CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Le parachutiste se trouve à ce moment-là à 1 200 mètres d’altitude. « J’ai senti que j’étais blessé au niveau de la cuisse. » Cette douleur est à mettre de côté

Aller en bas 
AuteurMessage
ParaGuépard
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: Le parachutiste se trouve à ce moment-là à 1 200 mètres d’altitude. « J’ai senti que j’étais blessé au niveau de la cuisse. » Cette douleur est à mettre de côté    Jeu 3 Sep 2015 - 12:33

Info locale > Marcq et autour de Marcq

Bondues: «Il m'est arrivé ce que tout parachutiste débutant redoute»

Publié le 01/09/2015
Nord Eclair







Olivier Tournemaine, Hémois de 43 ans, clown et comédien, s’est tiré in extremis d’un très mauvais pas, survenu à 1 200 mètres d’altitude. Ce parachutiste débutant raconte, depuis son lit d’hôpital, l’incident survenu dimanche aux alentours de 16 heures.

Olivier Tournemaine était plongé en plein sommeil lorsque nous l’avons contacté hier après-midi. D’une voix fatiguée mais affable, il reconstitue ce qui n’a duré que quelques minutes. Dimanche après-midi, «  la chute libre se passait très bien, je faisais mes figures pour ma préparation au brevet B  ». C’est la deuxième étape, après le brevet A, avant d’être considéré comme confirmé. «  Je termine par une flèche, une figure qui consiste en une sorte de dérive  », continue Olivier Tournemaine. Toutes ces figures se font avant l’ouverture du parachute. Cette dernière a été anormalement «  violente, elle m’a secoué  ». Pour quelle raison ? «  Peut être la vitesse, ou il suffit qu’il y ait eu un mauvais pliage… Là, la voile s’est ouverte d’un côté plus que de l’autre, je me suis fait claquer.  »
Le parachutiste se trouve à ce moment-là à 1 200 mètres d’altitude. «  J’ai senti que j’étais blessé au niveau de la cuisse.  » Cette douleur est à mettre de côté : «  La voile était devant moi, pas au-dessus de moi, il fallait agir vite ! Il m’est arrivé ce que tout parachutiste débutant redoute. C’est quelque chose qui ne se passe pas non plus tous les jours.  » Heureusement, Olivier Tournemaine se souvient de ce qu’il a appris : la procédure de secours. «  Cela m’a sauvé la vie.  » À cet instant précis, une seule chose importe : «  Je pense surtout à la faire vite, ne pas traîner, faire tout correctement.  » Soulagement, la procédure fonctionne en pratique comme en théorie.
Reste encore à continuer la descente. Et à se réceptionner. «  Je suis arrivé un peu vite, j’ai eu un coup de mou suite à tout ça.  » Il se brise un os de la jambe. «  Une fois au sol, je reste au sol, j’ai très mal, je lève un bras pour faire signe…  » Tout s’enchaîne : les membres du club, les pompiers, le SMUR, l’hôpital Salengro où Olivier Tournemaine a été opéré.
Et après ? Il pense sauter à nouveau, «  mais pas tout de suite, sourit-il. J’ai six semaines d’arrêt.  » Six semaines pendant lesquelles Olivier va «  se poser, réfléchir à une nouvelle vie, où il serait toujours clown et comédien, mais en Ardèche  ».
Revenir en haut Aller en bas
 
Le parachutiste se trouve à ce moment-là à 1 200 mètres d’altitude. « J’ai senti que j’étais blessé au niveau de la cuisse. » Cette douleur est à mettre de côté
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: RECORDS SPORTIFS PARAS - PARATIR :: Sport et EXPLOITS AERONAUTIQUES-
Sauter vers: