CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Le déshonneur de la Légion d’honneur « on n'est pas forcément content d'être reconnu par des gens qu'on n'estime pas » par Floris de Bonneville Journaliste

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
GARD
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Le déshonneur de la Légion d’honneur « on n'est pas forcément content d'être reconnu par des gens qu'on n'estime pas » par Floris de Bonneville Journaliste   Jeu 7 Jan 2016 - 10:18

Le déshonneur de la Légion d’honneur
« on n'est pas forcément content d'être reconnu par des gens qu'on n'estime pas »


par Floris de Bonneville
Journaliste


Trois fois par an, à Pâques, le 14 juillet et le 1er janvier, je bondis de mon fauteuil à la lecture des centaines de personnes à qui la France généreuse a décerné la Légion d’honneur, la plus haute distinction depuis que Napoléon Bonaparte l’a instituée en 1802.

Cette année encore, et plus qu’encore même, je me demande comment le général d’armée Jean-Louis Georgelin, grand chancelier de la Légion d’honneur, a pu signer les documents attribuant, sans jamais les contester, cette prestigieuse médaille à 308 citoyens et 308 citoyennes – puisque la bêtise de la loi sur la parité est là plus que jamais appliquée dans toute sa rigueur imbécile. À quel titre des artistes comme Emmanuelle Béart, Vanessa Paradis, Mireille Darc, Mimie Mathy, Bruno Podalydès, Marthe Mercadier, des journalistes comme Robert Namias, Henri Tincq ou Claire Chazal, des chanteurs comme Christophe, Paul McCartney, Marc Lavoine ont-ils pu se voir accorder ce privilège hautement symbolique ?


Jusqu’au Second Empire, cette médaille récompensait en majorité les militaires. Seulement 25 % des récipiendaires étaient des civils qui avaient alors contribué à l’enrichissement industriel, culturel, spirituel, économique, scientifique de la nation. Aujourd’hui, il suffit qu’un ministre se soit vu flatter pour qu’il demande au grand chancelier d’approuver un légionnaire. Napoléon avait voulu rétablir un système de récompenses inspiré des anciens ordres honorifiques royaux que la Révolution avait abolis. Il doit se retourner dans son tombeau impérial au moins trois fois par an, comme moi je me dresse de mon fauteuil.



N’est-ce pas dévaloriser la plus haute distinction française en attribuant ce qui devrait être une glorieuse médaille sur laquelle tant de sang a été versé, à des milliers de citoyens et citoyennes ? 
Quelle valeur a-t-elle de nos jours alors qu’elle a été décernée à 93.000 personnes encore en vie ?

 Sont-ils aussi nombreux, les Français qui ont mérité une telle gloire ? Détailler la liste de la dernière cuvée revient à constater que le copinage et la flagornerie sont les effets de tant de nominations.


Bien sûr que nos soldats ou policiers assassinés ou tués au combat méritent pour le moins l’hommage de toute la nation, et que sur leur cercueil drapé des trois couleurs soit épinglée cette médaille. C’est la seule évidence.

 Mais pour la majorité de ceux que chacun de nos ministres a choisi d’honorer d’un ruban rouge, il existait une autre médaille beaucoup plus civile, celle que le général de Gaulle avait ingénieusement créée pour récompenser les mérites distingués et encourager les forces vives de la nation : la médaille de l’ordre national du Mérite, certes moins prestigieuse, mais fortement motivante.

Le refus de recevoir la Légion d’honneur d’artistes tels que Brigitte Bardot, Bourvil, Georges Brassens, Léo Ferré, Sartre, Pierre et Marie Curie, ou encore du dessinateur Jacques Tardi qui a répondu au grand chancelier qu’« on n’est pas forcément content d’être reconnu par des gens qu’on n’estime pas », pourrait faire réfléchir ceux à qui la République française a confié la très noble tâche d’épingler sur le revers de leur veste cette prestigieuse décoration.

Floris de Bonneville
Revenir en haut Aller en bas
FOUQUET66
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: Le déshonneur de la Légion d’honneur « on n'est pas forcément content d'être reconnu par des gens qu'on n'estime pas » par Floris de Bonneville Journaliste   Jeu 7 Jan 2016 - 11:46

Trois fois par an, à Pâques, le 14 juillet et le 1er janvier, je m'insurge contre l'attribution de cette merdaille (que j'ai refusée, n'ayant pas montré mon c....................l ni œuvré sur les stades ou sur les planches...),en pensant à mes camarades militaires qui ont versé leur sang pour la Patrie, sans en être récompensés. Il est vraiment scandaleux de voir que le copinage - et je suis bien en retrait - sévit même au sein de cet ordre prestigieux.
A notre époque, tout s'achète et tout se vend !!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.legionetrangere.fr/
LAUCHERE
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: Le déshonneur de la Légion d’honneur « on n'est pas forcément content d'être reconnu par des gens qu'on n'estime pas » par Floris de Bonneville Journaliste   Jeu 7 Jan 2016 - 12:27

FOUQUET66 a écrit:
Trois fois par an, à Pâques, le 14 juillet et le 1er janvier, je m'insurge contre l'attribution de cette merdaille (que j'ai refusée, n'ayant pas montré mon c....................l ni œuvré sur les stades ou sur les planches...),en pensant à mes camarades militaires qui ont versé leur sang pour la Patrie, sans en être récompensés. Il est vraiment scandaleux de voir que le copinage - et je suis bien en retrait - sévit même au sein de cet ordre prestigieux.
A notre époque, tout s'achète et tout se vend !!

Tout est dit, et bien dit, rien à ajouter merci
Revenir en haut Aller en bas
jacky alaux
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: Le déshonneur de la Légion d’honneur « on n'est pas forcément content d'être reconnu par des gens qu'on n'estime pas » par Floris de Bonneville Journaliste   Jeu 7 Jan 2016 - 15:44

FOUQUET66 a écrit:
Trois fois par an, à Pâques, le 14 juillet et le 1er janvier, je m'insurge contre l'attribution de cette merdaille (que j'ai refusée, n'ayant pas montré mon c....................l ni œuvré sur les stades ou sur les planches...),en pensant à mes camarades militaires qui ont versé leur sang pour la Patrie, sans en être récompensés. Il est vraiment scandaleux de voir que le copinage - et je suis bien en retrait - sévit même au sein de cet ordre prestigieux.
A notre époque, tout s'achète et tout se vend !!

C'est tout a ton Honneur Jean-Charles ...   king
C'est Jean Yanne qui avait dit après avoir refusé cette " Décoration "  la Légion d'Honneur, c'est comme les hémorroïdes, n'importe quel trou du c..l peut l'avoir.
Pour un SOLDAT, rien ne vaut une Bonne Médaille Militaire... celle la, les trous de c..l, ne pourrons jamais l'avoir !
Revenir en haut Aller en bas
marcel.salvan
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: LA LEGION D'HONNEUR   Jeu 7 Jan 2016 - 16:54

NAPOLEON doit se retourner dans son vaste cercueil aux INVALIDES en voyant ce qu'es devenu la LEGION D'HONNEUR, lui qui avait institué cette décoration pour ses grenadiers morts au Champs d'Honneur. Je me remémore les années des événements d'ALGERIE comme l'on disait à cette époque, nos pauvres camarades qui furent tués pour soit disant comme l'avait déclaré la crapule de MITTERRAND courant Novembre 1954 "L'ALGERIE C'EST LA FRANCE" mis entre 4 planches, après les honneurs militaires rendus sur le terrain, par leur compagnie, ou leur régiment, puis embarqué sur un GMC direction vers le port le plus proche et chargé sur un bateau et mis dans ses soutes, comme une vulgaire cantine direction MARSEILLE rendu à leur famille. Sans médaille militaire pour les hommes de troupes et les sous-officiers ou légion d'honneur pour les officiers. NOS 30000 camarades qui ont perdu leur vie, eux, N'ONT PAS EU DROIT AUX HONNEURS MILITAIRES DANS LA COUR DES INVALIDES EN PRESENCE DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE. IL FAUT LE DIRE HAUT ET FORT. Le président actuel suit les traces de son MENTOR, et j'ai bien peur qu'il nous dirige vers des jours pénibles. Ma génération aura connu chaque fois qu'il a eu un régime socialiste une guerre ou conflit. 39/45, L'INDO, L'ALGERIE, la Guerre du GOLF, CHIRAC nous a évité l'IRAK, l'AFGANISTAN, et aujourd'hui avec le grand chef de guerre qui préside aux destinées de notre pays nous sommes engagés au MALI, CENTRAFRIQUE, SYRIE, IRAK et d'autres qui vont certainement venir. Les 130 MORTS ET LES 400 BLESSES du 13 NOVEMBRE sont imputable à sa responsabilité et de à son gouvernement.
Revenir en haut Aller en bas
V12
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: Le déshonneur de la Légion d’honneur « on n'est pas forcément content d'être reconnu par des gens qu'on n'estime pas » par Floris de Bonneville Journaliste   Jeu 7 Jan 2016 - 17:51

Il ne faut pas non plus oublier Sarko et la Lybie. Comme quoi, pas besoin d'être au PS pour être un mauvais président.....
Revenir en haut Aller en bas
marcel.salvan
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: LA LEGION D'HONNEUR   Jeu 7 Jan 2016 - 20:02

Je réponds à V12 avec SARKO il n'y a eu aucun attentat sur notre territoire. Il a résolu le problème en COTE D'IVOIRE, la GEORGIE, la crise financière en 2008. Il n'y a aucune comparaison entre lui et celui qui est à la tête du pays en ce moment. Dans mon précédent message je me suis abstenu de faire allusion à l'ancien président de la République.
Revenir en haut Aller en bas
Claude Millet
Fondateur
avatar


MessageSujet: Re: Le déshonneur de la Légion d’honneur « on n'est pas forcément content d'être reconnu par des gens qu'on n'estime pas » par Floris de Bonneville Journaliste   Jeu 7 Jan 2016 - 20:03

Citation :
Le refus de recevoir la Légion d’honneur d’artistes tels que Brigitte Bardot, Bourvil, Georges Brassens, Léo Ferré, Sartre, Pierre et Marie Curie, ou encore du dessinateur Jacques Tardi qui a répondu au grand chancelier qu’« on n’est pas forcément content d’être reconnu par des gens qu’on n’estime pas », pourrait faire réfléchir ceux à qui la République française a confié la très noble tâche d’épingler sur le revers de leur veste cette prestigieuse décoration.

Floris de Bonneville

_________________

RASURA_________SER
1er RCP - 257.174

« Il n'y a pas de sens de l'Histoire, il n'y a pas de vent de l'Histoire car ce qui fait l'Histoire, selon notre conception occidentale et chrétienne qui est vérifiée par tous les faits historiques, c'est la volonté des hommes, c'est l'intelligence des hommes, ce sont leurs passions, bonnes ou mauvaises. »Colonel Bastien THIRY procès Petit Clamart
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/intelligencearmee/
Michel CAVET
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: Le déshonneur de la Légion d’honneur « on n'est pas forcément content d'être reconnu par des gens qu'on n'estime pas » par Floris de Bonneville Journaliste   Ven 8 Jan 2016 - 9:33


La légion d'honneur, c'est comme la grippe, tu l’attrapes par les mains sales
Revenir en haut Aller en bas
http://www.papysauvage.fr/index.html
bleu12
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Re: Le déshonneur de la Légion d’honneur « on n'est pas forcément content d'être reconnu par des gens qu'on n'estime pas » par Floris de Bonneville Journaliste   Ven 8 Jan 2016 - 17:00

Rabolliot a écrit:

La légion d'honneur, c'est comme la grippe, tu l’attrapes par les mains sales  
Excellent!

_________________
"Nous avons eu l’impression d’être trahis, ce qui explique notre révolte" Commandant Hélie de Saint-Marc dernier Chef de Corps du 1er REP
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le déshonneur de la Légion d’honneur « on n'est pas forcément content d'être reconnu par des gens qu'on n'estime pas » par Floris de Bonneville Journaliste   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le déshonneur de la Légion d’honneur « on n'est pas forcément content d'être reconnu par des gens qu'on n'estime pas » par Floris de Bonneville Journaliste
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: Matériel, Armes, Munitions, Héraldique, Décorations militaires :: Décorations, distinctions militaires-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: