CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 MASSU Jacques Général - officier mythique du 13 mai 1958 à ALGER - comité de salut public

Aller en bas 
AuteurMessage
Administrateurs
Administrateurs
Administrateurs
avatar


MessageSujet: MASSU Jacques Général - officier mythique du 13 mai 1958 à ALGER - comité de salut public   Mar 27 Fév 2007 - 10:23

Jacques Massu


Jacques Massu est né le 5 mai 1908 à Châlons-sur-Marne. Son père était officier d'artillerie.

Elève successivement à Saint-Louis de Gonzague à Paris, au collège libre de Gien de 1919 à 1925 et au Prytanée Militaire de 1926 à 1928, il entre ensuite à Saint-Cyr et en sort sous-lieutenant en 1930 (promotion "Maréchal Foch") en choisissant l'Infanterie Coloniale.

D'octobre 1930 à août 1931, il sert au 16e Régiment de Tirailleurs Sénégalais (16e RTS) à Cahors dans le Lot avant de partir pour le Maroc au 5e RTS ; il prend part aux combats du Tafilalet où il gagne sa première citation.

En octobre 1932, il est promu lieutenant et, l'année suivante, participe aux opérations du Haut-Atlas où il est de nouveau cité.

En 1934 le lieutenant Massu est muté au 12e RTS à Saintes (Charente-Maritime). De janvier 1935 à février 1937, il sert au Togo où il assume des fonctions civiles et militaires au pays Komkomba. Ensuite, jusqu'en juin 1938, il stationne en Lorraine, au 41e RMIC, à Sarreguemines-Puttelange.

Il part ensuite pour le Tchad où, en qualité de chef de subdivision du Tibesti, sous les ordres du lieutenant-colonel d'Ornano, il assume de nouveau des fonctions civiles et militaires à Zouar. Promu capitaine en juin 1939, l'armistice le surprend au Tchad d'où, ayant entendu l'appel du 18 juin, il rallie aussitôt le général de Gaulle.

Servant sous les ordres du colonel Leclerc, il prend part, de décembre 1940 à janvier 1941, au raid franco-britannique sur Mourzouk au cours duquel il est blessé puis à la campagne du Fezzan (février-mars 1942). En septembre 1942 il est promu au grade de chef de bataillon et commande le Bataillon de Marche n°1; début 1943 il participe à l'occupation du Fezzan et occupe les fonctions d'adjoint au gouverneur du Fezzan à Sebha.

Il combat ensuite en Tunisie sous les ordres du général Leclerc dans le cadre de la "Force L" affectée à la 8e Armée britannique. Au moment de la constitution de la 2e Division Blindée, Jacques Massu prend le commandement du 2ème Bataillon du Régiment de Marche du Tchad.

Après un séjour en Angleterre, d'avril à juillet 1944, avec l'ensemble de la 2e DB, il débarque en Normandie le 1er août, prenant une part active aux combats du bocage normand et à la libération de Paris, le 25 août. Le commandant Massu se distingue ensuite dans les Vosges à Contrexeville, Vittel et lors de la bataille de Dompaire où il met hors de combat 32 chars allemands avec l'aide de l'aviation US.

Le 25 septembre 1944 il est promu lieutenant-colonel et participe à la marche sur Strasbourg, libère Saverne et entre dans Strasbourg le 23 novembre 1944. Il prend part ensuite à la réduction de la poche de Colmar et à l'occupation de l'Allemagne.

Après la capitulation allemande il prend le commandement du Groupement de Marche de la 2e DB destiné à l'origine à continuer la guerre contre le Japon. Il embarque en septembre 1945 pour Saigon, libère la Cochinchine (Mytho, Taï-Ninh, Plaine des Joncs) et dirige les opérations de Ban Me Thuot à Nathrang. Il part pour le Tonkin avec Leclerc et entre à Hanoï en mars 1946.

Promu colonel, il rentre en France en novembre 1946. Un mois plus tard, il retourne en Indochine après le coup de force Viêt-minh. Jacques Massu est ensuite affecté au 3e Bureau de l'Inspection de Forces d'Afrique du Nord toujours auprès de Leclerc.

Breveté parachutiste en mars 1947, il met sur pied le centre de formation des Parachutistes Coloniaux en Bretagne qui devient la 1ère Demi-Brigade Coloniale de Commandos Parachutistes; en deux ans il forme ainsi six bataillons qui participent aux combats d'Indochine. De nouveau, il est envoyé en mission en Indochine en 1948.

De retour en France, il est, d'octobre 1949 à juillet 1950, auditeur à l'Institut des Hautes Etudes de la Défense Nationale (IHEDN) à Paris. En 1951 il prend le commandement de la 4ème Brigade d'AOF à Niamey. En 1954, il est affecté en Tunisie comme adjoint au commandant de la 11e DI puis comme commandant de la zone opérationnelle nord, au Kef. En juin 1955 il est promu général de brigade et muté à Alger. Il est ensuite nommé au commandement des Parachutistes en Afrique du Nord et du Groupement Parachutiste d'Intervention.

En août 1956 le général Massu prend le commandement de la 10e Division Parachutiste et, à sa tête, participe à l'expédition d'Egypte. En janvier 1957 il est chargé - en plus du commandement de la 10e DP - du commandement militaire du territoire de la zone nord algéroise, y compris l'agglomération d'Alger. Il livre alors "la bataille d'Alger".

Chargé des fonctions de Préfet d'Alger en juin 1958, nommé général de division le 1er juillet suivant, le général Massu reçoit le commandement du Corps d'Armée d'Alger en décembre 1958. Il quitte l'Algérie en janvier 1960.

Gouverneur Militaire de Metz, commandant la 6ème Région Militaire et Inspecteur désigné de la zone de défense n°3 en septembre 1961. Il est nommé général de corps d'armée en juillet 1963.

Le 1er mars 1966, il est promu Commandant en Chef des Forces Françaises en Allemagne, le jour où il reçoit ses étoiles de général d'armée. Membre du Conseil Supérieur de la Guerre (1966).

Le général d'armée Jacques Massu quitte ses fonctions pour passer dans le corps de réserve (2ème Section) en juillet 1969.

Auteur de plusieurs ouvrages de souvenirs, il exerce ensuite les fonctions de chef du Bureau de Préparation Militaire et de Promotion de la Jeunesse.

Jacques Massu est décédé le 26 octobre 2002 à son domicile de Conflans sur Loing dans le Loiret où il a été inhumé.



• Grand Croix de la Légion d'Honneur
• Compagnon de la Libération - décret du 14 juillet 1941
• Croix de Guerre 39/45 (8 citations)
• Croix de Guerre des TOE (3 citations)
• Croix de la Valeur Militaire (2 citations)
• Distinguished Service Order (GB)
• Presidential Unit Citation (USA)
Grand Officier du Nichan el Anouar
Grand Officier de l'Etoile noire du Bénin
Grand Croix du Mérite de RFA



Publications :


• Portrait du lieutenant Henri Leclerc de Hauteclocque, Ass. des anciens de la 2ème DB, Paris 1969
• La vraie Bataille d'Alger, Plon, Evreux 1971
• Le Torrent et la Digue, Plon, Paris 1972
• Sept ans avec Leclerc, Plon, Paris 1974
• La Vérité sur Suez : 1956, Plon, Paris 1978
• L'Aventure Viêt-minh, Plon, Paris 1980
• Baden 68 : Souvenirs d'une fidélité gaulliste, Plon, Paris 1983
• Massu, le soldat méconnu, Paris 1993
• Avec de Gaulle, Editions du Rocher, Paris 1998


Dernière édition par Administrateurs le Lun 29 Aoû 2011 - 1:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Patrick
Invité



MessageSujet: Re: MASSU Jacques Général - officier mythique du 13 mai 1958 à ALGER - comité de salut public   Mer 14 Mar 2007 - 9:27

Mes quelques livres :













@ +
Revenir en haut Aller en bas
Roger Bodson
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: MASSU Jacques Général - officier mythique du 13 mai 1958 à ALGER - comité de salut public   Ven 17 Sep 2010 - 13:47

Mesudamo a écrit:
Un soldat que a utilisé la torture comme Massu, est un homme sans honneur, cela malgré toutes les médailles ou citations.
Un soldat combat, dans le respect de son ennemi, surtout s'il a l'esprit para.

Je ne suis pas d'accord avec ce que vous dites, Massu était un grand soldat et un homme d'honneur.
Il est facile 50 ans après de parler de la torture en Algérie, mais il faut se replacer dans le contexte de l'époque. Ceux qui posaient les bombes avaient beaucoup moins d'honneur que ceux qui ont du employer certains moyen pour leur faire avouer où se trouvaient ces bombes.
En tant que soldat, on peut respecter son adversaire si celui-ci se bat à visage découvert, mais je ne pense pas que des assassins qui frappent aveuglément méritent le respect.
Et qu'auriez-vous fait si vous aviez retrouvé le cadavre de votre camarade émasculé, les partie génitales en bouche.

Juste une petite question: qu'auriez-vous fait si avant le 11 septembre 2001 vous auriez su que des attentats allaient se produire à New-York et qu'un des responsable se serait trouvé entre vos mains. Pour moi la question ne se pose pas, j'aurais tout fait pour avoir des renseignements.
Revenir en haut Aller en bas
en archive
Expert
Expert



MessageSujet: Re: MASSU Jacques Général - officier mythique du 13 mai 1958 à ALGER - comité de salut public   Ven 17 Sep 2010 - 13:50

Laisez tomber Roger ! Je n'ai pas daigné répondre à ce genre de propos...

Ils ont simplement le mérite d'attirer mon attention sur ce sujet que je n'avais pas encore exploré, et où je découvre qu'il manque deux livres à ma collection...

Le Général Massu a ses détracteurs, c'est la rançon de la gloire... Gloire à laquelle peu d'hommes peuvent prétendre, surtout par les temps qui courrent.
Revenir en haut Aller en bas
FOUQUET66
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: MASSU Jacques Général - officier mythique du 13 mai 1958 à ALGER - comité de salut public   Ven 17 Sep 2010 - 14:02

Mesudamo,tu aurais du parcourir l'Algérie entre 1954 et 1962....Tu aurais sans aucun doute compris beaucoup de choses.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.legionetrangere.fr/
Pérignon
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: MASSU Jacques Général - officier mythique du 13 mai 1958 à ALGER - comité de salut public   Ven 17 Sep 2010 - 14:43

Ce Mesudamo a toutes les apparences du troll ! On aimerait savoir au nom de quel parcours et de quelles références personnelles il se croit autorisé à s'inviter ici pour oser parler d'honneur et d'esprit para !
Revenir en haut Aller en bas
Philippe MULLER
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Jacques MASSU, Le général en tenue "cam" et béret rouge.   Sam 29 Jan 2011 - 19:19


TROUPES d'ELITE N° 80 Mars 1987 Editions ATLAS, sous la Direction de Jean MABIRE, a écrit :

Citation :


Revenir en haut Aller en bas
Claude Millet
Fondateur
avatar


MessageSujet: Re: MASSU Jacques Général - officier mythique du 13 mai 1958 à ALGER - comité de salut public   Jeu 12 Mai 2011 - 18:51

Interview de 1971 soit 9 années après la fin de la guerre d'Algérie

En 1957 le général Massu commande la 10e Division de Parachutistes.
Massu précise subtilement qu'il n'est pas chargé de maintenir l'ordre, mais de rétablir l'ordre...! Car l'ordre était troublé par une vague de terrorisme du FLN.

Lorsqu'il arrive à Alger on en est à la 65e explosion de bombe, l'arme essentielle du terrorisme...[des dizaines de morts, des centaines de blessés]

Dans la guerre moderne, dans la guerre révolutionnaire, quand l'adversaire utilise le terrorisme comme mode d'action essentiel, les forces de rétablissement de l'ordre sont obligés d’utiliser des procédés qui ne sont pas des procédés classiques conventionnels.

Il faut mener une action en profondeur pour déceler les auteurs...

Poseurs et poseuses de bombes...les officiers étaient autorisés à utiliser les méthodes de force...génératrice de poste de radio amène à être beaucoup plus bavard...en ma qualité de commandant la 10e DP, j'ai autorisé cette méthode...je la prenais sous ma responsabilité...je conteste le mot torture...je l'appel " la question par force" , ma torture c'est celle qu’appliquait le FLN à ses compatriotes.

L'utilisation de la génératrice provoque un choc dont on remet très bien....

Étant catholique pratiquant, je n'ai pas eu de scrupules...il fallait penser au sort des malheureuses populations algéroises...face une évidente sauvagerie, comme disait notre aumônier (Louis Delarue), entre 2 mots, il faut savoir choisir le moindre.

Une "torture" bien menée, cette question par force est devenue, dans ces guerres révolutionnaires, une arme...

je vous laisse apprécier la pertinence de ses répliques face à un journaliste qui essaie de jouer finement.



Revenir en haut Aller en bas
en archive
Expert
Expert



MessageSujet: Re: MASSU Jacques Général - officier mythique du 13 mai 1958 à ALGER - comité de salut public   Jeu 12 Mai 2011 - 19:41

Merci Claude !

Encore une précieuse vidéo à placer dans la Mémoire collective de ce forum....

Quel Homme aussi ce Général Massu.... "Maintenir" et "Rétablir", ont un sens subtilement différent dans notre belle langue française, il avait parfaitement raison



Revenir en haut Aller en bas
en archive
Expert
Expert



MessageSujet: Re: MASSU Jacques Général - officier mythique du 13 mai 1958 à ALGER - comité de salut public   Ven 13 Mai 2011 - 1:44

En ce 13 Mai 2011, mon hommage personnel à l'un de ses plus prestigieux acteurs...




Dernière édition par Lothy le Ven 13 Mai 2011 - 19:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kéo
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: MASSU Jacques Général - officier mythique du 13 mai 1958 à ALGER - comité de salut public   Ven 13 Mai 2011 - 18:07



Citation :
Quel Homme aussi ce Général Massu.... "Maintenir" et "Rétablir", ont un sens subtilement différent dans notre belle langue française, il avait parfaitement raison


Il plaisait aux femmes...dommage qu'il n'a eu de cxxxlle en tenant tête à DG
Revenir en haut Aller en bas
junker
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: MASSU Jacques Général - officier mythique du 13 mai 1958 à ALGER - comité de salut public   Ven 13 Mai 2011 - 19:20

OUI..!! c'était un sacré CHEF ,et du grande intélligence , il savait garder la tête froide !!
Revenir en haut Aller en bas
Fombecto
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: MASSU Jacques Général - officier mythique du 13 mai 1958 à ALGER - comité de salut public   Ven 13 Mai 2011 - 19:22

Citation :
dommage qu'il n'a eu de cxxxlle en tenant tête à DG
eh! oui!

_________________
« A la Grèce, nous devons surtout notre raison logique. A Rome, nos maximes de droit et de gouvernement. Mais à l'Evangile nous devons notre idée même de l'homme. Si nous renions l'Evangile, nous sommes perdus. » Maréchal de Lattre de Tassigny (mort le 11 janvier 1952).
Revenir en haut Aller en bas
ZITOUNE
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: MASSU Jacques Général - officier mythique du 13 mai 1958 à ALGER - comité de salut public   Ven 13 Mai 2011 - 19:41

A coté de Massu, de Sérigny patron du journal l'echo d'Alger et le colonel Thomazo surnommé "nez de cuir" par ses tirailleurs....blessure pendant la campagne d'Italie en 44.
Revenir en haut Aller en bas
junker
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: MASSU Jacques Général - officier mythique du 13 mai 1958 à ALGER - comité de salut public   Ven 13 Mai 2011 - 20:35

Salut jacques je t'entend pas assez.....!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
ZITOUNE
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: MASSU Jacques Général - officier mythique du 13 mai 1958 à ALGER - comité de salut public   Ven 13 Mai 2011 - 20:45

Je fais ce que je peux, Gus.
Mais j'avais laissé un petit mot sur FB pour toi concernant les prières de rue dans ton marais...
Revenir en haut Aller en bas
ZITOUNE
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: MASSU Jacques Général - officier mythique du 13 mai 1958 à ALGER - comité de salut public   Ven 13 Mai 2011 - 20:47

... et entre Thomazo et Sérigny, il me semble bien que c'est le colonel Gardes...quelqu'un peut confirmer?
Revenir en haut Aller en bas
gervez alexis
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: MASSU Jacques Général - officier mythique du 13 mai 1958 à ALGER - comité de salut publique   Sam 14 Mai 2011 - 16:47

Le pire c'est que ces journaleux gauchos/gauchistes qui n'aiment pas les Parachutistes,semblent ignorer que 80% des fells pris les armes à la main avouaient spontanément sans même être obligé de leur filer une baigne,que de la recherche de renseignements dépendait la vie de centaines de gens,par contre,ils ne se posent pas la moindre question sur les tortures purement sadiques du FLN qui torturait par plaisir et non pas pour obtenir des renseignements . J'allais aussi oublié les nombreux fells pris les armes à la main qui se sont rallier à nous sans la moindre "torture" et qui ont été de redoutables chasseurs de leurs ex compagnons et que nous avons lachement abandonné.
______________________
Para un jour,Para toujours
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: MASSU Jacques Général - officier mythique du 13 mai 1958 à ALGER - comité de salut public   

Revenir en haut Aller en bas
 
MASSU Jacques Général - officier mythique du 13 mai 1958 à ALGER - comité de salut public
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: AU PANTHEON DES PARACHUTISTES, tous égaux devant la mort, St MICHEL ne fait aucune distinction de grade :: AU PANTHEON DES PARACHUTISTES-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: