CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-50%
Le deal à ne pas rater :
Promo sur un arbre à chat géant – 154cm de hauteur
68.99 € 138.99 €
Voir le deal

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez
 

 Roger HOLEINDRE alias ''POPEYE'' a rejoint Saint Michel

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Monrose
enregistré
enregistré
avatar


Roger HOLEINDRE alias ''POPEYE'' a rejoint Saint Michel - Page 2 Empty
MessageSujet: Tebessa le 24 novembre 1956   Roger HOLEINDRE alias ''POPEYE'' a rejoint Saint Michel - Page 2 EmptySam 8 Fév 2020 - 0:10


Le 24 novembre 1956, une petite patrouille de parachutistes coloniaux du 8e R.P.C., sous les ordres d'un vieux briscard d'Indochine, le sergent Roger Holeindre, est en "chouf " sur les pentes méridionales du djebel Anoual. Enfants perdus à une quinzaine de kilomètres au sud-est de Tébessa, les paras se sont fondus dans le paysage. Les ruines d'une maison forestière leur servent d'abri et de cache. Autour d'eux tout est calme. Dans leur dos, la forêt étouffe les bruits. Face à eux, le glacis coupé des ravinements des oueds descendus de l'Anoual, laisse deviner dans les lointains les reliefs tunisiens. La journée s'est déroulée sans incidents. Coups de jumelles aux quatre coins de l'horizon, grignotage mesuré du contenu des boîtes de ration. Pas de feu surtout. Pas de déplacements non plus hors des vestiges de l'ex- maison forestière.
> >
16 heures. Dans moins d'une heure la nuit tombera. On pourra se dégourdir les jambes. L'obscurité apportera sa relative sécurité et sa longue veille, car, sait-on jamais, si près de la Tunisie. ..
> >
Soudain, le guetteur de service alerte discrètement son chef. Côté opposé au couchant, il distingue nettement des hommes qui progressent en file indienne le long de la lisière de la forêt.
> >
" Ces imbéciles, murmure Holeindre, ils ne m'ont pas prévenu qu'il y avait une opération dans le coin! "
> >
La tête de la troupe est encore loin de lui. Il discerne mieux, aux jumelles, l'éclat d'un canon de fusil. Soudain, un doute le traverse. Et si ces hommes n'étaient pas des Français ? Pourtant, la colonne s'allonge, treillis kaki derrière treillis kaki. Non, ce n'est pas la démarche d'une unité française. Ce n'est pas la file caractéristique piquetée d'antennes radio et de F.M. portés sur l'épaule comme une besace au bout d'un bâton de pèlerin. Holeindre les voit mieux. A combien sont les premiers ? 150-200 mètres tout au plus. Les treillis sont un peu plus clairs que ceux de l'armée française, les rebords des casquettes plus carrés. Les visages ont le teint hâlé des gens du sud.
> >
" Des fells ! " murmure Holeindre. Les mains se crispent sur les poignées des P.M. Quelques-uns ne vont-ils pas faire une incursion jusqu'aux murs écroulés ? Les paras, qui sont moins de dix, sont sans illusions. Non, la colonne poursuit sa marche. Elle n'en finit pas. Quatre cents hommes environ, estime Holeindre lorsque les derniers s'estompent derrière un bosquet. La pénombre grandit. La nuit tombe vite fin novembre. Heureusement. Elle va permettre de s'éclipser. Pour Holeindre et les siens, après la tension nerveuse, le plus dur reste à faire: rejoindre Tébessa et rendre compte. Le plus sûr sera encore de dévaler jusqu'à la route Tébessa- EI-Ma- EI-Abiod en évitant la forêt. Dans l'obscurité, en plein terrain découvert, ils risquent moins une mauvaise rencontre. Il est plus de 3 heures du matin lorsque le groupe Holeindre rejoint Tébessa. Il marche depuis neuf heures, nerveux, tendu, aux aguets. Sur la route, au passage du col, il a écopé de quelques coups de fusil du poste français. Impossible de se faire reconnaître des sentinelles effarouchées par ses coups de lampe intempestifs.
> >
A l'état-major, la première réaction est le doute. Ce n'est pas possible. Les services de renseignements l'auraient su! Mais Holeindre se fait pressant. On le connaît. Gai luron au cantonnement, mais combattant chevronné. Au Tonkin, il a vu déferler les vagues "viets". Il sait ce dont il parle. Ce ne sont pas des ombres qu'il a vues progresser à portée de son P.M.
> >
Dès l'aurore, deux régiments paras de la 25e D.P. convergent vers la ville en soutien de celui qui y est et qui lance de nuit son commando à la recherche de l'ennemi. Qui se doute que la guerre d'Algérie, sur le plan militaire, vient pour de longs mois de changer de visage ? L'homme qui dirige la colonne qui a défilé devant Holeindre s'appelle Chérif Mahmoud. C'est un ancien lieutenant de l'armée française, où son frère est capitaine des spahis. Ce fils d'un légionnaire autrichien marié à une musulmane a plus les traits d'un enfant du Tyrol que ceux d'un natif de Chéria, ce bourg poussiéreux au sud de Tébessa. Il n'en est pas moins profondément nationaliste. Il a milité à l'U.D.M.A. de Ferhat Abbas avant de rejoindre le front, où ses antécédents militaires l'ont mis en avant.
> >
Avec quatre cents hommes bien équipés, il arrive de Tunisie pour frapper un grand coup: prendre une ville française. Cette ville, ce sera Tébessa. Déjà, il regroupe les siens dans les couverts de l' Anoual, qui dominent la ville. La forêt, qui arrive au bord de la cité, dissimulera son monde et son approche. Quel feu d'artifice attend l'antique Théveste ! L'intervention des paras de la 25e D.P ., un combat incertain d'un jour et deux nuits écarteront le danger d'une occupation même limitée de Tébessa. Spectacle inédit, pendant de longues minutes, le lent crépitement d'une vieille mitrailleuse Hotchkiss française accompagnera l'efficacité des deux P .47 d'appui. Le lendemain, on retrouvera un tas de douilles, mais l'arme sera repartie là d'où elle était venue. En Tunisie.
> >
Une nouvelle page se tourne. La bataille des frontières s'engage grâce aux éléments venus de Tunisie ou du Maroc. Elle va durer avec acharnement pendant plus de deux ans. D'elle dépendent la survie et le développement de l'A.L.N. de l'intérieur.
> >
Montagnon, la guerre d'algérie, éditions Pygmalion, 1984, ISBN 2-85-704-171-1
http://jeanjviala.free.fr/1956_Novembre.htm

NDLR: 6 ans après, le 10 mars 1962, De Gaulle désarme nos postes à la fontière tunisienne. Et celui de Sakiet est sauvé par le Colonel Lisbonis qui enfreint les ordres et sera sanctionné par l'Elysée.
Popeye ? L'honneur et la fidélité... De Gaulle ? Jugez vous même....
https://www.algerie-francaise.org/plaintes/enquete/sakietsidiyoucef.shtml



Revenir en haut Aller en bas
Charly71
Pro !
Pro !
avatar


Roger HOLEINDRE alias ''POPEYE'' a rejoint Saint Michel - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Roger HOLEINDRE alias ''POPEYE'' a rejoint Saint Michel   Roger HOLEINDRE alias ''POPEYE'' a rejoint Saint Michel - Page 2 EmptySam 8 Fév 2020 - 7:58

encore heureux qu'il ai le drapeau tricolore, lui qui a tant fait pour sa patrie !
Revenir en haut Aller en bas
le 6
Pro !
Pro !
le 6


Roger HOLEINDRE alias ''POPEYE'' a rejoint Saint Michel - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Roger HOLEINDRE alias ''POPEYE'' a rejoint Saint Michel   Roger HOLEINDRE alias ''POPEYE'' a rejoint Saint Michel - Page 2 EmptySam 8 Fév 2020 - 9:26

Récit important, merci Monrose...

L'Aln nous a donné beaucoup de tourments...

Et puis ce lien proposé: " le courage de désobéir " de Lisbonis... l'ennemi n'a pas toujours été en face ...

Un Dien bien phu algérien! Quelle honte et infamie nous auraient été incriminé ...
Revenir en haut Aller en bas
Monrose
enregistré
enregistré
avatar


Roger HOLEINDRE alias ''POPEYE'' a rejoint Saint Michel - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Roger HOLEINDRE alias ''POPEYE'' a rejoint Saint Michel   Roger HOLEINDRE alias ''POPEYE'' a rejoint Saint Michel - Page 2 EmptySam 8 Fév 2020 - 10:47

L'ALN, à partir de la construction des barrages électrifiés des 2 côtés de l'Algérie, ne faisait plus beaucoup d'incursions, car elle se faisait étriller sur le champ. ( cf l'opération des Jardins de Bône, mi 1959, où la moitié d'un compagnie de l'ALN fut anéantie par la Légion entre l'aéroport et la ville, dans les agrumes et l'autre , le lendemain dans les marais du lac des Oiseaux). Par contre, elle paradait, en Tunisie surtout du coté du Kef et de la Table de Jugurtha, filmée par les TVs étrangères, les Anglaises particulièrement qui ne nous épargnaient pas. A l'intérieur, les katibas constituées avaient, elles aussi, disparu en 1959, laminées par le "Rouleau Compresseur" d'Ouest en Est, conçu par Salan et exécuté par Challe pour se terminer par Etincelles et Jumelles dans le Constantinois. Seule subsistait la katiba ( 312, disait-on) qui ne sortait plus de ses grottes et le FLN dans les villes. Challe avait donc lessivé le FLN, ce qui contrariait le plan de De Gaulle qui n'en attendait pas tant de son féal Challe. D'où sa messe au PC Artois dans la Soummam fin 1959 et son discours sur l'autodétermination où il abat ses cartes et donne l'Algérie au FLN. Car c'est à ce moment que la masse arabe bascule, comprenant que la France ne veut plus de la "boite à chagrin" comme son maître la qualifie.
Par contre en 1962, l'ALN va franchir dès le cessez le feu les frontières où elle participe en mars à la liquidation du Commando OAS de Colonel Gardes dans l'Ouarsenis, amenée depuis le Maroc par les camions de la Gendarmerie française !, et surtout anéantir, dès juillet, les willayas de l'intérieur ou ce qu'il en reste, pour donner le pouvoir aux Colonels d'Oujda sous l'œil bienveillant de De Gaulle qui a misé depuis le début sur eux et leur "candidat " Ben Bella, gardé au frais au chateau d'Aunoy.
Revenir en haut Aller en bas
jacky alaux
Expert
Expert
jacky alaux


Roger HOLEINDRE alias ''POPEYE'' a rejoint Saint Michel - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Roger HOLEINDRE alias ''POPEYE'' a rejoint Saint Michel   Roger HOLEINDRE alias ''POPEYE'' a rejoint Saint Michel - Page 2 EmptySam 8 Fév 2020 - 16:30


Merci Monrose !
C'est bon que ces vérités sur ce de gaulle refacent surface…
Comment, encore de nos jours, pour bon nombre de Français ce fourbe et ce tricheur puisse être considéré comme un héro national ? le planqué de Londres, détesté de Churchill et d'Eisenhower et le fossoyeur des départements Français d'Algérie qu'il offrit au FLN, avec le Sahara en prime...Sahara qui ne faisait meme pas partie de l'Algérie. Plus pourri que ca, tu meurs ! Un gâchis épouvantable !

Revenir en haut Aller en bas
Monrose
enregistré
enregistré
avatar


Roger HOLEINDRE alias ''POPEYE'' a rejoint Saint Michel - Page 2 Empty
MessageSujet: Jean Meo raconte son De Gaulle   Roger HOLEINDRE alias ''POPEYE'' a rejoint Saint Michel - Page 2 EmptySam 8 Fév 2020 - 20:59

Pour ceux qui douteraient du choix de De Gaulle , son conseiller technique polytechnicien Jean Meo qui idolâtrait son patron, l'a raconté en son temps à la TV. Cet ancien collègue de Bastien Thiry à Polytechnique dont il se gausse, a raconté donc que De Gaulle, en 1958, lui confia la gestion du pétrole saharien en 1958 et rejeta d'emblée son projet , en lui disant: "inutile, car dans 4 ans Ben Bella sera au pouvoir et nous lui confierons le pétrole" . Jean Meo trouvait cela très amusant, cette façon de De Gaulle d'avoir blousé ceux-là même qui l'avaient porté au pouvoir, tout en faisant tuer inutilement 20 français par jour durant 4 ans.
Revenir en haut Aller en bas
RC4
Pro !
Pro !
RC4


Roger HOLEINDRE alias ''POPEYE'' a rejoint Saint Michel - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Roger HOLEINDRE alias ''POPEYE'' a rejoint Saint Michel   Roger HOLEINDRE alias ''POPEYE'' a rejoint Saint Michel - Page 2 EmptyDim 9 Fév 2020 - 9:53

Revenir en haut Aller en bas
Bernardbernard
Invité
avatar


Roger HOLEINDRE alias ''POPEYE'' a rejoint Saint Michel - Page 2 Empty
MessageSujet: Popeye au 5 bcp   Roger HOLEINDRE alias ''POPEYE'' a rejoint Saint Michel - Page 2 EmptyMar 11 Fév 2020 - 20:10

Il etait radio à la section trans du 5bcp Séjour en info 1951 1953
Le lieutenant bussy et son adjoint sergent croguenec dirigeait la section je l ai eu comme camarade pendant une année-
On intègre les compagnies à tour de rôle au cœur même de l action
Je garde un bon souvenir de l homme de 23 ans a l époque
Caractère agréable gai mais il savait ce qu il voulait
Une carrière exemplaire de droiture que j ai suivi le mieux possible répose en paix popeye et oui c était déjà son surnom à l époque
Bientot nous aurons tous disparus l la loi de la vie
Berns
Revenir en haut Aller en bas
Claude MILLET
Fondateur
Claude MILLET


Roger HOLEINDRE alias ''POPEYE'' a rejoint Saint Michel - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Roger HOLEINDRE alias ''POPEYE'' a rejoint Saint Michel   Roger HOLEINDRE alias ''POPEYE'' a rejoint Saint Michel - Page 2 EmptyMer 12 Fév 2020 - 22:59

Roger HOLEINDRE alias ''POPEYE'' a rejoint Saint Michel - Page 2 Eqgg5uexkaacjtl-scaled
Livret de cérémonie
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Roger HOLEINDRE alias ''POPEYE'' a rejoint Saint Michel - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Roger HOLEINDRE alias ''POPEYE'' a rejoint Saint Michel   Roger HOLEINDRE alias ''POPEYE'' a rejoint Saint Michel - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Roger HOLEINDRE alias ''POPEYE'' a rejoint Saint Michel
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: AU PANTHEON DES PARACHUTISTES, tous égaux devant la mort, St MICHEL ne fait aucune distinction de grade :: AU PANTHEON DES PARACHUTISTES-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: