CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Tombe du général Ducourneau

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sergent LOMBART
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Tombe du général Ducourneau   Dim 11 Jan 2009 - 9:44

A 10 km de chez moi repose l'un des anciens patrons du 18 RIPC à l'époque

Le général Ducourneau

Revenir en haut Aller en bas
Claude Millet
Fondateur
avatar


MessageSujet: Re: Tombe du général Ducourneau   Dim 11 Jan 2009 - 15:00

On parle du Général DUCOURNEAU: extrait de "Feux et lumière sur ma trace" Colonel Château-Jobert dit Conan

.../ Comme je faisais un effort pour rallier à la cause de l'Algérie française certains chefs de chacune des unités de l'Est-algérien, il était logique que je fasse également cet effort sur leur chef à tous. J'écrivis donc une lettre au général Ducourneau qui commandait les forces militaires de l'ensemble de l'Est-algérien, depuis la frontière de Tunisie jusqu'à moins de cent cinquante kilomètres d'Alger.
Pour moi, il me paraissait impossible que Ducourneau ne fût pas, au fond de lui-même, partisan du maintien de la France en Algérie. C'était un chef dont les états de service, le courage, s'alliaient à un grand bon sens, n' avait l'esprit réfléchi, voyant clair et décidant bien avec, de plus, un caractère affable et volontier enjoué. « Pour beaucoup d'entre nous, lui écrivais-je, vous avez été pendant longtemps l'homme et le chef vers lequel nous tournions les yeux en nous disant : « Que fait Ducourneau ? A priori on devrait pouvoir aligner notre position sur la sienne. »

C'était le chef qui disposait de tous les moyens utiles et n'avait qu'un seul mot à dire pour que le problème de l'Algérie soit décidé : il lui suffisait de partir de Constantine pour Alger avec ses troupes. Non seulement personne ne l'arrêterait, mais il arriverait à Alger en ayant doublé ou triplé ses forces au cours du trajet./...

_________________

RASURA_________SER
1er RCP - 257.174

« Il n'y a pas de sens de l'Histoire, il n'y a pas de vent de l'Histoire car ce qui fait l'Histoire, selon notre conception occidentale et chrétienne qui est vérifiée par tous les faits historiques, c'est la volonté des hommes, c'est l'intelligence des hommes, ce sont leurs passions, bonnes ou mauvaises. »Colonel Bastien THIRY procès Petit Clamart
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/intelligencearmee/
 
Tombe du général Ducourneau
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: HONNEUR à nos Régiments et Unités dissous :: 18e RCP dissous en Algérie - Putsch en avril 1961-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: