CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 opération camomille

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: opération camomille   Mer 10 Déc 2008 - 15:07



COLLÈGE INTERARMÉES DE DÉFENSE



DEBUT :
7 juillet 1977
Opération Camomille
FIN :
26 juillet 1977
CONTEXTE : Depuis la révolte du Tibesti le 5 mars 68 et les deux interventions des forces françaises d'août à nov 68, puis d'avril 69 à août 72, le Tchad gouverné par Tombal baye depuis 62 est en proie à la rébellion du FROLINAT (front de libération du Tchad) dans le nord soutenue par la Libye. Après le putsch du col Malloum du 13 avril 75, la France doit retirer les militaires en aide technique le 27 oct 75 dans le contexte de ses efforts infructueux pour dénouer l'affaire des otages pris par Hissène Habré (dont mme claustre).
Menacé par le FROLINAT appuyé par les forces de la légion islamique libyenne depuis la bande d'Aouzou occupée en 72 (pendant la brève période de réconciliation), le Tchad obtient de la France un accord d'assistance le 06 mars 76. Du matériel (essentiellement les stocks abandonnées en 75) est donné au gouvernement tchadien et près de 310 conseillers militaires sont mis en place (en dépit d'une ratification qui n'interviendra que le 9 nov 79). En dépit de la scission des FAN dirigées par Hissène Habré le 18 oct 76 et des forces de Goukouni Oueddei inféodées aux libyens (ce qui débouchera sur la remise à la Libye des otages et à leur libération le 30 janv 77), l'offensive se renforce.
En juin 77, à la demande du gouvernement la France accorde un soutien logistique limité pour redéployer le dispositif militaire tchadien avec l'opération camomille.
L'implication par l'envoi de troupes françaises retardée par les élections législatives en France sera décidé avec l'accord de cessez le feu du 27 mars 78 (opération tacaud).
MISSION : * Evacuer la garnison de Zouar.
* Renforcer la garnison de Fada.
* Mettre en place le peloton d'AML à Faya.
* Assurer le soutien logistique sur Faya Largeau, Abéché et Mongo.
CADRE : nationalNATURE : assistance §logistique
PARTICIPATION : armée de l'air / armée de terre
MISSION aérienne : Transport tactique
MOYENS air : 4 C160
AUTRES :xxxxxxxx
EFFECTIFS : xxxxxxxxdont armée de l'air : xxxxxxxx
PERTES humaines : xxxxxxxxmatérielles : xxxxxxxx
BILAN opérationnel : La garnison de zouar est évacuée avec l'appui par des pumas et des skyraiders.
IMPACT de l'armée de l'air : xxxxxxxx
LIENS: tacaudPrépositionnés impliqués : xxxxxxxx
SOURCE(S) : .374.408. (correspondance selon la liste des sources)
Revenir en haut Aller en bas
 
opération camomille
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: NOS GUERRES COMPTEMPORAINES et les OPEX :: OPEX 1962 à ce jour :: TCHAD-
Sauter vers: