CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 VOILA COMMENT ON TRAITE NOS SOLDATS !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
guy61
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: VOILA COMMENT ON TRAITE NOS SOLDATS !   Sam 16 Jan 2016 - 20:56

Voeux aux forces armées : pourquoi les militaires n’ont pas besoin qu’on leur souhaite une bonne année mais qu’on leur permette d’assurer dignement leurs missions

François Hollande se rend jeudi 14 janvier à Saint-Cyr Coëtquidan afin de prononcer ses vœux pour 2016 à l'armée. Depuis la mise en place de l'opération Sentinelle, l'armée de terre est non seulement trop sollicitée, mais elle doit faire avec des budgets qui minent ses conditions de vie



un abri de fortune pour SDF par période de froid extrême ? Non, voici un des visages de la France en état d’urgence : un dortoir de la région parisienne où l’Armée de la République loge nos courageux soldats mobilisés dans le cadre de l’opération Sentinelle. Soit plus de 10 000 hommes en tout. Les membres des unités d’élite ne sont pas mieux lotis : sous-sols ou hangars insalubres, des murs qui s’effritent et suintent l’humidité, souris, rats et bestioles en tous genres, une prise électrique pour vingt, des sanitaires à l’avenant et naturellement pas de chauffage : l’appareil d’appoint que l’on voit sur l’image a été apporté par un des militaires.

On comprend que le moral ne soit pas au plus haut dans leurs rangs, les soldats, de surcroît mal équipés, enchaînant ainsi six semaines d’affilée. Des journées éreintantes à patrouiller avec un matériel de 23-25 kilos sur le dos. Des gilets pare-balles hors d’âge (les derniers modèles, plus performants et plus légers, étant réservés aux opérations extérieures), sans compter leurs antiques Famas, des fusils d’assaut c.nçus dans les années 70 et qui ne seront pas remplacés avant 2017. Une arme de poing, peut-être, seule vraiment efficace en milieu urbain pour neutraliser un terroriste ? Dans sa grande misère, l’état major ne peut en doter que les chefs de groupe. Et n’a toujours pas trouvé le temps de réviser un protocole de légitime défense aussi daté qu’inadapté à la guerre actuelle.

Résultat : au sein de la "grande muette", les arrêts maladie pleuvent comme jamais depuis la mi-novembre, les trop rares visites des hauts gradés sur le terrain ne contribuant pas à encourager la troupe. Ces jeunes gens exemplaires, qui portent haut les valeurs de la République — et dont beaucoup, on ne le rappellera jamais assez, viennent de nos quartiers dits "sensibles" —, n’en sont pas moinsn’en sont pas moins parfaitement conscients de l’importance de leur mission. Leurs compatriotes pourront compter sur eux quoi qu’il arrive. On s’attendrait toutefois à ce que l’actuel gouvernement se montre lui aussi à la hauteur. Et consente enfin à les doter de moyens et de conditions de travail un peu plus dignes d’un pays comme la France. En ce début janvier, on promet en haut lieu que les toutes nouvelles recrues de l’après 13 novembre permettront bientôt d’organiser des rotations plus souples. À un détail prêt : on ne forme pas un soldat opérationnel en quelques semaines. Un effort, Messieurs, pour 2016 ?





Un soldat de Première classe dans l’Armée de terre, 24 ans : "Dans les bureaux, nos chefs ne se rendent absolument plus compte de ce qu’ils nous demandent à force de se bureaucratiser. Nos conditions de travail en Vigipirate sont parfois pires qu’au Sahel. On a l’impression d’être de vulgaires pions et, au niveau administratif, l’organisation est catastrophique. Du coup, beaucoup de soldats se mettent en arrêt maladie — cela a commencé quelques mois après Charlie et depuis le 13 novembre, c’est l’explosion. Mais c’est la seule façon que nous ayons de protester. Et de tenir le coup. Imaginez-vous que jusqu’à la fin novembre, nous dormions environ deux ou trois heures maximum par nuit dans des lieux insalubres. Je me demande comment nous faisons pour ne pas avoir davantage d’évanouissements. Une chose est sûre : avec aussi peu de repos, notre vigilance baisse. Une anecdote : l’autre jour, deux de mes camarades, qui gardaient un lieu de culte, se sont réchauffés dans leur véhicule pour récupérer un peu et boire un café chaud. Protestation d’une dame qui prend un cliché et téléphone. Nos officiers déboulent : les deux garçons ont été sanctionnés et leur véhicule retiré."

Marc, brigadier, 25 ans, enchaîne : "Pour stopper l’hémorragie d’arrêts maladie, nos supérieurs ont inventé une nouvelle parade : ils les sanctionnent désormais en menaçant de baisser les notations générales. Même quand le soldat a réellement le dos en miettes. La c.nséquence de cette situation, c’est aussi que ceux qui sont en permission après avoir enchaîné plusieurs Vigipirates (de six semaines chacun) sont "en alerte" jour et nuit pour remplacer, le cas échéant, les malades. Ce fut notamment le cas pendant les Fêtes. Et le mien : je devais aller voir ma famille aux Antilles, j’ai dû tout annuler au dernier moment et rester en métropole".

Frédéric, 22 ans, parachutiste : "Le moral a tellement baissé ces derniers temps que les soldats les plus performants postulent pour intégrer les Forces spéciales, qui recrutent beaucoup ces temps-ci car il s’agit de petites unités d’élites hyper compétentes et beaucoup mieux adaptées au type de missions que nous avons aujourd’hui à accomplir à l’extérieur. C’est mon cas : soit je parviens à entrer dans les FS, soit je m’en vais. Mais là, intervient un autre problème : il arrive de plus en plus souvent que dans les régiments, les chefs de corps, qui commencent à s’inquiéter et ne veulent pas voir partir leurs meilleurs éléments, bloquent les dossiers. Ce n’est évident pas la solution, mais je connais des dizaines d’exemples récents de ce type
Revenir en haut Aller en bas
Kéo
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: VOILA COMMENT ON TRAITE NOS SOLDATS !   Sam 16 Jan 2016 - 23:14

C'est une honte.
Revenir en haut Aller en bas
GARD
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: VOILA COMMENT ON TRAITE NOS SOLDATS !   Dim 17 Jan 2016 - 9:07

Les migrants semblent mieux traités que nos soldats...
Revenir en haut Aller en bas
Michel CAVET
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: VOILA COMMENT ON TRAITE NOS SOLDATS !   Dim 17 Jan 2016 - 9:56

Bonjour,
Depuis 1981, tous les présidents n'ont cessé de rogner sur les budgets militaires, comme si en supprimant l'armée on supprimerait les risques. Mitterrand anti-militarriste notoire, et Chirac idem suite à ses casseroles au c....................l en Algérie.

Voila, nous y sommes, au fond du trou.
Exactement comme à la sortie de la guerre de 40, on devra recourir à l'Oncle Sam pour armement et munitions, ça fonctionne déjà comme ça depuis un moment, avec la demande ce sera de pire en pire, la dèche actuelle qui nous conduira vraisemblablement à recourir à un grand emprunt.

Pendant ce temps là, à l'inverse, sur leurs petits nuages, les politiques continuent à se goinfrer à tout va, distribuant des sucettes électorales, pourvu que ça mousse, creusant le trou dans les finances nationales.

Comme ils savent qu'ils ne repasseront pas en 2017, ils minent le terrain pour le successeur de Hollande qui n'aura pas d'autres solutions que de mettre le peuple à contribution en augmentant les impôts d'une proportion sans précédents.
Voila l'avenir, dans tout ça il faudra bien assumer la sécurité du pays, mais comment, avec des lance pierre ?

Mon avis : le gouvernement collabore, de façon passive certes, mais collabore au terrorisme, comme Pétain avec les boches.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.papysauvage.fr/index.html
V12
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: VOILA COMMENT ON TRAITE NOS SOLDATS !   Dim 17 Jan 2016 - 12:50

URL source : http://www.atlantico.fr/decryptage/voeux-aux-forces-armees-pourquoi-militaires-ont-pas-besoin-qu-on-souhaite-bonne-annee-mais-qu-on-permette-assurer-dignement-2538329.html

je vais aller jeter un œil aux commentaires pour voir la réaction des internautes.

Perso, je suis indigné, c'est vraiment dégueu.
Revenir en haut Aller en bas
Michel CAVET
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: VOILA COMMENT ON TRAITE NOS SOLDATS !   Dim 17 Jan 2016 - 14:07


C'est révoltant, il n'y a pas de mots assez forts, tu parles du problème au tour de toi, tu es un incompris, tout le monde s'en fout.
Mais quand il y a un souci, là ça marche, on entend : "On aurait pas pu faire quelque chose avant" Ou "on aurait pu prévoir", etc, etc. Mais où est donc passée la 7ème compagnie !

Les ricannements imbéciles d'il y a quelques décennies en regard du "bidasse" au fil du temps a porté ses fruits, ça a commencé par la suppression du service militaire qui selon les pantouflards " ne servait à rien", puis ont suivi et suivent encore toutes les restrictions budgétaires, matériel et personnels, qui auraient été selon les mêmes en population croissante, "de l'argent foutu en l'air", on voit ce que ça donne maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.papysauvage.fr/index.html
guilhon
Pro !
Pro !



MessageSujet: Re: VOILA COMMENT ON TRAITE NOS SOLDATS !   Dim 17 Jan 2016 - 18:48

en effet tous les bobos s en foutent et sont plus preocupes par la couleur du nouvel smartphone ou autre saloperie qu il pourront se mettre.......;la propagande est tres efficace ici;la chute n en sera que plus terrible
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: VOILA COMMENT ON TRAITE NOS SOLDATS !   

Revenir en haut Aller en bas
 
VOILA COMMENT ON TRAITE NOS SOLDATS !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: ACTUALITES DIVERS :: L'ACTUALITE DU JOUR, LES BREVES-
Sauter vers: