CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Citations 1949

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sergent LOMBART
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Citations 1949   Dim 12 Oct 2008 - 11:59

Quelques citations 1949



Magnard François :

Jeune gradé d'un courage et d'une énergie au-dessus de tout éloge. A Tieucan, en tête d'une patrouille de 8 hommes est tombé dans une embuscade sous le feu de deux F.M et de nombreux fusils. Malgré ses blessures, a continué jusqu'à la mort à tirer et à commander les hommes l'entourant. Avec lui est disparu une belle âme qui avait forgé ses hommes à son image.

Buchmann Georges
:

Jeune caporal de 19 ans, volontaire pour l'Indochine, et toujours volontaire pour les missions périlleuses. D'une jeunesse, d'un esprit et d'une ardeur magnifique. A Tieucan, à la tête d'une patrouille tombée en embuscade sous le feu ajusté de deux F.M et de nombreux fusils, bien que blessé gravement, à continué à tirer. Est mort en héros à côté de son sergent.

Bonnefoy Antoine :

Gradé énergique, doué d'un magnifique courage et d'un sens aigu du devoir. Au cours d'une embuscade à Ap-my-Hoa, a poussé son stick jusqu'au plus étroit contact. Pris sous le tir ajusté d'un F.M qui rendait impossible toute autre progression, s'est avancé en rampant jusqu'à une vingtaine de mètres de cette arme, et a trouvé une mort glorieuse, face aux rebelles, au moment où il s'apprêtait à donner l'assaut.

Valay Paul :

Son véhicule attaqué par une forte bande rebelle à Ap-my-Hoa, a réagi en chef, commandant le tir de sa mitrailleuse et dirigeant le feu de ses hommes encerclés. Bien que blesé, a continué à encourager sa troupe, menant pendant un quart d'heure, un combat à dix contre deux cents. A été tué à son poste.

Verges Antonin
:

Excellent soldat, dévoué et courageux à l'extrême, toujours volontaire pour les missions dangereuses. A fait preuve dans tous les combats d'un mépris total du danger. Eclaireur de tête, au cours d'une opération dans la région de Tien-My, et pris à bout portant sous le feu violent d'une grosse embuscade, a mené un magnifique combat, encourageant ses camarades en se levant à plusieurs reprises pour repérer les rebelles. A été tué alors qu'il tirait debout.

Goetz Auguste
:

A fait preuve de courage et d'un magnifique sang-froid lors d'une attaque de convoi à Ap-Phu-An. Debout sur sa voiture, et seul à la défendre, a lancé plusieurs grenades sur les rebelles embusqués qui tiraient au FM et lançaient des grenades, criblant le moteur de balles et d'éclats. Leur a infligé des pertes sévères et les a forcé à se replier, dégageant sa voiture, grâce à son courage résolu. A été blessé au cours de l'action.

Robert André :

Caporal-chef énergique, courageux et dévoué. Au cors de l'embuscade du canal Huong-Kaï, près de Tien-My, n'a pas hésité à traverser la piste battue par les armes automatiques adverses et à y stationner pour retirer du rach où il se noyait, un camarade blessé. S'est lancé ensuite à l'assaut de la position rebelle, malgré un tir d'une extrême violence.


Gruber Antoine :

Opérateur radio d'un conscience remarquable et d'un courage magnifique. A Tracon n'a pas hésité à remplacer, à l'appareil, un caporal tué ; malgré un tir de sniper qui lui était particulièrement destiné. A réussi à alerter son correspondant, puis à se replier à la faveur du désarroi causé parmi les assaillants par l'éclatement d'un grenade avec laquelle – ne pouvant l'emporter- il a détruit son appareil. Légèrement blessé, a continué le combat avec les éléments de soutien avec une rare énergie et un total mépris du danger.

Turquand d'Auzay Jacques :

Chef de commando, d'un allant et d'un courage magnifique. Au cours de l'embuscade de Ap-My-Hoa, un de ses sticks étant violemment pris à partie par le tir ajusté de deux armes automatiques, a poussé rapidement d'un manoeuvre audacieuse ses deux sticks sur le flanc de l'adversaire, lui infligeant des pertes sévères et l'obligeant à un décrochage désordonné. A été grièvement blessé à la tête de son commando, au moment où il s'apprêtait à donner l'assaut.

Genin Robert :

Sous-officier d'une rare valeur, remarquable par son énergie, son sang-froid et son total mépris du danger. A Tracon, pris sous le feu violent des rebelles, s'est porté au secours d'un de ses hommes blessé. Blessé à son tour, a continué le combat et stoppé l'avance de l'adversaire, permettant, grâce à son ascendant sus ses hommes et à son magnifique exemple, l'intervention efficace d'autres éléments qui forcèrent les rebelles à la retraite.
Revenir en haut Aller en bas
 
Citations 1949
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: NOS GUERRES COMPTEMPORAINES et les OPEX :: INDOCHINE 1945 -1954-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: