CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Eh oui, apprenez que l'avion et l'équipage arraisonnés sont français. Ils appartiennent à l'escadrille spéciale du SDECE. Habitués aux missions secrètes

Aller en bas 
AuteurMessage
Rivoil
Pro !
Pro !
Rivoil


Eh oui, apprenez que l'avion et l'équipage arraisonnés sont français. Ils appartiennent à l'escadrille spéciale du SDECE. Habitués aux missions secrètes Empty
MessageSujet: Eh oui, apprenez que l'avion et l'équipage arraisonnés sont français. Ils appartiennent à l'escadrille spéciale du SDECE. Habitués aux missions secrètes   Eh oui, apprenez que l'avion et l'équipage arraisonnés sont français. Ils appartiennent à l'escadrille spéciale du SDECE. Habitués aux missions secrètes EmptyLun 23 Fév 2015 - 16:17

Honneur à nos pilotes d'ALGERIE
Citation :
[...]
Je suis complètement penché en avant pour essayer de percer ces nuages. Je ne vais pas le voir !

- « 800 mètres »
- « 400 mètres »
- « Contact perdu, il est trop près »
Je viens de voir une masse noire énorme à 30 m presque au-dessus de moi avec deux flammes sortant des collecteurs de pipes d'échappement.
                                   Eh oui, apprenez que l'avion et l'équipage arraisonnés sont français. Ils appartiennent à l'escadrille spéciale du SDECE. Habitués aux missions secrètes 3-copie(Infographie J. Houben - DR)
Il ne faut pas le perdre de vue. Je vire très sec à gauche et dessous, les yeux rivés à ces deux lueurs. Notre Flamant pèse soudain très lourd du nez, sous l'accélération mais aussi parce qu'Aimé et les deux contrôleurs se sont précipités dans mon dos pour voir.
Je le tiens, je suis juste sous lui, 20 m derrière, malgré les nuages, je reconnais un Dakota tous feux éteints lui aussi.

Je renseigne Oran que j'avais un peu oublié depuis le "Contact Judy".
Je m'écarte un peu à droite et monte lentement à sa hauteur. J'ai tout mon temps maintenant. Brocard allumera le phare gauche à mon ordre. L'intrus va avoir une belle surprise...
- « Phare !»
Le Dak fait quelques soubresauts désordonnés. Je vois des têtes collées aux hublots et au poste de pilotage L'avion est couleur kaki sombre sans aucune marque distinctive telle que cocarde, lettre, ou numéro. Je l'interroge sur la fréquence 119,7 mégahertz :

- « Dakota intercepté, au cap 090, annoncez indicatif et provenance
Il ne répond pas. Je renouvelle le message en langue anglaise sans succès.
- « Oran de Rengaine Noir, cap et distance vers vous ? »
- « Rengaine Noir cap 070° distance 34 »
- « Dakota de Rengaine Noir prenez par la gauche cap 070° je reste en patrouille serrée sur vous
     pour atterrissage à Oran
»
(Je répète le message en langue anglaise)
- « Si l'avion ne suit pas mes instructions, je demande autorisation d'effectuer un tir de semonce !
L'avion obtempère sans répondre. Petite déception dans notre avion, un tir de roquettes de nuit est toujours impressionnant !
Les quinze minutes suivantes, l'avion exécute tous les ordres : mise en descente, percée dirigée par l'approche d'Oran. J'ai le dos mouillé et ma main gauche est toujours crispée sur les manettes de gaz.
À 500 m d'altitude, nous sortons des nuages et je peux m'écarter un peu et l'observer à loisir. Qui peut-il être? Nous allons bientôt le savoir !

Au sol un comité d'accueil doit déjà être en place. Longue approche face à la piste d'atterrissage, il sort son train, je sors le mien et maintiens à une centaine de mètres en arrière (juste au cas où il déciderait de remettre les gaz et tenter de s'échapper). Crainte vaine, il touche des roues, réduit et roule sur la piste. Je remets les gaz à fond, virage cabré pour passer vent arrière. Dernier virage, circuit très court, atterrissage, reverse sur les hélices, freins, je dégage la 1ère bretelle vers le taxiway.
Je ne veux pas être en retard au parking pour voir enfin la tête de mes intrus. J'étouffe les moteurs, coupe tous les contacts, arrête le chrono. Nous avons fait 1 H 40 de vol.
Ils sont très entourés quand nous arrivons. Nous remarquons bien les sourires un peu figés. Mon ami C..., chef contrôleur, vient à notre rencontre
- « Bravo les mecs, belle démo »
- « Quelle bande de c.ns ! »
(On ne saura jamais à qui était attribué ce qualificatif peu flatteur, aux états-majors, aux différents ministères, aux patrons de l'équipage du Dak. ?).

Eh oui, apprenez que l'avion et l'équipage arraisonnés sont français.
Ils appartiennent à l'escadrille spéciale du SDECE. Habitués aux missions secrètes, leurs équipages sont les meilleurs et sont passés maîtres dans ce genre de sport. Dans ce cas précis, ils effectuaient, sur renseignements, depuis plusieurs mois des missions d'écoute tout près de la frontière marocaine, à basse altitude, pour ne pas être détectés.

Ceci explique leur mutisme de tout à l'heure. Ils ne voulaient pas compromettre les missions futures.

Nous ne sûmes jamais ce que furent les explications entre grands chefs mais il y eu quand même des aspects positifs de cette mission.

voir la totalité de l'article

_________________
« On peut demander beaucoup à un soldat, en particulier de mourir, c’est son métier ; on ne peut lui demander de tricher, de se dédire, de se contredire, de se renier, de se parjurer. »Commandant Hélie de Saint-Marc dernier chef de corps du 1er REP
Revenir en haut Aller en bas
RGP
Pro !
Pro !
RGP


Eh oui, apprenez que l'avion et l'équipage arraisonnés sont français. Ils appartiennent à l'escadrille spéciale du SDECE. Habitués aux missions secrètes Empty
MessageSujet: Re: Eh oui, apprenez que l'avion et l'équipage arraisonnés sont français. Ils appartiennent à l'escadrille spéciale du SDECE. Habitués aux missions secrètes   Eh oui, apprenez que l'avion et l'équipage arraisonnés sont français. Ils appartiennent à l'escadrille spéciale du SDECE. Habitués aux missions secrètes EmptyLun 23 Fév 2015 - 23:23

Trop discret, mais les radars et les aviateurs de qualité sur le pied de guerre veillaient.
Revenir en haut Aller en bas
Camp d'Idron
Pro !
Pro !
Camp d'Idron


Eh oui, apprenez que l'avion et l'équipage arraisonnés sont français. Ils appartiennent à l'escadrille spéciale du SDECE. Habitués aux missions secrètes Empty
MessageSujet: Re: Eh oui, apprenez que l'avion et l'équipage arraisonnés sont français. Ils appartiennent à l'escadrille spéciale du SDECE. Habitués aux missions secrètes   Eh oui, apprenez que l'avion et l'équipage arraisonnés sont français. Ils appartiennent à l'escadrille spéciale du SDECE. Habitués aux missions secrètes EmptyMer 25 Fév 2015 - 12:00

Pas mal!

_________________
Eh oui, apprenez que l'avion et l'équipage arraisonnés sont français. Ils appartiennent à l'escadrille spéciale du SDECE. Habitués aux missions secrètes 601e_g11    Eh oui, apprenez que l'avion et l'équipage arraisonnés sont français. Ils appartiennent à l'escadrille spéciale du SDECE. Habitués aux missions secrètes 1er_rc13    Eh oui, apprenez que l'avion et l'équipage arraisonnés sont français. Ils appartiennent à l'escadrille spéciale du SDECE. Habitués aux missions secrètes 602e_g11
  601° GIA                          602° GIA

« La France n’est plus que silence. Elle est perdue quelque part dans la nuit, tous feux éteints, comme un navire. Sa conscience et sa vie spirituelle se sont ramassées dans son  épaisseur » (Antoine de Saint-Exupéry)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Eh oui, apprenez que l'avion et l'équipage arraisonnés sont français. Ils appartiennent à l'escadrille spéciale du SDECE. Habitués aux missions secrètes Empty
MessageSujet: Re: Eh oui, apprenez que l'avion et l'équipage arraisonnés sont français. Ils appartiennent à l'escadrille spéciale du SDECE. Habitués aux missions secrètes   Eh oui, apprenez que l'avion et l'équipage arraisonnés sont français. Ils appartiennent à l'escadrille spéciale du SDECE. Habitués aux missions secrètes Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Eh oui, apprenez que l'avion et l'équipage arraisonnés sont français. Ils appartiennent à l'escadrille spéciale du SDECE. Habitués aux missions secrètes
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: LES AVIONS MYTHIQUES et récents des PARAS :: RECIT A LA GLOIRE DE NOTRE AVIATION FRANCAISE-
Sauter vers: