CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Castelsarrasin. «La caserne va devoir pousser ses murs»

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Langenargen
Pro !
Pro !



MessageSujet: Castelsarrasin. «La caserne va devoir pousser ses murs»   Sam 10 Jan 2009 - 0:29

Publié le 09/01/2009 14:02 | Max Lagarrigue DDM

Castelsarrasin. «La caserne va devoir pousser ses murs»


Après quelques mois d'accalmie, le 31e RG va redéployer ses unités en Guyane ainsi qu'au Kosovo, Liban et en Afghanistan.




Près de 150 militaires du 31e régiment du génie vont, d'ici la semaine prochaine, quitter la caserne Marescot pour gagner la Guyane. C'est le général Patrick Ribayrol en personne, patron de la 3e brigade mécanisée qui est venu de Limoges les briefer.

Il y avait comme un petit air de rentrée, hier matin, dans le mess de la caserne Marescot où le général Patrick Ribayrol, commandant la 3e brigade mécanisée, avait fait le déplacement en personne de Limoges pour briefer près de 200 hommes du 31e régiment du génie sur le point de partir en mission quatre mois en Guyane. Un départ qui ne sera toutefois que le prémisse des déploiements de l'année. «Ce sont quelque 550 hommes du contingent du génie de Castelsarrasin qui vont partir d'ici mai en opération extérieure (Opex)», indiquait le chef de corps du régiment le colonel Claude Chary. Et si un petit groupe de sept hommes gagne l'Afghanistan, c'est principalement le Kosovo et le Liban où auront lieu les déploiements les plus importants. Deux théâtres d'opération où les hommes du génie ont désormais l'habitude d'exercer leur savoir-faire, notamment en matière de déminage.

2010: le régiment s'agrandit

La présence du général Ribayrol a été aussi l'occasion pour nous d'en savoir un peu plus sur les modalités de la réforme, annoncée cet été, dans le fameux livre blanc. «Dès cette année, une vingtaine d'hommes spécialisés dans le traitement des eaux gagneront le régiment et c'est bien en 2010 que 287 nouvelles recrues des régiments dissous de Strasbourg, Metz et Versailles seront affectées à Castelsarrasin», confirmait le général de brigade. Des arrivées précisait le chef de corps du 31e RG qui «concrêtement ne pourront se faire sans pousser les murs de la caserne ». En effet, ce dernier annonçait la construction d'un nouveau bâtiment sur une partie de la place d'armes qui «permettra donc d'accueillir nos nouvelles unités de combats».

Ils Sont Sur Le Départ

Capitaine Thierry Hussenet, responsable de 122 hommes au départ en Guyane. «Ce sont pas moins de 4 sections de combats qui vont être déplacées sur Cayenne pour participer à des missions, il est vrai, que nous n'avons pas l'habitude au génie de faire. De facto, nous avons suivi, six mois durant, une préparation spécifique pour assurer ces nouvelles missions
à la fois de renseignements ou de maintien de l'ordre. De toute façon, que soit la lutte contre l'orpaillage illégal, le trafic de stupéfiants ou des flux migratoires, nous serons toujours accompagnés par un officier de police judiciaire de la gendarmerie.»
Alors que les murs du mess retentissaient encore du chant des Africains, le général Ribayrol en a profité pour rappeler les traditions et l'histoire du génie. «Soyez fiers de ce chant et de vos insignes», insistait-il auprès de ses hommes. «Les étoiles chérifiennes ainsi que les croissants de vos insignes, symbole de l'islam, doivent vous rappeler que votre régiment a pour origine cette armée française en terre d'Afrique. » Et de poursuivre en se faisant historien:

«L'épopée de l'armée française d'Afrique est demeurée trop longtemps sous silence alors que comme la 2e DB, ces hommes ont participé à la libération de la France.»«C'est nous les Africains...»


Lieutenant Clarvis-Sauvage et adjudant Myriam Delannoy, responsables de 50 personnels administratifs et médicaux sur Cayenne.
«Nous allons en gros effectuer les mêmes missions que nous réalisons au quotidien au sein du régiment. Nous sommes là en priorité pour apporter une assistance juridique aux personnels en mission. Il peut arriver, en effet, qu'après quatre mois hors de métropole qu'un créancier, par exemple, ne recevant pas de nouvelles d'un collègue, se retrouve avec une saisie sur salaire... Dans de pareil cas, nous nous mettons à sa disposition pour l'aider dans ses démarches.»

Les expérimentés adjudants-chef Gebus et Jean-Luc Ring auront la responsabilité d'une quarantaine d'hommes en unité de soutien.

«Les déplacements en Guyane se faisant pour majorité en pirogue, particulièrement pour nos missions dans les villages reculés d'Amazonie, il nous a fallu former nos personnels au b.a.-ba de la navigation.
Même si c'est vrai que l'on ne tient pas une embarcation sur le Tarn comme une pirogue de 16 mètres de long sur le fleuve Maroni. Ils bénéficieront des conseils et de la pratique de personnels civils locaux pour se perfectionner.»
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Castelsarrasin. «La caserne va devoir pousser ses murs»   Sam 10 Jan 2009 - 10:21

C'est nous les Africains qui revenont de loin,
nous venons des colonies pour défendre le pays,
nous avons laissés là bas nos parents nos amis,
et nous avons au coeur une invicible ardeur,
car nous voulons porter haut et fier
le beau drapeau de notre France entière,
et si quelqu'un venait à y toucher,
nous serions là pour mourir à ses pieds......
à nos tambours,à nos amours,
pour le pays,pour la patrie,
mourir bien loin,
c'est nous les africains!!!!!

un des plus beau texte porté par une chanson chanté avec ardeur par l'armée d'Afrique qui a payé cher son engagement .Chant pourtant qui a été mainte fois interdit.
c'est bien qu'il soit rétabli dans ce régiment.
Revenir en haut Aller en bas
 
Castelsarrasin. «La caserne va devoir pousser ses murs»
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: ACTUALITES DIVERS :: VEILLE ACTUALITE MILITAIRE-
Sauter vers: