CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

  ALGER 26 MARS 1962-LE PIÈGE MACHIAVÉLIQUE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Claude Millet
Fondateur
avatar


MessageSujet: ALGER 26 MARS 1962-LE PIÈGE MACHIAVÉLIQUE   Mar 29 Mar 2016 - 0:55

25 mars 2016

ALGER 26 MARS 1962-LE PIÈGE MACHIAVÉLIQUE

Les principaux responsables de ce crime d'État : En premier lieu : Charles De Gaulle, président de la République. Ses complices à Paris : Michel Debré, premier ministre, Roger Frey, ministre de l'intérieur, Pierre Messmer, ministre de la défense.
Ses complices à Alger : Christian Fouchet, haut-commissaire de la République, Vitalis Cros, préfet de police de la place d'Alger, les généraux Ailleret et De Menditte.
Jean-Paul RUIZ le 24/03/2015.
Quartier attaqué par des avions en piqué,
Appartements dévastés par des tirs de grenade
Et d'armes lourdes, de pauvres gens paniqués,
C'est bien pire que s'ils avaient subi une tornade.
 
Depuis trois jours, le quartier de Bâb-el-Oued
Fait l'objet d'un blocus car il est assiégé
Par les forces de l'ordre et n'obtient aucune aide.
En manque crucial de vivres, les familles sont piégées.
 
Par solidarité, de nombreux Algérois
Veulent se rendre dans ce quartier pour y apporter
Leur cordial soutien à ce peuple en désarroi
Qui doit être secouru et bien réconforté.
 
Une manifestation est donc organisée.
Mais les Algérois ignorent qu'un horrible traquenard
A été ourdi par le monstre de l'Élysée
Qui veut anéantir ces "pieds-noirs braillards".
 
Une foule pacifique, brandissant des drapeaux,
Portant des paniers de vivres et médicaments,
Est bloquée rue d'Isly et tombe dans le panneau.
Elle va être victime du pire des châtiments.
 
Posté devant Havas, sans aucune sommation,
Un tirailleur ouvre le feu sans qu'au préalable 
Il y ait eu menaces ou vociférations.
C'est le point de départ d'une tuerie effroyable.
 
Pendant près d'un quart d'heure, les fusils mitrailleurs
Des tirailleurs musulmans, sans discontinuer,
Vont assassiner, avec avec un sadisme rageur,
Des civils innocents, touchés de plein fouet.
 
Hommes, femmes, enfants, vieillards, s'écroulent sur le pavé.
Vidant chargeur sur chargeur, ces soldats sanguinaires
Sont de vrais barbares : des blessés sont achevés.
Ils tirent à bout à bout portant, ces monstrueux sicaires.
 
Cette tuerie préméditée, c'est de l'abattage.
Plus de deux cents blessés et des dizaines de morts.
Le premier responsable de cet infâme carnage
Est l'immonde De Gaulle qui n'éprouve aucun remords.
 
À la hâte, par camions, les cadavres sont enlevés.
Les familles ne peuvent pas récupérer les corps.
On veut cacher que des blessés ont été achevés.
Les cercueils sont enterrés en un temps record.
 
Jusqu'à aujourd'hui, cet authentique crime d'État
N'a pas été reconnu par les gouvernements
Successifs depuis qu'on est parti de là-bas.
C'est une chape de plomb qui empêche tout jugement.
 
Elle n'est pas intervenue, la justice humaine.
Je suis certain que Là-Haut, le Justice divine
A sévèrement jugé tous ceux qui, avec haine,
Ont fait triompher leurs convictions assassines.

_________________

RASURA_________SER
1er RCP - 257.174

« Il n'y a pas de sens de l'Histoire, il n'y a pas de vent de l'Histoire car ce qui fait l'Histoire, selon notre conception occidentale et chrétienne qui est vérifiée par tous les faits historiques, c'est la volonté des hommes, c'est l'intelligence des hommes, ce sont leurs passions, bonnes ou mauvaises. »Colonel Bastien THIRY procès Petit Clamart
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/intelligencearmee/
Reitz
enregistré
enregistré
avatar


MessageSujet: Re: ALGER 26 MARS 1962-LE PIÈGE MACHIAVÉLIQUE   Ven 5 Aoû 2016 - 16:51

Merci Claude pour ce témoignage.

Que dire?

Ma grand-mère maternelle - d'origine corse - est rentrée d'Algérie en 1962, flanquée de ses deux filles âgées de 9 et 11 ans.
Sur le bateau, comme il se doit.
J'ai reçu de ces trois femmes un amour qui ferait pleurer de tendresse le plus viril des parachutistes.

Mon grand-père maternel était, lui, un parfait "jean-foutre"
Résidant en Algérie, il avait abandonné sa famille pendant ce que certains ont cru bon de nommer du terme euphémique d'"événements" (mon autre grand-père est décrit dans le corpus de messages dédiés au 1er RCP).

J'ai donc un pédigré qui fait de moi quelqu'un de "partial", du point de vue de certains Français.
Et je confirme un fort parti pris. :-)

Pour autant, je ne suis pas Pied-noir. Juste fils de.
Et je n'ai aucune attirance pour l'Algérie.
Ceci me permet de pouvoir considérer la guerre d'Algérie avec un regard moins "orienté" par mes origines familiales.
Eh bien, le Français que je suis souffre de voir mon pays céder dans ce conflit.
Et je me sens porté par le sentiment patriotique bien aussi fortement que par la piété filiale.
La France doit gagner. En Algérie comme ailleurs.

Quand j'ai décidé de faire une PMP, plusieurs exemples me motivaient.
Je voulais "risquer" un peu de moi en hommage aux héros de 1914-18. C'était la composante "non-parachutiste" de mes motivations.
Pour ce qui est de la dimension parachutiste, je pensais évidemment à mon grand-père, ancien du 1er RCP.
Mais aussi à ceux d'Indochine. DBP me rendait triste et enragé.
Et puis j'avais une motivation toute spéciale pour les paras d'Algérie. Au fond de moi.
Parce que ces hommes qui ont combattu pour la France non seulement n'étaient pas honorés mais étaient même calomniés par ces "Français" qui s'opposent à notre pays dans ce conflit.
Je voulais les remercier et partager un petit truc avec eux.
Ma grand-mère me racontait qu'elle avait l'habitude de leur offrir force victuailles et boissons quand ils étaient libres de passer chez elle. Ils étaient ses héros, qui portaient ses espoirs.

Je n'ai pas besoin de dire ce que je pense de de Gaulle et de ses sbires de la rue d'Isly et d'ailleurs.
Je n'ai rien de commun avec eux parce que je suis un bon Français.
Sans doute aussi parce que j'ai - comme J.-J. Susini - une grand-mère pied-noir que j'adorais.
Mais l'attachement à la famille n'est-il pas le fondement du patriotisme?

Pour l'anecdote, une fois ma PMP achevée, je me suis dirigé vers une cabine téléphonique pour dire à mes proches que tout allait bien.
Je crois que nous étions encore à l'ETAP, avant de repartir en direction de Vincennes.
Je vous laisse deviner qui j'ai appelé.
Revenir en haut Aller en bas
FOUQUET66
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: ALGER 26 MARS 1962-LE PIÈGE MACHIAVÉLIQUE   Sam 6 Aoû 2016 - 15:07

Claude Millet a écrit:
25 mars 2016

ALGER 26 MARS 1962-LE PIÈGE MACHIAVÉLIQUE



Les principaux responsables de ce crime d'État : En premier lieu : Charles De Gaulle, président de la République. Ses complices à Paris : Michel Debré, premier ministre, Roger Frey, ministre de l'intérieur, Pierre Messmer, ministre de la défense.
Ses complices à Alger : Christian Fouchet, haut-commissaire de la République, Vitalis Cros, préfet de police de la place d'Alger, les généraux Ailleret et De Menditte.
Jean-Paul RUIZ le 24/03/2015.
Quartier attaqué par des avions en piqué,
Appartements dévastés par des tirs de grenade
Et d'armes lourdes, de pauvres gens paniqués,
C'est bien pire que s'ils avaient subi une tornade.
 
Depuis trois jours, le quartier de Bâb-el-Oued
Fait l'objet d'un blocus car il est assiégé
Par les forces de l'ordre et n'obtient aucune aide.
En manque crucial de vivres, les familles sont piégées.
 
Par solidarité, de nombreux Algérois
Veulent se rendre dans ce quartier pour y apporter
Leur cordial soutien à ce peuple en désarroi
Qui doit être secouru et bien réconforté.
 
Une manifestation est donc organisée.
Mais les Algérois ignorent qu'un horrible traquenard
A été ourdi par le monstre de l'Élysée
Qui veut anéantir ces "pieds-noirs braillards".
 
Une foule pacifique, brandissant des drapeaux,
Portant des paniers de vivres et médicaments,
Est bloquée rue d'Isly et tombe dans le panneau.
Elle va être victime du pire des châtiments.
 
Posté devant Havas, sans aucune sommation,
Un tirailleur ouvre le feu sans qu'au préalable 
Il y ait eu menaces ou vociférations.
C'est le point de départ d'une tuerie effroyable.
 
Pendant près d'un quart d'heure, les fusils mitrailleurs
Des tirailleurs musulmans, sans discontinuer,
Vont assassiner, avec avec un sadisme rageur,
Des civils innocents, touchés de plein fouet.
 
Hommes, femmes, enfants, vieillards, s'écroulent sur le pavé.
Vidant chargeur sur chargeur, ces soldats sanguinaires
Sont de vrais barbares : des blessés sont achevés.
Ils tirent à bout à bout portant, ces monstrueux sicaires.
 
Cette tuerie préméditée, c'est de l'abattage.
Plus de deux cents blessés et des dizaines de morts.
Le premier responsable de cet infâme carnage
Est l'immonde De Gaulle qui n'éprouve aucun remords.
 
À la hâte, par camions, les cadavres sont enlevés.
Les familles ne peuvent pas récupérer les corps.
On veut cacher que des blessés ont été achevés.
Les cercueils sont enterrés en un temps record.
 
Jusqu'à aujourd'hui, cet authentique crime d'État
N'a pas été reconnu par les gouvernements
Successifs depuis qu'on est parti de là-bas.
C'est une chape de plomb qui empêche tout jugement.
 
Elle n'est pas intervenue, la justice humaine.
Je suis certain que Là-Haut, le Justice divine
A sévèrement jugé tous ceux qui, avec haine,
Ont fait triompher leurs convictions assassines.

Je me souviens très bien de ce funeste jour,logeant non loin du quartier des "3 horloges"!
Bravo à ceux qui ont donné cet ordre stupide....
Revenir en haut Aller en bas
http://www.legionetrangere.fr/
Rivoil
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: ALGER 26 MARS 1962-LE PIÈGE MACHIAVÉLIQUE   Sam 6 Aoû 2016 - 19:10

REITZ a écrit:
Ma grand-mère me racontait qu'elle avait l'habitude de leur offrir force victuailles et boissons quand ils étaient libres de passer chez elle. Ils étaient ses héros, qui portaient ses espoirs.

Certains esprits chagrin manipulés diront que les colons faisait payer l'eau au soldats français combattant en Algérie???

_________________
« On peut demander beaucoup à un soldat, en particulier de mourir, c’est son métier ; on ne peut lui demander de tricher, de se dédire, de se contredire, de se renier, de se parjurer. »Commandant Hélie de Saint-Marc dernier chef de corps du 1er REP
Revenir en haut Aller en bas
Camp d'Idron
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: ALGER 26 MARS 1962-LE PIÈGE MACHIAVÉLIQUE   Sam 6 Aoû 2016 - 19:30

Le piège machiavélique de de gaulle, il gardait en mémoire que les PN ne l'avait pas soutenu pendant la dernière guerre...

_________________
       
  601° GIA                          602° GIA

« La France n’est plus que silence. Elle est perdue quelque part dans la nuit, tous feux éteints, comme un navire. Sa conscience et sa vie spirituelle se sont ramassées dans son  épaisseur » (Antoine de Saint-Exupéry)
Revenir en haut Aller en bas
Kéo
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: ALGER 26 MARS 1962-LE PIÈGE MACHIAVÉLIQUE   Sam 6 Aoû 2016 - 23:41

de gaulle avait bien retenu la philosophie politique de Machiavel...avec cet aspect d'absence de scrupules et que « la fin justifiait les moyens ».
Revenir en haut Aller en bas
Reitz
enregistré
enregistré
avatar


MessageSujet: Re: ALGER 26 MARS 1962-LE PIÈGE MACHIAVÉLIQUE   Mar 23 Aoû 2016 - 22:24

Pour Claude, dont je lis toujours avec satisfaction la référence au Lcl Bastien-Thiry figurant au bas de ses messages, je livre une petite anecdote.  

Il se trouve que j'ai fait un excellent repas près du Palais-Royal à Paris il y a quelques semaines.
Outre la qualité et l'originalité des mets servis, une mise en scène aussi inhabituelle que drôle nous a permis de passer une soirée mémorable.

A tel point que de retour chez moi, j'ai parcouru la revue de presse figurant sur le site dudit restaurant.
Une information d'un journal américain m'a permis de découvrir au terme d'une autre recherche que le sympathique, talentueux et loufoque restaurateur se trouvait être le petit-fils d'un colonel, ancien chef de corps d'un régiment de cavalerie.
Ce dernier ayant été relevé de son commandement et mis à la retraite d'office pour avoir refusé de prêter des hommes de son régiment "invité" à former le peloton d'exécution de M. Bastien-Thiry.
Revenir en haut Aller en bas
Casa1
enregistré
enregistré
avatar


MessageSujet: Re: ALGER 26 MARS 1962-LE PIÈGE MACHIAVÉLIQUE   Mer 24 Aoû 2016 - 18:12

C'est toujours un plaisir de voir que des jeunes FRANCAIS sont encore de la même veine de bois que les anciens!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ALGER 26 MARS 1962-LE PIÈGE MACHIAVÉLIQUE   

Revenir en haut Aller en bas
 
ALGER 26 MARS 1962-LE PIÈGE MACHIAVÉLIQUE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: NOS GUERRES COMPTEMPORAINES et les OPEX :: ALGERIE 1954 -1962 :: 26 mars 1962: de gaulle ordonne d'assassiner des FRANCAIS-
Sauter vers: