CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Nous ne sommes pas une génération de nantis...

Aller en bas 
AuteurMessage
GARD
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Nous ne sommes pas une génération de nantis...   Dim 5 Juin 2016 - 8:05

par Hervé Hamon

Il paraîtrait que « nous », les baby-boomers, aurions « raflé la mise ». Que nous passerions ce qu'il nous reste de vie en croisières opulentes, tandis que nos enfants crèveraient la gueule ouverte, chômeurs et endettés. Ce que le bon M. François Lenglet a entrepris de nous démontrer, mardi, sur France 2. Cette fable, car c'en est une, nous est rituellement servie par les héritiers de Mme Thatcher et de M. Reagan. Nous serions en pleine « guerre des générations ». Dissipons d'abord un écran de fumée. Les baby-boomers sont nés de la guerre (mondiale), ont ensuite connu la guerre froide et les guerres coloniales. Les veinards. Quand j'ai passé mon bac, 11 % d'une classe d'âge se hissait jusque-là - les autres partaient « à la production ». Quand j'avais 20 ans, l'Espagne, le Portugal, la Grèce, toute l'Europe de l'Est étaient en dictatures, l'Asie flambait, l'Amérique latine était torturée, et Woodstock fut une réponse à cet encerclement. Pas de pilule, pas d'avortement, les toilettes sur le palier, la section syndicale d'entreprise illégale, la télé à la botte, etc. J'ai pris l'avion pour la première fois à 27 ans. C'est vrai qu'il y avait le plein-emploi. Mais quel emploi ? Les cadres sont montés très vite. Les ouvriers « spécialisés » (c'est-à-dire sans spécialité) ont décroché, comme les paysans trop petits. Au milieu des années 1970, une fracture formidable s'est creusée entre victimes et profiteurs de cette crise structurelle. Le monde industriel s'est délité. Les retraites anticipées sont devenues, pour les entreprises, une arme de dissuasion massive. M. Lenglet a de la chance : ses graphiques nous montrent des moyennes. Mais les spéculateurs de l'immobilier ne sont pas le grand nombre, les très petits (et surtout très petites) retraité(e) s le sont, les inégalités traversent toutes les générations. Et ce qu'il oublie, M. Lenglet, c'est que nous sommes solidaires de nos gosses. Contre la guerre qui nous est imposée et qui n'est pas la nôtre.


© Le Télégrammehttp://www.letelegramme.fr/debats/la-guerre-qu-ils-disent-05-06-2016-11095056.php#dptipJUpUsB8c3vO.99
Revenir en haut Aller en bas
Michel CAVET
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: Nous ne sommes pas une génération de nantis...   Dim 5 Juin 2016 - 12:40

J'affirmerai que nous sommes une génération sinistrée socialement .

Évidemment je précise de suite, il y a eu pire avant nous, rien à voir avec nos anciens qui ont subi les guerres de 14/19 et 39/45 (si ce n’est  les 2), pour lesquelles nous devons avoir le pus grand respect.

Pourquoi sinistrés ? Hé bien parce que si aujourd’hui'hui on nous conteste  le droit à une retraite que nous avons cotisée, versée, payée, capitalisée, même parfois contestée  par nos enfants, il faut savoir que :
Outre nos cotisations, nous avons du assumer les rattrapages de tous les organismes de retraite qui ont pris le train en marche au fil des années :

retraite du régime général
retraite des commerçants  
retraites des artisants
retraites des patrons marins,
retraites des  agriculteurs
etc, etc.J'en passe et des meilleures

Toutes caisses déficitaires, à commencer par les fonctionnaires qu'il a fallu soutenir il y a quelques années.......

Aujourd’hui, que voit-on  ? Des gens qui n'ont pas commencé de cotiser ni de bosser, manifester dans la rue, nous contester nos acquis, le fruit de notre travail. Car on a travaillé , nous, nous avions le courage de nous lever et de nous laver le matin.

Alors qu’ils commencent à lâcher les consoles vidéos, les sms, les conversations téléphonique érectiques d'une heure pour un contenu efficace d'une minute, les téléchargements de films, la drogue, et j'en passe, pour se lever le matin, se raser, se mettre au boulot.
Quand ils auront 65 ans, on en reparlera .....

Alors, il faut arrêter de nous faire ch... nous les babyboomeurs !!!!!!! On a donné bien plus que ceux qui la ramènent  en ce moment.

Sans parler des fonctionnaires qu'il faut rapidement coller à 43 ans de cotisation minimum, comme tout le monde, même, compte tenu de la garantie d'emploi dont ils ont abusé et abusent encore, on devrait leur faire faire 50 ans !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.papysauvage.fr/index.html
 
Nous ne sommes pas une génération de nantis...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: ACTUALITES DIVERS :: L'ACTUALITE DU JOUR, LES BREVES-
Sauter vers: