CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Il y a 70 ans disparaissait le Général Leclerc

Aller en bas 
AuteurMessage
Pérignon
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Il y a 70 ans disparaissait le Général Leclerc   Mar 28 Nov 2017 - 18:03


Officier anticonformiste, rebelle et patriote, direct, franc, il n’en était pas moins un général proche de ses hommes.

Citation :
Figure historique française, le général Philippe Leclerc de Hauteclocque, devenu maréchal de France à titre posthume le 23 août 1952 a trouvé la mort il y a soixante-dix ans, le 28 novembre 1947, à l’âge de 45 ans (il est né il y a cent quinze ans, le 22 novembre 1902) au cours d'un banal accident d’avion lors d’une mission d’inspection en Algérie.

Un bel article lui est consacré ici :

https://mobile.agoravox.fr/actualites/citoyennete/article/philippe-leclerc-de-hauteclocque-199093

Une des plus belles pages de notre histoire militaire :

Citation :
Le 2 mars 1941 au matin, le colonel Leclerc qui à la tête d'une troupe hétéroclite de 350 hommes a pris la veille le fort de Koufra aux Italiens, fait monter le drapeau français dans le fort.

Il s’approche de ses hommes. "On était une vingtaine d’Européens, raconte Daniel Nevot, 19 ans. Les autres étaient éparpillés autour, sur 1 km à la ronde.

Leclerc nous a dit:

'Jurez de ne déposer les armes que lorsque nos couleurs, nos belles couleurs, flotteront sur la cathédrale de Strasbourg.'"

Daniel Nevot se tait. Pleure. "Leclerc, on l’aimait comme notre père… On était émus." Sur le moment, comme beaucoup, Daniel Nevot ne prend pas la mesure historique de ce serment, de ce défi militaire insensé:

"Mais on a compris que ce n’était que le début de la Libération. On ne savait pas comment et où cela allait finir. Sur le moment, d’ailleurs, on se demandait où on irait. On était quand même en plein désert !"

Trois ans et demi plus tard, après la montée vers la Libye, la Tunisie, le Maroc, le débarquement allié et la libération de Paris, la 2e DB atteint Strasbourg.

Le 23 novembre 1944, un spahi monte sur la flèche de la cathédrale et accroche un drapeau, fait de bric et de broc lui aussi. Le bleu du tablier d’une charcutière de la ville, le blanc d’une chemise d’un capitaine

et le rouge de la ceinture d’un spahi.


Le serment de Koufra était tenu.
Revenir en haut Aller en bas
Charly71
Pro !
Pro !



MessageSujet: Re: Il y a 70 ans disparaissait le Général Leclerc   Mer 29 Nov 2017 - 8:27

Anniversaire oublié....
Même Hérotode l'a oublié....
Revenir en haut Aller en bas
 
Il y a 70 ans disparaissait le Général Leclerc
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: DIVERS :: Un peu d'Histoire de FRANCE-
Sauter vers: