CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Les actes anti-religieux...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
GARD
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Les actes anti-religieux...   Jeu 21 Jan 2016 - 19:43

par Caroline Alamachère -








810 actes anti chrétiens… commis par qui ? Des bouddhistes ?

806 actes anti juifs… commis par qui ? Des chrétiens ?

400 actes anti musulmans… Commis par qui ?

On se souvient que la mosquée de Pau avait été taguée par son propre imam pour faire croire à une attaque criminelle de l’extrême droûate, croque-mitaine moderne des contes pour enfants et autres gogos infantilisés par la télévision. Combien d’autres tags de ce type ont été commis par d’autres imams ?

A côté de cela, deux vagues d’attentats meurtriers ont touché notre pays en 2015, causant la mort de 147 personnes, en dehors des terroristes musulmans eux-mêmes. Les personnes visées ? Elles sont et représentent ce que l’islam désigne comme des « infidèles », ceux qu’Allah ordonne par le biais du coran à combattre (sourate 9 post-hégire), à convertir de force ou à tuer. En clair, les victimes ultra majoritaires de ces attentats et des actes quotidiens perpétrés chaque jour dans notre pays sont des Gaulois agressés et tués parce que gaulois, parce que répertoriés comme chrétiens, y compris les athées de culture historiquement chrétienne à défaut de croyance, l’athéisme étant en soi une variable incompréhensible pour la communauté musulmane.

Tout cela sans compter les égorgements divers réguliers, les attaques « à la carotide » ou « au cou » par ceux que les médias nomment pudiquement des « déséquilibrés » qui se donnent du courage en invoquant Allah, comme le faisait déjà Mahomet lorsque lui-même et/ou ses fidèles commettaient leurs propres attentats contre des tribus. Ainsi ces malheureux polythéistes en février 627, ces 600 décapités des Banu Qurayza, ces Banu Murrah en 628 pour s’emparer de leurs biens, ces tués et ces 6 000 femmes et enfants capturés en janvier 630 pour leur refus de se convertir à l’islam (« nulle contrainte en religion », prétendent les imams la main sur le cœur), en avril 631 sur d’autres avec des « pertes humaines sévères », cette tribu des Banu Harith contrainte à se convertir pour ne pas mourir en juin 631, avec aussi ces 300 tués chez les Bajila et Khatham pour n’avoir pas embrassé la « religion » d’Allah, celle encore en 632 sur des villageois égorgés par des musulmans sans doute modérément intégristes « détruisant, brûlant et faisant autant de captifs qu’ils pouvaient ».

L’islam, une religion de paix, d’amour et de tolérance qui n’en finit décidément plus de porter ses bienfaits à travers le monde depuis sa naissance dans le cerveau d’un individu qui entendait des voix dans sa tête…

Mais la priorité de M. Cazeneuve est de s’émouvoir de traces de peinture, de tranches de jambon et autres têtes de cochon déposées devant des mosquées ! Notre ministre favorable au djihad déplore que les actes antimusulmans auraient « triplé » en 2015 et que les actes antisémites seraient restés « à un niveau élevé ».

Combien de victimes tuées par une dangereuse tranche de jambon découennée ? Zéro victime.

Hervé Cornara a été décapité, Aurélie Châtelain a, pour son malheur, croisé la route d’un adepte de Mahomet ressurgi du fin fond du 7e siècle. Ce 1er janvier, pour fêter et bien commencer la nouvelle année sans doute, un Tunisien forcément déséquilibré, s’était mis en tête d’écraser quelques militaires devant une mosquée, un vendredi en plus, jour particulièrement auspicieux, histoire de multiplier la récompense de son geste. Bien entendu, n’étant immédiatement pas repéré comme étant d’extrême droite, ce qui aurait bien entendu arrangé tout le monde, « des interrogations sur sa santé mentale » se sont posées. Le Gaulois qui dépose une tranche de jambon devant une mosquée est un islamophobe sain d’esprit, le musulman qui essaie d’écraser des non musulmans ne peut qu’être excusé pour sa fragilité mentale. Le scénario est désormais bien rôdé et reste invariablement le même.

Le 7 janvier, un de ses « frères » s’est attaqué à un commissariat du 18e arrondissement de Paris avec un hachoir. Mais là encore, nous sommes gentiment priés de ne pas amalgamer.

Comme M. Cazeneuve, on redoute avec une anxiété fébrile une attaque à la trancheuse à jambon par un charcutier déséquilibré offensé par un mauvais regard ou désireux de convertir un pieux musulman à la rosette de Lyon…

La DILCRA, énième machin gouvernemental et républicain (on en manquait), créé pour lutter contre le racisme et l’antisémitisme évoque les « citoyens français de confession juive, de confession musulmane, et plus largement tous ceux qui sont victimes de racisme et de discrimination en raison de leur couleur de peau, de leurs origines ou de leurs croyances », mais répugne manifestement à nommer les premiers attaqués / tués, infiniment plus nombreux, pour ce qu’ils sont, à savoir les assimilés chrétiens (croyants et de culture), bref les simples Gaulois ni juifs ni musulmans pudiquement confondus dans un « tous ceux » anonyme et méprisant. On attend de voir les listes des musulmans zigouillés pour ce qu’ils sont. C’est simple, il n’y en a pas la queue d’un. Contrairement aux non musulmans.

Mais ce serait ces derniers qu’il conviendrait de protéger. Cherchez l’erreur…

« Nombre des personnalités préférées des Français sont susceptibles et désireuses, d’apporter leur contribution » à la lutte, promet le plan de la Dilcra. C’est vrai qu’un Lilian Thuram frappant sa compagne et réclamant de faire une photo seulement « entre blacks », cela rassure tout de suite quant à la fiabilité de ce plan d’action à 100 millions d’euros…

D’ailleurs, l’action 10 du document annonce clairement la couleur (si j’ose dire) : « Aujourd’hui, les faits enregistrés par la police et la gendarmerie sont connus et recoupés tant pour les actes antisémites que pour ceux visant les musulmans ». Les autres, passez votre chemin. Les agressions anti chrétiennes, anti athées ou plus généralement anti blancs ne comptent tellement pas qu’elles ne sont même pas citées. L’action 14 enfonce le clou « Garantir la sécurité des lieux de culte, des écoles et des points de rassemblement juifs et musulmans ». Quid de la sécurité des lieux de culte chrétiens, de très loin les plus visés ?

Tableau-actes-anti-religieux

Ils sont si impatients de nous voir remplacés qu’ils en oublient que nous sommes encore là.

Il est prévu des stages de citoyenneté visant à rappeler « l’existence des crimes contre l’humanité ». On se doute sans trop de risque de se tromper que les victimes chrétiennes et blanches des Barbaresques ou les 100 millions de morts du communisme ne seront jamais évoqués. Ces crimes-là peuvent être oubliés sans problème, c’est même fortement recommandé. Car tous les morts ne se valent pas en Socialie.
Revenir en haut Aller en bas
 
Les actes anti-religieux...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: ACTUALITES DIVERS :: L'ACTUALITE DU JOUR, LES BREVES-
Sauter vers: