CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Terrorisme islamo-fasciste : le contre terrorisme doit tirer les leçons des guerres d'Algérie 10/08/2016

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
treat2
confirmé
confirmé



MessageSujet: Terrorisme islamo-fasciste : le contre terrorisme doit tirer les leçons des guerres d'Algérie 10/08/2016   Lun 15 Aoû 2016 - 23:27

Syrie dans la ville de Manbij libérée de Daesh les femmes brûlent leur burqa les hommes se rasent. SOS Racisme LDH défendent le burquini méprisant ainsi les droits des femmes. Qu'ils aillent vivre sous dictature Daesh qu'ils soutiennent implicitement


Accueil  >  Brèves

Terrorisme islamo-fasciste : le contre terrorisme doit tirer les leçons des guerres d'Algérie  10/08/2016

Ces cinquante dernières années l'Algérie a été la proie de deux guerres ou le terrorisme islamo-fasciste a agi à visage découvert même si dans la première -Guerre D'Algerie ou guerre d'indépendance - le terrorisme ne portait pas la bannière de l'Islamo-fascisme religieux tel que dans la deuxième guerre - guerre civile des années 90 - où il a montré jusqu'à quel degré de barbarie il pouvait aller. L'Algerie independante se définit comme nation musulmane majoritairement sunnite et ce sont ceux arrivés au pouvoir aprés l'indépendance qui ont choisi de la qualifier ainsi même s'ils se revendiquent "laïcs".

Des années de gouvernance UMPS culpabilisantes ont fait oublier aux Français la sauvagerie du FLN - tant à l'égard des Français d'Algérie que des Harkis - pour ne conserver que celle des troupes de la France "puissance coloniale". Pourtant cette barbarie anti française et anti harkis a fait des centaines de milliers de victimes que les "droits de l'hommiste" ont eu vite fait de balayer sous le tapis de la victimologie arabo musulmane des immigrés magrébins leurs nouveaux protégés.

"...La bataille d’Alger pour éradiquer, victorieusement, le mal dans cette ville en 1957 est un sujet idéologiquement tabou, et parmi, les personnes politiquement responsables, jamais publiquement évoqué sinon pour en condamner les méthodes. De façon paradoxale mais bien dans la tradition de notre nation, il est de bon ton d’avoir plus de considération pour les poseurs de bombes d’alors que pour leurs innocentes victimes ! Ce fut là la victoire politique des terroristes, leurs bombes avaient provoqué chez le fort, qu’ils combattaient sans considération pour les droits de l’homme, une réaction en proportion allant jusqu’à l’usage de la torture, réaction qui fut retournée contre les défenseurs des populations terrorisées car incompatible avec notre Etat de droit. Dans cette bataille, selon le côté considéré, il y avait deux poids et deux mesures pour condamner les atteintes aux droits de l’homme.

C’est ainsi que, peu à peu, une guerre militairement gagnée non seulement à Alger mais sur l’ensemble du territoire fut politiquement et moralement perdue, conclue par le massacre des harkis par les nouveaux maîtres du pays, ce qui ne dérangea aucune grande conscience, et le nettoyage ethnique de la population d’origine européenne. Soit un million de personnes nées et ayant vécu sur cette terre depuis plusieurs générations..."

Terrorisme, mal incurable ou mode de gouvernance ?

La guerre civile qui a secoué l'Algérie dans les années 90 a vu surgir le terrorisme islamo-fasciste poussant à l'exil plus d'un million d'Algériens dont certains "réfugiés" en France dont la descendance semble avoir vite oublié qu'ils ont ainsi pu bénéficier du droit d'asile et pour certains échapper aux massacres des "barbus" qu'ils encensent actuellement cette fois sous le nom de Daesh.

"...Alors que le pays était passé par un changement politique et avait laissé pléthore de nouveaux partis politiques émerger en 1989, le parti «islamiste» FIS (Front islamique du Salut) dirigé par le charismatique Abassi Madani semblait être le mouvement le plus crédible pour contester la domination du FLN, alors au pouvoir, dans la politique algérienne.Mais au même moment, un député du FIS, une figure beaucoup plus radicale – Ali Belhadj – expliqua qu’il faudrait arrêter d’organiser les élections une fois que son parti serait au pouvoir et dissoudre toutes les institutions étatiques, ce qui permettraient à son parti de gouverner.

Complexe et malhonnête, une telle approche de la politique n'a pas échappé à beaucoup des membres du gouvernement.

Les discours enflammés de Belhadj se transformaient lentement mais sûrement en des appels contre les Algériens qui ne soutenaient pas les aspects «religieux» de ses politique et il obtint du soutien pour des attaques contre les symboles de l'Etat dans le but de démontrer la puissance de son mouvement..."

bL'Algerie un cas d'école à étudier pour combattre efficacement le terrorisme islamo-fasciste

Aux responsables politiques d'ouvrir les yeux sur le danger de l'Islamo-fascisme qui creuse son nid ici même en France et creuse en même temps la tombe de notre République laïque.

Pas de complaisance vis à vis de l'Islamo-Fascisme et de ceux qui le soutiennent passivement et ou activement dans les "bleds" - zones de non droit- dans certaines banlieues partout en France. La politique de la ville qui y a déversé des milliards au détriment d'autres zones en difficultés notamment en zones rurales a complètement échoué gangrènant ces banlieues d'islamo-fascistes qui se sont ouvertement engraissés aux frais des contribuables français et maintenant nous égorgent, nous écrasent nous mitraillent.

Tout est affaire de volonté politique. Il faut arrêter de "gérer le terrorisme" et le combattre pour l'éradiquer totalement.

Hollande Valls une fin de Quinquenat Sanglante Machiavelique
Revenir en haut Aller en bas
GARD
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: Terrorisme islamo-fasciste : le contre terrorisme doit tirer les leçons des guerres d'Algérie 10/08/2016   Mar 16 Aoû 2016 - 20:22



Pas de complaisance vis à vis de l'Islamo-Fascisme et de ceux qui le soutiennent passivement et ou activement dans les "bleds" - zones de non droit- dans certaines banlieues partout en France. La politique de la ville qui y a déversé des milliards au détriment d'autres zones en difficultés notamment en zones rurales a complètement échoué gangrènant ces banlieues d'islamo-fascistes qui se sont ouvertement engraissés aux frais des contribuables français et maintenant nous égorgent, nous écrasent nous mitraillent.

Tout est affaire de volonté politique. Il faut arrêter de "gérer le terrorisme" et le combattre pour l'éradiquer totalement.
Revenir en haut Aller en bas
 
Terrorisme islamo-fasciste : le contre terrorisme doit tirer les leçons des guerres d'Algérie 10/08/2016
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: ACTUALITES DIVERS :: LE TERRORISME-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: