CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 N'oubliez pas l'Indochine !...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Claude Millet
Fondateur
avatar


MessageSujet: N'oubliez pas l'Indochine !...   Ven 2 Jan 2009 - 0:16

DEVOIR DE MÉMOIRE
N'oubliez pas l'Indochine !...


Publié le mercredi 31 décembre 2008 à 06h00


Pour Henri Vandevoorde, on n'a redécouvert que récemment la guerre de 14-18. Celle d'Indochine devra-t-elle attendre aussi longtemps?

Sacrifiés à des combats perdus d'avance, les anciens d'Indochine sont-ils aussi les oubliés des cérémonies du souvenir ? Pour Henri Vandevoorde, engagé volontaire en 1946, il est dommage que le devoir de mémoire se montre sélectif et que Dien Bien Phu, la dernière véritable bataille de l'Histoire de France tombe aux oubliettes.

Pour nombre de Français, le mot Indochine désigne un groupe de rock des années 80. Cela Henri Vandevoorde ne le supporte pas. A 82 ans, ce retraité qui habite une petite maison dans une cour à l'Épeule a encore ses colères. Pour lui, l'Indochine c'est autre chose que de la musique.
Il y était de 1946 à 1948.
Il y a une dizaine d'années déjà, M. Vandevoorde s'était exprimé dans notre Clic-clac. A l'époque, il déplorait que l'État distribue à tour de bras des Légions d'honneur à des gens qui se sont contentés de taper dans un ballon, d'enregistrer des disques ou de tout simplement tirer parti du système. A l'époque, Margaret Connell, conseillère municipale délégués avait répondu dans nos colonnes que la Ville n'oublie aucunement les anciens d'Indochine et que ceux-ci sont toujours les bienvenus aux commémorations patriotiques. Une association d'anciens combattants avait pris contact avec Henri Vandevoorde s'engageant à l'aider à obtenir la médaille militaire. « Quand ils m'ont dit que je n'avais qu'à acquitter une cotisation et qu'il faudrait que j'achète ma médaille, mon sang n'a fait qu'un tour. Ainsi, il faut payer pour que ses mérites soient reconnus. Si c'est devenu ça la France c'était pas la peine qu'on aille se faire canarder dans les rizières. »

Avec ou sans médaille

Canardé, Henri ne l'a pas été. Il sait qu'il a eu une chance dont beaucoup d'autres anciens d'Indochine n'ont pas disposé. « Si je râle ce n'est pas pour moi. Après tout, je me porte très bien sans médaille.
Mais c'est pour tous ces jeunes qui en ont bavé et qui, pour beaucoup, ne sont pas revenus » martèle-t-il en nous mettant sous le nez un exemplaire du livre Dien Bien Phu, citadelle de la gloire de Lucien Bornert, sa lecture de chevet.
Henri Vandevoorde se garde de tirer gloire de faits d'armes auxquels il n'a pas participé. Engagé à 20 ans en 1946, affecté dans les unités au sol de la prestigieuse 4e escadre de chasse Normandie Niémen, il a servi quelques mois à Mourmelon puis dans les forces d'occupation de l'Allemagne avant de rejoindre Saïgon. En 1946, selon lui, il y avait déjà tous les ingrédients d'une guerre subversive: embuscades, attentats, massacres de civils. « C'était l'Algérie en pire » commente-t-il.
Ce fut aussi Verdun ! A Dien Bien Phu en 1954 se livra la dernière bataille de l'histoire de France, la confrontation séculaire entre la puissance de feu et la puissance de choc. Enfermé dans sa cuvette, pilonné par l'artillerie, le corps expéditionnaire français succombait au bout de 57 jours à l'assaut de Viets en nombre supérieur.

La « préférence » algérienne

Au moins 40.000 jeunes Français tués, 70.000 blessés, près de 10.000 disparus. C'est cela la guerre d'Indochine. D'où vient que la mémoire collective lui « préfère » aujourd'hui celle d'Algérie ? Est-ce le fait qu'en Indochine, ce sont des engagés qui combattaient alors qu'en Algérie, il fallut recourir également aux appelés ?
En 1948, Henri n'a pas « rempilé ». Il allait se marier et sa fiancée ne voulait pas s'éloigner de Roubaix. Alors, il a réintégré peinardement la vie civile successivement dans la métallurgie, le bâtiment, la boulangerie. « Chez les Vandevoorde, on était onze enfants dont dix garçons. On s'est tous engagés. Mon frère Léon a rejoint les Forces françaises libres en 40, a été affecté dans la 2e D.B. Il a été tué à Doncières dans les Vosges fin 44.
J'ai un autre frère, pilote de chasse qui a été abattu au dessus de l'Allemagne et fait prisonnier. On a suffisamment donné à l'Armée pour avoir gagné le droit de nous exprimer ! » En tout cas, le titre de gloire dont Henri et son épouse sont le plus fiers c'est celui que leur ramena leur fille Christine en 1972 : elle participait à la finale de Miss France. Un autre type de bataille...

Rectification de l'Administrateur Forum, en algérie il n'y eu que 23.200 tués y compris les accidents de la route et autres accident de vie courante...

_________________

RASURA_________SER
1er RCP - 257.174

« Il n'y a pas de sens de l'Histoire, il n'y a pas de vent de l'Histoire car ce qui fait l'Histoire, selon notre conception occidentale et chrétienne qui est vérifiée par tous les faits historiques, c'est la volonté des hommes, c'est l'intelligence des hommes, ce sont leurs passions, bonnes ou mauvaises. »Colonel Bastien THIRY procès Petit Clamart
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/intelligencearmee/
Sergent LOMBART
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: N'oubliez pas l'Indochine !...   Ven 2 Jan 2009 - 8:05

Merci Claude !

Beau rappel en ce début d'année....

L'Indochine terre lointaine, à ce pays est accolé le terme de mercenaires, repaire d'anciens collabos, sang versé pour les intérêts de certain .....

Sauf que !!!!

Sauf que l'Indochine étaient en 1947 indépendante, reconnue par la France et que, c'est pour protéger la liberté de ce peuple que l'armée française conformément aux accords, a essayée de sauver la liberté, mission que les pays libre n'ont pas voulu comprendre, alors qu'ils se battaient en Corée pour les mêmes raisons....


Dernière édition par Sergent LOMBART le Ven 2 Jan 2009 - 16:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: N'oubliez pas l'Indochine !...   Ven 2 Jan 2009 - 13:04

je ne sais pas si il y a "préférence algérienne"
Dans le premier cas, dans l'opinion,l'Indochine est affaire de mercenaires dans le second la seule différence est l'engagement des appelés.Dans les deux cas la même opinion,majoritaire, condamne les deux et les assimile à des guerres coloniales.Il n'y a qu'ici,et aussi dans quelques autres "médias" où nous disséquons sur des valeurs telles que l'abnégation,le courage,le patriotisme,et j'en passe faisant référence à ceux qui parfois et malgré eux ont donné de leur vie pour "la grandeur de la France" et qui l'ont fait ou cru devoir le faire pour son salut.On condamne toujours l'acteur moins souvent le donneur d'ordre.Et puis les anciens de moins en moins nombreux n'ont plus les espaces nécessaires pour communiquer et ,à défaut surtout par manque d'auditeurs.Alors ils radotent,comme je l'ai lu dans un journal, à propos du livre de bigeard , classé dans la catégorie des vieillards séniles.Il y a tellement de chose à revoir dans ce pays que le sujet n'est plus, à ses yeux, une préoccupation essentielle.N'aurions nous pas nous aussi notre part de responsabilité?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: N'oubliez pas l'Indochine !...   Ven 2 Jan 2009 - 19:36

Bonsoir à tous,

Je viens d'acquérir cet ouvrage sur un site bien connu....un des premiers sur le sujet, si ce n'est le premier.
Revenir en haut Aller en bas
Sergent LOMBART
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: N'oubliez pas l'Indochine !...   Ven 2 Jan 2009 - 19:41

Dis moi Lionel !

Le père Noël t'as gâter !!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Claude Millet
Fondateur
avatar


MessageSujet: Re: N'oubliez pas l'Indochine !...   Ven 2 Jan 2009 - 19:54

Sergent LOMBART a écrit:

Sauf que l'Indochine étaient en 1947 indépendante, reconnue par la France et que, c'est pour protéger la liberté de ce peuple que l'armée française conformément aux accords, a essayée de sauver la liberté, mission que les pays libre n'ont pas voulu comprendre, alors qu'ils se battaient en Corée pour les mêmes raisons....
alors qu'ils se battaient en Corée pour les mêmes raisons....

On est bien d'accord!!!! sur 2 fronts d'EO..............!

Une fois de plus meilleurs voeux , LIO et abjj95...!

_________________

RASURA_________SER
1er RCP - 257.174

« Il n'y a pas de sens de l'Histoire, il n'y a pas de vent de l'Histoire car ce qui fait l'Histoire, selon notre conception occidentale et chrétienne qui est vérifiée par tous les faits historiques, c'est la volonté des hommes, c'est l'intelligence des hommes, ce sont leurs passions, bonnes ou mauvaises. »Colonel Bastien THIRY procès Petit Clamart


Dernière édition par Claude Millet dit Prosunt le Ven 2 Jan 2009 - 22:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/intelligencearmee/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: N'oubliez pas l'Indochine !...   Ven 2 Jan 2009 - 21:37

Merci Claude..
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: N'oubliez pas l'Indochine !...   Sam 3 Jan 2009 - 9:31

merci de même...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: N'oubliez pas l'Indochine !...   

Revenir en haut Aller en bas
 
N'oubliez pas l'Indochine !...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: NOS GUERRES COMPTEMPORAINES et les OPEX :: INDOCHINE 1945 -1954-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: