CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES
Bienvenue sur notre forum Chemin de Mémoire des Parachutistes...

Si vous êtes membre de notre fratrie, ce message s'affiche car vous avez certainement oublié de vous connecter.

Si vous avez oublié votre mot de passe, en bas de page accueil du forum, par l'icône "contact", adressez un message à l'administrateur qui trouvera pour vous une solution.

Ce message s'affiche également pour nos visiteurs qui tardent à s'inscrire...!

En attendant, bonne navigation à tous.....!


« ... Le devoir de mémoire incombe à chacun...rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin... »
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Si lesT-6 jaunes de l’Armée de l’Air et les Piper kaki de l’Armée de Terre ont laissé un souvenir dans la mémoire des combattants. Il s’est taillé une fameuse réputation auprès des troupes d’élite comme la Légion Étrangère et les parachutistes.

Aller en bas 
AuteurMessage
dulac
Pro !
Pro !
dulac


Si lesT-6 jaunes de l’Armée de l’Air et les Piper kaki de l’Armée de Terre ont laissé un souvenir dans la mémoire des combattants. Il s’est taillé une fameuse réputation auprès des troupes d’élite comme la Légion Étrangère et les parachutistes. Empty
MessageSujet: Si lesT-6 jaunes de l’Armée de l’Air et les Piper kaki de l’Armée de Terre ont laissé un souvenir dans la mémoire des combattants. Il s’est taillé une fameuse réputation auprès des troupes d’élite comme la Légion Étrangère et les parachutistes.   Si lesT-6 jaunes de l’Armée de l’Air et les Piper kaki de l’Armée de Terre ont laissé un souvenir dans la mémoire des combattants. Il s’est taillé une fameuse réputation auprès des troupes d’élite comme la Légion Étrangère et les parachutistes. EmptyDim 18 Jan 2015 - 19:29

www.aerostories.org

CORSAIRE AUX PORTES DU DESERT
___________________________________________
Algérie 1954-1962
par Patrick-Charles Renaud

Si lesT-6 jaunes de l’Armée de l’Air et les Piper kaki de l’Armée de Terre ont laissé un souvenir dans la mémoire des combattants de la Guerre
d’Algérie, un autre appareil légendaire de couleur bleue, qui a surtout opéré dans l’Est Algérien, s’est taillé une fameuse réputation auprès des troupes d’élite comme la Légion Étrangère et les parachutistes.

Si lesT-6 jaunes de l’Armée de l’Air et les Piper kaki de l’Armée de Terre ont laissé un souvenir dans la mémoire des combattants. Il s’est taillé une fameuse réputation auprès des troupes d’élite comme la Légion Étrangère et les parachutistes. Corsai10
Corsair de la 15 F de passage sur le terrain d'aviation de Batna en 1958.
Les pilotes de l'aéronautique navale sont souvent intervenus dans le massif des Aurès où de violents combats se sont déroulés durant toute la
guerre d'Algérie.
©Collection A. Schlauder, via PCh. Renaud


Ses appuis très rapprochés, au point que les douilles d’obus de 20 mm pouvaient tomber sur les voltigeurs de pointe, étaient spectaculaires et très
appréciés pour leur précision. Même s’ils étaient peu nombreux, les Corsair de l’Aéronavale ont été engagés sur la plupart des points chauds.
Le 9 mai 1956, en début de soirée, quatre Corsair de la 14° Flottille, se posent sur la Base Aérienne Opérationnelle 211 de Télergma, dans le Constantinois. Ils arrivent de Tunisie, de la base d’Aéronautique Navale de Bizerte Karouba, où ils sont stationnés. Avec leurs ailes repliées comme
sur les porte-avions et leur hélice quadripale de quatre mètres de diamètre, les Corsair bleus attirent tout de suite les curieux qui envahissent le
parking. Cet appareil, qui s’est couvert de gloire durant la Seconde Guerre mondiale dans le Pacifique contre les Japonais, est un nouveau venu dans le ciel algérien où le commandement a décidé de l’engager dans les opérations de maintien de l’ordre qui s’intensifient.
Le Chance Vought F4U 7 Corsair, est une version spéciale destinée à la marine française. C’est un compromis choisi par la France entre le F4U4B, dont il a emprunté le moteur, et le AU1 dont il a repris la cellule, ce qui en fait un avion polyvalent pour l’attaque au sol et la chasse en altitude. Équipé de blindage pour l’assaut et d’un compresseur assez lourd pour la chasse, il est pénalisé par du poids inutile, quelque que soit l’option.
Néanmoins, tel quel, avec ses qualités et ses défauts, il est bien adapté aux missions de maintien de l’ordre où il excellera dans l’assaut à très basse altitude.
[...]lire la suite ICI

_________________

Revenir en haut Aller en bas
 
Si lesT-6 jaunes de l’Armée de l’Air et les Piper kaki de l’Armée de Terre ont laissé un souvenir dans la mémoire des combattants. Il s’est taillé une fameuse réputation auprès des troupes d’élite comme la Légion Étrangère et les parachutistes.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CHEMIN DE MEMOIRE DES PARACHUTISTES :: LES AVIONS MYTHIQUES et récents des PARAS :: RECIT A LA GLOIRE DE NOTRE AVIATION FRANCAISE-
Sauter vers: