CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Les polonais, quels salauds ! Ils osent contester la mainmise des europhiles et de procéder en toute légalité à des réformes d’envergure...la surveillance et à la reprise en main de l’audiovisuel public.De quoi provoquer l’ire des technocrates bruxellois.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
treat2
confirmé
confirmé



MessageSujet: Les polonais, quels salauds ! Ils osent contester la mainmise des europhiles et de procéder en toute légalité à des réformes d’envergure...la surveillance et à la reprise en main de l’audiovisuel public.De quoi provoquer l’ire des technocrates bruxellois.   Lun 1 Fév 2016 - 18:08

Nous avons tous les mêmes bonnes sources..........




BD VOLTAIRE a écrit:
Les Polonais, quels salauds !

Les médias s'adonnent à une cabale générale contre la Pologne, accusée d'être "antidémocratique" et d'organiser une "mainmise de l'état" sur les médias.

Nicolas Kirkitadze
Etudiant en Histoire

Baisse des APL pour compenser les millions nécessaires à l’accueil des réfugiésQuand les socialistes se vantent d’endormir le peupleL’ARS : une allocation à réformer de fond en comble


Depuis quelques mois, les médias s’adonnent à une cabale générale contre la Pologne, accusée d’être « antidémocratique » et d’organiser une « mainmise de l’état » sur les médias.
De quoi s’agit-il ? Après sa victoire aux législatives, le parti conservateur et eurosceptique Droit et Justice a décidé de procéder en toute légalité à des réformes d’envergure ayant trait à la réforme des tribunaux, au renforcement de la surveillance et à la reprise en main de l’audiovisuel public. De quoi provoquer l’ire des technocrates bruxellois veillant sur la démocratie comme une duègne sur l’infante. Le lancement d’une procédure de « sauvegarde de l’État de droit » contre l’État polonais en est une preuve. Même la chaîne Arte (symbole de la coopération culturelle européenne) a suspendu sa collaboration avec les médias polonais, « en soutien au pluralisme des opinions dans la presse et la télévision »
Mais qu’en est-il dans les faits ?
Depuis des années, la radio et la télévision publiques polonaises se composaient de journalistes exclusivement europhiles et hostiles au parti Droit et Justice. On ne se gênait d’ailleurs pas pour virer ceux dont la tête dépassait trop du troupeau, ou ceux jugés trop complaisants envers le parti honni. Le nouveau gouvernement a logiquement décidé qu’il n’appartient pas à un journaliste du service public de vomir son gouvernement ; s’il le souhaite, il peut toujours se diriger vers une chaîne du secteur privé, non dépendante de l’État. Faire passer ces réformes pour des lois liberticides relève donc de la malhonnêteté intellectuelle, seules les chaînes publiques en étant affectées. Or, vomir sans cesse un gouvernement, tout en bénéficiant de prébendes et d’un statut garantis à vie, n’a guère paru judicieux aux nouveaux chefs du pays.
Les médias français ont bon dos d’invoquer le « pluralisme des opinions » alors qu’ici même, la presse, la radio et la télévision sont presque exclusivement marquées à gauche (plus de 74 % des journalistes auraient voté pour François Hollande en 2012). Et pour ceux qui votent à droite, c’est d’une droite centriste qu’il s’agit, plus que d’une adhésion au conservatisme. Les organes de presse marqués réellement à droite se comptent sur les doigts d’une main : quelques journaux (comme le nôtre) qu’on attaque sans cesse en justice, les menaçant de dissolution…
Quant à la télévision publique, elle est depuis longtemps un nid à bobos sortis des grandes écoles, porteurs des mêmes messages lénifiants sans cesse rabâchés au téléspectateur. Les quelques-uns qui ont tenté d’exprimer une opinion divergente se sont vus licencier. Certaines belles âmes s’émeuvent encore qu’Éric Zemmour ait pu parler si longtemps sur une chaîne publique, en toute impunité !
Nicolas Kirkitadze

Revenir en haut Aller en bas
Claude Millet
Fondateur
avatar


MessageSujet: Re: Les polonais, quels salauds ! Ils osent contester la mainmise des europhiles et de procéder en toute légalité à des réformes d’envergure...la surveillance et à la reprise en main de l’audiovisuel public.De quoi provoquer l’ire des technocrates bruxellois.   Mar 2 Fév 2016 - 10:57

Le titre est un peu violant, mais bien réel!

_________________

RASURA_________SER
1er RCP - 257.174

« Il n'y a pas de sens de l'Histoire, il n'y a pas de vent de l'Histoire car ce qui fait l'Histoire, selon notre conception occidentale et chrétienne qui est vérifiée par tous les faits historiques, c'est la volonté des hommes, c'est l'intelligence des hommes, ce sont leurs passions, bonnes ou mauvaises. »Colonel Bastien THIRY procès Petit Clamart
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/intelligencearmee/
 
Les polonais, quels salauds ! Ils osent contester la mainmise des europhiles et de procéder en toute légalité à des réformes d’envergure...la surveillance et à la reprise en main de l’audiovisuel public.De quoi provoquer l’ire des technocrates bruxellois.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: ACTUALITES DIVERS :: L'ACTUALITE DU JOUR, LES BREVES-
Sauter vers: