CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Une fois les objectifs définis notre travail consistait à baliser la cible avec les roquettes fumigènes ce qui impliquait d’être en piqué puis en rase-mottes le plus près possible de l’objectif nous exposant ainsi aux tirs des armes automatiques des rebel

Aller en bas 
AuteurMessage
RGP
Pro !
Pro !
RGP


Une fois les objectifs définis notre travail consistait à baliser la cible avec les roquettes fumigènes ce qui impliquait d’être en piqué puis en rase-mottes le plus près possible de l’objectif nous exposant ainsi aux tirs des armes automatiques des rebel Empty
MessageSujet: Une fois les objectifs définis notre travail consistait à baliser la cible avec les roquettes fumigènes ce qui impliquait d’être en piqué puis en rase-mottes le plus près possible de l’objectif nous exposant ainsi aux tirs des armes automatiques des rebel   Une fois les objectifs définis notre travail consistait à baliser la cible avec les roquettes fumigènes ce qui impliquait d’être en piqué puis en rase-mottes le plus près possible de l’objectif nous exposant ainsi aux tirs des armes automatiques des rebel EmptyLun 23 Fév 2015 - 20:27

Citation :
C’est ainsi que se succédèrent les missions d’accompagnement ou de protection de convoi. En place arrière nous avions un Officier Observateur ALAT qui restait en liaison permanente avec l’Etat Major Divisionnaire (EMD) qui en cas d’accrochage, désignait les objectifs et décidait le déclanchement d’une opération pouvant également nécessiter l’appui des DIH (Division d’Intervention Héliportée) avec ses commandos et ou l’appui aérien avec une patrouille de chasseurs. (T6/T28/ Skyraiders et parfois même des bombardiers B26 équipés de ‘bidons spéciaux )

Il y avait aussi et surtout les (RAV) Reconnaissances à Vue, déclenchées par l’ EMD dans des zones de proximités ou hors zones d’opération en général exécutés avec l’appui d’une patrouille de chasse et toute la coordination entre les troupes au sol et le guidage aérien étaient sous la responsabilité de l’Officier Observateur de l’ALAT ce qui n’était pas toujours du goût de nos amis de l’Armée de l’Air.

Une fois les objectifs définis notre travail consistait à baliser la cible avec les roquettes fumigènes ce qui impliquait d’être en piqué puis en rase-mottes le plus près possible de l’objectif nous exposant ainsi aux tirs des armes automatiques des rebelles. Derrière  nous, à peine dégagé de l’axe de tir, la chasse plongeait déjà et tirait des rafales de mitrailleuses ou de roquettes sur la cible marquée par nos fumigènes.

Notre audace était reconnue et bien souvent forçait l’admiration des troupes au sol et des pilotes de l’Armée de l’Air et dans le tourbillon des opérations il n’y avait plus de différence entre les pilotes engagés et les appelés.

Plusieurs équipages ont été blessés ou ont payé de leur vie dans cette guerre où l’ALAT avait définitivement conquis ses lettres de noblesse.

(C)  2011 Jean-Pierre MEYER (ancien pilote CPAP) .
Les avions de la guerre d'Algérie
Revenir en haut Aller en bas
 
Une fois les objectifs définis notre travail consistait à baliser la cible avec les roquettes fumigènes ce qui impliquait d’être en piqué puis en rase-mottes le plus près possible de l’objectif nous exposant ainsi aux tirs des armes automatiques des rebel
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: LES AVIONS MYTHIQUES et récents des PARAS :: RECIT A LA GLOIRE DE NOTRE AVIATION FRANCAISE-
Sauter vers: