CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 DRAKKAR (Beyrouth) 58 parachutistes morts au Champ d'Honneur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
marie
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: DRAKKAR (Beyrouth) 58 parachutistes morts au Champ d'Honneur   Mer 18 Aoû 2010 - 16:59

Regard sur le Liban!!

Ils sont tombés sur le champs d'honneur
Et que leur sacrifice reste à jamais ancré
Dans les cicatrices de tous mouvements de paix
A en faire blêmir tous les coeurs...
De l 'étrange logique de cette guerre
Que tu ne vois ni de loin ni de prêt
Laissant hurler des messages
Où s'effondrent femmes,enfants civils au passage .
Elle a aussi luté pour pouvoir se sauver
Ou sous les mitrailles elle fût touchée par une balle....
SOus l 'arche de cette poésie,Liban!!
Je ne panse pas tes plaies et ni les hurlements de tes enfants....
Je ne suis qu'un fier soldat
Répondant aux lois des hommes ou devant les mitrailles
Mes prières sortent du plus profond de mes entrailles
Et en échos résonnent................
Le peuple du Liban est meurtri
Quelques uns sont morts et d'autres sont partis
Laissant la place au vide et aux fantômes
SOus les bombes abrutissantes qui tonnent
Agrandissant la tombe des mathyrs.
Liban tu étais beau et serein
Tes cèdres sont l'âme de la paix
Sous les yeux de ces gosses assassins
Tu survis à ta propre poussière
Ou sous un ciel gris tu veilles plus aujourd'hui
Sur le sang de tes propres viscères
Tu restes l 'acteur de ta propre séduction
Ou sous les balles ennemies
Tes nuits s'éclairent et nul besoin de Lampions .
Ils sont tombés sur le champs d'honneur
Et que leur sacrifice reste à jamais ancré
Dans les cicatrices de tous mouvements de paix
A en faire blêmir tous les coeurs .

Marie Quilichini

Revenir en haut Aller en bas
marie
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: DRAKKAR (Beyrouth) 58 parachutistes morts au Champ d'Honneur   Mer 18 Aoû 2010 - 17:03

Lothy a écrit:
Quel être humain pourrait oublier de tels instants ! Les sauveteurs qui interviennent sur des tragédies de ce genre restent marqués... Alors que dire d'un soldat qui tient la main d'un compagnon !

J'espère que ce jeune est toujours de ce monde, et que le temps, la vie tout simplement ont adouci son chagrin, peut-être même sa révolte, mais hélas j'ai la conviction qu'il n'a rien oublié de ces heures terribles !

J'ai croisé dans ma vie professionnelle, la route d'un rescapé de ce désastre, il y a une dizaine d'années. Il était assez discret sur le sujet, mais voyant mon état d'esprit, il s'était exprimé avec pudeur, s'excusant presque d'être en vie !



C'est ce que l 'on fait avec une pudeur presque honteuse qui parfois se mélange d'un sentiment de cuppabilité ,mais le temps ne laisse rien échapper ,juste on se pardonne...
Revenir en haut Aller en bas
Charbonnier
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: DRAKKAR (Beyrouth) 58 parachutistes morts au Champ d'Honneur   Mer 18 Aoû 2010 - 17:16

Quel bel hommage rendu à ces 58 jeunes morts comme dit la chanson des paras ( loin de chez nous )

Merci MARIE
Revenir en haut Aller en bas
Claude Millet
Fondateur
avatar


MessageSujet: Attentat de l'immeuble «Drakkar» tragique anniversaire pour le 1er RCP   Sam 23 Oct 2010 - 0:56

ARRIEGENEWS
Attentat de l'immeuble «Drakkar» tragique anniversaire pour le 1er RCP

27e commémoration

22/10/2010 | 20:44

© MidiNews 2010 dernières vidéos



Le dimanche 23 octobre 1983 à 6h15, une violente déflagration retentit non loin de l’aéroport de Beyrouth au Liban.

Des kamikazes palestiniens viennent de lancer un véhicule piégé contre le quartier général des forces américaines.

Le bâtiment est pulvérisé et 241 Marines sont tués dans leur sommeil.

A 6h24, une effroyable secousse et un bruit assourdissant retentit, le Drakkar est à son tour frappé par un camion chargé de plusieurs tonnes d’explosifs:

58 parachutistes français des 1er et 9e RCP trouvent la mort dans cet attentat suicide qui a détruit complètement cet immeuble de 9 étages où les soldats français avaient pris leurs quartiers.

Ces soldats faisaient partie de la Force multinationale de sécurité à Beyrouth, chargée de préserver la sécurité de la population, de tenter de rétablir l’autorité du gouvernement et de maintenir la paix dans un pays ravagé par une sanglante guerre civile.

Aujourd’hui encore, le souvenir de cet attentat demeure vivace et constitue un traumatisme pour l’armée française mais surtout pour le 1er régiment de chasseurs parachutistes (1er RPC) basé à Pamiers.

Un monument en granit rose sur la place d’arme est là pour le rappeler et la ville de Pamiers, à l’initiative de la fédération nationale des anciens des missions extérieures (FNAME), va inaugurer dans quelques semaines un nouveau rond point, dénommé «Rond Point du Drakkar» avenue du 1er RCP.

A la veille de cette date symbolique Michel Astié, président départemental de cette association d’anciens combattants nous invite à découvrir «les oubliés de l’histoire» une exposition pour entretenir le souvenir de tous ces militaires français envoyés, depuis la fin de la guerre d'Algérie, dans le cadre de missions extérieures sous mandat de l’Otan et de l’ONU, combattre ou maintenir l'ordre sur des théâtres d'opérations extérieures, en vertu d’accords internationaux.

Tchad, Gabon, Zaïre, Yougoslavie, Irak, Liban ou Afghanistan, la liste est longue, tout aussi longue est celle de ces jeunes soldats français qui ont laissé leur vie depuis 40 ans dans ces opérations souvent périlleuses.

Mais cette exposition est également là pour rappeler l’importante histoire militaire de l’Ariège, du général Bigeard venu en 1944 restructurer le maquis au général Roquejeoffre, ancien patron de l’opération «Daguet» en 1991 en Irak, en passant par les deux RCP, le 9e puis à partir de 1981 le 1er régiment de chasseurs parachutistes de Pamiers, fleuron de l’armée nationale et fierté des Ariégeois.

Une exposition à découvrir tous les jours à la Mairie de Pamiers (aux heures d’ouverture, visites commentées sur demande).






_________________

RASURA_________SER
1er RCP - 257.174

« Il n'y a pas de sens de l'Histoire, il n'y a pas de vent de l'Histoire car ce qui fait l'Histoire, selon notre conception occidentale et chrétienne qui est vérifiée par tous les faits historiques, c'est la volonté des hommes, c'est l'intelligence des hommes, ce sont leurs passions, bonnes ou mauvaises. »Colonel Bastien THIRY procès Petit Clamart
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/intelligencearmee/
en archive
Expert
Expert



MessageSujet: Re: DRAKKAR (Beyrouth) 58 parachutistes morts au Champ d'Honneur   Sam 23 Oct 2010 - 1:05

Revenir en haut Aller en bas
wignier
enregistré
enregistré



MessageSujet: 23 octobre 1983   Sam 23 Oct 2010 - 9:29

Il est six heures du matin. On vient de me réveiller. Je prends mon tour de garde à 7 h 00 en poste à "Trimaran".

J'ai la gueule dans le cul...je commence à me raser...6 h 10...Violente explosion du côté de la plage.
"Tiens y commence tôt aujourd'hui...".

Six heure et vingt minutes...mon jus dans la main droite, une "troupe" dans la gauche, j'aprècie ces quelques minutes de répit...Violente explosion, plus près cette fois...

Six heure trente...les premiers messages radio...Drakar à cessé d'exister...

Je n'oublie pas.

A eux et à tous ceux tombés à Beyrouth lors de Diodon IV.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Charbonnier
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: DRAKKAR (Beyrouth) 58 parachutistes morts au Champ d'Honneur   Sam 23 Oct 2010 - 9:47

wignier a écrit:
Il est six heures du matin. On vient de me réveiller. Je prends mon tour de garde à 7 h 00 en poste à "Trimaran".

J'ai la gueule dans le cul...je commence à me raser...6 h 10...Violente explosion du côté de la plage.
"Tiens y commence tôt aujourd'hui...".

Six heure et vingt minutes...mon jus dans la main droite, une "troupe" dans la gauche, j'aprècie ces quelques minutes de répit...Violente explosion, plus près cette fois...

Six heure trente...les premiers messages radio...Drakar à cessé d'exister...

Je n'oublie pas.

A eux et à tous ceux tombés à Beyrouth lors de Diodon IV.




Une pensée pour vous tous morts et vivants en ce jour anniversaire

Charbonnier


_________________
Revenir en haut Aller en bas
alex
Invité



MessageSujet: Re: DRAKKAR (Beyrouth) 58 parachutistes morts au Champ d'Honneur   Sam 23 Oct 2010 - 13:47

Bien bel homage en cette journée heureux les personnes qui ce rappelle de ces jeunes parachutiste
" prend garde au rapace qui fondent du ciel"
Revenir en haut Aller en bas
guy
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: DRAKKAR (Beyrouth) 58 parachutistes morts au Champ d'Honneur   Sam 23 Oct 2010 - 17:15

Sur la couverture du livre les paras sacrifiés, cette photo a fait le tour du monde au moment de l'attentat du 23 octobre 1983, le para Yves Verdier tenant précieusement la main d'Eric Mohammed.
Comment oublier cette date, et le sacrifice de ces 58 paras qui sont morts dans cet horrible attentats.
Revenir en haut Aller en bas
Fombecto
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: DRAKKAR (Beyrouth) 58 parachutistes morts au Champ d'Honneur   Sam 23 Oct 2010 - 18:54

Les paras sacrifiés | 05 juin 2006

Livre que je viens de lire en quelques jours... Tout ce que vous devez savoir sur les militaires français à Beyrouth sous le mandat FMSB. Ce qu'ils ont subi, l'attentat du Drakkar et toutes les embuscades ciblées. Mais également les représailles râtées du gouvernement français de l'époque, sûrement fait exprès afin d'éviter une guerre au Moyen Orient et donc réactiver la guerre froide.Sur la couverture, cette photo a fait le tour du monde au moment de l'attentat du 23 octobre 1983, le para Yves Verdier tenant précieusement la main d'Eric Mohammed, cette image m'avait à l'époque marquée.
Le fait de voir cette force de la nature qu'était Yves Verdier pleurant ses compagnons mais heureux d'en sauver au moins un... sous les gravats 58 y perdront la vie.
Revenir en haut Aller en bas
PTS
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: DRAKKAR (Beyrouth) 58 parachutistes morts au Champ d'Honneur   Sam 23 Oct 2010 - 19:08

Retrouvé sur Secret Défense

Exclusif: pour le 14 juillet, un mort de l'attentat du Drakkar défilera devant le président Assad





Lors du défilé du 14 juillet, auquel le président syrien Bachar al-Assad est officiellement invité par l'Elysée, un mort descendra les Champs-Elysées. La promotion de l'Ecole militaire interarmes (EMIA) de Coëtquidan porte en effet comme nom de baptême celui de Lieutenant de la Bâtie. Ce jeune officier parachutiste est mort dans l'attentat contre l'immeuble Drakkar à Beyrouth, le 23 octobre 1983. Antoine de La Bâtie avait 28 ans. Tous les spécialistes s'accordent à reconnaître que cet attentat n'a pas pû être commis sans l'aval de la Syrie. 58 parachutistes français ont été tués ce jour-là. Un site leur est consacré.La rencontre sur les Champs du président syrien - s'il y vient - et de la promotion Lieutenant de la Bâtie est le fruit du hasard. Les élèves officiers ont choisi ce nom de baptême bien avant que la venue, contestée, du président syrien ne soit annoncée. Mais, dans les milieux militaires, beaucoup trouvent finalement que ce hasard est assez heureux. L'Ecole militaire interarmes forment les officiers de l'armée de terre, recrutés sur concours interne.Photo: Antoine de la Bâtie (DR)


Rédigé le 18/06/2008 à 15:37 | Lien permanent
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Malheureusement pour nos freres d'armes tombes et tues par des laches !!!!!   Dim 24 Oct 2010 - 11:37

Malheureusement pour nos freres d'armes tombes et tues par des laches !!!!!
Nous ne les oubliront jamais que Saint Michel veille sur eux, en souhaitant que la justice soye rendu au plus haut des cieux.
MB Evil or Very Mad No
Revenir en haut Aller en bas
Claude Millet
Fondateur
avatar


MessageSujet: Re: DRAKKAR (Beyrouth) 58 parachutistes morts au Champ d'Honneur   Dim 24 Oct 2010 - 23:24

Un renvoi de Dominique Méaude:

Bonjour à tousQuelques photos et reportage complet dans quelques jours


Le 24 octobre 2010 12:00, dominique méaude a écrit :

Bonjour à mes camarades Parachutistes,

En hommage à nos chers disparus du Drakkar je Je vous joins petit texte ci-dessous à publier éventuellement dans nos colonnes et sur nos forums ....
Fraternellement à tous ..




Parachutiste souviens toi !


27 ans après ils se souviennent, et c'est sous l'égide du Président François de Brabant (UNP 95) qu'ils sont venus de toute l'Ile de france et de Picardie en ce cimetière de Deuil la Barre (Val d'Oise) afin de rendre hommage à nos 58 Parachutistes du 1 er et 9 eme RCP disparus tragiquement loin de chez nous au Liban en ce dimanche d'octobre 83 ...
L'Archange Saint Michel était des nôtres aussi car c'est entre deux averses qu'un cortège formé, drapeaux en tête d'une trentaine de Paras et autres militaires de tous grades pour se rassembler autour du monument aux morts.
Après le dépôts de gerbes en Présence De M. le Maire et de ses adjoints la cérémonie s'est terminée par un vibrant appel à nos disparus, ponctué par la sonnerie aux morts, puis de la Marseillaise entonnée par l'assistance venue nombreuse et aussi par la prière du Para ...
Félicitations au Président et maitre de cérémonie François de Brabant et un grand merci à M. JC. Noyer Maire de Deuil la Barre et de ses adjoints (sécurité, associations et jeunesse, ) pour qui souvenirs, respect, fraternité et convivialité ne sont pas de vains mots ..

Dominique Dominique Méaude , ancien du 1er RCP











.René Rousset - Alain Devillebichot - Dominique Méaude: 3 anciens du 1er RCP

_________________

RASURA_________SER
1er RCP - 257.174

« Il n'y a pas de sens de l'Histoire, il n'y a pas de vent de l'Histoire car ce qui fait l'Histoire, selon notre conception occidentale et chrétienne qui est vérifiée par tous les faits historiques, c'est la volonté des hommes, c'est l'intelligence des hommes, ce sont leurs passions, bonnes ou mauvaises. »Colonel Bastien THIRY procès Petit Clamart
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/intelligencearmee/
en archive
Expert
Expert



MessageSujet: Re: DRAKKAR (Beyrouth) 58 parachutistes morts au Champ d'Honneur   Lun 25 Oct 2010 - 0:01

Merci Claude et Merci à Dominique Méaude pour ce début de reportage !

Les 58 Paras du Drakkars ne sont pas totalement tombés dans l'oubli....

Que St Michel veille sur eux !
Revenir en haut Aller en bas
Charly71
Pro !
Pro !



MessageSujet: Re: DRAKKAR (Beyrouth) 58 parachutistes morts au Champ d'Honneur   Lun 25 Oct 2010 - 9:46

Merci, on se rappelle...
Mais la quantité n'y fait rien, y en aurai t-il eu qu'un seul.......
Revenir en haut Aller en bas
Claude Millet
Fondateur
avatar


MessageSujet: Re: DRAKKAR (Beyrouth) 58 parachutistes morts au Champ d'Honneur   Sam 30 Oct 2010 - 14:22

En collaboration avec Lothy, que pensez-vous de cette nouvelle version...le para n'est plus atténué.

Du Drakkar, le para Yves Verdier du 1er RCP tenant la main main d'Eric Mohammed semble surveiller la cérémonie des Invalides.

Lothy a écrit:






_________________

RASURA_________SER
1er RCP - 257.174

« Il n'y a pas de sens de l'Histoire, il n'y a pas de vent de l'Histoire car ce qui fait l'Histoire, selon notre conception occidentale et chrétienne qui est vérifiée par tous les faits historiques, c'est la volonté des hommes, c'est l'intelligence des hommes, ce sont leurs passions, bonnes ou mauvaises. »Colonel Bastien THIRY procès Petit Clamart


Dernière édition par Claude Millet le Sam 30 Oct 2010 - 15:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/intelligencearmee/
ROUGE1
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: DRAKKAR Beyrouth une autre version par Liberty-VOX de 2008   Sam 30 Oct 2010 - 15:04

La mort d’un assassin et … la presse française

C’est à ses fruits qu’on reconnaît un arbre. Martin Birnbaum trouve ceux de la presse française immangeables.

«La mort du criminel Imad Mughniyeh n’est que vengeance divine contre ceux qui ont tué deux des fils du Koweït et les ont jetés d’un avion à l'aéroport de Limassol à Chypre» a déclaré Sheik Jaber Al Khaled Al Sabah Premier Ministre du Koweït» (PR-Inside.com-Kuwait City, 14.02.08). Le 5 avril 1988, Imad Mughniyeh avait organisé le détournement d’un Jumbo koweitien en route pour la Thaïlande en s’arrêtant en Iran, à Chypre et en Algérie, exigeant la libération de 17 terroristes pro-iraniens emprisonnés pour des attaques au Koweït. Ce n’était qu’un fait d’armes de la «résistance islamique» mais, pour la première fois, dirigé d’une manière spectaculaire contre un pays arabe. Fait d’armes derrière lequel l’Iran se trouvait déjà.

On ne savait pas grand-chose de ce sinistre assassin. Il aurait subi plusieurs opérations de chirurgie esthétique et les photos anciennes connues (ou celle où on le voit derrière la pilote d’un avion de la TWA détourné) n’avaient plus rien à voir avec ce qu’il était ce 12 février 2008 quand sa voiture a explosé, à Damas, en Syrie, pays qui répondait par la bouche de son président quand on lui demandait d’arrêter ce criminel, qu’il n’était pas connu au bataillon… Avant le 11 septembre 2001, il était la bête noire des services français, américains et israéliens, le terroriste le plus recherché au monde. Après, il a dirigé les services de renseignement du Hezbollah, puis sa branche militaire pour être, enfin, le vrai numéro 1 de cette organisation utilisée par l’Iran et la Syrie pour faire du Liban une tête de pont pour des attaques contre Israël, en remplaçant ainsi le «charismatique» Sheikh Nassrallah dont la performance pendant la dernière guerre du Liban n’a pas convaincu ses patrons iraniens et qui, dans sa dernière conférence de presse, vient de déclarer «Nous avons des restes de soldats israéliens. Têtes tranchées. Nous avons quelques bras et jambes et un corps presque complet, de la tête au milieu du torse». Cette énumération macabre n’a pas eu l’air de déranger notre Ministre des Affaires Etrangères (Bernard Kouchner) qui avait invité à Paris des délégués du Hezbollah… Car «la France doit parler à tout le monde»… Quelle dérision !

On est devenu blasé devant les ignominies dont se rend coupable la presse française dès qu’il s’agit de l’islam, de l’islamisme ou la «résistance» des «militants» ou «activistes» du monde entier à "l’impérialisme américain" et à son «valet», «le petit Satan», j’ai nommé Israël. Mais il y a des moments où elle se dépasse. Si, si, c’est encore possible.

Voilà une information brute :

Imad Fayez Mugnieh, commandant suprême du Hezbollah et planificateur des principales opérations terroristes contre Israël, les Etats-Unis et la France pendant les 25 dernières années a été tué dans l’explosion d’une bombe dans sa voiture, à Damas au Tanzim Kafr Susa dans la nuit du 12 février 2008. En 1982, il a orchestré les bombardements-suicide des casernes des marins français et américains de Beyrouth, pendant lesquels 241 soldats américains et 58 soldats français ont été tués. En 1983, il a orchestré le bombardement de l’ambassade des USA, qui a tué 63 personnes et a éliminé le personnel supérieur de la CIA au Moyen-Orient. En 1985, il a détourné le vol 847 de TWA et a été responsable de la mort qui a suivi du plongeur Robert Stethem de la marine américaine.

Mughniyeh était également à l’origine de nombreux kidnappings brutaux d’occidentaux à Beyrouth dans les années 80, les plus connus étant ceux du colonel William Francis Buckley (assassiné ensuite) et de Terry Anderson.
Après de nombreuses tentatives pour le capturer, le FBI l’a inscrit en 2001 sur sa liste des 22 terroristes les plus recherchés et une prime de $25 millions, identique à celle pour Ben Laden, a été mise pour sa tête. Il figurait parmi les personnes les plus recherchées d’Interpol (Debka, 13.02.08 – repris par plusieurs journaux de langue anglaise).


Et voila maintenant l’essentiel des relations de la presse française :
Le Monde (14.02.08) : «Moughniyeh, qui était âgé de 45 ans, a été tué mardi en fin de soirée par l'explosion d'une bombe posée dans sa voiture. Il figurait depuis longtemps sur une liste d'étrangers qu'Israël cherchait à éliminer ou à arrêter. Les Etats-Unis avaient offert une récompense pour sa capture.
Il avait été impliqué en 1983 dans les attentats à la bombe contre l'ambassade des Etats-Unis et les QG de soldats américains et français à Beyrouth, qui avaient fait plus de 350 morts, ainsi que dans une série d'enlèvements d'Occidentaux dans les années 1980 au Liban. L'attentat de 1992 contre l'ambassade d'Israël à Buenos Aires portait aussi sa marque».

Libé (14.02.08) : « Recherché par Interpol, soupçonné d’avoir été l’auteur de l’enlèvement d’un chef de l’antenne de la CIA à Beyrouth en 1984 et inscrit sur la liste «des terroristes les plus dangereux» recherchés par les Etats-Unis, le dirigeant du Hezbollah Imad Moughnieh est mort».
Le Figaro (14.02.08): sous le titre «Un chef militaire du Hezbollah a été assassiné», ce journal devenu le repaire de tout ce qui est anti-israélien, pro-palestinien et pro-arabe, écrit (avec l’aide d’AFP et du BBC …) : «Imad Mughnieh, un cadre militaire du Hezbollah, a été tué mardi soir dans l'explosion d'une voiture piégée à Damas, en Syrie».
Pourquoi ? Par delà la désinformation érigée au rang de ligne éditoriale des principaux journaux français, on devrait se demander le pourquoi de la chose. Pourquoi oublie-t-on, pour commencer, les 58 soldats français morts à Beyrouth dans un attentat organisé par cet assassin ? Pourquoi oublie-t-on qu’il figurait parmi les personnes les plus recherchées par Interpol ? Pourquoi le petit coiffeur le présente-t-il comme «un chef militaire du Hezbollah» quand il s’agissait en réalité du «commandant suprême» de cette ignoble milice stipendiée par l’Iran et la Syrie ? Et pourquoi pour l’immonde il a été «tué», pour Libé il est «mort» et pour le même coiffeur il a été «assassiné» ? Vous voulez savoir par qui ? Lisez la suite, vous verrez, par Israël. Ce qui n’est pas tout à fait impossible car… des sources bien informées signalent que le terroriste a été expédié vers le paradis des islamistes par un peu d’explosif inséré entre le siège du conducteur et les banquettes arrières et qui n’a détruit qu’une partie du véhicule. Seul Mughniyeh est mort, le pauvre, il allait à une réception marquant l’anniversaire de la révolution islamique à l'ambassade iranienne. C’est vrai, Israël est tellement soucieux d’éviter des dégâts collatéraux que cela peut être sa marque…
Des experts notent que la manière utilisée pour installer l’explosif rappelle la méthode employée pour tuer le chef du Jihad Islamique à Damas en octobre 2004. A ce moment-là, la Syrie avait déjà accusé Israël d’être responsable…
Tout cela pose trois problèmes :
a. Le rôle de la Syrie : chaque fois que l’on demandait à la Syrie de fermer les centres terroristes à Damas, la réponse était identique : «il n’y a à Damas que des bureaux d’activités pacifiques» ; la Syrie participe à Interpol, comment se fait-il que le mandat de recherche émis pour arrêter cet assassin recherché a été ignoré ?
b. La complicité de la presse française : passer sous le silence les méfaits de ce sinistre individu (que, sans doute, 70 vierges attendaient…) sans le situer dans la confrérie de tueurs lancés par l’Iran contre l’Occident (et en premier lieu contre Israël et les Etats-Unis) confine à une complicité passive qui semble traduire une «tolérance» certaine ; ne pas souligner le fait qu’il tenait boutique ouverte à Damas, ne peut pas être innocent, surtout de la part d’une feuille de chou qui s’est adjoint tout ce qu’il y a de plus pro-palestinien ou pro-arabe parmi les «grands reporteurs» disponibles pour une solde adéquate à cracher du venin sur tout ce qui s’oppose à la marche en avant de l’islamisme.
c. La vulnérabilité de la Syrie : commencer par accuser Israël d’avoir assassiné cet individu confine, certes, au prêt que l’on ne fait qu’aux riches… Mais on pourrait se poser la question de savoir si Israël est réellement tellement fort pour pouvoir assassiner un chef terroriste qui se cache de puis 25 ans en plein milieu de Damas, non ? Et si la réponse est positive, on devrait dire que l’on ne donnera plus un fifrelin pour la protection que la Syrie accorde aux terroristes de tout poil.
Dans un tout autre registre, notre Président a prononcé un important discours au dîner annuel du CRIF le 13 février. Par delà les propos justificatifs pour ses démarches en faveur d’une réconciliation de la laïcité et des religions ( ?!), par delà les propos de circonstance et les professions de foi concernant son attachement à Israël, deux passages devraient retenir l’attention des observateurs :
- "les dirigeants israéliens doivent accepter de mettre en œuvre : levée de barrages, réouverture de points de passage à Gaza, libération en plus grand nombre de prisonniers"… "La poursuite de la colonisation est un obstacle à la paix. Son gel complet est nécessaire".

Impossible à graver dans la tête des responsables européens qu’il n’y aurait pas de barrages (comme il n’y en a pas eu jusqu’en 2000, deuxième Intifada armée) s’il n’y avait pas de terroristes, qu’il n’y aurait pas des terroristes si les palestiniens (ou les arabes) acceptaient l’existence d’Israël et que la «colonisation», qui est le pendant de l’expulsion des juifs des pays arabes, n’a pas posé problème pendant les accords d’Oslo (même pas nommés) ; et qu’Israël a accepté de faire un «échange» de territoires, km² pour km². Quant à la «libération d’un plus grand nombre de prisonniers», notre Président a oublié qu’il s’agit de «détenus», non pas de prisonniers, dont une très grande partie a du sang sur les mains ; quant à ce qui constitue un «obstacle à la paix», c’est curieux que l’on n’évoque pas les milliers de fusées «artisanales» tirées sur le Sud d’Israël, ni les attentats récents ou plus lointains, ni l’incitation permanente à la haine du juif et d’Israël (aussi via les manuels scolaires édités avec l’argent des contribuables de la Communauté Européenne).

- "un accord [israélo-palestinien] d'ici la fin de l'année est possible".

Certes ce n’est pas la première fois que l’on espère que la méthode Coué va marcher… Accord ? Avec qui ? Avec Mahmoud Abbas qui ne contrôle que la Cisjordanie («si l’on veut»)? Avec la Hamas qui est voué à la disparition d’Israël et dont le «chef extérieur» (K. Mashaal) avait rencontré l’assassin Mughniyeh à Téhéran, il y a moins d’un mois, pour «coordonner» la lutte à Gaza (Ashark Alawsat, le 14.02.08) ?
Et pour faire écho à ses propos, revoilà Bernard Kouchner qui, en visite en Israël, propose les services de la France pour une «médiation» entre Israël et le Hamas… A-t-il oublié que les conditions du Quartette, pour tout dialogue, prévoient l’acceptation par le Hamas des trois conditions (reconnaissance d’Israël, respect des accords signés auparavant et renonciation au terrorisme) ? Il ne l’a certainement pas oublié mais «la France doit parler à tout le monde» ! En espérant le succès attaché à la conférence de Paris pour le Liban. Et non content de son rôle éminent dans la solution des affaires du monde, il annonce à Jérusalem ( !?) que la France souhaite «un dialogue ouvert avec l’Iran »
Ben Laden avait pris comme modèle pour sa lutte contre l’infidèle le bonhomme que la presse française amnistie en réalité en occultant ses ignobles saloperies. Le Guide Suprême de l’Iran avait adoubé cet assassin depuis des lustres. La télévision iranienne vient de prononcer son panégyrique: «sa vie est une page d’or dans la lutte historique de l’humanité contre les Sionistes».

Et pour la bonne bouche : l’immonde, à 11h54 donnait un extrait du discours du Président au dîner du CRIF : «Je ne rencontrerai pas, je ne serrerai pas la main des gens qui refusent de reconnaître Israël", mais à 12h22, après une mûre réflexion, il corrigeait : "Je ne serrerai pas la main à des gens qui refusent l'existence d'Israël", ce qui est, d’évidence, beaucoup plus limitatif et donne la possibilité de recevoir Monsieur Kadhafi ou d’aller à Ryad vu que l’on ne peut pas refuser ce qui existe…


© Martin Birnbaum pour LibertyVox

Notes de la Rédaction à propos des victimes du Drakkar.

Nos pensées vont vers ces hommes qui firent le sacrifice de leur vie et vers leurs familles.
Nous remercions ceux qui ont éliminé Imad Mughniyeh.

Source des informations ci-dessous : http://www.hemaridron.com/twodescphotos53.html

Sont Morts lors de l'attentat du 23 octobre 1983 :

le Capitaine Thomas Jacky.
le Capitaine Ospital Guy.
le Lieutenant de Jean de la Batie Antoine.
le Sous Lieutenant Rigaud Alain.
l'Adjudant Bagnis Antoine.
l'Adjudant Moretto Michel.
le Sergent Dalleau Christian .
le Sergent Daube Vincent.
le Sergent Lebris Jean-Pierre.
le Sergent Longle Yves.
le Sergent Ollivier Gilles..
les Caporaux Chef
Bensaidane Djamel.
Beriot Laurent.
Carrara Vincent..
Duthilleul Louis.
Grelier Xavier.
Loitron Olivier.
Margot Franck.
Seriat Patrice.
Vielle Hervé.
les Caporaux
Girardeau Patrice.
Hau Jacques.
Jacquet Laurent.
Lamothe Patrick.
Lepretre Dominique.
Leroux Olivier.
Muzeau Franck.
Thorel Laurent.
Parachutistes de 1ere classe
Gasseau Guy.
Gautret Remy.
Julio François..
Pradier Gilles.
Tari Patrick.
Théophile Sylvestre.
Parachutistes
Bachelerie Yannick.
Bardine Richard.
Caland Franck.
Chaise Jean-François.
Corvellec Jean.
Delaitre Jean Yves.
Deparis Thierry.
Di-Masso Thierry.
Durand Hervé.
Guillemet Romuald.
kordec Jacques..
Lastella Victor.
Ledru Christian.
Levaast Patrick.
Leverger Hervé.
Meyer Jean-Pierre.
Porte Pascal.
Potencier Philippe.
Raoux François.
Renaud Raymond.
Renou Thierry.
Righi Bernard.
Schmitt Denis.
Sendra Jean.


Les rescapés : le * veut dire bléssé

Adjudant Chef Marie-Magdeleine *

Sergent Blanchot *

Sergent Boireau, Sergent Chaillot * , Sergent Masset , Sergent Raveino, Sergent Hartung.

1ere classe Armand *, 2eme classe Cardossane, 1ere classe Coenrmuse, 2eme classe Deglave, 2eme classe Dembront *, 2eme classe Diakmite, 2eme classe Flajollet, 2eme classe Forget *, caporal Fresnay, 2eme classe Grattepanche *, caporal Guerdad *, caporal Guillemette *, 2eme classe Hivin, 2eme classe Huguet *, 1ere classe Jacquart *, 2eme classe Jayet, 2eme classe Jourjon, 1ere classe Khafif, 2eme classe Labeau, caporal Laloue *, 2eme classe Leboulleux, 2eme classe Mohamed *, 2eme classe Niati *, caporal Pichon, caporal-chef Pierret, 1ere classe Pollet, caporal Protat, 2eme classe Richeux, caporal Riviere, 1ere classe Roulette, 1ere classe Roussel, 2eme classe Tamagni *, 2eme classe Vaxelaitre, 2eme classe Ville.

Ci-dessus: Cérémonie pour les victimes de l'attentat du Drakkar
Image à la Une: Imad Mughniyeh


lien source
Revenir en haut Aller en bas
Baëtz Daniel
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: DRAKKAR (Beyrouth) 58 parachutistes morts au Champ d'Honneur   Sam 30 Oct 2010 - 15:53

Merci Lothy et Claude pour ce montage de génie.
C'est tout simplement espoustouflant.
Les faits prennent une toute autre dimension.
Revenir en haut Aller en bas
en archive
Expert
Expert



MessageSujet: Re: DRAKKAR (Beyrouth) 58 parachutistes morts au Champ d'Honneur   Sam 30 Oct 2010 - 17:27

Merci Rouge1 pour ce rapport édifiant sur la mort de l'assassin de nos 58 Paras !

Je verserais assez pour l'Israël, le Mossad a démontré à plusieurs reprises de sa capacité à effectuer des coups de ce genre, avec une minutie et une éfficacité qui n'ont rien à envier à personne !

Notre Presse s'est une fois encore montrée au dessous de tout, mais peut-on encore s'en étonner. Quant à nos politiques !.... Il faudrait des heures et des pages pour en débattre...
Revenir en haut Aller en bas
en archive
Expert
Expert



MessageSujet: Re: DRAKKAR (Beyrouth) 58 parachutistes morts au Champ d'Honneur   Sam 30 Oct 2010 - 19:46

Rendons à César.....

Mille excuses Rouge1 et merci, j'ai par erreur attribué le post concernant le sinistre individu, assasin de nos 58 Paras, à Claude !....
Revenir en haut Aller en bas
PTS
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: DRAKKAR (Beyrouth) 58 parachutistes morts au Champ d'Honneur   Sam 30 Oct 2010 - 23:55

Bravo pour la nouvelle version du montage Drakkar
En ce qui concerne Imad Fayez Mugnieh remarquable analyse de la situation
Revenir en haut Aller en bas
Rasura
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: DRAKKAR (Beyrouth) 58 parachutistes morts au Champ d'Honneur   Lun 20 Déc 2010 - 14:12

Encore une info de cette affaire .

Il n'y a que ceux qui ne font rien qui ne sont pas critiqués!!!
Revenir en haut Aller en bas
guillardeau
enregistré
enregistré
avatar


MessageSujet: Re: DRAKKAR (Beyrouth) 58 parachutistes morts au Champ d'Honneur   Lun 10 Jan 2011 - 13:35

pour y avoir été... respect et hommage a nos camarades.
Revenir en haut Aller en bas
guillardeau
enregistré
enregistré
avatar


MessageSujet: Re: DRAKKAR (Beyrouth) 58 parachutistes morts au Champ d'Honneur   Lun 10 Jan 2011 - 23:23

pour les photos des invalides, je ne les avais jamais vu. le Cdo fut les premiers a "intervenir" pour assurer la protection du déblaiement. avec mon escouade nous assurions la protection face a l'ambassade d'iran. Respect encore a tous ses hommes parti en un instant. et chapeau bas a tous ceux qui ont oeuvrés pour sortir ceux qui pouvaient l'être (terre, air , mer, et civils). chaque année j'ai une pensée pour eux et surtout pour leur famille.
mais j'ai une pensée pour leurs camarades qui (malheureusement c'était la mauvaise période) sont tombés aussi pendant diodon 4.
Revenir en haut Aller en bas
en archive
Expert
Expert



MessageSujet: Re: DRAKKAR (Beyrouth) 58 parachutistes morts au Champ d'Honneur   Lun 10 Jan 2011 - 23:33

La cérémonie avait été retransmise à la TV, quasiment dans son intégralité....

Sur ce forum, j'ai découvert que le devoir de Mémoire n'était pas un vain mot... A tel point que je me constitue un agenda, car chaque anniversaire donne lieu à un montage photos spécifique !

Les Paras du Drakkar, comme bien d'autres ne seront pas oubliés !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: DRAKKAR (Beyrouth) 58 parachutistes morts au Champ d'Honneur   

Revenir en haut Aller en bas
 
DRAKKAR (Beyrouth) 58 parachutistes morts au Champ d'Honneur
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: AU PANTHEON DES PARACHUTISTES, tous égaux devant la mort, St MICHEL ne fait aucune distinction de grade :: LES PARACHUTISTES MORTS AU "CHAMP D'HONNEUR" :: Les Parachutistes morts au "Champ d'Honneur" en OPEX :: Le LIBAN-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: