CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Diên Biên Phu tomba le 7 mai 1954. Avec ses 55 jours de résistance désespérée, Diên Biên Phu fait partie des défaites héroïques de la France. Jusqu’à la fin, il se trouva des volontaires pour se faire parachuter sur le camp.

Aller en bas 
AuteurMessage
Claude MILLET
Fondateur
avatar


MessageSujet: Diên Biên Phu tomba le 7 mai 1954. Avec ses 55 jours de résistance désespérée, Diên Biên Phu fait partie des défaites héroïques de la France. Jusqu’à la fin, il se trouva des volontaires pour se faire parachuter sur le camp.    Dim 8 Mai 2016 - 11:37

La faute à Rousseau a écrit:
1954 : Chute de Dien Bien Phu
 
 
 
 
  Écouter : "J'avais un camarade" : www.youtube.com/watch?v=Vxl4tNiqh90&feature=re...
 
 
          
La bataille dura du 13 mars au 7 mai...
 
De Jacques Dalloz, historien, spécialiste de la Guerre d'Indochine :
 
"Diên Biên Phu était une bourgade située aux confins du Tonkin et du Laos. C’est dans cette cuvette de 16 km de long que s’acheva la guerre d’Indochine, le plus long conflit mené par la France au XXe siècle. Les troupes dites de l’Union française y affrontèrent l’essentiel du corps de bataille -viêt-minh. Chef de cette armée, le général Giap était décidé à enlever coûte que coûte cette base, dans la perspective de la conférence de Genève.
Le 13 mars 1954, Giap déclencha l’attaque. Mauvaise surprise pour les défenseurs : la puissance de l’artillerie ennemie qui, installée à flanc de colline, balayait la plaine de ses tirs. Le 17, le terrain d’aviation, poumon de la base, devint impraticable. D’emblée, le sort de Diên Biên Phu semblait scellé. Pour empêcher la défaite, Paris n’espérait plus que dans l’aide de l’aviation américaine. Finalement, le président D. Eisenhower renonça à cette intervention. Abandonnés à eux-mêmes, les Français n’avaient pas les moyens de sauver Diên Biên Phu. Giap procéda à l’étouffement méthodique du camp. Le 1er mai, il lança l’offensive finale. Diên Biên Phu tomba le 7 mai. Le lendemain s’ouvrait la phase de la conférence de Genève consacrée à l’Indochine…
 

Avec ses 55 jours de résistance désespérée, Diên Biên Phu fait partie des défaites héroïques de la France. Jusqu’à la fin, il se trouva des volontaires pour se faire parachuter sur le camp. Aux souffrances des blessés dont l’adversaire refusa l’évacuation durant la bataille s’ajouta le calvaire des prisonniers qui durent marcher des centaines de kilomètres dans la jungle en pleine saison des pluies et dont la moitié succomba. En 1954, la promotion de l’École spéciale militaire de Saint-Cyr reçut le nom de « Ceux de Diên Biên Phu".
 
"Compagnons de ces hommes, soyez fiers." (Ordre du jour du général Cogny, commandant en chef du Tonkin).
 

Revenir en haut Aller en bas
FOUQUET66
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: Diên Biên Phu tomba le 7 mai 1954. Avec ses 55 jours de résistance désespérée, Diên Biên Phu fait partie des défaites héroïques de la France. Jusqu’à la fin, il se trouva des volontaires pour se faire parachuter sur le camp.    Dim 8 Mai 2016 - 14:58

Compagnons de ces hommes, soyez fiers.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.legionetrangere.fr/
 
Diên Biên Phu tomba le 7 mai 1954. Avec ses 55 jours de résistance désespérée, Diên Biên Phu fait partie des défaites héroïques de la France. Jusqu’à la fin, il se trouva des volontaires pour se faire parachuter sur le camp.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: DIVERS :: Un peu d'Histoire de FRANCE-
Sauter vers: