CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

  Un instructeur pas comme les autres a rejoint l'aéroclub de Castres-Mazamet. Il s'agit de l'officier parachutiste du 8e RPIMa Didier Caraby

Aller en bas 
AuteurMessage
PTS
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Un instructeur pas comme les autres a rejoint l'aéroclub de Castres-Mazamet. Il s'agit de l'officier parachutiste du 8e RPIMa Didier Caraby   Jeu 3 Sep 2015 - 23:37

A l'aéroclub, Didier vous passe les commandes

Publié le 02/08/2015 à 07:42, Mis à jour le 02/08/2015 à 09:31

À découvrir


L'officier Didier Caraby a laissé son treillis militaire au vestiaire : le week-end, direction l'aéroclub./ DDM M.A.

Un instructeur pas comme les autres a rejoint l'aéroclub de Castres-Mazamet. Il s'agit de l'officier parachutiste du 8e RPIMa Didier Caraby. Portrait.
Officier supérieur adjoint au 8e RPIMa de Castres, Didier Caraby est amoureux du ciel. «Je suis passionné par les activités en troisième dimension», signale-t-il d'entrée. Le parachutiste de 45 ans vient d'obtenir le titre d'instructeur en aviation civile et a déjà commencé à enseigner à l'aéroclub de Castres-Mazamet. «J'ai reçu une formation pendant un an à l'École nationale d'aviation civile (Enac) à Toulouse», explique Didier Caraby. Une formation validée après un ultime stage de six semaines. En tout, le nouvel instructeur a dû investir 12 000,00 euros dans cette formation, «financée en partie par l'aéroclub de Castres et par la Fédération française d'aéronautique». Le militaire rejoint donc les quatre instructeurs du club d'aviation, parmi lesquels le chef pilote Henri-Gilles Fournier qui ne tarit pas d'éloges à son égard.

Moniteur auto-école

«Il s'agit d'une activité bénévole, c'est du loisir», précise Didier Caraby. Le parachutiste de profession pratique l'aviation en civil depuis 1997. C'est progressivement qu'il a gravi les échelons et obtenu les brevets de pilote, jusqu'au titre d'instructeur.
Sa nouvelle mission consiste à former les élèves pilotes qui souhaitent passer leur BIA (formation théorique et pratique). «Je fais un peu le moniteur d'auto-école», sourit l'instructeur. Chaque avion dispose des doubles commandes, ce qui facilite la formation en vol. L'aspect pédagogique est cher à Didier Caraby, il y a pris goût chez les militaires.

Pénurie d'élèves

Avec l'arrivée du nouvel instructeur, l'aéroclub de Castres-Mazamet veut attirer davantage. «Nous avons environ trente pilotes réguliers mais peu d'élèves qui préparent le Brevet d'initiation aéronautique (BIA) pourtant accessible dès 15 ans, déplore le chef pilote Henri-Gilles Fournier. Nous subissons une pénurie d'élèves.» La localisation de l'aéroclub est en cause : situé au sein même de l'aéroport de Castres-Mazamet, le club est «mal connu des Castrais», car trop loin du centre-ville et mal indiqué. Les bénévoles tentent aujourd'hui de démocratiser l'aéroclub, longtemps fréquenté par des personnalités telles Laurent Cabrol et Michel Drucker.


Testé pour vous : baptême de l'air

Pour 84 euros, l'aéroclub de Castres-Mazamet propose au curieux de monter à bord d'un de ses avions monomoteurs. Un survol de trente minutes des environs tarnais, en compagnie d'un pilote instructeur tel Didier Caraby. Après un rapide contrôle pré-vol, embarquez à bord du minuscule engin. La tour de contrôle est en contact direct, le décollage surprenant mais la vue, imprenable. Au-dessus de Castres, amusez-vous à reconnaître les édifices les plus connus. Tout autour, la montagne noire guette. Avec un peu de chance, le pilote vous confie les commandes, mais attention aux turbulences. De retour à l'aéroport, un atterrissage éprouvant conclut l'aventure.


Le chiffre : 15

ans > C'est l'âge minimum pour passer son Brevet d'initiation aéronautique (BIA) à l'aéroclub de Castres. Ce brevet d'État permet de découvrir le monde aéronautique. Comptez 1500e pour le passer (bourse de la FFA possible).

source: la dépêche
Revenir en haut Aller en bas
 
Un instructeur pas comme les autres a rejoint l'aéroclub de Castres-Mazamet. Il s'agit de l'officier parachutiste du 8e RPIMa Didier Caraby
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: LES UNITES PARACHUTISTES France et OM :: 8ème RPIMa - Régiment de Parachutistes d'Infanterie de Marine-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: