CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 ... a démontré que l'on se trompe de débat. Il ne s'agit pas plus «d'être unis» que de «protéger l'Etat de droit». Le peuple français est uni et vit dans un Etat de droit.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Claude Millet
Fondateur
avatar


MessageSujet: ... a démontré que l'on se trompe de débat. Il ne s'agit pas plus «d'être unis» que de «protéger l'Etat de droit». Le peuple français est uni et vit dans un Etat de droit.   Mar 2 Aoû 2016 - 6:39

ARTICLES.

“Urgence d’Etat”, Terrorisme islamiste : les mesures drastiques qui s'imposent. LIBRE OPINION de Caroline GALACTEROS.

L'ampleur du rassemblement populaire mêlant fidèles et non-croyants autour de la messe célébrée mercredi soir en Notre-Dame de Paris après l'assassinat d'un prêtre à Saint-Etienne-du-Rouvray a démontré que l'on se trompe de débat. Il ne s'agit pas plus «d'être unis» que de «protéger l'Etat de droit». Le peuple français est uni et vit dans un Etat de droit.


Par ASAF

_________________

RASURA_________SER
1er RCP - 257.174

« Il n'y a pas de sens de l'Histoire, il n'y a pas de vent de l'Histoire car ce qui fait l'Histoire, selon notre conception occidentale et chrétienne qui est vérifiée par tous les faits historiques, c'est la volonté des hommes, c'est l'intelligence des hommes, ce sont leurs passions, bonnes ou mauvaises. »Colonel Bastien THIRY procès Petit Clamart
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/intelligencearmee/
FOUQUET66
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: ... a démontré que l'on se trompe de débat. Il ne s'agit pas plus «d'être unis» que de «protéger l'Etat de droit». Le peuple français est uni et vit dans un Etat de droit.   Mer 3 Aoû 2016 - 6:28

En aucune façon je ne crois à cette unité "de façade "qui cache l'évidence :catholiques et musulmans ne s'entendront JAMAIS!.
La France est terre de liberté, l'islam est une théocratie!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.legionetrangere.fr/
ROUGE1
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: ... a démontré que l'on se trompe de débat. Il ne s'agit pas plus «d'être unis» que de «protéger l'Etat de droit». Le peuple français est uni et vit dans un Etat de droit.   Lun 8 Aoû 2016 - 15:46

Jamais nous ne pourrons nous rapprocher de l'islam§
Revenir en haut Aller en bas
GARD
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: ... a démontré que l'on se trompe de débat. Il ne s'agit pas plus «d'être unis» que de «protéger l'Etat de droit». Le peuple français est uni et vit dans un Etat de droit.   Mar 9 Aoû 2016 - 0:31

Les musulmans demandent toujours plus d'islam mais refusent toute concession, inutile de parler d'un islam à la française...
Revenir en haut Aller en bas
jacky alaux
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: ... a démontré que l'on se trompe de débat. Il ne s'agit pas plus «d'être unis» que de «protéger l'Etat de droit». Le peuple français est uni et vit dans un Etat de droit.   Mar 9 Aoû 2016 - 6:41

FOUQUET66 a écrit:
En aucune façon je ne crois à cette unité "de façade "qui cache l'évidence : catholiques et musulmans ne s'entendront JAMAIS!.
La France est terre de liberté, l'islam est une théocratie!
 
Quant comprendrons nous cette vérité ? ?
Revenir en haut Aller en bas
FOUQUET66
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: ... a démontré que l'on se trompe de débat. Il ne s'agit pas plus «d'être unis» que de «protéger l'Etat de droit». Le peuple français est uni et vit dans un Etat de droit.   Mar 9 Aoû 2016 - 9:57

jacky alaux a écrit:
 
Quant comprendrons nous cette vérité ? ?

Il faudrait bien qu'il s'imprègne de cette vérité :"Violent ou modéré, le devoir de tout musulman est de faire triompher l’Islam".On voit où cela mène!!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.legionetrangere.fr/
claude.d
confirmé
confirmé
avatar


MessageSujet: Re: ... a démontré que l'on se trompe de débat. Il ne s'agit pas plus «d'être unis» que de «protéger l'Etat de droit». Le peuple français est uni et vit dans un Etat de droit.   Mar 9 Aoû 2016 - 10:37

C'est l' islam qui est le plus raciste , et ceux qui ont ete eleves dans leur pays le savent tres bien
L'islam demande a ses adeptes de baiser nos femmes , mais INTERDIT aux leursqu' elles se fassent
baiser par un non musulman
Un non musulman doit se convertir a leur religion s' il veut epouser une musulmane
Question : les maris de nos ministres musulmanes sont donc des musulmans ??????????
Amities a tous claude.d
Revenir en haut Aller en bas
FOUQUET66
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: ... a démontré que l'on se trompe de débat. Il ne s'agit pas plus «d'être unis» que de «protéger l'Etat de droit». Le peuple français est uni et vit dans un Etat de droit.   Mer 10 Aoû 2016 - 7:06

claude .d a écrit:
C'est l' islam qui est le plus raciste , et ceux qui ont ete eleves dans leur pays le savent tres bien
L'islam demande a ses adeptes de baiser nos femmes , mais INTERDIT aux leursqu' elles se fassent
baiser par un non musulman
Un non musulman doit se convertir a leur religion s' il veut epouser une musulmane
Question : les maris de nos ministres musulmanes sont donc des musulmans ??????????
Amities a tous       claude.d

J'attends la réponse...Mais vu ce qu'ils acceptent, cela ne m'étonnerait guère.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.legionetrangere.fr/
FOUQUET66
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: ... a démontré que l'on se trompe de débat. Il ne s'agit pas plus «d'être unis» que de «protéger l'Etat de droit». Le peuple français est uni et vit dans un Etat de droit.   Mer 10 Aoû 2016 - 7:13

Le réponse très claire de Daech au pape François

Dans l’avion qui le ramenait, il y a quelques jours, de Pologne, le pape François a de nouveau déclaré son amour pour l’islam et répété la doctrine de Vatican II selon laquelle toutes les religions sont, par définition, des religions d’amour, vouées à dialoguer et à s’entendre.
L’organisation État islamique, dans un article intitulé « Par l’épée », publié par son organe de propagande Dabiq, vient de répondre aux déclarations du souverain pontife. Le moins qu’on puisse dire est que les guerriers de Daech ne font pas dans la dentelle. Pas plus là qu’ailleurs.
L’article s’en prend, notamment, à la « naïveté » du pape qui croit, par ses propos lénifiants, « pacifier » la nation islamique. « Le Pape combat contre la réalité quand il s’efforce de présenter l’islam comme une religion de paix, alors que celui-ci enjoint aux vrais croyants de tirer l’épée du djihad. C’est même leur plus grand devoir : imposer la loi d’Allah par l’épée est une obligation fondée sur le Coran, parole de notre Seigneur. »
C’est pourquoi taxer la violence islamiste de « violence insensée », comme fait le pape, c’est insulter Allah lui-même, qui ne peut renier sa parole. L’article réfute également l’idée que les guerriers de Daech combattraient pour de l’argent ou pour des raisons économiques.« Même si vous arrêtiez de nous bombarder, de nous jeter en prison, de nous torturer, de nous abêtir et d’usurper nos terres, nous continuerions de vous haïr ; même si vous nous payiez le jizyah [l’impôt pour les infidèles, ndlr] et viviez humiliés sous l’autorité de l’islam, nous continuerions de vous haïr. Pourquoi ? Parce que le Coran nous commande de le faire. Nous ne cesserons donc de vous haïr que lorsque vous aurez embrassé l’islam. »
On peut rejeter ces propos en les qualifiant de fondamentalistes ou de fanatiques, mais ils ont le mérite d’être clairs, logiques et cohérents. N’en déplaise aux « modérés » et aux « pacifistes » qui s’en offusquent. Mais ceux-ci ont-ils jamais lu le Coran ?



Par Raoul de Gerrx, le 09 août 2016
Boulevard Voltaire
Revenir en haut Aller en bas
http://www.legionetrangere.fr/
GARD
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: ... a démontré que l'on se trompe de débat. Il ne s'agit pas plus «d'être unis» que de «protéger l'Etat de droit». Le peuple français est uni et vit dans un Etat de droit.   Mer 10 Aoû 2016 - 8:03

L'islam est bien une religion de guerre comme l'indique le coran avec les mots maintes fois répétés : combattre voir tuer les mécréants, les infidèles, par supplice ou châtiment c'est clair... sauf pour les naïfs...
Revenir en haut Aller en bas
jacky alaux
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: ... a démontré que l'on se trompe de débat. Il ne s'agit pas plus «d'être unis» que de «protéger l'Etat de droit». Le peuple français est uni et vit dans un Etat de droit.   Mer 10 Aoû 2016 - 11:19

On est mal barré avec un Pape qui n'a pas compris que L'ISLAM a l'intention d'exterminer tout ceux qui ne se convertiront pas a leur " secte satanique " ... On ferait peut être mieux d'aller voir l'imam du coin et de se convertir au plus vite. Devenant ainsi de bons musulmans... Modérés, bien sure ! Et, quant a faire, allons'y avec notre femme  et nos filles... J'ai vu a la TL qu'il existe en France des boutiques de linges pour musulmanes signés par nos " Grands couturiers " ( on en est rendus là ) , ainsi en sortant de la mosquée on en profiterait pour leur acheter des bourkas à la mode du jour( voile intégral )...
Revenir en haut Aller en bas
Michel CAVET
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: ... a démontré que l'on se trompe de débat. Il ne s'agit pas plus «d'être unis» que de «protéger l'Etat de droit». Le peuple français est uni et vit dans un Etat de droit.   Mer 10 Aoû 2016 - 11:59


Renault donne déjà des noms bougnouls à ses voitures pour mieux les vendre chez eux , tout est bon dès lors qu'il y a un impact politique ou du pognon en jeu.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.papysauvage.fr/index.html
FOUQUET66
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: ... a démontré que l'on se trompe de débat. Il ne s'agit pas plus «d'être unis» que de «protéger l'Etat de droit». Le peuple français est uni et vit dans un Etat de droit.   Lun 15 Aoû 2016 - 8:26

7 sophismes sur le terrorisme


Sur la vague terroriste qui touche actuellement la France, sept erreurs sont couramment faites qui empêchent de bien percevoir le type de terrorisme que nous affrontons.

1ère erreur
: Ne pas voir que les terroristes actuels sont de cultures différentes des autres terroristes

Ce n’est pas la première fois que l’Europe est confrontée à une vague terroriste. La vague nihiliste à la fin du XIXe siècle, avec l’assassinat de nombreuses personnalités politiques (dont l’impératrice d’Autriche, le roi d’Italie et le Président de la République), les années de plomb en Italie, le terrorisme irlandais et basque. Ce qui change aujourd’hui, c’est que les terroristes actuels ne sont pas issus de la culture européenne, même si la plupart de leurs membres sont nés en Europe. De même, l’idéologie qui active le terrorisme, l’islamisme, est-elle née en dehors de l’Europe. En dehors aussi bien de ses frontières que de sa culture.

Or, nous avons trop souvent tendance à analyser ce terrorisme sous l’angle de notre critère culturel, alors même qu’il est par essence autre que nous. C’est ce que faisait remarquer récemment Rémi Brague : nous pensons l’islam avec les critères du christianisme. C’est d’autant plus une erreur que l’islam est né d’une hérésie chrétienne, en opposition à l’orthodoxie chrétienne.

Pour le combattre, il est donc d’abord essentiel de comprendre cette différence radicale. L’islamisme n’a rien en commun avec la culture européenne, et les islamistes ne sont pas le fruit véreux de notre culture, comme pouvaient l’être les gauchistes de la Fraction armée rouge. Les islamistes pensent et agissent différemment de nous.

2ème erreur: Croire que l’inculture est le moteur du terrorisme

Beaucoup disent que c’est l’inculture qui produit le terrorisme. Ce qui sous-entend que si les terroristes étaient cultivés, ils ne se livreraient pas aux massacres qu’ils commettent. Je crois que cela est une erreur d’analyse : l’inculture n’est pour rien dans ce phénomène. Ce qui signifie que le combat contre le terrorisme islamiste ne se gagnera pas par l’école, avec des cours de morale républicaine et des saluts au drapeau.

L’islamisme n’est pas né en France, mais dans la zone arabe, au tournant du XXe siècle. Ses penseurs sont issus de la classe bourgeoise civilisée et éduquée. Dans les pays musulmans, ce sont souvent les élites urbaines cultivées qui soutiennent les mouvements islamistes. C’est vrai en Iran comme en Turquie. Ben Laden était un homme éminemment cultivé, tout comme les mollahs iraniens.

Que les soldats de l’islamisme ne soient pas les personnes les plus intellectuelles qui soit, peut-être, mais cela n’enlève rien au fait que l’islamisme est un véritable mouvement de réflexion intellectuel, qui veut régénérer l’islam, le réformer et le purifier. Il possède tout un corpus intellectuel et de véritables références. Du reste, l’inculture est toujours relative : les terroristes de Nice et du Bataclan savaient lire et écrire, ce qui n’était probablement pas le cas de leurs grands-parents. Au regard des générations, c’est eux qui sont cultivés, par leurs aïeux, et c’est pourtant eux qui mènent ces actions terroristes. C’est grâce à leur culture qu’ils peuvent mener ces actions terroristes : comme ils savent lire, ils peuvent surfer sur les sites internet djihadistes et ils peuvent planifier leur voyage en Syrie.

Du temps du marxisme, on expliquait que c’était la pauvreté qui causait les révolutions, alors que celles-ci étaient toujours menées par les classes bourgeoises. Aujourd’hui, on explique que c’est la pauvreté intellectuelle qui est cause de l’islamisme, mais cette approche sociologique est toute aussi fausse.

3ème erreur : La rationalité gagne toujours, l’irrationalité perd.

On se plait à croire que les islamistes sont des fous et qu’en les éduquant ils reviendront à plus de rationalité et donc qu’ils arrêteront leurs crimes. Là aussi, c’est accumuler plusieurs erreurs.

D’abord, être cultivé n’empêche pas de commettre des crimes. En Europe, nous avons l’exemple des SS et des cadres communistes, qui tout cultivés qu’ils étaient, ont pu encadrer les camps de la mort et faire mourir des millions de personnes.
D’autre part, si la rationalité gagnait toujours cela ferait longtemps que la plupart des mesures proposées par les libéraux auraient été appliquées (comme la privatisation de l’école publique et de la sécurité sociale). Comme l’a très bien démontré Étienne de La Boétie, il y a en l’homme une préférence pour la servitude volontaire, parce que la servitude est confortable et qu’elle rend irresponsable. La liberté est, elle, très exigeante.

Enfin, les islamistes ne sont pas fous. Ils suivent une certaine logique, qui est celle de leur discours et de leur pensée. S’ils suivent un chemin de mort, ils n’en sont pas moins dans une certaine rationalité.

4ème erreur
: Nous sommes en guerre contre le terrorisme

Le terrorisme est une arme. On n’est pas en guerre contre une arme, mais contre ceux qui la manient. On n’est donc pas en guerre contre le terrorisme, mais éventuellement contre les terroristes. Du reste, je ne crois pas que nous soyons en guerre.

À l’époque des Brigades rouges, personne ne disait que l’on était en guerre contre le terrorisme. Il y a certes des actes terroristes en France et en Europe, mais cela ne fait pas une guerre. Il est vrai que comme l’on emploie le mot guerre dans des sens multiples, on perd sa véritable signification. On parle ainsi de guerre contre le chômage ou de guerre contre la pauvreté, mais ce sont des images, non une véritable guerre.

Pour horribles que soient les morts du terrorisme, nous sommes loin des chiffres d’une véritable guerre. La Première Guerre mondiale a fait 1,8 million de morts en France, soit 1 150 morts par jour. En un jour, il y a eu plus de morts en France que par toutes les attaques terroristes des dix dernières années. En 1914, la France a connu 492 000 morts, et ce sont 179 000 soldats qui sont tombés à Verdun. Nous sommes sur des ratios qui n’ont rien à voir avec la fusillade du Bataclan ou l’attentat de Nice.

La bataille de France (mai-juin 1940) a causé la mort de 120 000 soldats. La guerre d’Algérie, c’est 25 000 morts chez les militaires français, soit 10 par jour.

Voilà de véritables guerres, à quoi il faut ajouter les bombardements de ville et les déplacements de populations civiles. La Syrie connaît une guerre, nous non. Ou peut-être pas encore.

5ème erreur :
On peut réécrire le Coran

Pour les musulmans, le Coran est dieu. Le Coran n’est pas l’œuvre d’un homme, comme l’est par exemple la Bible, mais d’Allah, qui l’a dicté à Mahomet. À ce titre, on ne peut pas changer Dieu. Les paroles de morts et de combats qui sont dans ce livre ne peuvent pas être supprimées ou effacées par les hommes puisqu’elles ne sont pas de leur création. Toute la théologie musulmane repose sur le fait que le Coran est issu directement d’Allah. Changer cela, ce n’est pas réformer l’islam, c’est le détruire. On peut ne pas tenir compte de ces phrases, ou les interpréter dans un sens différent, mais nullement les supprimer.

6ème erreur : Croire que l’État peut seul assurer notre sécurité

Le terrorisme fonde son attaque sur la rapidité et la surprise. Bâtir des palissades ne nous protègera jamais des attaques du terrorisme. Nous ne demandons pas à l’État qu’il nous protège du terrorisme, mais qu’il éradique les terroristes. Il est illusoire de croire que mettre plus de soldats et de policiers dans les rues évitera les attaques. Il faut retrouver une capacité de mouvement en attaquant les terroristes là où ils sont. Cela, l’armée française a très bien su le faire pendant la bataille d’Alger avec les parachutistes de Massu.

C’est la même action qu’il faut mener aujourd’hui (moins la torture), fondée sur le renseignement et le ratissage minutieux des quartiers. Le renseignement français actuel fait d’ailleurs très bien son travail puisqu’il est capable de repérer tous les terroristes potentiels : ceux qui ont commis les crimes étaient fichés.

Ensuite, doit se poser la question de l’armement des milices privées. Dans une situation d’exception comme la nôtre, ceux qui ont le droit de posséder des armes, notamment les chasseurs et les membres de clubs de tir, devraient pouvoir mettre leurs compétences en ce domaine au service de la sécurité de leurs concitoyens.

7ème erreur
:
L’occultation du sacrifice

Je reprends ici la pensée de René Girard, qui m’apparaît fondamentale pour comprendre le moment que nous vivons. Le sacrifice est en effet au cœur de toutes les civilisations humaines, et les religions archaïques consistent à éliminer le bouc-émissaire, chargé de tous les maux, par le sacrifice, afin de restaurer l’ordre de la société. Les sociétés archaïques supposent donc le sang et la condamnation, puisqu’il est nécessaire de désigner le bouc-émissaire et de le tuer.

Les islamistes sont exactement dans cette perspective-là. Les boucs émissaires sont pour eux les juifs, les chrétiens, les mauvais musulmans, tous ceux dont ils estiment qu’ils souillent le monde et qu’il est nécessaire de tuer pour restaurer l’harmonie du monde.
Ce que démontre brillamment l’œuvre de René Girard, c’est que le christianisme détruit la logique du bouc-émissaire, car ici la victime, le Christ, est innocent. On quitte donc le monde des religions archaïques pour entrer dans la modernité de la foi. Le cycle de la violence est brisé. L’harmonie du monde ne pourra plus être restaurée par la violence, en tuant des boucs-émissaire, mais autrement ; par exemple par la discussion politique ou l’échange économique.

Nous sommes, nous Européens, chrétiens ou non, les héritiers de cette façon de voir le monde : tuer un innocent nous répugne, comme nous répugne l’assassinat du père Hamel. Mais pour les islamistes, tuer est la seule façon de restaurer l’ordre du monde : ils sont restés dans cette conception archaïque dont nous essayons de nous détacher depuis deux mille ans. À Saint-Étienne du Rouvray, il y avait deux visions du martyre. Pour la vision archaïque des islamistes, les martyrs sont ceux qui donnent la mort, car ainsi ils restaurent l’harmonie. Pour la vision moderne des chrétiens, les martyrs sont ceux qui sont tués de par leur innocence, et cette mort engendre la vie.

Nous revenons ainsi à notre première erreur : ne pas comprendre que les islamistes ne sont pas nous, qu’ils sont autres. Ils n’ont pas la même vision de la vie et de l’homme. Alors que nous sommes dans une conception moderne et nouvelle de l’humanité, eux sont dans une conception archaïque. De là la grande incompréhension, de là aussi la raison profonde du combat qu’ils mènent contre nous.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.legionetrangere.fr/
jacky alaux
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: ... a démontré que l'on se trompe de débat. Il ne s'agit pas plus «d'être unis» que de «protéger l'Etat de droit». Le peuple français est uni et vit dans un Etat de droit.   Lun 15 Aoû 2016 - 9:10

 Merci Jean-Charles.  king

Je retiens ceci : 
La formation de milices privées : 
Chasseurs et membres de clubs de tir,de par leur compétence sur les armes à feu. A mettre au service des citoyens.
l'exemple des Parachutistes de Massu durant la Bataille d'Alger:
A prendre comme exemple pour le ratissage et le  nettoyage des quartiers pourris et gangrenés . 
Revenir en haut Aller en bas
FOUQUET66
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: ... a démontré que l'on se trompe de débat. Il ne s'agit pas plus «d'être unis» que de «protéger l'Etat de droit». Le peuple français est uni et vit dans un Etat de droit.   Mer 17 Aoû 2016 - 8:32

LES FRANÇAIS VUS PAR ISRAËL


Les français vus par Israël !!!
Respect aux français qui acceptent le terrorisme!
Publié le 17 juillet 2016 par EuroCalifat

Par Jean-Patrick Grumberg, journaliste israélien

Le 15 novembre dernier, après l’attentat du Bataclan, le peuple français allumait des bougies, mais ne réclamait aucun compte à son gouvernement. Après l’attentat de Nice, le peuple français allume des bougies, et ne hurle pas sa rage : il a accepté, il s’est soumis au terrorisme et je respecte son choix.

Je songe au petit livre de Stéphane Hessel, Indignez-vous, qui s’était vendu à 3 millions d’exemplaires, avait été acclamé par une presse enthousiaste qui encourageait les Français à s’indigner, et je me demande pourquoi soudainement mes confrères, après le Bataclan, après les morts de Nice, alors qu’aucune indignation n’est plus légitime que la perte de la vie, appellent les Français à ne pas s’indigner contre la barbarie qui s’est abattue sur eux.

Ils ont recommencé avec l’attentat de Nice : les Français déposent des fleurs, allument des bougies, se recueillent, mais personne ne proteste, personne ne crie sa douleur et sa rage, personne ne s’indigne, personne ne réclame des comptes.
Oui, les Français ont choisi d’accepter le terrorisme, et je respecte leur choix.

Après les attentats de Charlie Hebdo et de l’épicerie cacher, le Premier ministre Manuel Valls a déclaré à des étudiants, le 23 janvier 2015 : «Les jeunes Français doivent s’habituer à vivre durablement avec la menace d’attentats.»
Les Français ont décidé de s’habituer. Ils ne sont pas descendus dans la rue manifester leur refus. Ils n’ont pas demandé à leur gouvernement qu’il assume ses fonctions régaliennes et les mette à l’abri des attentats. Je respecte leur décision.
Je suis journaliste étranger, je ne vais pas faire comme mes confrères français.

Je respecte les Français : ils ont choisi librement et démocratiquement un président. Il avait nommé une ministre de la justice, Christiane Taubira, qui laissait les jihadistes en liberté. Je respecte ce choix, il est d’une humanité que je n’ai pas : je pense plus aux victimes qu’au bien-être des terroristes.

Les Français ont choisi le pacifisme et le laxisme vis-à-vis des islamistes. Ils ont choisi la réinsertion des jihadistes qui rentrent du combat en Syrie. Ils ont choisi de ne pas nommer l’ennemi, mais au contraire d’insulter ceux qui dénoncent l’islam. Je respecte leur choix.
Ils ont décidé de laisser en liberté les musulmans radicaux fichés S pour ne pas les stigmatiser, tout en sachant que cela leur faisait courir un plus grand risque d’attentats terroristes. Je respecte cette décision.

Ils ont interdit aux citoyens de porter des armes (l’inverse aurait évité une grande partie des 89 morts du Bataclan, car des citoyens armés auraient éliminé les tueurs), et ils ont décidé de ne pas retirer leurs armes aux dealers de drogue des banlieues, mi-dealers mi-islamistes, de ne pas désarmer les salafistes pour ne pas paraître islamophobes. Je respecte ce choix politique.
J’ai le plus grand respect pour le courage du Premier ministre qui préfère exposer ses concitoyens à la mort pour ne pas froisser sa population musulmane, pour éviter d’emprisonner les radicaux. Il a le courage de le dire aux Français. Et les Français ont le courage de l’accepter.

Les 129 morts et les 350 blessés du 13 novembre, les 84 morts et 200 blessés du 14 juillet sont le prix à payer lorsqu’on décide d’avoir cette tolérance vis à vis des jihadistes français, des salafistes français, des Frères musulmans français, et de l’islam de France. Se sacrifier pour montrer l’amour et la tolérance envers la diversité est admirable et je le respecte.
Le gouvernement français a été démocratiquement élu, les Français vivent en démocratie, avec la liberté d’expression, de choix, de manifester leur mécontentement ou leur accord – et les Français savent mieux que personne descendre dans la rue lorsqu’ils ne sont pas d’accord.

Les Français ne sont pas descendus dans la rue pour dénoncer le terrorisme, l’islam, l’islamisation, les attentats et les morts parce qu’ils sont tolérants, humanistes, accueillants. Quand ils ont manifesté Je Suis Charlie, ce n’était pas tout à fait vrai : ils n’ont jamais, comme Charlie, offensé en le caricaturant le prophète de l’islam. Au contraire, d’une humilité admirable, les Français ne prononcent jamais un mot déplacé contre Mahomet et Allah, même s’ils meurent en leur nom.

Les Français ne sont pas descendus dans la rue pour questionner l’arrivée de centaines de milliers de migrants et réfugiés, infiltrés comme on l’a vu par des combattants de l’Etat islamique – en fait, ils n’étaient que 700 personnes à l’appel de Riposte laïque contre l’immigration. Voilà un peuple qui sait ouvrir les bras.

Ce qui arrive, les attentats, est la conséquence de tout ce qui précède. Ce qui arrive, les morts, est le prix à payer de cette politique, et les Français ont librement choisi cette politique.
Ils ont choisi les attentats et la mort – qui seront de plus en plus nombreux et ils le savent – pour ne pas heurter une communauté. Je respecte leur choix.

Ils ont les attentats et les morts. Les déclarations du président, de la classe politique, des médias, montrent que la France a décidé, malgré ces attentats et ces morts, de ne pas nommer le coupable, de ne pas combattre les racines de cette violence : le coran qui appelle à tuer les infidèles. Voilà une preuve de tolérance. Quel sens du sacrifice pour ne pas froisser l’islam !
Les Français ont choisi d’apaiser l’islam. Ils punissent les coupables, mais les peines sont courtes, trop courtes pour empêcher aux terroristes de recommencer. Les coupables des attentats de janvier 2015 étaient tous radicaux, tous récidivistes, tous dangereux, et tous en liberté. Un pays qui préfère laisser sa population se faire tuer à la cruauté de longues peines de prison pour les terroristes, je trouve cela admirable et je le respecte.

Les Français ont décidé de laisser les radicaux, musulmans fichés S, libres d’aller et venir, de s’armer pourquoi pas, de préparer d’autres attentats – et il y a d’autres attentats.

Qui suis-je pour critiquer les choix des Français ?

Se sacrifier pour rester une terre d’accueil, quels que soient les dangers, montre un sens du renoncement exemplaire.
Décider d’abandonner leur civilisation, leurs traditions, leurs racines, leur identité, leur culture, pour s’adapter à celles d’autres civilisationsest un choix de vie vertueux. Nous Israéliens n’avons pas cette vertu : nous nous obstinons à refuser d’abandonner nos traditions, notre passé, notre culture, notre terre et nos racines comme le monde entier l’exige de nous.

Je respecte leur décision de «s’habituer à vivre durablement avec la menace d’attentats». Et aux paroles s’ajoutent leurs actes : après les morts du 13 novembre, après les morts de Nice, les Français allument des bougies, ne protestent pas, ne hurlent pas, ne crient pas, ne se révoltent pails acceptent et s’habituent. Ils refusent la haine. Quel peuple, quel sens du sacrifice !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.legionetrangere.fr/
GARD
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: ... a démontré que l'on se trompe de débat. Il ne s'agit pas plus «d'être unis» que de «protéger l'Etat de droit». Le peuple français est uni et vit dans un Etat de droit.   Mer 17 Aoû 2016 - 11:41

Merci J.C. pour cet article de Jean-Patrick Grumberg, journaliste israélien qui a tout compris de ce qui se passe en France... le pays où on dit amen à tout...
Revenir en haut Aller en bas
jacky alaux
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: ... a démontré que l'on se trompe de débat. Il ne s'agit pas plus «d'être unis» que de «protéger l'Etat de droit». Le peuple français est uni et vit dans un Etat de droit.   Mer 17 Aoû 2016 - 12:30

Merci, Jean Charles... En fait, les français ont juste " une grande gueule "   affraid
Revenir en haut Aller en bas
FOUQUET66
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: ... a démontré que l'on se trompe de débat. Il ne s'agit pas plus «d'être unis» que de «protéger l'Etat de droit». Le peuple français est uni et vit dans un Etat de droit.   Jeu 18 Aoû 2016 - 8:01

jacky alaux a écrit:
Merci, Jean Charles... En fait, les français ont juste " une grande gueule "   affraid


.....mais pas de couilles!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.legionetrangere.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ... a démontré que l'on se trompe de débat. Il ne s'agit pas plus «d'être unis» que de «protéger l'Etat de droit». Le peuple français est uni et vit dans un Etat de droit.   

Revenir en haut Aller en bas
 
... a démontré que l'on se trompe de débat. Il ne s'agit pas plus «d'être unis» que de «protéger l'Etat de droit». Le peuple français est uni et vit dans un Etat de droit.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: ACTUALITES DIVERS :: LE TERRORISME-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: