CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Répondre au sujetPartagez | 
 

 L'armée française au Rwanda...

Aller en bas 
AuteurMessage
Claude MILLET
Fondateur
avatar


MessageSujet: L'armée française au Rwanda...   Sam 13 Mai 2017 - 16:31


Trouvée sur la toile...!
Revenir en haut Aller en bas
Pérignon
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: L'armée française au Rwanda...   Dim 14 Mai 2017 - 9:20

Claude Millet a écrit:
Trouvée sur la toile...!

Après quelques recherches sur le net : cette photo, parue à l'époque dans Paris-Match (auteur Benoît Gysembergh) a été prise fin juin 1994 dans le secteur de Bisesero.
Légende : " Deux GIPN [en fait deux gendarmes de l'EPIGN] et deux Trepel dont un médecin capitaine posant une perfusion sur une jeune fille blessée recouverte d'une couverture de survie "
Revenir en haut Aller en bas
Claude MILLET
Fondateur
avatar


MessageSujet: Re: L'armée française au Rwanda...   Mer 17 Mai 2017 - 20:47

Merci Alain!
Revenir en haut Aller en bas
Pérignon
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: L'armée française au Rwanda...   Ven 30 Juin 2017 - 16:03

Rwanda : la France soupçonnée d'avoir réarmé les auteurs du génocide


Le Figaro a écrit:
Le dossier sur l'implication de la France dans le génocide rwandais s'alourdit encore. La revue XXI publie mercredi une longue enquête où elle affirme que Paris a sciemment réarmé les miliciens et les militaires responsables des massacres. Une faute morale doublée d'une décision illégale, l'ONU ayant décrété un embargo sur les armes au Rwanda le 17 mai 1994.

Intitulé « Réarmez-les », l’article de Patrick de Saint-Exupéry, cofondateur de la revue, s’appuie sur le témoignage d’un haut fonctionnaire qui a pu consulter les archives sur le conflit rwandais.

http://www.lefigaro.fr/international/2017/06/27/01003-20170627ARTFIG00347-rwanda-la-france-a-rearme-les-auteurs-du-genocide.php


Lettre envoyée par le colonel Jacques Hogard, ancien de l’opération Turquoise », à Tanguy Berthemet du Figaro, à la suite de la parution d’un article le 28 juin.

Citation :
« Monsieur, Ancien de l’opération Turquoise au Rwanda dont j’ai eu l’honneur d’être l’un des trois commandants de Groupements opérationnels (le groupement Sud, constitué d’unités de la Légion étrangère) sous les ordres d’un chef unanimement respecté pour ses hautes qualités morales, le général Jean-Claude Lafourcade, permettez-moi de vous faire part très directement et très simplement de mon indignation, et de mon écœurement, le mot n’est pas trop fort, à la lecture de l’article que vous venez d’écrire dans le Figaro.
Vous y faites de la publicité surprenante aux fantasmes récurrents de M. de Saint-Exupéry qui vient en effet de récidiver dans ses accusations aussi fumeuses que grotesques et mensongères dans sa revue « XXI », contre la France et l’armée française. Contrairement à ce que vous écrivez, la « revue XXI » ne publie en aucun cas « une longue enquête », ni encore moins « une enquête fouillée» (!) à propos de cette nouvelle accusation fantasmatique selon laquelle l’armée française aurait réarmé les génocidaires hutus durant l’opération Turquoise.
Ayant lu attentivement ce nouvel article, j’atteste que la revue « XXI » publie une suite d’assertions mensongères qui ne déshonorent que ceux qui les profèrent. Elle ne publie évidemment aucun nom (à commencer par celui de ce fameux haut fonctionnaire qui détiendrait ce fameux « ordre » dont aucun d’entre nous n’a jamais vu la couleur !!..), ni aucun fait, aucune date, aucun élément précis à l’appui de ses dires. Et pour cause, car c’est là la manière habituelle de procéder de M. de Saint-Exupéry, comme il nous l’a montré en 2004 lors de la parution de son pamphlet « L’inavouable », réédité une fois en 2009 sous le nom de « Complices de l’inavouable » (comprenez bien sûr par « inavouable », le génocide de 1994 !)…
Tout ceci n’est pas nouveau et alourdit, désolé de vous contredire, non pas « le dossier sur l’implication de la France dans le génocide rwandais » mais bien celui, déjà ancien et chargé, de M. de Saint-Exupéry dans ce dossier du génocide rwandais de 1994. Je vous mets en pièce jointe le texte de la déclaration que j’ai faite au président de la 17ème chambre correctionnelle de Paris, en octobre 2009, lorsque j’y ai assigné ce personnage et son ami et associé M. Beccaria pour diffamation. Je ne change pas une virgule, pas un mot de cette déclaration. Elle traduit parfaitement mon état d’esprit à son égard et celui de ses commanditaires étrangers. Ma seule satisfaction à l’époque est d’avoir ainsi fait baisser le regard de M. de Saint-Exupéry et celui de son comparse devant le président du Tribunal, et de les avoir entendu ânonner leurs excuses embarrassées…
Permettez moi de vous dire que je suis infiniment surpris et déçu de vous voir vous faire – dans les colonnes du Figaro ! - le porte-voix de ces gens que je range dans le camp de l’anti France et des « porteurs de valise » d’un des plus grands criminels de guerre de cette période troublée qui est la nôtre : le général-président Paul Kagame.
Avant que vous ne repreniez éventuellement un jour la plume sur cette bien triste histoire rwandaise, je me permets de vous inviter à lire l’ouvrage du général Lafourcade, « Opération Turquoise » (éditions Perrin) et le mien, « Les larmes de l’Honneur » récemment réédité (éditions Hugo), dont votre excellent confrère, Patrick Besson a fait la critique dans le Point. Il me semble en effet que la déontologie du journaliste n’est pas de désinformer mais d’informer ses lecteurs.
Avoir fait partie de l’Opération Turquoise est et restera jusqu’à mon dernier souffle une des vraies fiertés de ma vie. Je voulais vous le dire. Et la colossale désinformation à laquelle nous sommes confrontés depuis des années, si elle me blesse et m’écœure profondément bien sûr, n’entamera en rien cette fierté, bien au contraire. Je vous prie d’agréer, Monsieur, l’expression de mes salutations distinguées. »

Colonel (er) Jacques Hogard
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'armée française au Rwanda...   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'armée française au Rwanda...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: NOS GUERRES COMPTEMPORAINES et les OPEX :: OPEX 1962 à ce jour :: RWANDA-
Répondre au sujetSauter vers: