CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 A Lézignan-Corbières, une attraction qui ne manque pas d'air. Dans la chambre de vol, un cylindre de 4,20 m de diamètre et 7m de haut

Aller en bas 
AuteurMessage
Bonnot
confirmé
confirmé
avatar


MessageSujet: A Lézignan-Corbières, une attraction qui ne manque pas d'air. Dans la chambre de vol, un cylindre de 4,20 m de diamètre et 7m de haut   Jeu 3 Sep 2015 - 23:10













A Lézignan-Corbières, une attraction qui ne manque pas d'air

Publié le 02/08/2015 à 06:26

Activités de plein air



Dans la chambre de vol, un cylindre de 4,20 m de diamètre et 7m de haut./ Photo DR

Unique dans la moitié sud de la France, le simulateur de chute libre Flyzone de Lézignan (Aude) offre la sensation aérienne au grand public comme aux parachutistes.
Votre nom s'affiche sur l'écran, la porte du tunnel de verre et d'acier s'ouvre, c'est à vous ! Bras en l'air, tête levée, vous vous laissez tomber en avant, et l'air vous cueille dans le grondement assourdissant de la soufflerie. C'est parti pour 1,15 minute de chute libre, un baptême de l'air en chambre proposé par une société audoise installée entre le péage autoroutier et l'aérodrome de Lézignan-Corbières : Flyzone.
50000 m3 d'air comprimé sous le tunnel vous malmènent à peine, Caroline (parachutiste aguerrie aux 700 sauts) vous maintient comme un maître-nageur et d'un geste rappelle la position que Barbara a répété au briefing : bras tendus à plat ventre, en souplesse, jambes tendues et cambré comme une banane. Va pour la banane, avec le sourire assorti au coup de flash envoyé depuis la cabine de pilotage. C'est pour la photo souvenir, vendue à la sortie.

C'est aussi pour les pros

Ouvert en mai 2012 par le parachutiste José da Conceicao, ancien adjudant au RPIMA de Castres, Flyzone est l'un des deux centres en France (après Argenteuil, près de Paris) où expérimenter et pratiquer la chute libre indoor. 18 000 personnes (1500 heures de vol) sont déjà venues dans cet équipement à 8 millions d'euros, hommes, femmes, de tous âges et de toutes régions : mardi dernier, Fabien, Breton de 27 ans, l'a eu en cadeau d'anniversaire. Joelle, de Marseille, l'a effectué par raccord : l'inscription était au nom de son compagnon qui s'est blessé la veille.
«Pour les baptêmes, on reçoit aussi bien des enfants dès 6 ans que des adultes jusqu'à plus de 90 ans, l'expérience est aussi possible pour les personnes handicapées qui veulent oublier pour un moment leur fauteuil roulant», indique José Da Conceicao.
Et environ un tiers des utilisateurs sont des sportifs de haut niveau et des parachutistes. «On n'a pas eu cette chance», témoigne Blandine, Varoise aux 400 sauts. Elle a inscrit son fils adolescent au stage combinant chute libre en tunnel et premiers sauts.
«Le fait d'acquérir la bonne position en simulateur permet de se concentrer sur la sécurité une fois dans les airs, la position des collègues, les poignées à vérifier, confirme le directeur, c'est bien de faire 8 à 10 minutes en soufflerie pour savoir comment tourner, tenir à plat et éviter de se retrouver sur le dos».
Votre nom s'affiche de nouveau à l'entrée du tunnel. On s'est habitué à la combi, au casque qui appuie sur les bouchons d'oreilles et aux lunettes embuées. La porte s'ouvre, deuxième saut dans le vide virtuel. Plus puissant qu'au premier passage, le souffle vous propulse plus haut, plus fort, on flotte sur une grosse vague d'air. Grisant.
En ressortant du bâtiment, une bourrasque vous cueille de face. ça, c'est la Tramontane.
Le souffle vous propulse plus haut, plus fort, on flotte sur une grosse vague d'air


«Comme en parachute, la recherche de la sensation»

Depuis qu'il a ouvert Flyzone en 2012 le parachutiste José Da Conceicao doit aussi garder les pieds sur terre...
En trois ans d'existence, avez-vous atteint vos objectifs ?
On est toujours très optimiste quand on créé une entreprise, on essuie les plâtres mais on s'en sort, on verra après 5 ans.
Vu de l'extérieur, Flyzone se remarque par sa tour de béton
Elle fait 30m au total, dont 7 en sous-sol, le projet de l'architecte est de l'entourer d'une spirale métallique, on attend qu'elle soit réalisée.
La sensation est-elle la même dans le simulateur et en saut ?
Avec moins d'adrénaline, mais c'est la même sensation et c'est ce qui nous motive dans les airs : la liberté de se diriger d'un côté de l'autre. On recherche toujours cette sensation alors que le temps en parachute ne présente pas d'intérêt, sauf pour les atterrissages à grande vitesse.
Le vol en soufflerie fait-il naître de nouvelles pratiques ?
En plus des baptêmes de chute libre, c'est un outil complémentaire au parachutisme moderne, et il y a des compétitions : notre équipe de jeunes, ils ont de 13 à 17 ans, est championne de France de vol relatif indoor à 4.
Pierre Mathieu

Revenir en haut Aller en bas
 
A Lézignan-Corbières, une attraction qui ne manque pas d'air. Dans la chambre de vol, un cylindre de 4,20 m de diamètre et 7m de haut
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: RECORDS SPORTIFS PARAS - PARATIR :: Sport et EXPLOITS AERONAUTIQUES-
Sauter vers: