CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Monrose

Aller en bas 
AuteurMessage
Monrose
enregistré
enregistré
avatar


Monrose Empty
MessageSujet: mensonge institutionnalisé   Monrose EmptyDim 28 Juil 2019 - 9:27

"Les jobards qui suivent comme des moutons les médias manipulés" me rappellent l'époque 1958 où nous avons cru au grand menteur. J'étais comme la majorité des PNs, persuadé que De Gaulle allait nous sauver. Mon père qui avait défendu le tirailleur algérien en 1945 qui avait tiré sur le General Giraud en résidence surveillée à Mazagran sur un dossier caviardé, tirailleur qui fut fusillé sous ses yeux, me disait: " Vous ( "les Français d'Algérie", car on ne disait pas Pieds noirs à l'époque) vous appelez De Gaulle ?... Vous pleurerez des larmes de sang ". J'étais, à l'époque étudiant à Nancy car, en bon oranais, je ne m'étais pas plu à Alger en 1952-53. J'avais compris, en découvrant la métropole , en 1953, le hiatus dramatique entre l'opinion métropolitaine encore sous le coup de l'Occupation et noyautée par les Cocos que De Gaulle avait remis en selle en 1945, et celle de l'Algérie française. Durant la période trouble qui succéda au 13 mai 1958 et où De Gaulle manoeuvrait à Colombey, nous étions 4 Copains à peindre des croix de Lorraine la nuit sur les murs de Nancy, désertée, poursuivis par la police qui recouvrait religieusement nos graffitis gaullistes auxquels je rajoutais pour exorciser ma connerie: "Vive Massu" car celui ci était "président du Comité de salut public du 13 mai". A cette époque sinistre, on ne voyait pas les "gaullistes" dans la rue, ils ne bougeaient pas. Certes nous connaissions un militant étudiant du comité pour la coopération de Jacques Dauer, petite cellule très "algérie française" (soi-disant) mais celle ci ne se manifestait pas ...Par contre, quand De Gaulle a eu réussi son coup et prit le pouvoir, alors là la bonne vieille ville lorraine s'est découverte gaulliste avec une gigantesque croix de Lorraine à Brabois illuminée et comités gaullistes un peu partout...La suite nous a prouvé que mon père avait raison. Depuis, je ne crois plus à aucun discours ni à aucune promesse. "Je hais les mensonges qui nous ont fait tant de mal". Celui qui a dit cela, l'a payé très cher. Il a fini ses jours à 95 ans derrière une muraille où on lui interdisait de voir la mer, couchant sur un lit de fer comme un jeune conscrit alors qu'il avait gagné l'une des 3 ou 4 grandes batailles de l'Histoire. Mais c'est un connaisseur qui a dit: " Comme un homme politique ne croit jamais ce qu'il dit, il est étonné quand il est cru sur parole.
Revenir en haut Aller en bas
Claude MILLET
Fondateur
Claude MILLET


Monrose Empty
MessageSujet: Re: Monrose   Monrose EmptyDim 28 Juil 2019 - 20:09

Monrose a écrit:
"Je hais les mensonges qui nous ont fait tant de mal".

"Je hais...compris!
de gaulle sur forum d'Alger en 1958 avait le bon ton pour les sordides jeux de mots!
Revenir en haut Aller en bas
Monrose
enregistré
enregistré
avatar


Monrose Empty
MessageSujet: Re: Monrose   Monrose EmptyLun 29 Juil 2019 - 0:11

Puisque j'ai cité Nancy dans mon message précédent, j'en rajouterai une couche. En effet, je ne comprends pas que cette cité "royale et familière" ait consacré une allée au poète kabyle Matoub Lounés ( tout comme des communes des alentours Vandoeuvre les Nancy par exemple) , mais qu'elle ignore le Lorrain Claude Barrés, né pas loin, à Charmes.
Matoub Lounés était un kabyle qui a écrit en kabyle et arabe et a encensé les indépendantistes algériens. En un mot , son combat ne nous concerne pas. Par contre le capitaine Claude Barrés, tombé au Djebel Harraba en mai 1959, était  le petit fils de Maurice Barrés, le plus jeune engagé des Forces Françaises libres en 1943, héros de la Libération, de l'Indochine, de la Corée et de l'Algérie. Rappelons que c'est le Maréchal Koenig en personne qui l'a enterré à Charmes… Et Nancy l'ignore ! Elle ne lui consacre pas la moindre impasse, lui préférant un poète kabyle dont nous n'avons rien à secouer. Certes, Charmes lui a donné une rue , mais c'est la moindre des choses car il est enterré en son sein.
Dois je rappeler , pour la petite histoire, que la Kabylie fournissait un flot d'ouvriers de Boulogne Billancourt, que Renault nourrissait cette terre, et qu'encore maintenant ses retraites alimentent la Kabylie. En remerciements, la Kabylie et les Aurès, en un mot, les Berbères ont fourni la majorité de cadres du FLN, que ce soit Ait Ahmed, Krim Belkacem, Aban Ramdane, Amirouche,  Mohand Ould el Hadj , et j'en oublie. A présent, ils pleurent et se disent persécutés par les Arabes. Et nous les plaignons au point de leur consacrer des noms de rues ( entr'autres). Les Provençaux ont une expression profonde: "trop bons, trop cons !". Certes il y avait des kabyles fidèles à la France, qui se battaient à nos côtés, mais De Gaulle les a jetés dans les bras du FLN lors de son fameux discours de septembre 1959,  après la guignolade de sa messe dans la Soummam au PC Artois où il grugea la fine fleur de l'Armée française. Pauvre France !
Revenir en haut Aller en bas
Camp d'Idron
Pro !
Pro !
Camp d'Idron


Monrose Empty
MessageSujet: Re: Monrose   Monrose EmptyLun 29 Juil 2019 - 20:42

Monrose dans ta présentation des unités parachutistes:
je connais un 2ème RH, un 1er RHP, mais pas de 2ème RHP.
A te lire!

_________________
Monrose 601e_g11    Monrose 1er_rc13    Monrose 602e_g11
  601° GIA                          602° GIA

« La France n’est plus que silence. Elle est perdue quelque part dans la nuit, tous feux éteints, comme un navire. Sa conscience et sa vie spirituelle se sont ramassées dans son  épaisseur » (Antoine de Saint-Exupéry)
Revenir en haut Aller en bas
Monrose
enregistré
enregistré
avatar


Monrose Empty
MessageSujet: Re: Monrose   Monrose EmptyVen 2 Aoû 2019 - 22:42

je t'avoue que je ne me souviens plus si c'était le 1 ou 2 eme RHP. J'y ai été muté en décembre 1959 à la frontière tunisienne mais je n'y suis pas resté longtemps. Le régiment était équipé de ferrets et le Colonel s'appelait Compagnon. Nous étions dans la boue et sous la pluie.
Revenir en haut Aller en bas
Pérignon
Expert
Expert
Pérignon


Monrose Empty
MessageSujet: Re: Monrose   Monrose EmptyVen 2 Aoû 2019 - 23:33

Monrose a écrit:
je t'avoue que je ne me souviens plus si c'était le 1 ou 2 eme RHP. J'y ai été muté en décembre 1959 à la frontière tunisienne mais je n'y suis pas resté longtemps. Le régiment était équipé de ferrets et le Colonel s'appelait Compagnon.


Citation :
Jean Compagnon, né le 26 octobre 1916 à Saint-Germain-en-Laye et mort le 4 novembre 2010 à Paris, est un officier français qui a atteint le grade de général de corps d'armée.[...]

Il suit les cours de l’école supérieure de guerre de 1953 à 1955 et en parallèle, un cycle sur les pays en voie de développement à l’école des sciences politiques Sciences Po (Paris) et reçoit les galons de lieutenant-

colonel en 1956 alors qu’il sert au 1er régiment de hussards parachutistes en Algérie de 1955 à 1960, régiment qu’il commande de 1958 à 1960. Il est promu au grade de colonel en 1959..

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean_Compagnon
Revenir en haut Aller en bas
Monrose
enregistré
enregistré
avatar


Monrose Empty
MessageSujet: Monrose   Monrose EmptySam 3 Aoû 2019 - 10:35

Souvenir sur la mort d'Amirouche:
Le 18 eme RCP est en OP au nord de Setif à Lafayette. Le dentiste du régiment que j'ai connu étudiant à Nancy et qui bien que pupille de la Nation, a tenu à servir en Algérie et dans les paras, raméne la depêche de Constantine qu'on trouve dans le moindre bled en vente libre ( tout comme on trouvait devant le mess de Tebessa, l'Express, France Observateur et le Monde qui crachaient en permanence sur les paras "tortionnaires" avec les dessions immondes de Siné et le Bloc Notes de François Mauriac).
Le gros titre; "Amirouche abattu dans le Sud Constantinois" alors qu'il tentait de rejoindre la Tunisie. le tout avec des photos dont une nous accroche; "Son ancien lieutenant rallié à l'Armée française devenu sergent de para vient reconnaitre le corps" et l'article explique que ce sergent para a été amené pour indentifier formellement le corps d'Amirouche. Et, surprise, nous reconnaissons un rallié avec qui nous avons été brevetés à Blida quelques mois auparavant. Sombre, farouche, il ne parlait pas et partait en patrouille en dehors des heures d'instruction, le long de la voie ferrée. Je ne sais ce qu'il est devenu par la suite.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Monrose Empty
MessageSujet: Re: Monrose   Monrose Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Monrose
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: LES UNITES OU NOUS AVONS SERVI, NOS ALBUMS PHOTOS REGIMENTAIRES :: LES MEMBRES SE SONT PRESENTES!-
Sauter vers: