CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 IL Y A 60 ANS LE MASSACRE DE LA MINE D'EL HALIA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
marcel.salvan
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: IL Y A 60 ANS LE MASSACRE DE LA MINE D'EL HALIA   Jeu 30 Juil 2015 - 16:02

Dans quelques jours il y aura 60 ans le 20 Aout 1955, qu'un massacre le plus douloureux qu'ait connu l'ALGERIE, à la mine d'EL HALIA à quelques kilomètres de PHILIPPEVILLE. Rappel d'un souvenir pour tous ceux qui ont vécu cette triste journée et les jours qui suivirent. Le 1er RCP après 8 mois passé dans les AURES faisant suite aux évenements du 1er Novembre 54, était revenu pour quelques jours de repos dans sa base arrière au camps PEHAU se situant à mi parcours de Philippeville et de la mine. Par une journée caniculaire, lorsque le directeur de la mine arriva tout affolé, essoufflé ayant parcouru en courant les quelques kilomètres séparant la mine de notre camps pour nous prévenir du drame qui était en train de se dérouler. Ma compagnie étant en état d'alerte fut aussitôt dépêchée sur les lieux. Quelle ne fut pas le spectacle tragique que nous avons trouvé en arrivant, un grand silence, une odeur de feu, aucune présence humaine vivante, aussitôt descendu de nos véhicules nous parcourons fortement armé et rapidement les allées des habitations du personnel de la mine, nous découvrons uniquement des cadavres d'enfants et d'adultes égorgés, une vision apocalyptique, comment des êtres humains puissent commettre des crimes aussi horrible et de cette ampleur. Nous nous trouvions en face d'un ORADOUR-SUR-GLANE, non pas par son ampleur mais par la cruauté et la sauvagerie avec laquelle fut fait ce carnage. Plus nous avancions dans ces allées, plus nous découvrions des corps rien que des corps ensanglantés et des maisons en feu. Combien étaient-ils dans cet état, notre vision ne s'arrête pas là, nous sommes une centaine en train de parcourir en long et en large les habitations, nous restons sur nos gardes car nous nous attendons à tout moment de voir surgir des rebelles mais heureusement ce n'est pas le cas, mais nous continuons à dé&couvrir des corps mutilés à l'intérieur des maisons, des survivants aucuns que des morts, que des morts. Nos esprits étaient ailleurs nous avions tous entre 20 et 22 ans sauf les gradés qui en avaient un peu plus que nous et qui pour la plupart avaient participé à la guerre d'Indochine. Nous avons mis plusieurs jours pour nous en remettre, même 60 ans après j'ai des flashs qui se présentent et je ne peux y échapper.
Devant l'ampleur de ce désastre du renfort fut appelé et nous fume relevé vu l'état dans lequel nous étions. C'est au moins 80 corps qui furent ramassés et plus par la suite auquel notre régiment rendit les honneurs lors de la cérémonie des obsèques sur la grande place de PHILIPPEVILLE en présence du gouverneur de l'ALGERIE Jacques SOUSTELLE, aucun représentant du gouvernement de l'époque n'assista à la célébration (les temps ont bien changé aujourd'hui). Le ministre de l'Intérieur était François MITTERRAND qui avait déclaré quelques mois auparavant au début de la rébellion en Novembre 54 "L'ALGERIE C'EST LA FRANCE" et qui révoqua aussitôt le Général GILLES à la suite d'une incartade avec le sous-préfet de BATNA, qui lui ordonna des instructions débiles venant de son ministère.
Cette évocation brutale c'est pour montrer à ceux qui n'ont pas connu ce passé douloureux, que des faits semblables se produisant aujourd'hui sur notre sol au Moyen Orient et en Afrique, ne fait que confirmer ce qui c'est passé il y a 60 ans à la mine d'EL HALIA.
Yves COURRIERES dans son livre "HISTOIRE de la GUERRE d'ALGERIE" écrira
"LE 20 AOUT 1955 UN DATE TERRIBLE, UNE DATE INOUBLIABLE"

Si j'écris cela quelques jours avant cette date anniversaire, c'est pour montrer à HOLLANDE et son gouvernement qui sont pour la repentance que des Français enfants et adultes sont morts sous la barbarie d'individus qui surgissent encore de nos jours. Auront-ils le courage de commémorer cette date souvenir. J'en doute

Marcel SALVAN
Revenir en haut Aller en bas
jacky alaux
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: IL Y A 60 ANS LE MASSACRE DE LA MINE D'EL HALIA   Jeu 30 Juil 2015 - 17:16


MERCI MARCEL... Toi et moi, nous n’oublierons jamais... Toi, parceque, tu es un témoin direct de cette barbarie FLN et moi. parceque trois membres de ma famille furent parmi les suppliciés.
Revenir en haut Aller en bas
FOUQUET66
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: IL Y A 60 ANS LE MASSACRE DE LA MINE D'EL HALIA   Jeu 30 Juil 2015 - 19:07

Rien ne peut être oublié!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.legionetrangere.fr/
GARD
Expert
Expert
avatar


MessageSujet: Re: IL Y A 60 ANS LE MASSACRE DE LA MINE D'EL HALIA   Ven 31 Juil 2015 - 8:27

Merci Marcel pour ce témoignage de ces faits barbares, il faut le dire et le rappeler aux jeunes générations...
Revenir en haut Aller en bas
marcel.salvan
Pro !
Pro !
avatar


MessageSujet: IL Y A 60 ANS LE MASSACRE DE LA MINE D'EL HALIA   Mer 26 Aoû 2015 - 4:36

Comme je m'en doutais cette triste date anniversaire 20 Aout 1955 resterait au oubliette. Ce gouvernement ressemble à celui que nous avions entre 1954 et 1956 socialos communiste mélangé avec des ministres de toutes les tendances, c'était la 4ième République LE FOUTOIRE comme aujourd'hui. Oui notre PAYS est mal barré, la FRANCE ne sera plus ce qu'elle était, tous les jours nous nous enfonçons de plus en plus, ne soyons pas étonné de voir que nos villes, nos villages, nos rues, nos plus belles places soient envahis par cette vermine venant du SUD. Tous les jours les Médias nous apprennent un attentat ou une fusillade avec des blessés, et même des morts du coté des forces de l'ordre. Que fait ce gouvernement de M...., rien, uniquement des annonces sans suite comme dans d'autres domaines que sont l'économie, le chômage, les impôts etc.....

Le général BIGEARD l'avait bien écrit avant de mourir, il le sentait venir " ADIEU MA FRANCE TU N'ES PLUS CELLE QUE J'AI CONNUE, LE PAYS DU RESPECT, DES VALEURS, DE L'HYMNE et DU DRAPEAU, LE PAYS DE LA FIERTE D'ETRE FRANCAIS"
Quelle belle phrase que celle-ci en cette rentrée des écoles, elle devrait être affichée dans toutes les classes afin de montrer, de faire sentir à tous nos enfants que la FRANCE d'aujourd'hui n'est plus ce qu'elle était. Sans un sursaut de nous tous, NOTRE NATION subira les aléas de tous ces envahisseurs qui ruineront notre beau PAYS LA FRANCE.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: IL Y A 60 ANS LE MASSACRE DE LA MINE D'EL HALIA   

Revenir en haut Aller en bas
 
IL Y A 60 ANS LE MASSACRE DE LA MINE D'EL HALIA
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: ACTUALITES DIVERS :: L'ACTUALITE DU JOUR, LES BREVES-
Sauter vers: