CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Le défi du 1er RPIMa prêt à accueillir du renfort

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
La Citadelle
confirmé
confirmé
avatar


MessageSujet: Le défi du 1er RPIMa prêt à accueillir du renfort   Lun 16 Nov 2015 - 23:44



Le défi du RPIMa prêt à accueillir du renfort

Publié le 13/11/2015 à 03:55, Mis à jour le 13/11/2015 à 07:33

Défense - Armée - Interview de F. Danigo, chef de corps


Le colonel Frédéric Danigo explique les conditions assez particulières dans lesquelles évolue actuellement le régiment./Photo DDM SB.

Pour accueillir une compagnie supplémentaire en 2016 et assurer l'opération de travaux très importants à la caserne, le RPIMa pourrait délocaliser de façon temporaire l'instruction de ses jeunes à Labruguière. Le colonel Danigo explique.
Les journées sont bien remplies pour l'état-major et aussi les soldats du 8e RPIMa. Retours de mission, opération Sentinelle, accueil d'une nouvelle compagnie et gros travaux à Fayolle. Le colonel Frédéric Danigo explique dans le détail une actualité tendue au régiment.
Où en êtes-vous de l'arrivée d'une nouvelle compagnie en renfort au Huit ?
Les échéances sont connues. Ce sera en principe au 1er juillet 2016 que nous accueillerons cette cinquième compagnie forte de 170 personnels environ. Les recrutements sont en cours avec une implication particulière du régiment. Cela portera nos effectifs à 1200 personnes environ au 8e RPIMa. Je rappelle que ce renfort de 11000 soldats au total en France pour la force opérationnelle de l'Armée de Terre a été décidé pour que notre corps conserve sa capacité à se projeter à l'extérieur tout en participant à l'opération de sécurité intérieure Sentinelle.
Ces mesures de surveillance sur le territoire français vous occupent beaucoup ?
Notre régiment contribue à Sentinelle à hauteur de 250 hommes en permanence jusqu'à fin décembre. Pendant les fêtes de fin d'année, deux compagnies complètes seront à Paris. Dont celle qui arrive tout juste du Niger de l'opération Barkhane sur la bande sahélo-saharienne. Le rythme est soutenu sur un cycle de six semaines : deux jours de faction, un jour d'entraînement puis un jour de repos et ainsi de suite. C'est une mission sérieuse et exigeante. En revanche, en début d'année nous serons tous à Fayolle, au grand complet car le régiment prend son tour d'état d'alerte, prêt à se projeter n'importe où et à tout instant.
Le rythme est donc très relevé ?
Oui. Il y a de l'exigence envers les hommes. Contrairement aux apparences, Sentinelle provoque une fatigue et une tension certaine. Et quand les gars sont de retour, ils doivent se remettre au boulot de préparation pour des missions extérieures.
Le quartier Fayolle est en travaux. Comment allez-vous gérer les espaces manquants ?
Les trois bâtiments principaux vont être entièrement rénovés les uns après les autres. Le premier sera achevé en avril 2016. Cela réduit donc notre capacité d'accueil, d'hébergement et de travail. De plus, mi-2016, va arriver la nouvelle compagnie. Nous avons donc cherché une solution de repli temporaire. Ce sera probablement à l'ancienne école Pasteur de Labruguière très bien adaptée et ne nécessitant pas de travaux importants. Nous y logerons l'instruction des jeunes recrues qui, sur un temps bien délimité, vivent en collectivité resserrée. Cela représenterait une centaine de personnels environ. Mais avant tout, il faudra que la hiérarchie valide cette solution temporaire, jusqu'en 2018. On ne déménage pas une ou deux sections de soldats à l'improviste ! Il y a des contraintes techniques et de sécurité. Nous avons d'ailleurs un excellent dialogue avec la municipalité de Labruguière ce qui démontre une fois encore la qualité de l'intégration du Huit dans sa région.


Tout le monde est rentré

Mis à part les 250 soldats détachés sur la mission Sentinelle à Paris, tous les soldats du «huit» sont rentrés. Il ne reste plus qu'un commando d'une dizaine de personnels au Sahel. En début d'année, tout le monde sera consigné à Castres pendant la phase d'alerte avant que le RPIMa reprenne son activité à Sentinelle dès le mois de mars. En 2016 en revanche, une compagnie complète devra partir en mission outre-mer en Nouvelle-Calédonie.
Recueilli par Jean-Marc Guilbert
Revenir en haut Aller en bas
Pérignon
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: Le défi du 1er RPIMa prêt à accueillir du renfort   Mar 17 Nov 2015 - 9:43

Chef, il y a comme un défaut : l'article est consacré au 8 et le titre cite le 1er RPIMa scratch
Revenir en haut Aller en bas
 
Le défi du 1er RPIMa prêt à accueillir du renfort
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: LES UNITES PARACHUTISTES France et OM :: 1er R.P.I.M.a - Régiment de Parachutistes d'Infanterie de Marine-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: