CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 L’opération « Acinonyx » est une référence latine au guépard, le nom de code d’une alerte d’urgence de l’armée qui permet d’envoyer très rapidement 5 000 hommes n’importe où dans le monde.

Aller en bas 
AuteurMessage
Beber
enregistré
enregistré
avatar


MessageSujet: L’opération « Acinonyx » est une référence latine au guépard, le nom de code d’une alerte d’urgence de l’armée qui permet d’envoyer très rapidement 5 000 hommes n’importe où dans le monde.   Dim 18 Fév 2018 - 17:42

Des paras déployés en Béarn
source: La République des Pyrénées
Un blindé du 8e RPIMa de Castres posté sur le rond-point de Saint-Jammes.
© Marc Zirnheld

6
Par Marie Berthoumieu, publié le 12 février 2018 à 7h37, modifié à11h01.

1 000 militaires participent à un exercice grandeur nature de déploiement aéroporté… jusque sur le bord de nos routes.

Vision étonnante en arrivant au rond-point de Saint-Jammes, route de Morlaàs : un char camouflé avec un militaire armé à la tourelle et une jeep blindée un peu plus loin, des hommes lourdement équipés qui s’installent derrière des tentes elles aussi camouflées…
Pas de sentiment de menace pourtant. On assiste à la scène d’un gigantesque exercice qui se déroule depuis mercredi et pour une semaine encore, de la base de Toulouse-Francazal jusqu’à Terres-d’Armagnac dans le Gers, via Tarbes et le Béarn.
L’opération « Acinonyx » est une référence latine au guépard, le nom de code d’une alerte d’urgence de l’armée qui permet d’envoyer très rapidement 5 000 hommes n’importe où dans le monde. Acinonyx est la répétition dans des conditions réelles de l’envoi de troupes et de matériels aéroportés en urgence, pour sécuriser un site.

Des Américains sur le terrain

L’exercice engage 1 000 militaires et une vingtaine d’avions (de transport et de chasse), menés par la 11e brigade parachutiste de Toulouse. Le 5e régiment d’hélicoptères de combat de Pau compte parmi les troupes, ainsi que les Américains de la 173e brigade aéroportée, basée en Italie.
C’est une partie de ces hommes, ceux du 8e RPIMa de Castres, qui sont postés à Saint-Jammes. Ils ont été parachutés avec leurs chars, véhicules, armement, missiles, rations alimentaires, etc., sur le camp de Ger. Ils « ratissaient » encore le terrain ce lundi, pour faire reculer l’ennemi, empêcher les infiltrations et ramener le calme. Les Béarnais sont prévenus !
Revenir en haut Aller en bas
Bardin
confirmé
confirmé
avatar


MessageSujet: Re: L’opération « Acinonyx » est une référence latine au guépard, le nom de code d’une alerte d’urgence de l’armée qui permet d’envoyer très rapidement 5 000 hommes n’importe où dans le monde.   Dim 18 Fév 2018 - 19:23

Publié le 15/02/2018 à 07:41, Mis à jour le 15/02/2018 à 07:48

«Acinonyx» : un exercice pour les troupes aéroportées

Défense - Armée - 17e RGP





Le «17» engagé dans l'exercice Acinonyx : des sections de génie combat, des éléments EOD, des commandos parachutiistes.... ainsi que le chef de corps (ci dessous à droite)./ Photos DDM  


La 11e Brigade parachutiste et la Brigade aérienne d'appui et de projection (armée de l'air) mènent conjointement actuellement (du 7 au 14 février) dans la région de Tarbes-Lourdes, un exercice annuel majeur de projection de l'échelon national d'urgence des troupes aéroportées baptisé «Acinonyx». Parmi les unités engagées, figure le 17e RGP qui fourni deux sections de génie combat, des éléments EOD (Explosive Ordnance Disposal) ainsi que des commandos parachutistes avec le chef de corps, le colonel Thiébaut, à leur tête.
Cet exercice interarmes, interarmées et interalliés a pour objectif d'entraîner la capacité de projection par voie aérienne d'une force de réaction rapide de troupes aéroportées depuis le Pôle national des opérations aéroportées (PNOAP), à Toulouse.

1 000 hommes, 252 véhicules, 7 hélicos, 5 avions

Un exercice majeur qui regroupe près d'un millier d'hommes, 252 véhicules, 3 hélicoptères de manœuvre, 2 Tigres, 2 gazelles et 5 avions de transport tactiques. Durant cet exercice, les commandos parachutistes et régiments de parachutistes engagés seront parachutés avec leur matériel sur le Camp de Ger (64), avec mission de conquérir une plateforme aéroportuaire, puis de la sécuriser afin de permettre le déploiement par posés d'assaut d'une force plus importante.
P.Mz
Revenir en haut Aller en bas
 
L’opération « Acinonyx » est une référence latine au guépard, le nom de code d’une alerte d’urgence de l’armée qui permet d’envoyer très rapidement 5 000 hommes n’importe où dans le monde.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: LES UNITES PARACHUTISTES France et OM :: 11e B.P. - Brigade Parachutistes-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: