en janvier 1962.

Jacques Jauffret fut blessé à quatre reprises au combat: deux fois en Indochine et deux fois en Algérie, dont une en service aérien commandé. Il obtint huit citations, quatre à l'ordre de la division, une au corps d'armée et trois à l'ordre de l'armée.

Après avoir obtenu son Brevet de l'Enseignement Militaire Supérieur (81ème Promotion de l'Ecole Supérieure de Guerre 1967-1969), il est promu au grade de Général de brigade de l'arméee de terre (Arme blindée, cavalerie) en 2ème section des officiers généraux le 17 janvier 1985. Il est élevé à la dignité de Grand officier de la Légion d'honneur en 2001.
Revenir en haut Aller en bas
rapace8202
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: Armes sabotées   Mer 25 Mar 2009 - 19:44

et oui !
la CGT a des morts Français sur la conscience mais peu de gens s'en souvienne ! idem pour le PC !
Revenir en haut Aller en bas
Sergent LOMBART
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: Armes sabotées   Dim 29 Mar 2009 - 13:27

C'est de notoriété publique ..

La GCT, bras ouvrier du PC français, sabotait et aidait l'ennemi...

Il est quand même inouï, que le PC, interdit pour collaboration avec l'ennemi en 1941, ai toujours droit de citer dans notre pays...

Pour ceux qui non pas la culture historique ...

Pendant la seconde guerre mondiale, le PCF, aux ordres de Moscou, divulgua tous nos plans de défense.... à l'URSS, qui à cette époque ( jusqu'à l'invasion de la Russie par Hitler le 22 juin 1941) était alliées des Allemands.

La CGT allant jusqu'à donner la liste des membres des autres syndicats ouvriers à l'ennemi...

Certes, les Communistes français payèrent un lourd tribu à la résistance, mais n'oublions pas ce qu'ils ont fait avant .

Le PCF et la CGT eurent le même comportement, pendant les guerres d'Indochine et d'Algérie
Revenir en haut Aller en bas
Michel
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: Armes sabotées   Dim 29 Mar 2009 - 15:20

Le soucis Steph, c'est que des membres du PCF on terminés la guerre dans la résistance. C'est même le colonel Rol-Tanguy (Communiste) qui reçoit et signe l'acte de reddition sans condition des forces allemandes du général Von Choltitz à Paris. Difficile ensuite d'interdire leur parti malheureusement.
Revenir en haut Aller en bas
sgt8
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: re-armes sabotéès   Dim 29 Mar 2009 - 19:12

N'oublions pas que seul le journal l'humanité a été autorisé de publication jusqu'a ce que Hitler décide d'attaquer la Russie.
Et malheureusement le tribu payé par les cocos de cette periode ne l'a pas été pour la France mais avant tout pour le "petit pere des peuples".
Dur dur,mais c'est ainsi,et ,le temps emporte ces verités et les enjolivent.
Aures temps,autres moeurs.
Revenir en haut Aller en bas
Sergent LOMBART
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: Armes sabotées   Dim 29 Mar 2009 - 19:26

Lorsque l'on relis ce que disaient les intello de gauche dans les années d'après guerre sur le paradis soviétique ....

La Révolution culturelle en Chine, les purges stalinienne, l'année zéro au Cambodge,....Des morts par millions .....

Les mêmes qui hurlent à la construction du mur de Gaza, l'ouvraient beaucoup moins, voir pas du tout lors de la période encore récente du rideau de fer ....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: INDOCHINE 1945-1954   Lun 30 Mar 2009 - 18:09

Il ne faut pas oublier aussi que les communistes Français ne sont entré en résistance qu'après l'invasion de la Russie par l'Allemagne dont ils étaient les alliés avant .
Revenir en haut Aller en bas
Sergent LOMBART
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: Armes sabotées   Lun 30 Mar 2009 - 19:49

Certes oui,

Mais cela ne nous a pas empêcher de prendre une branlée en 40..

Le pire, c'est qu'après la guerre, lorsque le PC était à deux doigts de prendre le pouvoir,dg, alla à Moscou, pour faire des manours avec Staline, permettant que Thorez le déserteur rentre en France... et levant l'interdiction du PC..

De plus lors de la guerre froide, le PC et la CGT, non seulement sabotèrent notre effort de guerre en Indo et AFN, mais donnèrent les plans de défense de notre pays à l'URSS....

Les français ont vraiment la mémoire courte..

En fait, c'est l'éducation nationale, repaire rouge, qui refit l'histoire, dans le sens voulut... Boudarel en étant l'un des éléments .....
Revenir en haut Aller en bas
rapace8202
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: Armes sabotées   Lun 30 Mar 2009 - 21:08

en ce moment sur France 5 , France année 0 !
ils en parle de ce que SL nous écrit !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: INDOCHINE 1945-1954   Mar 31 Mar 2009 - 16:57

Je ne sais pas dans les autres départements,mais dans le Var , ces gens là par FNACA interposée vont d'écoles en collèges apprendre à nos efants et petits enfants ce quétait la guerre d'Algérie version P. C bien entendu et en plus en font la PUB sur Var Matin .Quand allons nous réagir ? Quand les instances de l'U N P donneront des consignes aux délégués Dépatementaux et aux Présidents de Sections pour que nous en fassions autant ? version VERITE evidemment , je pense que tous seraient d'accord. Il ne faut pas laisser le terrain à ces gens là . Rien qu'à l'idée de passer pour un tortionnaire auprès de mes petits enfants j'en ai la migraine .Ou est l'U N P des années 70/80 ? Nous avons prouvé par le passé notre combativité ! allons nous resté encore longtemps les bras croisés sans ne rien faire ?Nous représentons des Valeurs sures et nous devons le faire savoir . Si nous aussi n'occupons pas le terrain il sera bientôt trop tard et il ne nous restera plus qu'a adhérer à l'Amicale des Anciens Rien du Tout .

_________________________

1er R C P - 176898 Avec Gloire et Honneur
___
Revenir en haut Aller en bas
Sergent LOMBART
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: Armes sabotées   Mar 31 Mar 2009 - 18:28

gervez alexis !

Tu me rejoints dans l'analyse que tu fais des choses...De plus l'écrire fait parfois grincer des dents.....

Je persiste à dire et à écrire, qui ne dit rien consent....

la preuve en est :

Papon à été poursuivit par les médias sans relâche...à juste titre..

Boudarel, lui réussi à toucher sa retraite, sa période de désertion en Indochine et comme tortionnaire de 1951 à 1954, reconnu par la France et comptant pour sa retraite comme "Voyages d'études en extrême-Orient", pour la période de 1955 à 1958 "Professeur français à l'école pédagogique de Hanoï".

Et à 65 ans, il fit valoir en toute légalité ses droits à la retraite. Il creva paisiblement le 26 décembre 2003....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: INDOCHINE 1945-1954   Mar 31 Mar 2009 - 23:34

Sergent Lombart ,une chode est sure,la Vérité fait grincer les dents,mais Charles Peguy a dit : "celui qui connait la vérité et qui ne la gueule pas se fait complice des faussaires " (ou quelque chose d'approchant ) ,et ce qui me chagrine le plus c'est le manque de combativité de l' U N P ,et comme tu le dit si bien" qui ne dit rien consent" Paramicalement.

________________________
1er R C P - Avec Gloire et Honneur
Revenir en haut Aller en bas
ESCLAFIT
Invité



MessageSujet: lE PARTI COMMUNISTE   Lun 25 Juil 2011 - 21:13

Il ne faut pas oublier que la résistance ne fut pas le fait de seulement les gaullistes, mais de communistes, d'anciens de la guerre d'Espagne et de nombreux réfractraires au S T O qui n'avaient aucun parti sauf celui de la libération de la France.
Si De Gaulle a pu prendre pied aprés la Libération dans son parcours politique, c'est aux communistes qu'il le doit car il a négocié à ce moment là avec des forces F T P organisées et prêtes à la révolution aprés le départ des troupes allemandes.
N'oubliez pas qu'en 1961 lors du putch des généraux Salan, Jouhaud Zeller et Challe, de Gaulle a permis aux milices communistes de Paris de s'armer afin de prévenir un parachutage de la 10e DP, armes qui n'ont d'ailleurs jamais été rendues.
De tout temps les communistes ont joué le jeu anti patriotique, il n'y a qu'à se souvenir des porteurs de valises F L N, de l'aspirant Maillot déserteur avec un stock d'armes vers le djebel où il fut abattu lors d'une opération.
Aujourd'hui, aprés un demi siècle de trahisons diverses et variées, ils sont encore représentés à l'Assemblée Nationale et traitent le FN de fascistes......
Revenir en haut Aller en bas
Egon
enregistré
enregistré
avatar


MessageSujet: Re: Armes sabotées   Mar 18 Oct 2011 - 8:40

Mon père ancien du 1er BEP m'a raconté cette histoire d'armes sabotées qui est une réalité. Les grenades sans retardateurs, les armes trafiquées. Bref quand il m'en parle ça le met hors de lui car il a vu des copains se faire péter à cause de ces sabotages.
Revenir en haut Aller en bas
LEVESQUE BERTRAND
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: MERCI pour ces RAFRAICHISSEMENTS DE MEMOIRE   Sam 3 Déc 2011 - 16:25

Le principal regret dans ces échanges trés justes et nécessaires, c'est qu'ils ne font que confirmer ce qu'une minorité partage déjà!

Les sabotages de Français contre leurs compatriotes doivent être considérés comme des actes de guerre et réprimés en conséquences, en vertu des Lois de notre pays et dans le respect des institutions ( abolition de la peine de mort ...).

A la veille des élections Présidentielles, il est sans doute recommandé de rafraichir notre mémoire et voir objectivement ce qui est BON pour notre PAYS et BON ceux qui se battent pour lui dans l'Honneur.
Revenir en haut Aller en bas
luky
enregistré
enregistré
avatar


MessageSujet: Re: Armes sabotées   Sam 9 Juin 2012 - 11:50

quand je pense que boudarel eu un retour tranquille via par un pays communiste et que nos service secret ne l'on pas liquidé je me pose la question sommes nous des moutons
Revenir en haut Aller en bas
le 6
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: Armes sabotées   Dim 10 Juin 2012 - 18:17

Bien sur , c'était , c'est, et ça restera révoltant ...

Mais la plus part des Français baissent la tète depuis si longtemps ... Qu'ils en ont les yeux bouchés ... hélas !
Revenir en haut Aller en bas
Trekker
confirmé
confirmé
avatar


MessageSujet: Re: Armes sabotées   Mar 16 Oct 2012 - 2:51

Pendant la guerre d'Indochine le PCF, il n'en était pas à sa première en matière de sabotage d'armes destinée à notre armée. Entre Septembre 1939 et Avril 1940, il avait fait de même dans plusieurs arsenaux et usines d'aviation : MAC à Châtellerault ( sabotage de plusieurs centaines de canons anti-chars destinés aux automitrailleuses ), moteurs d'avions aux usines d'aviation, etc...... . D'ailleurs un certain nombre de ces saboteurs communistes furent découverts et jugés, et un près de dix fusillés.

A priori il semblerait que ces sabotages de 1939 / 40 furent de bien moindre ampleur, que ceux pour l'Indochine : PCF avait été interdit fin Août 1939, une partie de ses militants et cadres mobilisés, les autres surveillés par la police, et suite à son approbation du pacte Hitler - Staline ses militants les moins fanatiques s'étaient " mis en congés ".

Mais difficile de savoir exactement l'ampleur de ses sabotages, et pour deux raisons. A la Libération le PCF via ses FTP s'est emparé d'une partie des archives de la police, et notamment celles concernant ses sabotages. Il a toujours fait barrage à toutes recherches sur cela, et même à ce jour ce sujet est tabou. Un historien qui veut étudier le sujet se heurte à de grandes difficultés, et de fortes " amicales pressions " venant des communistes et de leurs alliés.
Revenir en haut Aller en bas
Claude Millet
Fondateur
avatar


MessageSujet: Re: Armes sabotées   Dim 16 Oct 2016 - 20:39

Bonjour à tous,
Voilà un "UP" qui nous fera plaisir:


je n'ai pas encore son accord a écrit:
Bonjour Claude,
 
un article paru dans le site Résistance républicaine sur une affaire concernant la CGT.
 
Tu as sans doute déjà été informé.
 
Bonne fin de dimanche, ensoleillé ici malgré ce que disent les médias météo télévisuels
 
Amicalement
 
http://resistancerepublicaine.eu/2016/10/15/tregastel-et-quand-les-ouvriers-cgt-sabotaient-les-armes-de-ceux-qui-se-battaient-en-indochine/



Bonsoir mon cher B....,
Je vois que tu as de bonnes lectures(comme moi!!!)...malheureusement, je ne peux tout lire et je te félicite pour cette information.
Me permettra tu de te citer dans mon mon prochain post.
Je vois que ce sujet sous notre bannière CMP a été l'objet d'un intérêt particulier.
Encore merci!
Bonne fin de soirée.
Claude

_________________

RASURA_________SER
1er RCP - 257.174

« Il n'y a pas de sens de l'Histoire, il n'y a pas de vent de l'Histoire car ce qui fait l'Histoire, selon notre conception occidentale et chrétienne qui est vérifiée par tous les faits historiques, c'est la volonté des hommes, c'est l'intelligence des hommes, ce sont leurs passions, bonnes ou mauvaises. »Colonel Bastien THIRY procès Petit Clamart
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/intelligencearmee/
Rivoil
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: Armes sabotées   Dim 16 Oct 2016 - 21:05

Bien vu, on avait la trouille de ces saloperies..!

_________________
« On peut demander beaucoup à un soldat, en particulier de mourir, c’est son métier ; on ne peut lui demander de tricher, de se dédire, de se contredire, de se renier, de se parjurer. »Commandant Hélie de Saint-Marc dernier chef de corps du 1er REP
Revenir en haut Aller en bas
Kéo
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: Armes sabotées   Lun 17 Oct 2016 - 10:55

C'est triste, on a pas fini d'en reparler ....!
Les cocos, la CGT..................
Revenir en haut Aller en bas
LV67
confirmé
confirmé
avatar


MessageSujet: Re: Armes sabotées   Mar 18 Oct 2016 - 20:40

Dommage que les français ne sachent pas tirer profit de leurs erreurs passés ... et que peu de monde souhaite se souvenir de ces "traitres".
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Armes sabotées   

Revenir en haut Aller en bas
 
Armes sabotées
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: NOS GUERRES COMPTEMPORAINES et les OPEX :: INDOCHINE 1945 -1954-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: