CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 LES COUACS AU BATACLAN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
guy61
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: LES COUACS AU BATACLAN   Mar 29 Mar 2016 - 12:24

Objet: Bataclan ; un Médecin Militaire pose les questions.
L'EFFROYABLE FIASCO POLICIER !

481 Personnes touchées dont 130 Tuées.
Paris, Vendredi 13 novembre 2015 (et selon les Informations disponibles dans les Médias)
21 H 30 : début de l'ATTAQUE TERRORISTE ISLAMIQUE au BATACLAN par 3 Fanatiques Musulmans armés de fusils d'assaut A.K. 47 et ceinturés de dispositifs explosifs, qui ouvrent immédiatement le feu, sans discontinuer, sur une Foule compacte et confinée dans la Salle de Spectacle (= Assassinat de masse mais pudiquement et unanimement intitulé « Prise d'Otages » dans tous les Médias !!!).
Bilan (encore provisoire) : près de 300 Personnes touchées par balles ou par explosifs (90 Morts, et plus de 220 Blessés dont de nombreuses personnes très gravement atteintes, certaines Victimes auraient même peut-être été achevées en étant égorgées ou éviscérées au couteau, cette dernière Information ne paraissant toutefois pas officiellement confirmée).
00 H 20 : Intervention du RAID et de la BRI (2 Terroristes se font alors sauter, le 3° étant préalablement atteint par des tirs de Policiers avant d'activer sa ceinture d'explosifs).
Délai d'Intervention des Forces de Police : 2 heures et 50 minutes.
En plein Paris et alors que le Dispositif VIGIPIRATE est censé être renforcé depuis Janvier 2013 (Plan SENTINELLE), il a donc fallu attendre près de 3 heures avant que la Police n'intervienne enfin ! (cela est d'autant plus stupéfiant quand on constate qu'en déplacement, le moindre Ministricule, doté d'une escouade de sirènes hurlantes, peut traverser Paris en diagonale, en moins de 20 minutes !).
Entre temps, les Criminels Islamiques auraient vidé l'intégralité de leurs chargeurs d'armes de guerre dans une Foule civile compacte et totalement désarmée. Il paraît donc et en définitive, fort probable que cette Intervention des  Policiers, incroyablement tardive, n'ait permis de sauver aucune vie (.quand il y a le feu dans une maison et que les pompiers arrivent 3 heures après, il n'y a évidemment plus qu'un tas de gravats et de cendres à arroser).
QUESTIONS :
- Pourquoi les Délais d'Intervention furent-ils aussi longs, livrant une foule sans défense à un aussi abominable Massacre ? ( incompétence des Services de Police ou, encore plus grave, les Policiers ont-ils dû attendre de recevoir l'Accord expresse du Préfet de Police ou du Ministère de l'Intérieur pour pouvoir enfin intervenir ?)
- Pourquoi l'électricité du quartier n'a-t-elle pas été rapidement coupée pour plonger la Salle dans l'Obscurité ? (Mesure de Protection élémentaire dans de telles Circonstances) ; selon certains Survivants, les Assassins auraient même et au contraire allumé l'éclairage de la Salle principale !
- Pourquoi tous les Policiers déjà présents très rapidement à proximité de la Salle de Spectacle ne sont-ils pas immédiatement intervenus ? (fut-ce bien sûr et comme c'est leur Devoir absolu, au Péril de leur vie).
Procédures d'Intervention inadaptées ? Incompétence ? (en outre et malgré le Grave Contexte sécuritaire en cours, les Binômes de Policiers ne semblent même pas disposer, en plus de leur arme de poing SIG SAUER SP2022, d'une arme longue dans leur véhicule !?).
- Pourquoi la Police ne disposait-elle pas d'échelles d'assaut et a dû attendre que les Pompiers disposent les leurs contre la façade pour accéder aux étages ? (et alors que la plupart des Forces d'Intervention de Police de nombreux Pays disposent normalement de Véhicules d'Intervention blindés avec des échelles).
- Pourquoi les Policiers n'ont-ils pas été capables de neutraliser rapidement les 3 Terroristes Islamiques (il ne devrait pourtant pas être si « compliqué » en Période de « Plan VIGIPIRATE renforcé » d'intervenir plus rapidement en plein Paris avec ne serait-ce qu'une dizaine d'hommes munis de casques et de visières de protection balistique, de gilets pare-balles de classe III voire IV, de boucliers balistiques, de systèmes de vison nocturne, de fusils d'assaut avec pointage laser.). Il aurait été théoriquement facile pour une Unité d'Intervention Professionnelle digne de ce nom, d'opposer à ces 3 Salopards, une Supériorité numérique, tactique et technique, avoir le dessus et éviter ce Monstrueux Carnage !
- Pourquoi les Forces d'Intervention ont-elles également perdu du temps en tentant de « Négocier » avec ces fous criminels, en l'occurrence, il paraissait bien évident qu'il n'y avait rien à négocier !
- Les Policiers ont-ils dû attendre que le Préfet de Police de Paris voire que Bernard Cazeneuve « en personne » leur accorde l'Autorisation d'Intervenir ? (ce qui serait absolument monstrueux) les Victimes du BATACLAN ont été totalement abandonnées et livrées au Massacre pendant près de 3 heures.
- Pourquoi François HOLLANDE, Emmanuel VALLS, Bernard CAZENEUVE, Christiane TAUBIRA, Claude BARTOLONE, Anne HIDALGO, se sont-ils rendus en grand cortège, sur les lieux (qu'avaient-ils à faire là et sans doute, au risque de Gêner l'Intervention des Services de Secours, des Ambulances et autres Véhicules d'Intervention) ; il est à noter que ce cortège était entouré (dixit la Radio ultra-Gauchiste FRANCE INFO) d'un « impressionnant Service de Protection rapprochée surarmé » (ces Forces de Police auraient à l'évidence été bien plus utiles aux abords du BATACLAN).
- Pourquoi le Plan VIGIPIRATE renforcé en Plan SENTINELLE s'est-il avéré aussi inopérant, en plein Paris ? Face à un tel Carnage, les Responsabilités des Décideurs Politiques de premier plan paraissent très lourdement engagées.
En définitive, il s'agissait en l'espèce, de neutraliser un petit effectif de seulement 3 individus ;
Jamais un tel Manque de Réactivité et de Professionnalisme des Services de Sécurité ne serait concevable en Russie, aux U.S.A., en Israël, au Brésil ou en Afrique du Sud.
Toujours est-il que, dans ce Pays où seuls les diverses Forces de Polices disposent du Monopole légal de porter une arme, les c.nséquences sont effroyables et que sans doute, un grand nombre de vies auraient normalement pu (et dû) être sauvées ! (sachant plus accessoirement, que 90 % des Blessés par balle meurent des c.nséquences directes de l'Hémorragie et nécessitent évidemment l'instauration d'Urgence, des Soins d'Hémostase et de Restauration volumique).
Certes, il est toujours « de bon ton » d' affirmer que « les Forces de Police ont fait un Travail remarquable » ; en l'occurrence et si on considère objectivement les Faits, cela n'est, dans cette affaire, manifestement pas vrai (je ne remets nullement en cause ici, la Valeur et la Bravoure des « Policiers de base » et notamment de tous ceux qui sont réellement intervenus, mais je m'interroge gravement sur la Compétence réelle des Autorités supérieures de la Police ainsi que celle des « Autorités » Politiques).
Cet effroyable fiasco devrait, me semble-t-il justifier au minimum, l'Ouverture d'une Enquête Parlementaire.
J'ai suivi Vendredi 13 Novembre, sidéré jusqu'à la nausée, le Déroulement de ces Évènements en direct dans les Médias, et j'ai tout de suite été effaré de l'incroyable inertie des Forces de Police alors qu'on apprenait en direct et en continu, comment tous ces Malheureux étaient impitoyablement flingués comme des lapins piégés dans une nasse. Ces Faits, où seuls 3 Individus peuvent mettre une Salle de spectacle à feu et à sang pendant près de 3 heures en plein Paris sans réaction adaptée des « Forces de l'Ordre » sont d'une extrême gravité, et m'incitent à penser que les Français ont vraiment de quoi s'en faire pour les semaines et les mois à venir.
Je demeure hanté par toutes ces images d'abominations, les photos de cette multitude de malheureuses victimes désarmées et qui furent totalement abandonnées à leur sort pendant DEUX HEURES et QUARANTE MINUTES, mais aurais-je la moindre Explication ? la moindre Réponse à mes (légitimes) Questions ? il faudra de toutes façons et à l'évidence, rendre quelques Comptes aux Blessés survivants et aux Familles des Victimes décédées.

Dr Frédéric PREVOST (Officier, ancien Médecin militaire - 15 ans de Service dont 18 mois en OPEX)
Revenir en haut Aller en bas
Michel CAVET
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: LES COUACS AU BATACLAN   Mar 29 Mar 2016 - 14:11

A savoir que le GIGN était casqué, armé à 600m des lieux, prêts à intervenir, aucune intervention ne devait avoir lieu tant que Rov bocop 21 n'avait pas parlé soit à 23 h58, mais surtout, que la police devait investir les lieux, surtout pas la gendarmerie qui était sur place, ce qui n'était pas le cas de la police éparpillée dans la métropole.........

Je redonne le timing, on remarque tout le monde entier bouge, pas l'Elysée tant que Robocop 21 n'a pas parlé, à savoir que l'affaire dure depuis 21 h 45:
----------------
23h16 : Le Premier ministre britannique David Cameron se dit "choqué". "Nos pensées et nos prières vont au peuple français. Nous ferons tout ce qui est possible pour aider", écrit-il sur son compte Twitter
-  
- - 23h55 : François Hollande s'est exprimé ce vendredi soir, après les attaques qui ont fait des dizaines de victimes à Paris dans la soirée.
- Le chef de l'Etat annonce "l'état d'urgence" sur l'ensemble du territoire français et "la fermeture des frontières". "En ce moment même, les forces de sécurité font assaut notamment dans un lieu à Paris", a indiqué François Hollande. "C'est une horreur", a-t-il réagi. "Des attaques meurtrières sans précédent sont en cours dans l'agglomération parisienne", a-t-il précisé, parlant d'attaques terroristes
-  
- 23h58 : L'assistance Publique-Hôpitaux de Paris déclenche le plan blanc, prévu pour les situations sanitaires d'urgence et de crise.
-  
- 00h03 : Les attentats qui ont frappé la capitale "ne sont pas seulement une attaque contre Paris", mais "une attaque contre toute l'humanité et nos valeurs universelles", déclare Barack Obama, lors d'une brève allocution à la Maison Blanche.
-  
- 00h15 : cinq lignes de métro sont coupées à Paris (3, 5, 8, 9, 11).
-  
- 00h17 : des sources policières confirment qu'au moins l'une des explosions meurtrières près du Stade de France a été causée par un kamikaze, qui est lui-même décédé.
-  
- 00h20 : La Russie condamne les attaques "inhumaines" à Paris et se dit prête à aider dans l'enquête.
-  
- - 00h25 : Un Conseil des ministres exceptionnel commence à l'Elysée.
-  
- - 00h25 : L'Italie exprime sa solidarité avec ses "frères français" et renforce sa sécurité.
-  
- - 00h26 : les attaques sont ou ont été menées sur sept points différents de la région parisienne.
-  
- 00h30 : "Ils ont tiré en plein dans la foule en criant 'Allahou Akbar'", raconte un rescapé à sa sortie du Bataclan.- 00h30 : le Parti socialiste suspend sa campagne électorale, annonce le premier secrétaire Jean-Christophe Cambadélis
-  
- - 00h31 : la police donne l'assaut au Bataclan, où une prise d'otages est en cours.
-  
- - 00h44 : Le Canada se dit "solidaire de la France" après les "violentes attaques".
-  
- 00h44 : Tous les établissements scolaires et universitaires d'Ile-de-France seront fermés samedi, annonce l'académie de Paris sur Twitter.
-  
- - 00h59 : L'Elysée annonce que François Hollande réunira un conseil de défense samedi matin et annule son déplacement au G20 en Turquie dimanche.
-  
- 01h01 : il y a des dizaines de morts au Bataclan, où a eu lieu une prise d'otages, selon des sources proches de l'enquête.
-  
- - 01h05 : Nicolas Sarkozy "soutient" la déclaration d'état d'urgence et la fermeture des frontières.
-  
- 01h06 : Tous les voyages scolaires annulés ce weekend en France, annonce le ministère de l'Education.
-  
- 01h20 : Le secrétaire d'Etat américain John Kerry condamne les "attaques terroristes" à Paris, qu'il qualifie d'"actes odieux et abominables", et qu'il considère comme étant "un assaut contre notre humanité commune".
-  
- - 01h20 : Le parti Les Républicains suspend à son tour sa campagne électorale.
-  
- 01h20 : La police de New York annonce renforcer "par précaution" les mesures de sécurité après les attentats de Paris, notamment près des bâtiments officiels français.
-  
- 01h23 : François Hollande, Manuel Valls, Bernard Cazeneuve et Christiane Taubira se rendent au Bataclan.
-  
- - 01h33 : Le Conseil français du culte musulman (CFCM) condamne "avec la plus grande vigueur" des "attaques odieuses et abjectes".
-  
- 01h33 : Claude Bartolone et tous les présidents de groupe de l'Assemblée appellent à l'unité nationale.
-  
- 01h38 : L'Elysée annonce que "1.500 militaires supplémentaires ont été mobilisés".
-  
- 01h43 : Trois assaillants ont été tués au Bataclan, confirment des sources policières.
-  
- 01h44 : Alain Juppé exprime sa "détermination à mener la guerre" dans une France qui doit "faire bloc" (Twitter).
-  
- 01h48 : Le ministère de l'Intérieur met en place un numéro vert d'information : 0800 40 60 05.
-  
- - 01h51 : Il y a au moins 120 morts, selon un nouveau bilan provisoire. Quatre assaillants tués au Bataclan.
-  
- 01h56 : François Hollande, très ému sur les lieux du drame au Bataclan, déclare : "Nous allons mener le combat, il sera impitoyable" face aux terroristes.
-  
- - 02h15 : L'Elysée précise que les contrôles aux frontières sont rétablis, mais qu'il n'y aura pas de "fermeture" de celles-ci.
-  
- - 02h19 : Le parquet de Paris ouvre une enquête pour assassinats en relation avec une entreprise terroriste et annonce que cinq terroristes ont été "neutralisés".

-----------------------------------
Voici l'info vérifiée, source GIGN.

Bonjour Michel,

Et si il n'y avait que ça !

Voilà une information qui va avoir beaucoup de mal à sortir et qui montre bien que tout est verrouillé par les politiques en France :

Une section d'assaut du GIGN (49 personnes) était présente, équipée pour intervenir, 40 minutes avant l'arrivée des premiers éléments de la BRI et du RAID au Bataclan ! Cette section était à la caserne des Célestins. On en sauve des gens en 40 minutes. Mais malheureusement le préfet de police de Paris en a décidé autrement, la guerre des polices dans toute sa splendeur ! Il fallait que ce soit le RAID qui intervienne car on est à Paris, tant pis si des innocents y sont passés en attendant.

Pourquoi ne sont-ils pas intervenus plus tôt ? Simplement parce que les policiers du RAID ne sont pas logés au même endroit et que même d'alerte immédiate ils doivent revenir à la "caserne" avant de se rendre sur les lieux de l'intervention.


Ces informations je les tiens d'un membre du GIGN qui était d'alerte ce soir là et était donc aux premières loges !

Bonne journée et vive la démocratie française !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.papysauvage.fr/index.html
Pérignon
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: LES COUACS AU BATACLAN   Mar 29 Mar 2016 - 15:58

guy61 a écrit:
Objet: Bataclan ; un Médecin Militaire pose les questions.

Citation :
QUESTIONS :
- Pourquoi tous les Policiers déjà présents très rapidement à proximité de la Salle de Spectacle ne sont-ils pas immédiatement intervenus ? (fut-ce bien sûr et comme c'est leur Devoir absolu, au Péril de leur vie).
- Les Policiers ont-ils dû attendre que le Préfet de Police de Paris voire que Bernard Cazeneuve « en personne » leur accorde l'Autorisation d'Intervenir ? (ce qui serait absolument monstrueux) les Victimes du BATACLAN ont été totalement abandonnées et livrées au Massacre pendant près de 3 heures.

Il faut saluer ce commissaire de la BAC de Paris intervenu le premier avec son équipier; ils ont tué l'un des trois salopards, et en obligeant les deux autres à se réfugier à l'étage, ils ont sauvé des dizaines de vies.

Récit et témoignages :

http://www.franceinfo.fr/actu/societe/article/heros-du-bataclan-le-commissaire-qui-tue-un-terroriste-temoigne-751913

http://www.6play.fr/zone-interdite-p_845/zi_temoignage_exclu_bac-c_11530382


Maintenant, pour ce qui est du GIGN bloqué à la caserne des Célestins (à moins de 5 minutes du Bataclan en VL), c'est effectivement un vrai scandale.
Il faudra étudier attentivement les conclusions de la commission d'enquête parlementaire.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LES COUACS AU BATACLAN   

Revenir en haut Aller en bas
 
LES COUACS AU BATACLAN
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: ACTUALITES DIVERS :: L'ACTUALITE DU JOUR, LES BREVES-
Sauter vers: